HP= Haut potentiel

Publié le 10 Mai 2020

Bonjour à tous, 

Les termes tels que HP, HPI, HPE, ou encore HPIH sont régulièrement employés sans savoir exactement de quoi il retourne. L'abréviation de "HP" signifie "haut potentiel", que certains appellent "la surdouance de l'adulte". Mais que veut dire : avoir un haut potentiel et à qui s'adresse-t-il ?

C'est quoi au juste ?

Le terme HP, ce haut potentiel, est décliné de plusieurs manières. En effet, il existe plusieurs "types" de HP : le HPI : le haut potentiel intellectuel, le HPE : le haut potentiel émotionnel, le HPIH : le haut potentiel intellectuel hypersensible. 

Les HPI :

Etre HPI ou "surdoué" n'est ni une supériorité intellectuelle ni une pathologie physique, mais une particularité neurologique, cognitive et émotionnelle importante. On parlait de "enfant-precoce" pour les enfants ayant des prédispositions particulières pour certaines choses. Le terme de HPI correspondrait plus à l'adulte qu'à l'enfant. Bien que encore sujet à discussions et controverses, c'est le nouveau terme donné aux adultes dits "surdoués". 

Les HPE :

L'hypersensibilité est l'une des caractéristiques des enfants et adultes possédant un haut potentiel. Elle peut se définir comme une réactivité accrue aux stimuli émotionnels, qu'il s'agisse de ses propres émotions ou de celles des autres. Ce n'est pas une maladie mais un trait de caractère qui apparaît dès l’enfance. Une personne sur cinq serait concernée. Elles se sentent souvent en décalage avec les autres jusqu'à se croire anormale. Leurs émotions sont souvent exacerbées, parfois hors de contrôle et les sensations qu'elles perçoivent peuvent perturber leur équilibre. De part l'anxiété que cela génère, elles sont sujet aux excès en tout genre et sont très sensibles au regard des autres.

Les HPIH :

A ce stade, on aura compris que ce cas de figure cumule à la fois le haut potentiel intellectuel (HPI) associé à une hypersensibilité accrue.

Hypersensibilité et Hyperémotivité : 

La nuance peut échapper à la majorité d'entre nous. Ceci dit, il existe une différence notable entre les deux. La première chose à souligner est que l'hypersensibilité n'est pas lié systématiquement au féminin. Un certain pourcentage d'hommes sont non seulement sensibles mais également dans une hypersensibilité qui peut amener une hyperémotivité et vice-versa. En effet, l'hyperémotivité correspond à un trop plein d'émotions et la personne hypersensible a tellement d'émotions - refoulées - qu'elle ne sait comment retrouver un équilibre. 

L'hyperémotivité correspond à des émotions intenses qui ont été refoulées durant l'enfance. Lorsqu'un enfant hypersensible n'a pas été reconnu ni accueilli comme tel, et qu'il a été rejeté, il a grandi et s'est construit en se jugeant sévèrement et en refoulant toutes ses émotions ne sachant comment les gérer. Celles-ci l'ont fait entrer dans un état de confusions émotionnelles en devenant un adulte hyperémotif. La plupart des adultes actuels n'ont pas été élevés dans des familles qui savaient accueillir ses émotions, ce qui a pour conséquence une majorité d'adultes hyperémotifs ou hyper-rationnels. Et tant qu'ils restent dans leur émotivité, l'hypersensibilité ne peut se révéler, puisqu'elle n'a pas - encore - été "ajustée".

L'hypersensibilité est la capacité à ressentir les choses de façon juste, sans ces émotions du passé qui viennent perturber cette sensibilité. L'hypersensible possède de nombreux côtés positifs comme par exemple l-intuition qui est souvent très développée. Ce qui permet à la personne intuitive de détectée lors d'une rencontre si l'autre ment, s'il essai de manipuler, s'il est hypocrite ou si ce n'est pas la bonne direction à prendre s'il offre un projet quelconque. L'hypersensible possède également d'autres dons tels que celui de clair-voyance, clair-audience, clair-ressenti ou clair-connaissance. Une personne sur cinq serait hypersensible.

L'hypersensible doit donc équilibrer ses émotions avec le monde de la matière en travaillant l'ancrage par exemple. Il doit non seulement accueillir ses émotions, les transcender mais également s'occuper de son corps physique. L'équilibre entre le corps et l'émotionnel se crée alors et les peurs sont effacées pour enfin rentrer dans l'espace du coeur.

Le Haut Potentiel des flammes jumelles :

Les Haut potentiels (HPI et HPE) seraient liés à la relation de couple des flammes jumelles : les FJ. Ces couples que l'on nomment couples "sacrés" ou "couples divins" qui s'incarneraient, en premier lieu et avant tout autre chose, pour effectuer un travail spirituel personnel. Spirituellement parlant, les FJ seraient le fruit de la séparation d'une seule et même âme, incarnée dans deux corps différents. L'un possédant l'essence masculine et l'autre l'essence féminine, comme dans le symbole du Tao (yin-et-yang). Les deux étant opposés mais complémentaires avec la même vibration énergétique, qui s'attirent comme deux aimants.

Comme le spécifie Josée Brissette, une des spécialistes des FJ dans la relation d'aide, lorsqu'il y a reconnexion entre les flammes jumelles, la féminine se retrouve dans une hyperémotivité exacerbée et ce même si elle semble maîtriser ses émotions. Cela lui permet d'entrer au coeur de ses blessures afin de les transmuter et d'enclencher le processus de guérison. De ce fait, son hyperémotivité se transforme progressivement en hypersensibilité, dans cette "justesse" qui permet l'apaisement des émotions, du mental et du corps. Par effet miroir, le masculin se verra transformé également puisqu'ils ne forment qu'une seule et même énergie.

Même si tout le monde n'a pas sa Fj dans cette vie ci (ou ne l'a pas encore rencontrée), le travail individuel et personnel reste à faire au niveau émotionnel pour chacun d'entre nous que l'on soit un haut potentiel ou non, flammes jumelles ou pas. L'équilibre entre l'émotionnel et le corps physique est capital afin d'être plus dans son coeur que dans son mental.

En résumé :

La définition d'un HPI la plus répandue est celle fondée sur le QI : un individu est surdoué si son QI dépasse 130. Cependant, le QI n'est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s'il n'est pas accompagné d'un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent.

Avoir un haut potentiel peut être un avantage sur bien des points mais aussi une difficulté en soi. Il faut avant tout comprendre et reconnaître que l'on est hypersensible. Ensuite il faut apprendre à gérer ses emotions et ne pas les refouler : elles restent un indicateur que quelque chose ne va pas. Certains s'occupent de leurs émotions mais négligent leur corps physique. L'équilibre ne peut se faire l'un sans l'autre. Même s'il y a des bons côtés à l'hypersensibilité, tant que l'on reste dans l'hyperémotivité, on reste dans le doute, dans le manque de confiance-en-soi et dans beaucoup de peurs également. Il reste à faire un travail en soi qui demande une certaine exigence.

Utiliser les outils qui favorisent la gestion des émotions comme les-fleurs-de-bach, la méditation, l'expression artistique, etc.

Enfin, il est important d'apprendre à se protéger des situations ou des personnes qui ne vous conviennent pas.

 

 Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article