Publié le 28 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Outre le chemin de vie en numerologie qui nous renseigne sur notre destinée, notre volonté à nous réaliser, les épreuves rencontrées et les moyens à notre disposition pour les surmonter, le Chemin de Vie d'après Michel Odoul est aussi une sorte de fil conducteur que tout être humain suit au cours de son existence que nous pouvons comparer au scénario d'un film ou au "livre de route".

Nous avançons sur ce chemin en utilisant un véhicule particulier qui est notre corps physique. Les Orientaux proposent une image fort intéressante pour ce véhicule et ce Chemin de Vie. Nous sommes, selon eux, comme une calèche qui représente notre corps physique et qui circule sur un chemin qui symbolise la vie ou plutôt le Chemin de Vie.

La calèche circule sur un chemin de terre qui comporte des trous, bosses, cailloux, nid-de-poule, ornières et des fossés de chaque côtés. Les trous, les bosses et les cailloux  représentent les difficultés et les heurts de la vie. Les ornières sont les schémas déjà existants que nous reprenons des autres et que nous reproduisons. Les fossés, quand à eux, représentent les règles, les limites à ne pas franchir sous peine d'accident. Ce chemin comporte aussi des virages qui empêchent la visibilité et traverse parfois des zones de brumes et d'orages ce qui représente toutes ces phases où nous avons de la difficulté à voir clair ou à pouvoir anticiper les choses.

Cette calèche est tirée par deux chevaux, un blanc (yang) qui est à gauche et un noir (yin) qui est à droite et qui symbolisent les émotions. Ce qui montre à quel point elles nous tirent, voire mènent notre vie.

La calèche est conduite par un Cocher qui représente notre mental, notre conscient. Elle possède quatre roues, deux devant (les bras), qui impliquent la direction donnée par les cocher aux chevaux et deux derrière (les jambes) qui transportent la charge.

A l'intérieur de la calèche, il y a un passager que l'on ne voit pas. Il s'agit du maitre ou du guide intérieur de chacun de nous, de notre inconscient que l'on peut nommer également "Ange gardien".

Notre calèche personnelle avance donc sur le chemin de la vie, dirigée en apparence par le Cocher (le mental) car c'est en fait le passager (le guide intérieur ou maitre) qui a donné la destination. 

De la qualité de sa conduite vont dépendre la qualité du confort du voyage (existence). S'il brutalise les chevaux (emotions) et les brime, ceux-ci risquent de s'énerver et de conduire la calèche à l'accident, de la même manière que nos émotions nous conduisent parfois à des actes irraisonnables, voire dangereux. S'il est trop relâché et manque de vigilance, l'attelage va passer dans les ornières (reproduction des schémas parentaux par ex) et nous suivons alors la trace des autres, en courant le risque d'aller dans le fossé. De la même façon, il ne saura pas non plus éviter les trous, les bosses et les nids-de-poule (coups, erreurs de la vie) et le voyage sera très inconfortable pour la Calèche, le Cocher et le Maître ou guide intérieur. S'il ne tient pas les rênes ou s'endort, ce seront les chevaux (émotions) qui dirigeront la Calèche. Si le cheval noir est le plus fort (en étant mieux nourri) la Calèche va tirer à droite (émotions maternelles), si c'est le cheval blanc qui domine, la Calèche ira à gauche vers les représentations émotives paternelles. Lorsque le Cocher conduit trop vite et force trop, les chevaux (émotions) s'emballent et risquent le fossé : c'est l'accident qui arrête plus ou moins violemment tout l'attelage avec plus ou moins de dégâts (accidents et traumatismes).

Parfois, une pièce de la Calèche lâche (maladie), soit par fragilité, soit par ce que la Calèche est passée par trop de bosses, de trous (accumulations de comportements et d'attitudes inadéquates), il faut alors réparer par nous même (repos, cicatrisation) ou faire appel à un dépanneur selon la gravité (médecin, médecine douce). Mais il sera de toute façon important de ne pas nous contenter de changer la pièce. Il sera alors essentiel de réfléchir à la conduite du Cocher et à la manière avec laquelle, nous allons changer notre comportement, nos attitudes face à la vie, afin que la "panne" ne se reproduise pas.

Parfois, la calèche traverse des zones de brouillard. Il peut s'agir d'un simple virage que nous pouvons voir et se préparer à son arrivée en anticipant (en maîtrisant les émotions quand nous vivons une phase de changement voulue ou subie). Lorsqu'il s'agit de brume ou d'orage, la Calèche devient plus difficile à conduire et nous devons naviguer "à vue". Nous devons dans cette phase, faire une confiance totale, pour ne pas dire "aveugle", dans le chemin de vie (lois naturelles, règles de la tradition, foi, etc) et le Maître ou guide intérieur (inconscient) qui a choisi ce chemin. Dans ces moments là, nous ne pouvons pas faire autrement que laisser la vie nous montrer la route.

Parfois, nous arrivons à des carrefours ou des bifurcations et nous ne savons pas quelle est la direction à prendre, le chemin n'étant pas balisé. Le Cocher (le mental, l'intellect) peut prendre une direction au hasard mais le risque de se tromper, voire de se perdre, est grand et plus le Cocher est sûr de lui, persuadé de tout connaître et de tout maîtriser, plus il va penser savoir quelle direction choisir mais plus le risque sera important. Nous sommes alors dans le règne de la "technocratie rationaliste", où la raison et l'intellect croient pouvoir tout résoudre. S'il est, en revanche, humble et honnête avec lui-même, il demandera quelle route prendre au passager (guide intérieur ou maître) qui lui, sait où il va et connaît la destination finale. Il pourra alors l'indiquer au Cocher, qui la prendra, à condition d'avoir été capable de l'entendre car la Calèche fait beaucoup de bruit en roulant, et il est nécessaire de s'arrêter pour pouvoir dialoguer avec le Maître ou guide intérieur. Ce sont les pauses, les retraites que nous faisons parfois pour nous retrouver, car il nous arrive de nous perdre...

Voilà une image simple mais qui représente parfaitement bien ce qu'est le Chemin de Vie. Elle nous permet de comprendre facilement de quelle façon les choses se passent dans notre vie et ce qui peut les faire déraper.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #livre

Repost0

Publié le 25 Septembre 2019

Bonjour à tous,

C'est quoi la pleine conscience ?

La pleine conscience est la pratique d'être conscient de son comportement, de son entourage, de ses pensées, de ses emotions-et-sentiments. Ceci permet d'être focalisé sur le moment présent (l-art-du-calme-interieur), ce qui contribue à soulager le stress, l'anxiété à propos du passé ou du futur.

Pratiquer la pleine conscience vous permet d'accéder à d'énormes bénéfices comme de vous sentir calme, équilibré et en paix et aussi accepter tout ce que la vie vous apporte afin d'être en confiance dans les prises de décisions.

En pratique comment fait-on ?

- Arrêtez ce que vous êtes en train de faire pour observer sept choses qui vous entourent. Déjà, cet acte vous demande de prendre conscience du moment présent. Il s'agit là d'un acte de pleine conscience.

- Ne croyez pas toutes vos pensées : elles arrivent et repartent et d'autres arrivent... mais nous ne sommes pas nos pensées. Nous n'avons pas besoin de les croire ou de les accepter, en fait il suffit de les écouter car nous n'avons pas à nous engager dans des pensées que nous n'aimons pas. Chacun à donc le pouvoir de choisir ses pensées et notamment celles qui peuvent nous élever, nous inspirer et faire que l'on se sente bien.

- Laissez les émotions venir : lorsque vous portez votre conscience dans le moment présent, vous vous connectez à vos émotions et donc à comment vous vous sentez. Ceci permet de comprendre et de traiter l'émotion instantanément au lieu de la refouler. Une émotion refoulée peut dégénérer, revient et devient de plus en plus forte sous la forme de symptômes, de maladies etc. Si vous l'acceptez dans le moment présent, elle devient beaucoup plus facile à maîtriser et à libérer.

- Appréciez l'impermanence de la vie : vivre dans le moment présent permet de se connecter profondément  et de comprendre que tout dans la vie est temporaire et impermanent. Accepter la fluidité de la vie, c'est accepter que les choses, les gens, les situations, le pensées, les sentiments vont et viennent. Chaque jour est une série de moments différents relié les uns aux autres et ces moments disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivés. Le changement permanent est un fait de la vie et plus on l'accepte, plus il est facile de profiter de cette fluidité.

- Ecoutez les autres sans jugement : écouter les autres dans le moment présent permet vraiment d'écouter ce qu'ils disent et ressentent. Si nous ne sommes pas à l'écoute, nous pensons à ce que nous allons répondre ou comment la situation nous affecte et commençons à porter des jugements sans écouter vraiment. Pour communiquer efficacement il faut être un auditeur efficace. Pratiquez une écoute de l'autre et de ce qu'il a à dire sans émettre un jugement ni réfléchir à une réponse.

- Prenez conscience que votre corps est un temple : le moment présent permet de se connecter à son corps et d'écouter ses douleurs, ses souffrances, la position qu'il prend. L'écouter peut aider à comprendre ce dont il a envie ou besoin. Du sommeil, de l'eau, une alimentation plus saine ? Si vous développez cette connexion avec votre corps, il devient difficile de le maltraiter avec des aliments nuisibles ou des drogues.

- Maintenez une mentalité d'évolution : chaque situation rencontrée dans la vie est une opportunité d'évolution et peut être considérée comme une expérience d'apprentissage. Lorsque vous maintenez votre conscience sur cette idée d'évolution, cela vous permet de voir les situations de la vie comme étant simplement une aventure amusante qui invite à apprendre, grandir, évoluer et inspirer les autres. Cela permet de ne pas prendre les choses trop au sérieux et de prendre du recul pour voir les choses sous une opportunité et non comme un désastre.

- Respirez : nous sommes constamment dans l'attente de quelque chose : continuez à avancer, à travailler, faire des choses, et juste le fait de prendre le temps de respirer peut aider à apporter plus de conscience à notre journée. Paradoxalement, être en conscience lorsque l'on respire permet d'être plus productif et aide à maintenir un niveau d'énergie plus élevé tout au long de la journée. Cette respiration est l'une des meilleures façons de se connecter à son corps en ralentissant la fréquence cardiaque, en réduisant le stress et en aidant à prendre conscience du moment présent. Différentes méthodes de respiration existent : la-bio-respiration, la cohérence cardiaque, avant, pendant et après une séance de yoga, aller marcher en forêt (la-sylvotherapie)...

En résumé : 

La pleine conscience requiert une vigilance de chaque instant et peut être compliquée dans un premier temps à mettre en pratique. Commencez donc par les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz : évitez de porter des jugements sur celui qui vous parle et écoutez le, vraiment, en pleine conscience. Acceptez que chaque expérience de la vie est une opportunité d'évolution. Pensez à votre respiration, il est important de ralentir et de se donner la permission de respirer, peu importe la méthode employée. Lorsque vous vous harmonisez au moment présent, vous vous connectez vraiment à votre corps qui est votre temple. Enfin, laissez être. Ce qui signifie que vous acceptez sans réserve ce qui entre et sort de votre vie. Si vous acceptez les situations et les événements de la vie plutôt que de lutter contre eux, cela permet de voir les choses beaucoup plus clairement et de se focaliser sur la création d'une solution plutôt que de se battre à contre courant contre des choses qui ne peuvent même pas être sous votre contrôle.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 22 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Le jeûne est à la mode ? Tant mieux, il le mérite ! Et les organismes de jeûne et randonnée, en France, accueillent chaque année davantage d'adeptes. Il faut dire que l'essayer, c'est l'adopter et rare sont ceux qui jeûnent une fois et n'y reviennent pas ! Généralement, on se lance dans l'aventure pour quelques jours, une semaine, en profitant de ses petites vacances pour se ressourcer, faire une pause, aiguiser ses sens, retrouver un peu de lucidité, changer sa façon de s'alimenter...

Pour que cette expérience, encadrée ou non, se déroule au mieux, rien de tel qu'un petit guide pour vous accompagner : mon cahier pour jeûner est conçu pour ça. Vous y trouverez des conseils pratiques pour mieux vivre votre expérience et surtout, vous pourrez noter tout ce que vous ressentez.

Par quoi commence ce petit livret ?

Par trouver les bonnes raisons de faire ce jeûne : perdre des kilos ? Faire une pause ? Apprendre à mieux manger ? Chasser le stress ? Gagner en lucidité ? Retrouver une nouvelle énergie ? A vous de trouver votre réponse parmi celles proposées ou dans évoquer une autre.

Ensuite ?

- Choisir si vous allez jeûner à l'eau ou ? En Russie, où les études scientifiques sur les effets thérapeutiques du jeûne sont plus nombreuses, le jeûne à l'eau passe en priorité. En Europe, c'est différent, il sagit surtout de jeûne diététique, une pause alimentaire et non une cure destinée à soigner une maladie. Vous avez le choix, entre : à l'eau, avec des tisanes, selon la méthode Buchinger, je rajouterai personnellement : au jus ? ou même jeûne sec, ce qui n'est pas stipulé dans le livret.

-  Où vais-je jeûner ? de plus en plus d'adeptes le font chez eux pour une question de temps mais aussi d'argent. Quitte à faire une pause alimentaire, pourquoi ne pas s'offrir une semaine rien qu'à soi, loin des tentations, des obligations et des habitudes : en montagne, dans le désert, en forêt de brocéliande ?

- La préparation est indispensable : quand vous prévoyez de jeûner une semaine, en fait c'est trois semaines de préparation nous précise-t-on dans le livret, et je suis assez d'accord. Une semaine de préparation avec la-descente-alimentaire, une semaine de jeûne et une semaine de reprise. C'est un minimum.

Le livret propose même dix-sept recettes pour cuisiner les légumes et les fruits, pour les derniers jours de la préparation. Ces recettes sont conçues pour deux personnes, multipliables à l'infini et sont extraites de deux livres : Les recettes gourmandes anti-cancer de Gabrielle Menzeluk et L'alimentation santé de Virginie Parée.

Quoi d'autre dans ce livret ?

La question est posée : purge ou pas purge ? Quand vous commencer à jeûner, il reste des aliments dans l'intestin. En arrêtant de manger, vous ralentissez votre transit intestinal, donc pour évacuer les restes de nourriture, rien de tel qu'une purge ! je suis là aussi assez d'accord. Plusieurs choix vous sont proposés également : jus de pruneaux, chou lacto-fermenté, nigari, chlorumagène, je rajouterai lavement, hydrothérapie du colon...

Ils vous livre ensuite des remèdes à certains petits maux que l'on peut rencontrer au cours du jeûne. Certains vont être au top de leur forme dès les premiers jours, d'autres flagadas, et même les jeûnes successifs pour un même individu peuvent variés. Quoi faire lorsque vous avez faim, en cas de vertiges ou de peurs et de doutes, en cas de céphalées - si courantes pendant le jeûne - en cas de nausées, si vous dormez mal, si vous avez des palpitations etc. Et quelques feuilles sur six jours afin de détailler précisément ce que vous avez fait ou vu, ce qu'il vous faut retenir pour la prochaine fois, de quoi vous avez rêver, ce que vous avez bu etc.

Et pour finir quelques infos sur la reprise alimentaire. Une fois que le système digestif est bien reposé, comment reprendre ses fonctions en douceur. Si vous faites un stage de jeûne, on vous donnera sans doute des pruneaux et des graines de lins macérés dans de l'eau pendant quelques heures comme première petite collation. viendra ensuite le moment de savourer de bons légumes, lentement, en mâchant bien, en appréciant ce goût des aliments qu'on avait parfois oublié.

Sans oublier, à la fin du livret, de faire un point, un bilan du jeûne avec les bienfaits sur la santé et accessoirement les kilos envolés...

En résumé : 

Petit livret sympathique, à 9€, dédié uniquement au jeûne, avec quelques conseils, des recettes, des pages dédiées aux ressentis de chaque jour qui passe ou bien noter quelques recettes (saines) à cuisiner pour la reprise. Il y a même une bibliographie à la fin avec quelques conseils de lecture sur le jeûne et ses vertus. Il permet aux jeûners de garder une trace de leur expérience. 

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #livre

Repost0

Publié le 19 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Mais qu'est-ce donc que le cerveau entérique ?

 Ca se passe dans le ventre, le long du tube digestif et plus précisément dans l'intestin grêle. C'est loin de la tête ! Pas tant que ça puisque que les 2 sont liés. Certains l'appellent le deuxième cerveau, d'autres prétendent même qu'il est le premier. 

Il (le système nerveux entérique : SNE) est formé de plus de 100 millions de cellules nerveuses (neurones). D'accord, le cerveau - le vrai - qu'on appellera le système nerveux central (SNC) en contient une centaine de milliard. Pour info, la moelle épinière : une centaine de million.

Du point de vue embryonnaire, les cellules nerveuses du SNE ont la même origine que celles du "cerveau principal". A un certain moment, les deux se séparent et certaines cellules migrent vers le ventre pour former le SNE. Si les cellules du cerveau principal (neurones) et celles du SNE sont identiques, c'est la même chose pour les neurotransmetteurs : vingt d'entre eux ont été répertoriés dans le SNE.

C'est le nerf vague qui assure la communication entre l'intestin et le cerveau. Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Ils se sont aperçus que le SNE produisait 95% de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions. On savait que ce que l'on ressentait pouvait agir sur notre système digestif, l'inverse est donc vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions !

L'intestin est, de très loin, le roi des chambres d'hôtes en renfermant 100 000 milliards de bactéries, qui pèsent environ 1 kg 500. Un chiffre inimaginable, dix fois supérieur à celui de la totalité des cellules de l'organisme qui constituent l'essentiel de notre microbiote. Un véritable "organe" qui, grâce à de nombreuses réactions chimiques, produit des substances bénéfiques et indispensables à notre santé. C'est ce que l'on nomme la flore intestinale. Elle est constituée de colonies en équilibre, et seul cet équilibre lui permet de bien fonctionner. Un microbiote intestinal bien équilibré neutralise les substances nocives comme les polluants, les métaux lourds ou les déchets métaboliques. Le microbiote est le chef d'orchestre de notre santé : s'il est équilibré, tout est harmonieux, s'il va mal, c'est la cacophonie.

Les symptômes d'un microbiote malade : 

Douleurs abdominales, musculaires et articulaires ; troubles digestifs : sensation de lourdeur d'estomac, nausées, ballonnement, gaz, diarrhées, constipation, démangeaisons anales ; troubles physiologiques : accélération du vieillissement, prise ou perte de poids, baisse d'énergie, baisse de la fonction sexuelle, étourdissements, engourdissements, et fourmillements des mains et des pieds ; troubles de l'immunité : allergies, infections ; troubles neurologiques : maux de tête, anxiété, cerveau embrumé, perte de concentration et de mémoire, état dépressif, baisse de la libido ; problèmes inflammatoires : arthrite, chevilles enflées ; problèmes dermatologiques et capillaires : sécheresse, eczéma, éruptions, chutes de cheveux, cheveux ternes.

Pour ne pas l’affaiblir, le microbiote demande des soins préventifs qui sont d'autant plus nécessaires que l'intestin n'apparaît plus seulement comme un organe digestif mais aux yeux de la science, il est désormais considéré comme "un deuxième cerveau", un organe intelligent en interaction permanente avec nos émotions et notre stress.

Certaines découvertes ouvrent d'immenses espoirs thérapeutiques. Des maladies neurodégénératives, comme Parkinson, pourraient trouver leur origine dans notre ventre. Elles commenceraient par s'attaquer aux neurones de l'intestin.

Les neurones digestifs abritent les mêmes protéines responsables de la dégradation des capacités motrices, qui finit par entraîner une perte de l'autonomie. Il pourrait être possible de tenter de diagnostiquer une maladie neurologique directement à ce niveau et même de la soigner par cette approche.

En résumé : 

L'intestin, c'est une superficie de 250 m2 pour l'intestin grêle, un deuxième cerveau qui recèle 200 millions de neurones qui est en échange permanent avec le cerveau via le nerf Vague et qui assure 95% de la production de la sérotonine, une hormone apaisante. L'intestin c'est aussi un réservoir de bactéries qui en compte 1 à 2 kg ! c'est la garantie de l'assimilation car il assimile plus de 90% des nutriments indispensables à notre vie : les macronutriments (glucides, lipides et protéines) et les nutriments (vitamines, oligoéléments et sels minéraux) et il est également le gardien du temple en assurant 75% de notre fonction immunitaire.

Nos repas trop nombreux, irréguliers, déséquilibrés ou copieux, engendrent des digestions difficiles qui épuisent nos systèmes digestifs et nerveux. La perturbation du microbiote ouvre la voie aux parasites et aux mycoses. Ces phénomènes couplés au stress induisent des troubles de l'assimilation, des carences et des épuisements immunitaires.

Des scientifiques de l'université de Montréal et de l'université McGill ont découvert une corrélation entre la fibromyalgie, une maladie entraînant des douleurs chroniques, et la composition du microbiote intestinal. La composition de celui-ci est différente chez les sujets fibromyalgiques et les sujets sains, selon une équipe de chercheurs Montréalais qui démontre, pour la première fois, qu'il y a des altérations dans les bactéries du tractus gastro-intestinal des personnes atteintes de fibromyalgie.

Et que penser des autres maladies, du type Alzheimer et toutes les démences séniles ? et allons encore plus loin : les maladies psychiatriques?

Les mentalités sont entrain de changées et on est tous en pleine évolution !

 Livres sur le sujet : "le côlon, nôtre deuxième cerveau" et "et si je mettais mes intestins au repos ?".

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 16 Septembre 2019

Bonjour à tous,

L'argent colloidal est composé d'ions et de particules d'argent chargés d'électricité en suspension dans une eau purifiée de très haute qualité. C'est un purificateur, qui permet un nettoyage en profondeur de l'organisme pouvant guérir dit-on, l'eczéma, le sporiasis, en réduisant les rougeurs, les boutons, apaise les irritations, purifie et clarifie le teint. Il agirait également sur la maladie de Lyme. Il élimine l'élément perturbateur via les urines, les sécrétions, la transpiration... Il est aussi un puissant antibactérien, antiviral, antifongique, antimicrobien qui ne connaît pas de résistances aux souches les plus récurrentes comme le staphylocoque doré. Lorsqu'il est ingéré, il se propage donc partout dans l'organisme même si son ingestion reste peu recommandée...

 Utilisé depuis plus de 6000 ans comme agent antiseptique naturel, Hippocrate et Paracelse l'utilisait déjà pour traiter les plaies et accélérer la cicatrisation. Carl Franz, obstétricien allemand, utilisait les nitrates d'argent sur les yeux des nouveaux-nés afin de soigner la conjonctivite.  Nos ancêtres avaient compris que l'argent les protégeait contre certaines affections. C'est la tradition du thé servi dans les théières en argent qui a permis aux officier de l'armée britanique de résister aux miasmes en Afrique, en Inde et partout ailleurs. Les cow-boys mettaient une pièce d'argent dans leur chaussettes pour supprimer les odeurs. L'argent empêche les bactéries de former des liaisons chimiques essentielles à leur survie. C'est pourquoi on utilise des bandages chargés en ions d'argent pour favoriser la guérison des plaies, en particulier en cas de brûlure.

Quelques conseils d'utilisation :

En préventif

Pour renforcer le système immunitaire et améliorer l'échange cellulaire : un bouchon de 20ml le matin à jeun et le soir au coucher pendant 21 jours au printemps et à l'automne (pour les adultes).

En curatif : 

Angine, rhume, fièvre, bronchite, grippe, gastro, infections ORL, infections urinaires... 

Usages spécifiques : 

En cas de douleurs dentaires, abcès, gingivite... Effectuer un bain de bouche puis recracher.

En vaporisation dans les yeux en cas de conjonctivite, inflammation, chalazion...

En vaporisation dans l'oreille ou le nez en cas d'otite, sinusite, rhume, bronchite... 

En gargarisme toutes les 2 heures en cas de maux de gorge.

En cas de petits problèmes de peau, impureté, tâches, rougeurs, d'acné, herpés, eczéma, psoriasis, mycoses... vaporiser sur la zone concernée.

Protocoles particuliers : 

Aurait un impact sur la maladie de Lyme, sur la candidose et la maladie de chrohn. Voir avec un Naturopathe pour la posologie adaptée.

Il convient également pour nos amis les chats, chiens et chevaux : 

En préventif :

Pour renforcer leur système immunitaire, fatigue et baisse de moral constatée chez l'animal : 10 à 20 ml chez le chien suivant la taille, matin et soir. 5 à 10 ml chez le chat (suivant la taille), matin et soir. 50 ml chez le cheval, à déposer dans la bouche à l'aide d'une seringue plastique.

En curatifs et en usages divers : 

Plaies, boutons, gale, brûlure, yeux infectés, coryza, en vaporisation sur peau sèche et laisser sécher à l'air libre. Dans certains cas, il sera conseillé de faire boire le produit afin de détruire l'infection en interne surtout en cas de fièvre ou de plaies ouvertes. En vaporisation, directement dans la gueule en cas de gingivite etc.

Le danger est-il réel ?

Ce remède est très critiqué et certains dénoncent l'argent colloidal (pris en oral) comme étant un poison qui serait à éviter selon eux, d'autant plus qu'il cause l'argyrisme. C'est une maladie irréversible où la peau et les yeux prennent une coloration gris bleu, à cause des particules d'argent qui s'accumulent dans les tissus et s'oxydent. Tout d'abord, cette maladie décrite sur les sites officiels est rarissime. Paul Karson surnommé  "le grand schtroumpf" à cause de sa couleur bleu-gris est un homme qui a lui-même fabriqué son argent colloidal ultra-concentré et en a consommé pendant des années pour passer à la télévision américaine et devenir une star des plateaux-télé.

Il y avait autrefois des gouttes nasales contenant de l'argent, mais qui a été retiré de la vente il y a fort longtemps. Aujourd'hui, il s'agit en général de personnes ayant avalé de grandes quantités sur de longues périodes qui peuvent être atteintes de l'argyrisme. 

Mais ce n'est pas l'usage normal de l'argent colloidal qui n'apporte qu'une fraction de milligramme d'argent. L'argent colloidal que l'on trouve dans le commerce contient des concentrations allant de 6 mg/l à 30 mg/l et il est surtout utilisé en application externe. En usage oral, il est interdit en france, cependant les recommandations thérapeutiques que l'on trouve conseillent 1 cuillère à soupe soit 5ml, 4 fois par jour, ce qui représente 0,2 mg d'argent. Même si vous vouliez devenir bleu-gris, vous n'avez aucune chance avec ce dosage. Et même si vous étiez touché par l'argyrisme, il faut savoir que la coloration de la peau n'entraîne - a priori - pas d'autres conséquences que l'esthétique.

En résumé :

L'intérêt de l'argent colloïdal est donc considérable et polyvalent. Les puissantes propriétés antimicrobiennes de l'argent sont utilisées depuis l'antiquité et viennent à bout de plus de 650 pathogènes entre les bactéries, les virus et les champignons. En cure préventive pour préserver le système immunitaire, en cas de petits maux d'hiver type angine, grippe, gastro ou en cas de problèmes de peau sur les enfants, les adultes mais aussi les animaux. De plus, des études ont démontrées l'innocuité de l'argent colloidal tout en soulignant très peu d'effets secondaires ainsi que les avis positifs des utilisateurs. C'est pour cette raison, qu'il est important de (re)découvrir cet étonnant produit utilisé dans le monde entier pour de multiples usages.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 13 Septembre 2019

Bonjour à tous,

La science reconnaît l'existence de deux brins d'ADN actifs, mais nous avons également dix autres brins qui sont en sommeil au sein de l'être humain depuis de nombreux siècles. Des chercheurs ont bien découverts ces brins "dormants" mais ne connaissant pas leurs fonctions, ils les ont identifiés comme étant de l'ADN "indésirable".

L'acide désoxyribonucléique (ADN) contient toutes les instructions génétiques utilisées dans le développement et le fonctionnement de tout être vivant. Son rôle principal est le stockage des informations dans les segments d'ADN (les gènes), mais d'autres séquences ont des objectifs structurels ou sont impliqués dans la régulation de l'utilisation de l'information.

L'être humain original avait 12 brins d'ADN qui travaillaient et maintenaient pleinement la fonction humaine en tant qu'être spirituel. Avec les pensées excessives du cerveau gauche et la fermeture de nos centres énergétiques et en parculier celui du coeur, ces brins d'ADN supplémentaires ont été perdus. Nous vivons donc dans une société spirituellement déficiente avec la réduction de nos capacités intuitives et de nos capacités de guérisons.

A la conception, nous recevons de nos deux parents certains gènes récessifs appariés et couplés qui contiennent des codes lumineux afin d'accéder à nos capacités spirituelles, de les développer et de guérir les aspects endommagés et blessés de notre âme (les-5-blessures-de-l-ame).

Pour recréer notre réalité physique, les vieux souvenirs et les vieux schémas doivent être guéris et reformés, sinon il sera très difficile de créer une vie d'amour, de paix, d'équilibre et d'harmonie. Les énergies de la phase actuelle de l'évolution crée une ouverture ce qui permet d'affacer les anciens programmes et rend disponible de nouveaux modèles. Cela correspond à une conscience élargie. C'est ainsi que les énergies anciennes, stagnantes et dommageables pourront être purifiées, nettoyées et libérées. Cela ressemble à une détox énergétique de la terre qui facilite l'élimination des débris pouvant causer des blocages ou des désequilibres dans les systèmes énergétiques du monde. 

En tant qu'âme, nous avons soigneusement sélectionner et choisi nos parents et leurs lignées afin de faciliter les expériences et les situations nous permettant de nous guérir nous-mêmes. Nous avons donc sélectionné nos propres structures ADN et les opportunités possibles d'activer et de réveiller de nouveaux brins d'ADN.

L'énergie de notre terre est en train de passer par des changements vibratoires majeurs et d'atteindre des niveaux de conscience plus élevés. Nous avons donc de nombreuses occasions de nous éléver en vibration en parallèle. Ce changement est désigné sous le nom d'Ascension ce qui peut entraîner confusion et chaos et pourtant, c'est dans ce chaos apparent, qu'il existe de grandes opportunités pour nous de grandir, de nous développer et d'évoluer.

L'un des aspects les plus passionnants de ce processus d'évolution est le ré-outillage de notre ADN. Au fur et à mesure que cette réorganisation progresse, nous créons un système nerveux plus évolué qui facilite l'introduction de nouvelles informations et de nouvelles données dans notre conscience. Beaucoup de nos cellules cérébrales dormantes sont réveillées et nous sommes en mesure d'accéder à tout notre potentiel corporel. Le corps s'emplit de lumière, nos mémoires s'ouvrent, notre ADN évolue et nous devenons des êtres multidimentionnels conscients.

Nos 12 brins d'ADN s'activent et se connectent à nos 12 points de chakra, porte d'énergie qui nous permettent d'accéder à notre héritahe spirituel. Les 12 brins servent de liens entre les 12 chakras et le réseau énergétique extérieur à notre corps. C'est en ouvrant et en activant ces portails d'énergie que nous commencons à vraiment nous connaître. Alors que les 12 brins sont en trin de se former, toutes les questions que nous n'avons pas traitées, réglées dans notre histoire personnelle vont créer un chaos. 

Notre tâche est de réveiller, d'activer et d'unir les 12 brins pour créer ce qu'on appelle la rotation des 12. Cette rotation attirera des énergies qui se mélangeront et se déplaceront au travers de nos êtres, activant les nombreux aspects différents de nous-même, ce qui déclenchera de nouvelles versions, compréhensions et significations de tous les événements de notre vie et de notre monde.

Les 12 chakras détiennent la mémoire et l'identité et chacun correspond à un brin d'ADN. L'activation de l'ensemble des 12 brins créera un lien entre notre codage génétique humain et nous donnera accès à toutes les connaissances et à la sagesse. C'est la conscience et la compréhension de qui nous sommes vraiment. En activant les 12 brins, nous créons notre alignement, pour nous permettre de nous déplacer vers des niveaux de vibration et une fréquence plus élevée, aidant notre processus d'Ascension en réveillant davantage notre conscience humaine.

En résumé : 

Notre ADN est notre modèle parsonnel et, en tant que tel, contient toutes nos informatons mentales, physiques, émotionnelles et spirituelles. Le corps humain est la chose la plus précieuse que nous ne posséderons jamais. Il stocke, contient une mine d'informations, de sagesse, de connaissances sur tous les aspects de nous-mêmes, de notre monde et de la vie en générale. Des combinaisons d'intelligence et une grande quantité de données sont stockées dans le corps (que l'on nomme formules) pour permettre de reproduire d'autres formes d'intelligence à travers l'univers.

Les changements en cours dans le monde entier encouragent une vision plus claire et unifiée de l'avenir. Par conséquent, il devient urgent de renforcer votre connexion avec votre chemin de vie et de vous reconnecter à votre objectif spirituel. En cette période de purification, les anciens schémas qui ne servent plus seront éffacés, laissant place à vos dons de naissance. Vous serez aidé à rejeter l'abus de soi sous quelque forme que ce soit, ce qui réactivera votre pouvoir spirituel.

En ouvrant nos coeurs et nos esprits, toutes les réponses aux grands mystères de trouveront à l'intérieur. Nous devons sortir des systèmes de croyances actuels et créer de nouveux systèmes de croyance à mesure que notre esprit se structure pour évoluer.

Notre mental n'est pas notre maître, nous sommes les maîtres de notre mental. Le mental n'est qu'un outil à utiliser pour créer la réalité et rien de plus.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 10 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Que l'on envisage de faire un jeûne (le-jeune-chez-les-femmes) ou non, la descente alimentaire reste un bienfait incontournable pour rétablir un état de santé optimal. Le jeûne (le-jeune-qu-en-est-il) pourrait être reconnu comme étant la pratique ultime en terme de régénération, car s'il est bien mené rien ne lui résiste. Un jeûne ne s'improvise pas et doit être réalisé en fonction de la capacité du corps à l'instant T et non pas en fonction de nos propres objectifs. C'est pourquoi, certaines personnes pourront jeûner et faire du sport et d'autres n'entameront même pas une marche vu leur vitalité. Tout le monde ne se sent pas de se priver de nourriture sur un court ou long terme. La descente alimentaire est un palier capital qui permet non seulement de commencer une detox en douceur mais en plus, d'accéder si on le souhaite à ce moment où l'on se dit " je commencerai bien un jeûne, finalement" avec le sourire et en conscience des bienfaits que cela procurera sur le corps, sur le mental, sur l'émotionnel et évidemment sur le spirituel.

C'est quoi ?

Faire une descente alimentaire consiste à réduire - par paliers - le nombre d'aliments que l'on consomme et surtout supprimer les aliments toxiques ou néfastes au bon fonctionnement du corps. Suivant la façon de s'alimenter, ces paliers pourront se faire sur une à trois semaines, ceci dans le but de préparer l'organisme à vivre le jeûne - quel qu'il soit - de façon optimal. La première chose à supprimer sera tout ce qui concerne les produits industriels et transformés que l'on trouvent dans les grandes surfaces.

Une descente alimentaire bien menée permet de diminuer les éventuels désagréments liés au début du jeûne et au démarrage de la détoxination.

En pratique :

Il y a trois phases dans un jeûne. La préparation que l'on appelle la descente alimentaire, qui prépare au jeûne éventuel grâce à un allègement contrôlé des aliments que l'on ingère. Le jeûne en lui-même où la prise d'aliments solides est écartée au profit de liquides (eau, jus de fruit, jus de légumes, bouillon suivant le jeûne entrepris) et la reprise alimentaire, phase pendant laquelle, la réintroduction d'aliments est contrôlée.

Chaque jour, certains aliments seront éliminés, pour arriver à une alimentation composée de fruits et légumes frais, de soupe de légumes.

Dans l'idéal, il est préconisé que la durée de la descente alimentaire doit être identique au nombre de jours de jeûne. Cependant, ayons un peu d'ouverture à ce sujet car on ne devrait pas établir par avance le nombre de jours souhaités ! Il n'y a aucune règles sauf celle d'écouter son corps. Pour permettre à tous de mettre en oeuvre facilement cette démarche, on peut moduler et rester plusieurs semaines en descente, ne la faire que pendant 3 jours etc. Il faut donc l'adapter à chacun en fonction de sa vitalité et de l'alimentation du départ. Il semble évident que lorsque l'on consomme des produits transformés, de l'alcool, des gateaux, de la viande etc. que la descente se fera sur plusieurs semaines.

N'oublions pas que la descente alimentaire et le jeûne quel qu'il soit, est une démarche personnelle et volontaire. Alors réfléchissez au pourquoi de cette descente alimentaire (et jeûne éventuellement), quelle est votre motivation ? Quelles sont vos attentes ? Qu'est-ce qui vous retient ? Qui pourrait vous accompagner dans cette démarche ? Une fois la décision prise, il n'y a plus qu'à passer à l'action et tout devient simple, demande peu d'efforts et vous combles de bénéfices.

Alors comment fait-on ?

Partons sur un programme de 21 jours : 

J-21 Suppréssion de l'alcool fort, de la charcuterie, des produits industriels préparés, des produits à base de lait de vache. Prendre des bouillons de légumes, jus de légumes régulièrement, tisane détoxifiante.

J-15 Suppréssion des sucreries, patisseries et grignotages. Aucun alcool, plus de cigarette, viande, café, thé noir et toutes formes de boissons énergisantes.

J-10 Suppréssion du reste des produits laitiers (chèvre, brebis) du riz et de tous les produits contenant du gluten (pain, pâtes).

J-5  Il conviendra de ne manger que des fruits au petit dejeuner, des légumes crus ou cuits le midi et des légumes très peu cuits au dîner avec un oeuf ou quelques noix de cajou, noisettes... Début de la cure de jus de pomme ou jus de tomate suivant les goûts (le jus de tomate est plus acide pour l'estomac) soit 50cl par jour jusqu'à J-0.

J-3 Fruits frais le matin, légumes crus ou cuits avec une pomme de terre au four ou céréales sans gluten et des légumes très peu cuits le soir.

J-2 Fruits (une seule variété) le matin, des crudités le midi et des légumes peu cuits pour le soir.

J-1 Fruits (une seule variété) le matin, fruits le midi, bouillons de légumes ou jus de légumes ou soupe très diluée.

J-0 Uniquement des tisanes ou des jus de légumes.

Soit vous êtes prêt pour un jeûne, soit vous reprenez votre alimentation doucement en repartant de J-1 sur 21 jours (en sens inverse) afin de ne pas surcharger l'organisme de nouveau.

Selon vos habitudes, cette descente installe déjà une détox. Chez les personnes les plus intoxiquées, quelques signes peuvent apparaître tels que céphalées, langue chargée, soif, transpiration, sensation de froid, variations du transit... Dans ce cas, il sera bon d'allonger la descente de quelques jours, voire même de la doubler. Si au contraire, vous avez une alimentation moins riche comportant des végétaux, que vous jeûner régulièrement, la descente pourra être écourtée. Aucune règle n'est pré-définie. Tout est adaptable, transformable et non figé.

La tisane est recommandée car le travail de détoxination se fait par les-emonctoires : reins, intestins, poumons, peau, foie. La descente réduit la charge toxique qui leur est imposé. Pour optimiser sa détoxination, pour ne pas stresser ni surcharger les émonctoires, il est bon de consommer des tisanes, infusions, afin que l'assimilation des principes actifs soit optimisé et favoriser le travail des reins et du foie.

Si vous êtes sous médication régulière, consulter votre médecin reste un impératif afin de savoir si vous pouvez envisager de diminuer les doses ou arrêter quelques jours, ou pas...

Penser à procéder à un nettoyage intestinal (hydrothérapie du colon avec un professionnel, lavement chez soi, etc.).

L'eau de mer méthode quinton en isotonic est un auxiliaire précieux. Elle va reminéraliser, équilibrer les réserves minérales du corps tout entier et hydrater les cellules en profondeur. Cependant, le goût salé peut être repoussant...

Une cure d'hydroxydase peut s'avérer utile. Elle aide à détoxifier l'organisme, favorise la digestion et la diurèse, elle concourt en douceur et naturellement à la neutralisation et l'élimination des déchets, surcharges métaboliques et toxiques dus à une alimentation trop riche ou mal adaptée. Elle lutte contre les conséquences du déficit en magnésium et la fatigue, ainsi que l'anxiété et le manque de tonus. Elle est riche en oligo-éléments, elle renferme plus de 20 minéraux.

Penser à la cohérence cardiaque qui est un exercice respiratoire qui harmonise différentes fonctions du corps : système nerveux, système endocrinien... Il peut être un atout lors de la descente pour apaiser les tensions, le stress, diminuer la fatigue, éviter les frustrations et les compulsions alimentaires.

Penser à la-methode-mir, aux bain-de-bouche-a-l-huile,...

En résumé :

Il est possible et même recommandé de faire une descente alimentaire même si en fin de descente on reprend doucement une alimentation (plus saine qu’auparavant) sans forcément passer par une privation de nourriture. Ceci dit, une fois arriver en fin de descente alimentaire, il est facile de passer au jeûne intermittent, puis au jeûne hydrique avec ou sans jus et même au jeûne sec : là aussi, il est juste question de paliers et d'habituer son corps au changement.

La symbolique du jeûne (où de la descente alimentaire) est une symbolique de nettoyage et de pureté. La nourriture moderne ne constitue plus la nourriture idéale pour le métabolisme. Elle est chargée d'agents chimiques de toutes sortes, et entraîne un encrassement des émonctoires.

Ne plus apporter de nourriture (ou peu) au corps, peut être vécu par le mental comme un acte purificateur. Et comme l'a dit Pierre Valentin Marchesseau, le fondateur de la naturopathie, il faut jeûner autant avec le corps qu'avec le cerveau. En ce sens, la descente alimentaire peut être le départ vers un changement choisi afin de retrouver une meilleure santé physique et mentale.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 7 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Le bain de bouche à l'huile (gandoush) ou le "oil pulling" est une pratique simple et très ancienne qui a de nombreux effets bénéfiques sur la santé en générale. C'est une pratique détox ancestrale ayurvédique qui réalisée à jeun permet de se détoxiner naturellement. Elle est également appelé "tirage à l'huile" et guérissent nos intestins tout comme les troubles de la sphère buccale.

Pourquoi ?

C'est une pratique qui non seulement assainit radicalement la sphère buccale mais qui agit aussi par voie réflexe sur l'ensemble de l'organisme. La langue, les dents, le palais et l'ensemble des muqueuses de la bouche sont dotés d'un réseaux nerveux extrêmement dense en liaison directe avec pratiquement tous les organes et fonctions organiques du corps. C'est pour cette raison qu'avec cette méthode, on constate des bénéfices de santé bien plus larges que la sphère buccale. Les maladies trouvent leur origine dans l'accumulation de toxines (dont le corps ne peut se débarrasser) qui sont stockées dans les tissus graisseux et conjonctifs et plus tard dans les muscles, tendons et articulations. Cela devient un handicap pour la santé, qui peut s'exprimer par une intolérance à certains aliments, des désordres digestifs, une baisse immunitaire et une diminution de la vitalité.

Enfin, il ne faut pas oublier le rôle primordial de la salive. Elle prédigère les aliments, envoie des messages qualitatifs et quantitatifs à l'hypothalamus sur les aliments (via les papilles gustatives), elle a un pouvoir antipoison avec son pouvoir enzymatique et antibactérien et d'autres qualités encore.

Ce bain de bouche est donc recommandé pour toutes personnes souffrant de troubles bucco-dentaires et gingivites, mauvaise haleine, dents jaunes mais aussi régulation douce des problèmes digestifs, tonus et équilibre immunitaire. La base de la méthode consiste à détoxiner un certains nombre d'organes et entretenir la microflore qui joue un rôle essentiel dans le maintien de la santé globale.

De plus, il n'existe aucune intolérance avec le bain de bouche à l'huile contrairement aux bains de bouche pharmaceutiques qui peuvent se révéler allergènes sur la durée.

Comment ?

Il consiste à prendre une cuillère à soupe d'huile, de malaxer longuement, de rincer l'intérieur de la bouche et de faire circuler l'huile pendant vingt minutes entre les interstices des dents, d'avant en arrière, en gargarisme ou non.

 Il doit être fait quotidiennement, le matin au réveil car durant la nuit des bactéries, des toxines et des agents pathogènes se sont accumulés dans la bouche, et avant toute prise alimentaire. 

A l'issue des 20 minutes, crachez l'huile en conscience (vous avez compris qu'elle est chargée de toxines) et dans l'intention de débarrasser le corps de tous ces déchets toxiques.

Vous pouvez vous rincer la bouche avec de l'eau tiède et une cuillère à café de vinaigre de cidre, lorsque la langue est bien chargée ou en période de jeûne ou autre.

Intégrer votre bain de bouche dans vos activités quotidiennes du matin et les vingts minutes passeront plus vite. A faire au moins 21 jours pour commencer à sentir les effets escomptés.

Le résultat :

C'est un processus naturel de détoxification. Il est donc particulièrement recommandé dans les pathologies de la bouche, saignements, inflammation des gencives. Les premiers effets visibles sont : la fixation des dents déchaussées, l'assainissement des gencives qui saignent, la suppression de l'halitose (mauvaise haleine), le blanchiment des dents jaunies... Comme la flore buccale est directement liée à la flore intestinale, vous constaterez une amélioration des problèmes d'estomac et d'intestins, moins de céphalées, moins de fatigue, moins de douleurs articulaires, de rhume ou d'infection grippale etc.

Une amélioration visible de certaines maladies telles que la fibromyalgie, les rhumatismes, l'acné ou divers troubles intestinaux ont pu être constatés. C'est probablement l'une des méthodes les plus simples pour assurer ou récupérer la meilleure santé possible.

Quelle huile employer ?

Les huiles doivent être biologiques et de première pression à froid. Celles de l'huile de tournesol et de sésame seront privilégiées car riche en oméga 3 et 6. Ceci dit n'importe qu'elle huile fera l'affaire dès l'instant où le goût est plaisant.

L'huile d'arnica, en cas de douleurs dentaires même très importantes sera d'une efficacité remarquable en agissant sur la douleur très rapidement. A faire trois fois par jour. 

L'huile de coco ou de sésame dépose sur les dents un film gras qui protège contre l'adhérence des sucres (caries). L'huile de coco possède un goût parfumé. Elle est solide à température ambiante mais ne met que quelques secondes à se liquéfier dans la bouche. 

L'huile d'amanprana (celle de la menthe) assainit la bouche. Le mélange composé d'huile végétale de coco, d'huiles essentielles d'origan, clou de girofle, de cannelle est très antiseptique.

Vous pouvez changer de type d'huile tous les deux jours afin de tirer un maximum de bénéfices d'huiles différentes et voir celle qui vous convient le mieux.

N'utilisez pas d'huile de colza ni de variétés aromatisée et contenant des additifs.

En résumé :

Cette pratique quotidienne, inspirée d'une ancestrale pratique ayurvédique, est capable de débarrasser l'organisme des bactéries pathogènes mais aussi de leurs déchets. La muqueuse buccale étant désintoxiqué, on peut constater un assainissement général de la sphère buccale : gencives, haleine, dents ainsi qu'un soutien de l'organisme et une amélioration de la santé.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 4 Septembre 2019

Bonjour à tous,

Le mois d'août a été un mois très vibrant, y compris la Nouvelle lune en Vierge du 30 août dont l'énergie se répandra jusqu'en septembre, en étant quand même beaucoup plus calme.

La première partie du mois est idéale pour vous organiser, vous débarrasser du désordre aussi bien à la maison que dans votre esprit et vous assurer que la routine vous laisse du temps pour prendre soin de vous.

Si vous vous êtes senti démotivé ou si les choses n'avancent pas assez vite à votre gout, le mois de septembre peut aussi donner l'élan que vous recherchez. Le 2 est une journée de grande énergie qui peut donner une impulsion que nous avons tous besoin pour faire bouger les choses. Si il y a quelque chose que vous aviez l'intention de faire où des choses que vous vouliez rayer de votre liste, passez à l'action autour de cette date car les choses se font beaucoup plus vite que prévu.

Au cours de la deuxième semaine de septembre, il y aura aussi deux journées puissantes en numerologie, les 9 et 11. Le 9 est un des nombres de la création, cette date augmentera la vibration créative et nous aidera à réfléchir sur l'intégrité, l'achèvement et notre connexion spirituelle. Le 11 est un nombre qui active la guérison et l'énergie des travailleurs de lumière.

Le 13 nous amène la pleine lune dans le signe des poissons. Ce sera une pleine lune émotionnellement sensible qui aidera à adoucir une partie de l'énergie terrestre que la première partie du mois nous a apportée. Il peut donc y avoir une percée émotionnelle ou de nouvelles informations qui nous aideront dans notre chemin de vie. 

Le 21 septembre, c'est la rencontre Jupiter - Neptune qui se sont rencontrées trois fois cette année (en janvier, en juin et ce mois-ci) où une nouvelle vérité peut être révélée où nous pouvons découvrir que les choses ne sont pas ce qu'elles semblaient être. Elle peut donc livrer des grosses bombes de vérités. Ça peut représenter un défi, mais au final ce sera pour nous sentir plus confiants dans l'élaboration de plans, dans notre intuition et dans l'avenir.

Le 23 septembre, l'équinoxe et le mouvement du soleil entrent dans le signe de la balance. C'est un tournant dans l'année astrologique et représente le début d'une nouvelle saison. En gros, nous ressentons tous ce changement d'énergie, et nous pouvons même conclure et mettre un terme aux choses que nous voulions réaliser cette année.

Septembre se terminera avec la Nouvelle Lune en Balance le 28 septembre, ce qui nous aidera à intégrer les leçons que le mois nous a apportées.

Septembre est aussi le mois de l'année où les leçons de notre numéro d'année personnelle (la-numerologie) sont renforcées.

En résumé : 

Nous ressentirons le besoin de nous ancrer et de penser à notre routine quotidienne. Car même s'il est bien de réaliser ses rêves, sous cette énergie, la concentration et l'attention doit être orienter sur la façon dont nous passons réellement le temps de notre journée. C'est ce que nous faisons jour après jour, qui crée notre vie, alors, pensez à cette routine quotidienne et à la façon dont vous pouvez faire les choses et prévoir plus de temps pour ce que vous voulez vraiment faire. Ce n'est pas le moment de rêver mais celui de passer à l'action.

Tout au long du mois de septembre, nous sommes encouragés à une meilleure organisation, à régler le désordre et à travailler nos horaires et savoir comment nous voulons passer notre temps. La nouvelle Lune du 28 mettra en place la facilité car nous serons capables de prendre tout ce que nous avons découvert et appris afin de l'intégrer d'une manière à équilibrer nos vies.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0