Enfant précoce : comment gérer?

Publié le 14 Février 2019

Bonjour à tous,

L'enfant précoce est défini par une intelligence élevée par rapport à la moyenne, mais également par des comportements et perceptions différentes des enfants de son âge.

L'enfant intellectuellement précoce (EIP) aurait de plus hautes potentialités dans le traitement de l'information. Quelques signes d'une précocité intellectuelle chez l'enfant:

- hyper-lucidité

- hyper-vigilance

- hypersensibilité

- hyperesthésie

- hyper-associationnisme

- la dramatisation

De ces caractéristiques découle une tendance générale à compliquer le traitement de l'information avec une préférence pour "le moindre effort", une forte impatience et parfois une nette intolérance à la frustration.

S'ajoute à ces traits dominants, une prudence excessive doublée d'un vécu d'ennui s'il n'est pas suffisamment stimulé intellectuellement. 

Un EIP hypersensible peut se trouver perturbé par l'intonation ou la mimique d'un professeur comme il peut s'embrouiller devant un mot ou un énoncé très simple dont il perçoit les multiples sens possibles qu'on appelle polysémie. Ni pire, ni meilleur, l'EIP se distingue des autres enfants comme adultes par leur sensibilité, leurs performances et contre-performances.

La précocité est une intelligence particulière qui peut se définir comme ayant de très bonnes compétences logico-mathématiques et verbales plus ou moins exploitées.

Selon le milieu de naissance et l'éducation, certains enfants présenteront des conflits psychiques ou des carences d'instructions et ne pourront jamais exploiter correctement leurs potentiels. D'autres auront la chance d'utiliser toute leurs compétences en devenir. Les soins maternels (les tout premiers temps en particulier) ont un impact majeur. Ils contribuent à stimuler ou entraver le bon fonctionnement de l'enfant. Il y a donc 2 types d'enfants précoces : les intellectuels heureux, facile à vivre, bien dans leur peau, curieux, sensibles, etc. Et les "mal élevés" ou "mal soutenus" qui utilisent inconsciemment leur intelligence pour créer des blocages (apprentissage), qui s'auto déprécient et qui engendrent des conflits relationnels familiaux et scolaires.

L'enfant précoce et l'enfant roi : savoir les différencier ! Quelques traits cliniques permettant de faire une distinction :

E ROI: opposant aux explications; E PRECOCE: écoute

E ROI: indifférent à l'autre; E PRECOCE: hypersensible

E ROI: refus de nouveauté; E PRECOCE: curiosité

E ROI: paresse intellectuelle; E PRECOCE: approfondissement

E ROI: égoïste; E PRECOCE: altruiste

E ROI: roublard; E PRECOCE: obéissant

E ROI: insensible; E PRECOCE: empathique.

La différence se mesurerait sur le quotient d'intelligence émotionnelle, malheureusement, très peu quantifiable.

En résumé :

Un enfant éveillé et curieux n'est pas forcément un enfant précoce. 

La notion d'interdit est essentielle dans l'éducation d'un enfant, précoce ou non.

Attention à la survalorisation des compétences de l'enfant là ou il n'y a que l'émergence d'un éveil psychomoteur ordinaire ou les conséquences d'une hyper-stimulation.

Attention à l’hyper-stimulation : l'enfant est pris dans une sorte de pression parentale, ce qui mène à un enfant épuisé, surbooké, assisté par des parents, faisant le taxi, qui sacrifient leur vie personnelle et leur repos pour respecter des emplois du temps démentiels. Comment pourra-t-il, plus tard, à son tour, se faire respecter, s'il s'identifie à ce modèle sacrificiel ?

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

 

 

 

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Un ami qui ne te veut que du bien! 17/11/2016 16:12

Oui, je connais bien ces 2 personnalités...j'ai les mêmes à la maison!!