Publié le 28 Avril 2020

Bonjour à tous,

"Que ton aliment soit ton seul médicament " disait Hippocrate, il y a plus de deux millénaires. Il affirmait aussi que toutes les maladies débutent dans l'intestin et ce - 400 ans avant JC ...

Où est passé ce bon sens alimentaire ?

C'est quoi les intestins ?

Le bol alimentaire appelé chyme entre dans l'intestin grêle et commence un long voyage puisque cet intestin mesure environ 7 m de long. Pendant que la digestion chimique s'effectue, les contractions de l'intestins grêle font avancer les aliments. Ce trajet donne le temps nécessaire aux nutriments pour traverser la paroi et se diffuser dans tous l'organisme. C'est à ce niveau que l'absorption des nutriments est faite et que les entérocytes (cellules de l'intestin) trient et récupèrent les acides aminés, les sucres simples et les acides gras avant de les envoyés vers les vaisseaux lymphatiques et sanguins. Les cellules intestinales sont collées les unes aux autres en "jonctions serrées" et forment ainsi une barrière où seules les macromolécules nécessaires à l'organisme peuvent passées (aliments issus de la digestion, l'eau en grande quantité, et les mineraux) et empêchent la diffusion des bactéries ou des molécules étrangères.

L'intestin grêle ayant absorbé 90% des substances, seuls l'eau restant et les matières indigestes telles que les fibres, se retrouvent à l'entrée du gros intestin dont le rôle consiste à récupérer cette eau et à compacter ces matières. Le chyme, solide ou semi-solide se transforme en selles. 

L'intestin poreux ?

Si les cellules de l'intestin (les jonctions serrées) sont altérées, celui-ci n'est plus imperméable et devient poreux. De grosses molécules alimentaires se frayent donc un passage et déclenchent des allergies, des inflammations de l'intestin, des maladies auto-immunes comme par exemple la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. 

Le syndrome de l'intestin irritable ou côlon irritable se manifeste simplement par des accès de diarrhées ou de constipation accompagnés de douleurs au ventre. Les causes de ce syndrome ne sont pas encore toutes connues mais la médecine pointe tout de même le rôle du stress dans son apparition. 

Les intestins face au stress :

Le stress vient perturber le système nerveux autonome qui contrôle notamment les muscles de l'intestin. Des chercheurs ont observé chez le rat que les entérocytes se trouvaient plus espacées en situation de stress qu'en situation normale, ce qui a pour conséquence de laisser passer dans l'organisme des molécules qui auraient dû être digérées. Ces mêmes molécules ont à leur tour activé les neurones qui envoient des messages au cerveau (le-cerveau-enterique). C'est ainsi que l'emotion du stress se traduit par des maux de ventre. Le stress peut donc amoindrir le rôle de barrière de l'intestin grêle. Plus précisément chez les humains, le stress entretient des rapports étroits avec certains troubles intestinaux tels que les maladies inflammatoires, le syndrome du côlon irritable, l'ulcère gastro-duodénal et les affections digestives.

Si le stress affecte sans grande surprise le bien-être de nos intestins, il ne saurait être tenu pour seul responsable de tous les maux qu'ils subissent, comme le précise Thomas Uhl dans son livre "Et si je mettais mes intestins au repos ? ". Le stress va de pair avec la mauvaise alimentation qui soumet nos intestins à un travail harassant qui épuise tout l'organisme. Le corps se fatigue, il ne sait plus comment répondre aux nombreuses sollicitations et aux nombreux excès. Il devient alors une proie pour les maladies de civilisation tels que le surpoids et l'obésité mais pas que...

Comment les cellules de l'intestin peuvent être altérées ?

L'intestin grêle est conçu comme une barrière qui permet le passage des petites molécules nécessaires à l'organisme et bloque l'entrée aux molécules indésirables. Entre deux entérocytes se trouve un espace que l'on nomme les jonctions serrées dont le rôle est primordial. Cet espace est un véritable centre de contrôle de la perméabilité de l'intestin. Il est censé être trop étroit pour être franchi par des molécules trop grosses et nocives. Chez les personnes en bonne santé, les cellules intactes jouent bien leur rôle de barrière (quoi que même chez les personnes en bonne santé, l'étanchéité de l'intestin est imparfaite). En revanche, lorsqu'elles sont endommagées, des molécules franchissent la barrière via les jonctions serrées altérées. Celles-ci en se répandant, provoquent alors l'apparition d'allergies ou de maladies auto-immunes ou d'autres maladies.

Cependant, l'hyperméabilité n'est reconnu par la médecine que lorsqu'il y a passage de molécules telles que les protéines alimentaires en quantité excessive et de manière pathologique. Dans son livre Thomas Uhl écrit " Les médecins constatent une augmentation de ce phénomène chez la plupart de leurs patients atteints d'une maladie inflammatoire chronique. Ils observent aussi une hausse des manifestations d'intolérance au lait de vache et au gluten, et remarquent que les migraines dues au lait, au blé, et aux œufs peuvent guérir par la suppression de ces aliments."

 Le lait est-il bon pour la santé de nos intestins ?

Le lait est-il bon pour l'être humain ? Le professeur joyeux en parle très bien sur les réseaux sociaux. Les facteurs de croissances contenus dans le lait de vache ont leur place dans ce breuvage qui est naturellement dédié au veau qui doit grandir en un an tandis que l'homme grandit en une vingtaine d'années. Ces facteurs de croissances sont donc essentiels pour le veau qui pèsera 200 ou 300 kg mais est-ce le cas pour les êtres humains ?

Attention au lait sous toutes ses formes, yaourts, lait, portion de fromage etc. car même s'il est doux au goût et donc paraît alcalin (ou basique) il devient acide lorsqu'il est dans l'estomac. Et la plupart des gens ont très souvent un Ph acide dans leur organisme, surtout les occidentaux. Le corps va alors puiser le calcium du squelette ainsi que celui des dents afin d'équilibrer la surcharge d'acidité.

Plus l'animal est petit (chèvre -brebis) mieux c'est ! Oui, mais ils restent acidifiants quand même. Cependant et afin de modifier ses habitudes lentement, l'achat de fromage de chèvre ou de brebis feront l'objet d'une bonne transition jusqu'à l'arrêt - éventuel - des laitages.

La candidose :

En quantité équilibrée, le Candida albican, ce minuscule champignon présent dans l'intestin, participe à la tâche de l'équilibre de la flore : entretient le bon état de la paroi intestinale, retire le meilleur des aliments lors de la digestion et entretien les défenses naturelles. Dans un microbiote équilibré, levures et bactéries s'autorégulent et chacune a besoin des autres pour se développer harmonieusement. C'est ce qu'on appelle la "symbiose" qui vient du grec et signifie "vivre ensemble". Mais cette harmonie est fragile. Différents facteurs comme une mauvaise alimentation (industrielle) ou certains médicaments, peuvent la détruire. Si vous consommez trop de sucre, vous multipliez les levures qui en raffolent. Les antibiotiques, quand à eux, détruisent les bactéries. Résultat : l'équilibre est rompu et les troublent apparaissent. C'est la dysbiose, le contraire de la symbiose. Quand le Candida albican (levure) domine, il se développe en abondance et colonise l'intestin : les mycoses apparaissent.

Qu'en est-il du gluten ?

L'intolérance au gluten passe pour un phénomène de mode, pourtant la protéine n'est pas nouvelle et l'intolérance connue sous le nom de maladie cœliaque non plus : souvent mal diagnostiquée et sous-estimée. C'est une maladie auto-immune qui se développe quand le gluten colmate - comme de la colle - les villosités des parois intestinales, et limite la bonne absorption des nutriments tels que le calcium et le fer. Le résultat : diarrhée, céphalée mais également des troubles plus graves tels que déminéralisation des os, dysfonctionnement de la thyroïde, déclenchements de maladies auto-immunes, etc. Le seul traitement consiste à suivre un régime sans gluten à vie.

La médecine décrit deux autres types de victime du gluten : les allergiques et les hypersensible. Ces derniers ne sont pas diagnostiqués positif à la maladie de cœliaque, mais souffrent de maux de ventre, d'eczéma ou d'une fatigue générale après avoir mangé du gluten. Les allergiques, eux, le sont, comme ils pourraient l'être aux cacahuètes.

Et notre mode de vie en général ?

Tous les maux dus à l'alimentation, associée à une mauvaise hygiène de vie et à la sédentarité devraient faire réfléchir au fait de mettre régulièrement les intestins au repos afin de préserver l'organisme. Alimentation saine, activité physique, monodiète, jeune, méditation, etc. permettent de retrouver un nouvel équilibre de vie.

En résumé : 

Prendre soin de ses intestins et donc de son alimentation ne reflète pas forcément un état hypocondriaque ou une mode passagère mais plutôt une forme de sagesse. La sagesse fait appel au discernement, à l'ouverture d'esprit (soudain-l-eveil), au fait de sortir de l'éducation que l'on a reçue, de nos habitudes bien ancrées et de nos croyances-limitantes. Pourtant le sage est lucide car il ne renonce pas pour autant aux écarts des fêtes familiales, des fêtes de Noël, ou d'une invitation chez des amis. Cette sagesse permet de prendre soin de soi et de ses proches par de nouvelles habitudes alimentaires en prenant conscience de certaines possibilités car les mauvaises habitudes alimentaires et le mode de vie actuel nous tuent à petit feu.

La Naturopathie reste un outil de prévention et le naturopathe un éducateur de santé. A lui de montrer l'exemple.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam Neauport

Publié dans #Infos, #livre

Repost0

Publié le 24 Avril 2020

Bonjour à tous,

L'observation des éléments terrestres a amené la M.T.C (Médecine Traditionnelle Chinoise) à constater que cinq principes de base géraient, structuraient et représentaient tout ce qui existe dans l'univers. Ces cinq principes, plus communément appelés la loi des cinq éléments sont le feu, le bois, la terre, le métal et l'eau.

Cette loi s'est forgée petit à petit sur une observation de tous les cycles de la nature, qu'ils soient climatiques, saisonniers, énergétiques, botaniques ou autres. Elle considère l'Univers comme étant soumis à un cycle systématique de fonctionnement qui se déroule en permanence selon deux cycles simultanés : le cycle d'engendrement et le cycle de contrôle. 

- On qualifie la loi d'engendrement également de "loi Mère-Fils". Elle définie la première forme de rapport entre les cinq principes. Le bois engendre le Feu (en se consumant). Le feu engendre la Terre (en produisant des cendres), on obtient plus de terre grâce au feu qui brûle. La Terre engendre le Métal (qui est dans son sein). Le Métal engendre L'Eau (en se liquéfiant dans la fonte). L'Eau engendre le Bois (en le nourrissant).

- La loi de contrôle ou domination définie la seconde forme de rapport. Le Bois domine la Terre (en la couvrant). La Terre domine l'Eau (en l'endiguant). L'Eau domine le Feu (en l'éteignant). Le Feu domine le métal (en le faisant fondre). Le métal domine le Bois (en le coupant).

Nous retrouvons dans cette loi, tous les éléments déjà connus du Tao. Chaque principe possédant une forme plus ou moins Yin ou Yang. A chaque principe se trouve associé toute une symbolique qui correspond à une planète, un point cardinal, une saison, un climat, une couleur, une saveur, une odeur, un type d'aliment, un organe, un viscère, un méridien Yin et un Yang, un moment de la journée, un type de psychologie, un type de morphologie, etc.

La théorie des cinq éléments décrit symboliquement cinq mouvements :

Le mouvement Feu représente la force de transformation et d'animation maximale du Yang à son apogée. Le Feu monte, s'élève.

La mouvement Terre, dans le sens de terreau, représente le support, le milieu fécond qui reçoit la chaleur et la pluie : le Feu et l'Eau. C'est le plan de référence duquel émerge le Bois et dont s'échappe le Feu, où s'enfonce le métal et à l'intérieur duquel coule l'eau. La Terre est à la fois le Yin et le Yang puisqu'elle reçoit et qu'elle produit. La terre permet de faire pousser, de semer et de récolter.

Le mouvement Métal représente la condensation, la prise d'une forme durable par refroidissement, assèchement et durcissement, qui est présente quand le Yang décroit vers la fin de son cycle. Le Métal est malléable, mais il conserve la forme qu'on lui donne.

Le mouvement Eau représente la passivité, l'état latent de ce qui attend un nouveau cycle, la gestation, l'apogée du Yin, alors que le Yang se cache et prépare le retour du cycle suivant. L'eau descend et humidifie.

Le mouvement Bois représente la force d'activation et de croissance qui s'affirme au départ d'un cycle. Il correspond à la naissance du Yang. Le Bois est une force active et volontaire comme la force puissante et primitive de la vie végétale qui germe, croît, émerge du sol et s'élève vers la lumière. Le bois se courbe et de redresse.

Appliquée à la physiologie, cette théorie des cinq éléments est associée :

A chaque organe :

Le Foie est Bois ; Le cœur est feu ; La rate/pancréas est Terre ; Le poumon est Métal ; Les reins sont Eau. 

A chaque organe un son : on les nomme les six sons de guérison. C'est une pratique corporelle, qui combine le pouvoir vibratoire de certains sons à des postures et des visualisations. Chaque son renforce un organe particulier. Il y a un son, un mouvement, une saison, une visualisation, une émotion et une couleur pour chaque organe. Les couleurs ont une grande importance sur la santé. Elles nous affectent et influencent notre humeur.

Dans la sphère émotionnelle :

Le Foie est lié à la colère (Bois) ; Le cœur est lié à la joie (feu) ; La rate/pancréas aux soucis (Terre) ; Le poumon à la tristesse (métal) ; Les reins à la peur (Eau).

Les Tissus :

Le foie (Bois) est lié au muscles ; Le cœur (Feu) est lié aux vaisseaux ; La rate/pancréas (Terre) aux chairs ; Le poumon (Métal) à la peau et aux poils ; Les reins (Eau) aux os.

Les systèmes : 

Le système moteur pour la fonction du Foie est associé à la Vésicule Biliaire (Bois).

Le système circulatoire, système nerveux central et végétatif est relié à la fonction du cœur, à l'Intestin Grêle, au Maître cœur, au triple réchauffeur (Feu).

Le système digestion pour la fonction rate/pancréas est associé à l'estomac (Terre).

Le système respiratoire et cutané pour la fonction du poumon est associé au Gros Intestin (Métal).

Le système Génito-urinaire et Osseux pour la fonction du rein est associé à la vessie (Eau).

La théorie des cinq éléments propose de traiter les déséquilibres en rétablissant les cycles normaux d'engendrement et de contrôle en stimulant l'action régulatrice des points d'acupuncture répartis le long des meridiens. Les cinq éléments doivent être présents ensemble et à égales proportions. Les éléments privilégiés ne doivent pas se manifester de manière trop forte pour ne pas rompre l'équilibre et risquer de nuire à la bonne circulation de l'énergie vitale.

Il faudra aussi prendre en considération le temperament de la personne. On évitera le rouge pour une personne à dominante Feu, de même que trop d'élément Eau, car l'eau éteint le Feu. Inversement, chez quelqu'un de peu expressif ou triste, où le Feu est en présence insuffisante, on optera pour du rouge (objets, couleur, éclairage...). De même, on ajoutera de la couleur - vêtements par ex - associée aux organes faibles afin de les rééquilibrer.

Le cycle d'engendrement et de contrôle nous donne les clés pour maintenir cette harmonie, en renforçant un élément trop faible par celui qui le nourrit et en compensant un excès d'un élément par celui qui le contrôle.

Bien que assez complexe, on peut définir les excès ou les manques en établissant un calcul du thème énergétique avec comme éléments la date, le lieu et l'heure de naissance. On obtient ainsi un nombre sur chaque élément, afin de voir celui qui est en excès (si excès il y a) et celui (ou ceux) qui font défaut. Cela permet de conduire au parfait équilibre et à l'harmonie.

La philosophie Taoïste :

L'astrologie chinoise est très scientifique et calcule - via votre carte de naissance - comment l'univers affecte votre corps, vos organes, votre destinée, vos émotions, vos enfants, vos parents et comment tout ceci vous affecte. On y voit alors des éléments positifs et des éléments négatifs, très simple à analyser. Le Tao est l'une des psychologies les plus interne : vous comprenez vos organes, vos emotions, tout ce qui est à l'intérieur. Dans le Tao, il est dit que lorsque vous changez de l'intérieur, vous changez ceux qui sont proches de vous, même si cela prend du temps.  

Le sourire intérieur : la méditation du sourire intérieur est une composante majeure de la pratique Taoïste. Le sourire dissout immédiatement les muscles du visage et de tout le corps. Le souffle est calme et stable, et nous nous sentons beaucoup mieux. Le sourire intérieur commence par un sourire en conscience qui émerge d'une intention lors d'une méditation en pleine-conscience. Par cette pratique, un état de relaxation profond est créé délibérément afin de trouver une harmonie intérieure. Les tensions s'évanouissent, le systeme-immunitaire est renforcé, les émotions positives se propagent. Lorsque nous sourions intérieurement, une nouvelle énergie est apportée dans les organes, qui a pour effet la guérison et le rajeunissement.

En résumé : 

A l'instar du yin-et-du-yang, la théorie des cinq éléments est née de l'enseignement Taoïste. C'est une philosophie ancestrale qui repose sur l'observation de la nature, de son fonctionnement et de ses changements perpétuels. Ils correspondent à des cycles naturels de croissance et de décroissance qui reposent sur le Yin et le Yang. En effet, rien n'est statique dans la nature, tout est en évolution et en transformation permanente. La graine (Yin) devient une plante (Yang) qui meurt et retourne à la Terre (Yin).

Chacun des éléments est interdépendant, créateur ou destructeur. Cette relation est illustrée sous forme de cycles où chaque élément nourrit celui qui suit. Dans ce cas, on parle de cycle de création ou d'engendrement, s'ils se gênent mutuellement, on parle de cycle de contrôle.

Concrètement, les cinq éléments nous renseignent sur la circulation vitale (le Chi). Ces éléments doivent être présents ensemble et dans des proportions harmonieuses en recherchant l'équilibre. Le calcul du thème énergétique permet de connaître les disproportions afin de retrouver le parfait équilibre des cinq éléments et par conséquent une parfaite santé.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 20 Avril 2020

Bonjour à tous,

Ils sont partout sous la peau et entourent nos muscles et nos organes. Longtemps considérés comme de simples enveloppes et négligés par la médecine, les fascias sont de nos jours devenus un phénomène de mode. Mais que sont exactement les fascias et en quoi sont-ils si fascinants ?

C'est quoi les fascias ?

Les fascias appelés aussi tissus conjonctifs, se présentent comme une membrane fibro-élastique qui enveloppe toutes les structures du corps de la tête aux pieds (muscles, nerfs, os, vaisseaux sanguins). Les fascias sont en fait la partie molle du tissus conjonctif qui parcours le corps entier tel un réseau blanc et fibreux. Ils sont composés principalement d'eau (à 60%) et de protéines (collagène et élastine). Leur texture ressemble à du gel, humide, moelleuse, glissante et retenant l'eau comme une éponge. Si le corps a suffisamment d'eau, les fascias sont en bonne santé. Des fascias homogènes, souples et sans adhérences donnent un coup de jeune à l'enveloppe corporelle.

A quoi servent-ils ?

Leur rôle sert à faire tenir le corps en position debout. Ils séparent et maintiennent les organes et veillent à ce que les muscles et organes glissent les uns contre les autres. Il a été démontré en 2015 que le fascia était plus sensible à la douleur que le muscle ou la peau et qu'il était la seule structure à solliciter la part émotionnelle de la douleur. On peut considérer les fascias comme l'organe sensoriel le plus complexe et le plus important pour la perception du corps, en particulier ce qu'on appelle la proprioception.

La proprioception se traduit par la capacité inconsciente à percevoir la position exacte de notre corps grâce à l'ensemble des informations nerveuses transmises au cerveau qui proviennent des récepteurs sensoriels (muscles, tendons, articulations, peau et des tissus de maintient).

Fascias et proprioception :

La proprioception est pour certain notre sixième sens car elle vient en complément de la vue, de l’ouïe, de l'odorat, du goût et du toucher. Pour la travailler, il suffit de mettre la personne en situation de déséquilibre et de réduire les surfaces d'appuis pour stimuler les récepteurs sensoriels.

Pour qui ?

Les exercices de proprioception s'adresse aux sportifs qui souhaitent améliorer leurs performances, aux personnes qui portent des chargent lourdes dans leur travail ou qui répètent des gestes récurrents, aux personnes vieillissantes qui cherchent à maintenir leur équilibre ainsi qu'à toutes personnes qui cherchent à bien vieillir ou à améliorer leur posture.

Comment travailler ses fascias ?

- Techniques de gym douce, yoga, Qi gong, salle de sport, stretching, pilates, etc.

- Le massage permet d'entretenir les fascias. Leur connaissance permet de guider la main du masseur. Il permet de favoriser l'élasticité générale, de rétablir ou améliorer le drainage tissulaire, de travailler sur l"harmonisation du corps, rechercher les zones de douleurs et de travailler sur le drainage lymphatique.

- Technique d'auto-massage des fascias : cette solution est pratique à mettre en place et efficace pour dénouer les tissus conjonctifs. Pour le faire, des accessoires sont utilisés comme une balle de massage, balle de tennis, ou un rouleau de massage. Le geste d'auto-massage, grâce à la pression exercée par l'accessoire, aide à détendre les tissus fasciaux stressés et fatigués. 

-  La fasciathérapie et la fasciapulsologie : c'est une approche manuelle, une thérapie douce et bienfaisante pour tous (des nourrissons aux personnes âgées en passant par les sportifs). Lors de traumatismes, stress, malpositions, les fascias se rétractent entraînant des douleurs et une perte de mobilité. C'est ainsi que l'on parle d'adhérence, due à la diminution de glissement pouvant entraîner des douleurs aiguës ou chroniques, de crampes musculaires, des troubles digestifs, etc. Le rôle du fasciathérapeute est de redonner souplesse de part son toucher lent, précis et bienveillant. Cette pratique permet de toucher un public très large et se révèle un atout majeur dans tous les troubles respiratoires, la sphère céphalique (névralgie, migraine), les traumatismes (entorse), la sénescence (perte de mobilité), nourrissons (accouchement) et enfants (croissance)...

Les fascias et le Yoga :

Les fascias représentent l'organe le plus important pour le perception du corps (la proprioception), il est donc facile d'envisager le lien entre eux et une discipline telle que le yoga. Ce dernier permet par ses postures de faire travailler en profondeur la perception que l'on a de notre propre corps, de ses différents organes, et même des corps subtils tels que les-chakras, nadis et meridiens.

Le yin yoga : par opposition au "yang" yoga, plus actif, où l'accent est donné sur le travail musculaire, le yin yoga s'attarde sur le tissus conjonctif. C'est donc un yoga doux mais profond qui utilise des postures classiques du yoga mais avec une approche différente : le lâcher-prise profond.

Les bienfaits du yin yoga sur les fascias

 - Gagne en flexibilité et mobilité.

- Apaise le stress, clarifie les pensées.

- Une meilleure circulation des énergies.

- Une profonde relaxation du corps et du mental au travers d'une grande décharge émotionnelle.

- Libère les tensions musculaires.

- Détoxifie l'organisme.

Les bienfaits du "yang" yoga sur les fascias

- Contrôle et amélioration de la posture (position statique) et des mouvements.

- Améliore les positions (mouvements dynamiques) du corps en général.

- Permet de retrouver son équilibre plus facilement en cas de glissade car travaille sur le réflexe myotatique (provoque une réaction musculaire réflexe pour rattraper une personne en déséquilibre).

- Permet d'éviter les blessures.

- Améliore les connexions neuro-musculaires.

- Renforce l'équilibre intérieur et la confiance en soi.

Que ce soit pour le sportif ou celui qui pratique le yoga (ou autre discipline), la proprioception due aux fascias permet d'éviter les blessures par l'apprentissage et la répétition des postures notamment celles de l'équilibre.

En résumé : 

Le fascia est l'organe qui relie le corps humain. Il est omniprésent et forme une matrice qui sert de support à tout l'organisme. Plus les fascias sont travaillés, plus ils réagissent à la sollicitation et plus ils gagnent en élasticité. Cet avantage permet au pratiquant de gagner en souplesse et mobilité. Cela permet également à l'être tout entier de se relier entre les différentes parties de ses corps physique et psychique. Les salles de sport ou le sport en général encourage le travail des fascias. Pensez à la pratique du Yoga ou du Qi-gong qui sont des méthodes douces et efficaces. Enfin, vous pouvez également consulter un fasciathérapeute ou fasciapulsologue pour améliorer - sinon mettre fin - à vos maux divers.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 16 Avril 2020

Bonjour à tous,

Lorsque vous rencontrez une personne, il arrive fréquemment qu'elle vous raconte ses problèmes. Pour autant, elle n'attend pas forcément un conseil de votre part mais simplement une écoute. Certes, il est tentant d'intervenir et de vouloir donner son opinion ou son avis, voire de lui apporter la solution sur un plateau d'argent, en d'autres termes, d'y mettre son grain de sel. On croit souvent qu'il nous faut apporter quelque chose, notre expérience ou comment personnellement on vivrait les choses dans la même situation. C'est là toute la différence entre écouter et entendre.

Mais savons-nous vraiment écouter ?

Il est beaucoup plus utile pour une personne d'être pleinement écoutée plutôt que lui donner sa propre expérience. La première étape consiste à être vraiment présent dans l'échange et être complètement disponible pour la personne qui se trouve en face. 

Il faut pour cela se placer en face de la personne ou du consultant :

- Savoir se taire pour être en mesure de l'écouter pleinement.

- Faire taire ses préjugés (ses propres croyances) afin de ne pas déformer son intention.

- Etre dans le moment présent (l-art-du-calme-interieur) en faisant taire son mental ou son ego suivant la situation.

- Ne pas préparer sa réponse à l'avance, le risque étant de passer à coté d'un élément important. 

La deuxième étape sera de mettre en place cet outil vraiment intéressant que Carl Rogers a nommé : l'écoute active.

L'approche centrée sur la personne :

L'écoute active ou l'approche centrée sur la personne est l'un des outils abordé en Naturopathie. Cette méthode est une approche d'écoute initié par le psychologue Carl Rogers qui a défini ce qui était pour lui une écoute efficace. Il a utilisé l'écoute comme moyen thérapeutique afin d'obtenir un changement et faire évoluer le consultant. C'est en fait la qualité de la relation qui est thérapeutique.

Il a mis en évidence six conditions dont trois essentielles sur la base de l'écoute active.

- Le regard positif inconditionnel ou la considération : la bienveillance, la confiance, le non-jugement, la non-stigmatisation, etc. C'est être convaincu que chaque personne porte en elle des potentialités (son noyau) pour se développer de manière positive.

- L'empathie : d'une façon générale, elle représente la faculté de s'identifier à autrui en partant du point de vue de la personne et non de son propre point de vue. 

- L'authenticité : la bienveillance et l'empathie ne serviront que si l'écoute est sincère et honnête. C'est la congruence. Etre congruent c'est être en cohérence profonde avec qui l'on est vraiment. 

Cette écoute au sens large - et lorsque toutes ses conditions sont réunies - permet d'établir une relation aidante, qui progressivement permet à la personne/consultant de se défaire de ses masques, de sa carapace, de la structure qu'elle s'est façonnée tout au long de son existence afin de se protéger. Cela lui permettra également d'être plus ouverte aux expériences de la vie avec une plus grande fluidité dans l'acceptation de ses différentes facettes. Les expériences de vie constituent une forme de savoir pour chaque être humain que l'on nomme  "banque de données" ou "ressources". A chaque nouvelle situation vécue, la personne ira puiser dans ses ressources, dans son savoir afin de faire face à la situation qui l'interroge.

Les quatre étapes selon Carl Rogers : 

Premièrement, le non-jugement permet le développement des potentialités de la personne. Deuxièmement, elle comprend qu'elle possède ce "noyau" en elle, avec ses petites graines et qu'elles ont de la valeur. Puis ensuite renaît la confiance-en-soi puis que l'on se sent digne de valeur. Elle va développer ce que l'on nomme le locus d'évaluation interne : ce qu'elle a vraiment envie de faire (se faire confiance) et non ce qu'elle fait par rapport aux autres ou ce que les autres attendent d'elle. Enfin, la personne comprend qu'elle entre dans un processus continuel d'enrichissement et de développement personnel sur un long terme.

En pratique :

Ecouter sans interrompre : écoutez attentivement ce que l'autre dit, en lui indiquant régulièrement que vous comprenez à la fois les faits et les émotions, soit d'un hochement de tête, soit d'un "oui je comprends".

Le questionnement : s'assurer d'avoir bien compris ce que votre interlocuteur vous dit en lui demandant de clarifier les choses avec la phrase du type : " Que voulez-vous dire par..." ou encore " A votre avis, comment pourriez-vous faire pour...", etc. Il faut donc rester neutre et faire preuve d'empathie pour ne pas trouver des solutions à la place du consultant.

La reformulation : elle prouve à votre interlocuteur que vous avez bien écouté et compris ce qu'il a voulu vous dire. Elle sert à apaiser la relation, à mieux comprendre la situation en faisant une synthèse de ce qui a été dit. "'Si je comprends bien, vous...". Ceci ne veut pas dire que vous êtes d'accord avec ce qui est dit, mais que vous comprenez ce qui est dit. La nuance est capitale.

Essayez également de poser une émotion sur le type de ressenti de la personne sera d'une grande importance dans toutes les situations et tous les échanges. La qualité d'un entretien et par extension d'une relation va dépendre d'un élément principal et essentiel : l'emotion

La reformulation du contenu et/ou des émotions consiste à redire avec d'autres mots ce qui vient d'être énoncé afin d'en vérifier le sens précis. Certaines émotions ont besoin d'être reformulées pour aider la personne à se comprendre elle-même.

En résumé :

Il est possible à travers une relation - quelle qu'elle soit - de créer des conditions favorables (la sécurité et la liberté) permettant le développement de la personne. En effet, chaque individu possède en lui "un noyau" qui ne demande qu'à croître, renfermant des potentialités qui peuvent se développer d'une manière positive. L'approche centrée sur la personne est un outil permettant l'accès aux conditions favorables de développement des petites graines du noyau.

Plutôt que de s’intéresser au problème, Carl Rogers préconise de s'intéresser à la personne et aux émotions liées à son problème, en essayant de se mettre à sa place : en faisant preuve d'empathie.

L'écoute active est très proche de la communication non violente. Elle permet de s'assurer une compréhension mutuelle, de connaître l'impact de notre façon d'être auprès des autres, de dépasser sa réalité afin de comprendre celle de l'autre. Elle fonctionne entre le thérapeute et le consultant mais également avec les collègues dans le cadre du travail et bien sûr dans la relation de couple ou encore la relation que l'on peut avoir avec ses enfants.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

Bonjour à tous,

Les origines de la macrobiotique sont issues des traditions orientales, en particulier de la Chine et du Japon, comme le I-King, le bouddhisme, le taoïsme, le zen, etc. Georges Ohsawa est celui qui a fondé le mouvement de la macrobiotique. Il a décidé de renouveler cette méthode (déjà connu depuis l'antiquité) en gardant les principes d'hygiènes de vie du départ, tout en s'inspirant de l'alimentation des moines et en classant les aliments. Il a allié la médecine japonaise avec les conceptions scientifiques occidentales et les idées de la nutrition et de la pensée philosophique zen pour créer ce qu'il appelait "le zen macrobiotique". Dans les années 60, ce mode alimentaire devient à la mode, surtout au Japon, puis dans le reste du monde. 

Issu du grec ancien "macro" = grand et "bio" = vie, ce terme signifie littéralement "grande vie". La macrobiotique est plus qu'un régime alimentaire. C'est un art de vivre et de penser qui vise à trouver un équilibre global avec l'environnement et dont l'une des applications quotidiennes est son système nutritionnel original.

Le principe de grande Unification : 

Le zen et la macrobiotique poursuivent le même but, à savoir l'évolution de l'homme. Ohsawa propose une discipline de vie permettant de dévoiler le jugement de l'homme pour le faire accéder à un état de conscience plus large. Elle est basée sur ce que les sages appellent la théorie du yin-et-du-yang, également appelée le Principe Unique ou principe de grande Unification. 

Le principe essentiel de la macrobiotique : 

Le système nerveux a deux branches : le parasympathique (yang) et le sympathique (yin). La maladie ne serait qu'un déséquilibre entre les deux. Il suffit donc de rééquilibrer par une alimentation adéquate au niveau du yin et du yang pour que tout redevienne à la normale. C'est la raison pour laquelle il existe différents régimes macrobiotiques (dix en tout) dont le choix se fera en fonction de la gravité de la maladie. 

La règle de base est l'importance d'un corps sain et d'un cerveau bien irrigué par un sang dépourvu de toutes toxines, afin d'assurer un bon fonctionnement physique, psychologique et spirituel. C'est pour cette raison que l'alimentation la plus naturelle possible, de qualité biologique voire biodynamique est plus que souhaitable.

D'une manière générale, cette discipline s'accorde avec les grands principes nutritionnels et écologiques. Les aliments favorisés seront de préférence de saison et locaux, non raffinés, non traités et cultivés en accord avec la nature.

La base de l'alimentation est axée sur les légumes, les champignons, les algues, les céréales complètes, les légumineuses, les fruits, les produits de la mer surtout les coquillages et crustacés qui produisent une énergie plutôt neutre, peu de viande animale car majoritairement yang. La cuisson sera brève ou à feu doux, sans électricité et sans micro-onde évidemment. L'apport hydrique sera réduit sauf au printemps/été et sous forme d'eau filtrée ou d'eau de source, de thé japonais ou de yannoh.

La diététique du yin et du yang : 

L'alimentation macrobiotique va prendre en considération les qualités énergétiques yin et yang des aliments, ses influences sur l'énergie vitale du corps, ses caractères saisonniers et ses modes de cuisson (cuits de préférence ou crus). Et selon le terrain, le temperament et l'état de santé de chacun, il suffira d'ajuster selon ses besoins.

Les différents tempéraments :

- Hyper-yang (feu) : actif, nerveux, extraverti. Organe : coeur.

- Yang (bois) : actif, peu émotif, extraverti. Organe : foie.

- Yin-yang (terre) : peu actif, peu émotif, paisible. Organe : rate/pancréas.

- Hyper-yin (eau) : peu actif, hyper émotif, introverti. Organe : rein.

L'alimentation est donc à équilibrée en fonction des charges énergétiques du yin (positives) ou plutôt yang (négatives).

En pratique : 

Un macrobiote n'attend pas d'être malade. Dès qu'il est enrhumé ou fatigué, il sait qu'il peut agir immédiatement sur son système nerveux en le rééquilibrant. Il retrouve rapidement la forme, la santé et son enthousiasme en rééquilibrant son alimentation entre le yin et le yang. Pour se faire, trois jours de riz complet (régime n°7 : 100% céréales) peu suffire, la céréale la plus au centre sur l'échelle yin/yang. Un régime n°7 de dix jours permettrait de reconstitué entièrement le sang, ce qui aurait pour conséquence un état physique, physiologique, émotionnel, intellectuel à son meilleur niveau.

Les sept conditions selon Ohsawa pour être en bonne santé : 

- Pas de fatigue : ne pas se dire "c'est impossible ou c'est trop difficile".

- Avoir un bon sommeil (récupération en quatre ou six heures de sommeil).

- Avoir bon appétit : savoir apprécier avec plaisir et reconnaissance un bout de pain ou du riz (complet bien sûr).

- Avoir une bonne mémoire : pour nous rappeler de tout ceux qui nous ont aidés dans la vie.

- Etre de bonne humeur : considérer que tout et tout le monde est agréable.

- Avoir une rapidité de jugement et d'action : pouvoir agir de manière juste et précise quand c'est nécessaire.

- La justice : éprouver en permanence un sentiment de gratitude.

Les cinq erreurs fondamentales de l'alimentation moderne : 

- Nous mangeons trop.

- Nos mélanges sont trop riches, trop concentrés et pas assez dissociés.

- Nous ne mastiquons pas assez.

- Nous ne sommes pas attentifs lors des repas. Pratiquez le ici et maintenant (l-art-du-calme-interieur).

- Le dîner est trop rapproché du coucher, ce qui empêche un sommeil profond et réparateur.

En résumé :

La pratique de la macrobiotique commence par l'étude des symboles énergétiques yin et yang.

Cette méthode fait usage du choix le plus large possible des aliments dont nous disposons. Les secrets macrobiotiques pour vivre et manger sainement sont l'équilibre et la modération. L'alimentation macrobiotique est capable de nourrir énergétiquement l'organisme de manière juste et équilibrée en fonction des tempéraments, de l'âge, de l'activité, des aléas de la vie, etc. C'est pourquoi, il n'existe pas de bons ou de mauvais aliments mais des groupes d'aliments à adopter en fonction des besoins de chacun.

Notre alimentation quotidienne nourrit notre corps et détermine la qualité de notre vie. Cuisiner aiguise notre sensibilité lorsque nous combinons en un tout harmonieux, les ingrédients selon les couleurs, saveurs, formes et consistances.

Du point de vue macrobiotique, cuisiner est l'art suprême, et ceux qui s'y dédient méritent le plus grand respect et la plus grande reconnaissance (Lima Ohsawa).

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #livre

Repost0

Publié le 4 Avril 2020

Bonjour à tous,

Un mantra est, dans l'hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme, une formule condensée, formée d'une seule syllabe ou d'une série de syllabes, répétée sans cesse avec un certain rythme, souvent pratiqué dans un exercice de méditation. Leur composition serait basée sur des règles de mathématiques bien précises. L'origine remonte aux textes sacrés appelés "Védas", recueil littéraire considéré comme le plus ancien connu à ce jour.

C'est quoi exactement un mantra ?

Mot Sanskrit qui provient du verbe "man" : pensée et "trana" : protecteur. C'est donc une formule mentale qui protège. Le grand sage Rinpoché définit les mantras comme étant "ce qui protège l'esprit". Il représente une formule condensée, constituée d'une série de sons, répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme. Comme tout vibre dans l'Univers à une certaine frequence, réciter un mantra induit une résonance dans le corps et l'esprit de celui qui le chante.

C'est un hymne sacré, une formule mystique, une incantation magique, une phrase sacrée dotée d'un pouvoir spirituel. Cette pratique est très développée dans le Tantrisme. 

C'est le son (la-sonotherapie) qui est l'essence même du mantra, plus que le sens. C'est par la résonance à travers l'espace que l'univers est transformé et que sa cohérence est maintenue. Comme il est répété plusieurs fois pour produire un effet, il introduit la notion de cycle et de répétition. La justesse de sa prononciation que l'on nomme le Naad est également importante. Le Naad yoga est le yoga du son.

Le monosyllabique le plus connu est le om, contraction de aumcomprenant les lettres a, u, m, et constituant le symbole sonore de l'absolu. En sanskrit, ces lettres ont un sens mystique : a est le Brahma, le dieu créateur; u est Vishnu, le dieu de l'équilibre et du statut quo; m représente Shiva, le dieu qui détruit et qui reconstruit. Le om représente la trinité : Brahma, Vishnu et Shiva. Chanter le om aide à faire circuler l'énergie vitale dans l'ensemble de l'enveloppe charnelle. Ces deux lettres représentent la formule correspondant au premier chakras (racine). Dans l’hindouisme, le son om désigne la vibration originelle, le souffle créateur, le son qui a crée le monde, source de tout commencement de l'univers, de par ce fait, il est donc le mantra le plus important. Il est également souvent utilisé comme suffixe ou préfixe aux différents mantras formulés.

Sa fonction ?

Venant de l'Inde, il est souvent associé à des figures particulières de la mythologie Hindouiste et Bouddhiste.

Il est utilisé comme support de méditation par sa répétition incessante, qui cherche à calmer le mental, à le stabiliser pour maintenir l'état de méditation et favoriser la communication avec le subtil.

Le mantra permet de développer en soi l'ouverture du coeur et de ressentir la compassion vis à vis des autres.

Le son om permet de faire partir les pensées négatives, calmer le mental en inhibant la partie limbique du cerveau (cerveau émotionnel) pour ainsi retrouver : concentration, paix, joie de vivre, tout en étant dans le moment présent (l-art-du-calme-interieur).

Bien que typiquement liées à l'Inde, des pratiques analogues à la récitation de mantras se trouvent dans la majorité des religions notamment chez les chrétiens orthodoxes qui s'accompagnent de la répétition constante du nom de Jésus. Dans l'absolu, le mantra est un son qui produit un effet bénéfique.

Le mala :

La puissance de chaque mantra provient de la répétition. Pour cela, il existe un chapelet qui s'appelle un mala, composé de 108 perles et qui permet d'aider à la récitation et ainsi faire des séries de 108 répétitions. Il permet donc de faciliter le comptage du nombre de fois où un mantra est récité.

Il est également possible de trouver un mala composé de 54, 27 ou 18 perles. Chaque mala est adapté à un certain usage : par exemple, pour un mala qui apaise, les perles devront être en cristal ou en nacre. Pour réciter un mantra qui augmente votre connaissance, il vous faudra un mala avec de perles en or, argent, cuivre ou graines de lotus, etc.

Si vous chercher un mala universel, optez pour un mala en graines de Bodhi, en bois de santal rouge ou en graines de lotus.

Il est également un symbole de chance et de bonheur pour celui qui le porte.

Ses bienfaits : 

Le chant mantra apaise le mental car il est basé sur le son qui, étant chargé d'une énergie, émet une vibration dont la résonance transforme le corps physique, le corps mental et le corps spirituel. Après avoir atteint une certaine résonance, il n'est plus utile de réciter le mantra, c'est lui qui vient à vous, comme une chanson entêtante qui revient même si vous n'y pensiez plus.

Sa récitation a un effet bénéfique sur l'Univers mais également sur celui qui le récite et peut avoir quatre objectifs différents : apaiser, augmenter, dominer et apprivoiser.

Certains types de mantras ont pour effet de supprimer les obstacles, la maladie et de purifier. D'autres mantra peuvent augmenter l'espérance de vie, la connaissance, la richesse et le mérite.

Un exemple de mantra :

"Om mani padme hum" est le mantra de la divinité Tchenrézy afin de développer la compassion et l'ouverture du coeur. Il est composé de six syllabes qu'il faut prononcer "hom-ma-ni-bê-mê- houm". Il est le mantra national du Tibet et l'un des plus connu du Bouddhisme. Il est reconnu par le Dalaï-lama comme une récitation très bénéfique qui signifie qu'avec méthode et sagesse, on peut transformer l'impureté de son corps, de son discours et de son esprit en un seul corps.

Chacune de ses syllabes représentent l'une des six vertus transcendantes : la générosité, l'éthique, la tolérance, la persévérance, la concentration et le discernement.

Il est recommandé de rester centré sur un seul mantra pendant quarante jours, où la répétition pourra se faire le plus souvent possible.

En résumé : 

La puissance des mantras ne vient pas de leur signification mais plutôt des effets vibratoires crées par chaque syllabe lorsqu'elles sont prononcées de façon répétées. Ils sont très utiles en support de méditation (mediter-a-coeur-ouvert), de pratique tel que le yoga, et permettent de vider beaucoup plus facilement le mental pour éviter le flot de pensées incessantes. 

Vous pouvez retrouver un autre mantra à la fin du cours de Yoga de Valérie Canivet Peseux qui vous offre depuis le confinement un cours de Yoga d'une demi-heure, gratuit, sur Facebook, plusieurs fois par semaine, lorsqu'elle n'est pas à son travail.  https://www.facebook.com/valerie.peseuxcanivet

Lors de la pratique du Yoga collectif, réciter un mantra crée une harmonie avec les autres Yogis.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 1 Avril 2020

Bonjour à tous,

En ces temps de confinement, il est d'autant plus important de prendre soin de soi. Le temps de repos qui nous est imposé peut être pris de façon bénéfique en opérant quelques modifications sur la manière dont nous nous traitons habituellement. Apprendre à gérer son stress, revoir et/ou modifier son alimentation (la-nourriture-vibratoire), commencer une activité physique et/ou méditative (faire-du-yoga), bref, les temps actuels donnent la possibilité de prendre soin de notre personne dans sa globalité.

- corps physique : les-regimes-santecomment-eviter-la-maladiela-respiration

- corps mental : les-manifestations-du-corps-physiquesdes-livres.

- corps émotionnel :  la-coherence-cardiaqueles-fleurs-de-bachemotions-et-sentiments.

- corps spirituel (énergétique) : la-philosophie-taoistele-taux-vibratoireles-7-niveaux-de-conscience.

Le domaine énergétique est quelque fois plus difficile à comprendre, à ressentir et l'on ne sait pas toujours quels moyens employés et comment faire pour se protéger des énergies négatives. Voici quelques pistes de techniques de protections dont les ondes de forme font parties.

C'est quoi une onde de forme ?

Une onde de forme est un dessin composé de formes géométriques, de symboles, qui expriment, malgré sa simplicité, une réalité. Toute forme émet une onde de par sa forme. L'action et la puissance de ces ondes dépendent de la forme elle-même. Plus la forme est épurée et régulière (la coquille-saint-jacques), plus son influence est grande. Ces formes sont dans la nature : le cercle, le carré, la spirale, le triangle, l'étoile, etc. Ces forment possèdent une grande force venant de traditions ancestrales telles que le yin et le yang taoïste, le sceau de Salomon, etc. Quelles que soient leur nature et leur origine, ces mystérieuses ondes de forme semble avoir une influence sur la vie, bonne ou mauvaise.

Les maitres de l'ancien temps utilisaient les ondes de forme pour leurs effets constructif et pour soigner. Ils formaient aussi des protections, faisaient des ondes de forme sous forme d'objets ou simplement de création pensées. Ils les utilisaient dans les jardins, pour produire leur récolte et pour avoir l'abondance. Ils connaissaient l'effet que produisaient les ondes de forme dans la matière avec le verbe créateur et la création vibratoire de l'énergie évoquée par la forme.

Les ondes de forme détournées ?

La croix gammée a été utilisée comme symbole par Hitler, c'est pour cette raison qu'en Occident elle est généralement associée au nazisme, ce qui n'est pas le cas en Asie. A Taiwan, la croix gammée est perçue comme un symbole Bouddhiste. En effet, la croix gammée ou svastika est un symbole majeur et incontournable de l'hindouisme, du jaïnisme et du bouddhisme. Adolphe Hitler a transformé le symbole svastika en l'inclinant à 45° sur un disque blanc, position peu fréquente en Inde. Il ne sagit plus vraiment d'une croix mais d'un "sautoir gammé".

Dans quel but utiliser les ondes de forme ?

Trop souvent utilisée pour annuler des effets nuisibles, l'onde de forme est en réalité un moyen d'amplifier un phénomène existant car elle génère ou régule la circulation de l'énergie.

Elles sont utilisées comme moyen de véhiculer une intention, un souhait, ou faire une demande précise par exemple avec le pendule. En fait, l'onde de forme est un moyen simple et efficace de véhiculer une intention. Les ondes de formes les plus connues :

- La coquille saint jacques possède un haut pouvoir énergétique. Placez là dans une pièce afin d'augmenter son énergie.

- La fleur-de-vie, symbole universel d'énergie, de renouvellement perpétuel de la vie et de connexion entre tous les êtres, est un symbole extrêmement puissant.

- La qualité d'un produit tels que les aliments pourra être amélioré grâce aux ondes de forme : placer une fleur de vie (imprimé sur internet ou dessinez-là) sous votre assiette ou sous votre carafe d'eau permet d'augmenter la vibration des aliments concernés.

- Le Cromlech et le Triskell font partis des éléments de la civilisation celtique ou druidique et sont utilisés pour dynamiser un lieu ou les aliments, boissons, etc.

- Mais aussi, le cube de Métatron, le pentacle (étoile de David), le symbole du yin-et-du-yang, le zome, le sceau de Salomon, la Merkabah, les symbole Reiki, etc.

- Enfin, toutes les formes se rapportant au nombre d'or et à la géométrie sacrée ont un impact très bénéfique pour tous les êtres vivant à proximité. 

D'autres techniques de nettoyage et protection énergétique :

En ces temps troublés - outre les ondes de forme - d'autres pistes vous sont proposées. Le pouvoir de l'intention prend toute son importance dans ces moments de confinement où l'on doit se prendre en charge et trouver d'autres façons de prendre soin de soi et de se protéger. Vous pouvez nettoyer votre lieu d'habitation et ainsi augmenter son taux-vibratoire et par conséquent le votre.

- Les huiles-essentielles d'encens, le camphre, la lavande, le cèdre, la sauge que vous pouvez diffuser chez vous permettent de purifier en élevant les vibrations.

- Le bol tibétain et cristal (la-sonotherapie), les cymbales : le son et la vibration augmentera le taux vibratoire des pièces de la maison. Vous également par la même occasion.

- La lithothérapie : l'améthyste, la tourmaline noire, la sélénite, la labradorite (pierre des thérapeutes), la tourmaline, le quartz rose, l’œil de tigre, etc. sont des pierres de protection si peu qu'on leur prête cet usage. Vous pouvez porter une ou plusieurs pierres sur vous ou en placer aux quatre coins de votre logement.

- Purifier votre habitat avec la sauge blanche séchée, la fumée permet le nettoyage des pièces. L'odeur est très forte et peut incommoder certaines personnes. Si c'est le cas, préférez le palo santo dont l'odeur sera plus agréable mais qui reste dans le même système.

- La purification par l'eau (douche) est un excellent moyen de nettoyage à envisagé.

- Les bains au sel-d-epsom.

- La douche de lumière est un excellent moyen, en y mettant votre mental (la visualisation). Vous pourrez enlever toutes les formes de négativité, les colères, les egregores négatifs seront purifiés en profondeur si vous y croyez vraiment. Il suffit de vous dire mentalement : "je soulage", "je purifie", "je nettoie", etc. Cette douche est valable également pour purifier le corps physique et aider au niveau des douleurs localisées. Une fois nettoyé, protégez-vous avec une bulle de lumière toujours avec le pouvoir de l'intention suivant votre niveau-de-conscience et de votre degré d'éveil spirituel (les-7-niveaux-de-spiritualite). Cela prend peu de temps et ça ne vous coûtera rien.

- Les Mantras : ces prières chantées qui font un bien fou. Deva Premal est une musicienne et chanteuse connue pour sa musique méditative sur youtube qui réunit des mantras hindous et tibétains. 

- Les phrases affirmatives : tout vit, tout se transforme, je lâche prise, je rayonne, etc.

En résumé : 

Tout dans l'univers est énergie et par conséquent tout vibre à une certaine fréquence. Chaque cellule, chaque molécule et chaque objet émet une vibration. Cette énergie n'est pas forcément vu par tous mais on peut tout de même en constater les effets. Tout comme vous ne pouvez pas voir ou toucher vos émotions mais vous savez qu'elles existent quand même et pouvez les ressentir.

N'oubliez pas que le fait de pardonner et se pardonner est une technique de libération. Le non-pardon fait baisser le taux vibratoire car il ronge intérieurement en étant rempli de colère, de tristesse, de rancœur. Et rappelez-vous que pardonner n'est pas synonyme d'oublier.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0