Les égrégores

Publié le 17 Février 2019

Un jour l'amour a dit à l'amitié : pourquoi existes-tu puisque je suis là?
L'amitié lui répond : pour amener un sourire là ou tu as laissé des larmes.

Bonjour à tous,

Les égrégores et plus spécifiquement, leur formation.

En me promenant place Kleber à Strasbourg avec ma fille, j'ai vu des fleurs posées sur la statue du général Kleber, certaines fanées, d'autres non et des bougies par dizaines. En lui demandant qu'elle en était la raison en ce jour de 17 février 2019, elle me rappela l'attaque terroriste du 11 décembre dernier au marché de noël de Strasbourg.

Qu'est-ce qu'un égrégore ?

C'est un concept désignant un esprit de groupe influencé par les désirs communs de plusieurs individus unis dans un but bien défini. Cette force aurait besoin d'être constamment alimentée par ses membres au travers de rituels établis et définis. D'où les fleurs et bougies sur la place Kleber. 

L'égrégore est synonyme de forme-pensée. A la suite d'une émotion, d'un choc psychologique, l'énergie projetée à ce moment là sera véhiculée par la pensée de celui (ou ceux) qui l'émet. Lorsque nous pensons sans émotions ou stress spécifique, l'énergie que nous émettons va rejoindre l'égrégore correspondant à son niveau vibratoire.

A quoi sert-il ?

On peut donc exploiter l'énergie d'un égrégore avec une influence positive ou une influence négative. Pour Gaëtan Delaforge, c'est un "esprit de groupe qui lie les membres, les harmonise, les motive et les stimule afin de réaliser les objectifs du groupe. Il leur permet également de faire des "progrès spirituels" qu'ils ne feraient pas s'ils travaillaient seuls. Selon lui, "un égrégore peut cependant être perturbé par la pensée négative de personnes qui ne sont pas en accord avec les objectifs". De ce fait, un égrégore naîtrait, par exemple, d'une fervente prière collective, d'une thérapie de groupe, d'un soin-energetique, dans la mesure ou celui (ou ceux) qui crée cette pensée première est dans l'amour et la bienveillance pour le groupe d'individus qui rejoindra l'égrégore.

Dans la plupart des cas, lorsqu'une forme-pensée a utilisé toute son énergie, elle se dissout d'elle-même. De même, pour éviter qu'elle ne soit dissoute, il faut la recharger régulièrement. Ce qui est fait en réalimentant régulièrement la place Kleber avec des fleurs et des bougies depuis maintenant plus de 2 mois. 

Influences négatives ou positives ?

On peut supposer que la forme-pensée première au vu des événements du 11 décembre 2018 - lors de l'attaque terroriste du marché de Noel de Strasbourg provoquant un grand stress, une peur générale sur des gens à qui l'on a demandé de rester cloîtrer chez eux et de n'en sortir que lorsque le tireur fou aura été maîtrisé - n'était pas celle de l'amour et de la bienveillance, puisque cinq personnes ont été tuées et onze blessées.

Par conséquent, doit-on continuer d'alimenter ces ou cet égrégore et cette énergie d'influence négative en restant dans des vibrations basses ? En tout cas loin du taux vibratoire de l'amour et la bienveillance.

La question reste ouverte ...

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article