La thyroïde

Publié le 17 Juin 2019

Bonjour à tous,

La thyroïde située à la base antérieure du cou est une glande endocrine régulant de nombreux systèmes hormonaux par la sécrétion de triiodothyronine (T3) en faible quantité, de thyroxine (T4) et de calcitonine intervenant dans le métabolisme du calcium. Elles ont un rôle dans le développement, le fonctionnement et la régulation des principales fonctions de l'organisme.

Le dérèglement peut intervenir à tout âge (vers la quarantaine en général) et entraîner de nombreux troubles même si la thyroïde n'est pas mise en cause tout de suite. L'iode fait partie des oligo-éléments indispensables à la synthèse de ces hormones. L'alimentation est donc un des facteurs essentiels à son bon fonctionnement (la-nourriture-vibratoire).

Elle impacte plusieurs fonctions comme la régulation de l'humeur, le poids et la vie sexuelle.

La thyroïde vue par la médecine traditionnelle chinoise :

La MTC travaille sur la recherche des "causes" des maladies qui conduisent à la manifestation (aux symptômes, signes).

De par sa position, la thyroïde est un lieu de passage, un carrefour entre le bas et le haut et un organe impliqué dans l'équilibre du Ying et du Yang. Sa forme en papillon peut faire penser à la symbolique de la transformation lente et progressive. 

En MTC, presque tous les méridiens parcourent la thyroïde comme celui des reins, du foie, des poumons, estomac, gros intestin et bien d'autres. C'est pourquoi on lui confère une fonction de régulation vitale comme la régulation thermique, humeur, poids, métabolisme, croissance, développement, activité cardiaque...

En MTC, le foie joue un rôle important dans la nutrition de la thyroïde. Il stocke et distribue le sang dans l'organisme, aide le yang pur de la rate à monter, draine les émotions. La colère est l'émotion liée au foie : il est agressé par la rancœur, la frustration et la haine. La rate étant la source de la production et de la transformation du sang, les femmes avec les cycles menstruels sont plus sujettes à un vide de la rate (Yang) que les hommes. S'il y a un vide de yang, les œdèmes peuvent apparaître par exemple, les paupières gonflées le matin au réveil (les paupières sont liées à la rate car elle gouverne les chairs). Ensuite, l'alimentation composée de pain, pâtes, sucres, gluten, viandes (alors-carnivore-ou-pas) , plats préparés avec des additifs chimiques, le plus souvent pris à la va-vite et dans le bruit conduisent à un affaiblissement de la capacité de digestion. Or le couple rate/estomac nourrit tous les autres organes. La rate gère tous les processus de transport et de transformation des aliments et des boissons. Avec l'estomac, c'est le couple qui produit le Qi (l'énergie vitale).

La maladie d'Hashimoto (hypothyroïdie) : il y a quatre syndromes concernant cette maladie. Ils correspondent à une combinaison de points à stimuler et à des plantes chinoises à consommer. En pratique, donner un complément d'iode en faisant abstraction des syndromes semble être une erreur. Les algues dont la saveur est salée est parfaite pour les goitres car elle dissout les nodosités mais aura peu d'effets si le problème est plus dans un syndrome de vide du Qi de la rate.

En résumé :

Les problèmes de thyroïde ne sont donc en médecine chinoise qu'une combinaisons de plusieurs facteurs : la nutrition (la-nourriture-vibratoire), les habitudes de vies, les emotions mal digérées... C'est une médecine qui s'occupe du terrain (les déséquilibres développés tout au long de sa vie) car les traitements chimiques n'enlèvent pas la cause qui est à l'origine de la maladie. Il est donc important d'apporter une réponse globale et complémentaire à la médecine occidentale. Si on ne change pas le terrain, d'autres maladies risques de se développer...

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article