Le pamplemousse

Publié le 16 Janvier 2019

David Bailey a établi il y a déjà plus de 20 ans le lien dangereux de certains médicaments associés au pamplemousse pouvant entraîner des troubles médicaux graves, selon une étude faite par des scientifiques canadiens.

Bonjour à tous,

Le pamplemousse et le pomélo sont des noms ambigus qui désignent deux types d'agrumes. Ces deux termes se référant au même fruit apportent de nombreux bienfaits pour la santé, en particulier en raison de ses apports en vitamines et antioxydants.

Énormément de bienfaits pour le pamplemousse qui contient de la vitamine C, du bêta carotène, du potassium, il est peu calorique, anti inflammatoire, anti glycémique, lutte contre le surpoids, bon pour la peau pour nettoyer les pores en profondeur, antioxydant, réduit les risques de cancer.. Une étude suggère même que la consommation quotidienne d'agrumes jumelée à une consommation élevé de thé vert serait associée à une plus forte diminution de l'incidence des cancers.

Dans cet article, je me fais l'avocat du diable en vous parlant des "méfaits" du pamplemousse !

Alors, s'il n'est pas si bon que ça, pourquoi en consommer ou en donner à ses enfants ? La réponse est simple : consommez en, si vous ne prenez pas de médicament !

On ne le sait peut-être pas mais il vaut mieux éviter de manger du pamplemousse ou boire du jus si l'on prend des médicaments. Ça vaut également pour le fameux "rosé/ pamplemousse" ! C'est prouvé scientifiquement qu'il altère les principes de certains médicaments. Certains voient leurs efficacités multipliés et d'autres, leurs effets diminués. 

Cela surprend de la part d'un agrume qui possède par ailleurs de nombreuses qualités. Malgré ses vertus pour la santé, le danger serait réel puisqu'il peut potentiellement entraîner la mort si on en consomme en même temps que certains médicaments. Parmi les interactions observées, il faut souligner les traitements pour l'hypertension, le cholestérol, les antihistaminiques, les anxiolytiques, les sédatifs et antidépresseurs, les corticoïdes et même... les antibiotiques.

Il bloque la métabolisation de certains médicaments (plus de 200 études sur ce sujet entre 1998 et 2004) car il contient des substances qui posent problèmes. Parmi ses composants actifs, il y a les furanocoumarines qui sont des éléments toxiques photosensibles, qui bloqueraient de manière définitive un enzyme essentiel pour assimiler les médicaments - le CYP3A4 - mais cet enzyme est crucial pour assimiler de très nombreux médicaments très important contre des pathologies répandues comme : hypertension, problèmes cardiovasculaires, cancers, problèmes urinaires, infections, douleurs, diabète, immunodépression...

Les études partent du principe que si cet enzyme est bloqué, les médicaments passent dans le sang mais ne sont pas métabolisés, c'est à dire qu'ils ne sont pas "utilisés" ou "consommés" comme ils devraient l'être par les cellules. Leur concentration dans le sang augmente jusqu'à en devenir toxique puis dangereuse. Ce blocage se produirait même avec des petites doses que le pamplemousse soit mangé sous forme de fruit ou bus en jus (on oublie le sirop et le rosé pamplemousse !).

Selon David Bailey, un canadien, qui a découvert le phénomène de blocage de l'enzyme, "prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme en prendre 20 avec un verre d'eau".

Beaucoup sont des produits prescrits dans la vie de tous les jours, y compris les anti cancéreux, les traitements du cœur ou les médicaments contre la schizophrénie. Tous sont administrés par voie orale.

Les interactions du pamplemousse avec certains médicaments sont nombreuses et variées : citons simplement ces 2 là :

- Inhibition du principe actif qui en réduit l'efficacité, voire désactivation totale de l'effet du médicament en question.

- Augmentation de la biodisponibilité du médicament qui entraîne un risque de surdosage et augmentation des effets toxiques.

En résumé :

Si vous ne prenez aucun médicaments, vous pouvez continuer à en consommer -  sans soucis - si vous en avez l'envie. Par contre, si vous en prenez, vous savez maintenant qu'il y a un risque potentiel. En pratique, évitez de prendre du jus de pamplemousse dans les 2 heures qui précèdent la prise de médicaments et limiter la consommation à moins d'un quart de litre par jour.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article