La Sylvothérapie

Publié le 5 Février 2019

S'immerger régulièrement dans un environnement naturel peut contribuer à réduire significativement le stress et les symptômes de troubles de l'attention, tout en renforçant le système immunitaire et en augmentant le niveau d'énergie : son taux-vibratoire.

Bonjour à tous,

La sylvothérapie est un mode de soin qui consiste à installer certains convalescents ou malades souvent victimes de maladies pulmonaires dans certaines forêts pour leur offrir un air plus sain. Elle est aussi appelée aussi "shinrin-yoku" : le bain de forêt comme thérapie. Né au japon dans les années 80, le shinrin-yoku fait parti intégrante de la médecine préventive.

Le principe est simple :

 Il suffit de faire une promenade en forêt - lente- de deux à quatre kilomètres et de faire fonctionner tous ses sens :

- L'ouïe en écoutant le chant des oiseaux

- L'odorat en sentant l'odeur des bois

- Le toucher : les troncs d'arbres, les feuilles, les fleurs

- Le goût : en mangeant des baies par ex

- La vue : en observant le paysage dans lequel vous êtes.

Pour quels bienfaits ?

- Une tranquillité et un environnement apaisant. Une étude de 2004 a démontré une diminution du taux de cortisol sur des personnes ayant marché dans les bois en comparaison aux personnes ayant couvert la même distance en ville. Le cortisol est considéré comme l'hormone responsable su stress.

- Un air pur et enrichi en dioxyde natif : l'air forestier contient bien moins de microbes que l'air urbain et notez qu'il y a trois fois plus de dioxygène produit par une forêt tempérée que par une prairie.

- Un air naturellement enrichi en huiles essentielles : en terpènes et phytoncides, molécules antibiotiques naturellement secrétée par les arbres pour se défendre de leurs pathogènes. Le cèdre en Orient, le Pin en Europe ont depuis longtemps la réputation d'être bons pour la santé.

- Les sons procurent un effet sédatif naturel qui diminue la tension et l'activité mentale. 

- Marcher a de nombreux effets positifs : améliore les fonctions immunitaires et réduit le stress.

- La couleur verte a un effet apaisant. Roger Ulrich, qui étudie le comportement humain au Texas, note également que les patients guérissent plus vite quand leur chambre donne sur un espace vert. Ces derniers souffrent moins de nausées et prennent moins d'antalgiques.

- Les enfants sont particulièrement sensibles à la proximité des arbres, ce qui a une répercussion positive sur leur fonctionnement cognitif ainsi que sur leur capacité à jouer de manière créative lorsqu'ils sont dans des espaces naturels. Il semblerait même que les enfants ayant un déficit d'attention s'apaiserait au contact des arbres et augmenterait leur seuil de concentration.

On peut même citer une diminution du taux de glucose dans le sang chez des diabétiques sur une étude menée pendant six ans.

Cette simple activité permet une déconnexion totale et un retour à soi, menant à un état méditatif.

A noté que chaque arbre possède une vertu particulière :

Le bouleau est symbole de renaissance et de pureté. Le frêne est l'arbre de la vie et de l'initiation. Le chêne est l'image de la force et de la capacité à vaincre. Le saule symbolise la lune et donc la femme. Le noisetier confère la sagesse et donc la vie. Le houx protège des ennemis et est de bon augure. C'est dailleurs de là que vient la symbolique du baiser sous le houx. Le lierre favorise la recherche intérieure et indique ses propres ressources. L'aulne représente le pouvoir de connaître le futur. Le sorbier sauvage initie à la magie tout en protégeant des influences négatives. Le jonc incarne les forces externes devant lesquelles il faut se soumettre. L'aubépine est idéale pour faire un voyage intérieur et avoir de l'intuition.

Une nouvelle mode?

Cette nouvelle activité fait écho chez nous suite au livre  "la vie secrète des arbres" écrit par un garde forestier allemand, Peter Wohllenben et du film issu du livre : l'intelligence des arbres. L'auteur montre que les arbres sont capables de communiquer entre eux par les odeurs et les signaux électriques, ainsi que par leurs racines. Il indique qu'ils s'entraident entre eux et auraient une "forme de mémoire". Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l'université du "British Columbia" au Canada. Le livre a été vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde.

En résumé :

Des cures sylvatiques ont depuis longtemps été développées dans certains pays, notamment pour les tuberculeux en forêts tempérées ou nordique. Des sanatoriums et leur solarium et divers types de centres de cures ont été installés dans des environnements forestiers ou en bordure de lac. Comme le disait Chateaubriand dans "Voyages" " qui dira le sentiment qu'on éprouve en entrant dans ces forêts aussi vieille que le monde..." Un apaisement du corps et de l'âme sans doute. Rien ne coûte d'aller essayer de se ressourcer auprès des arbres et des forêts même si la prudence reste de mise car la forêt abrite aussi des agents pathogènes et quelques espèces comme les tiques.

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

 

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article