L'Endométriose

Publié le 25 Août 2020

Bonjour à tous,

L'Endométriose est une maladie caractérisée par la présence anormale de l'endomètre (la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus) en dehors de la cavité utérine. Elle est dite "ectopique" et se manifeste quand les cellules de l’endomètre se développent et crées des adhérences sur les tissus alentours, ce qui provoque une congestion, une inflammation entraînant des douleurs et une irritation. 

C'est une maladie gynécologique inflammatoire chronique très fréquente qui affecte 10% des femmes en particulier au moment des règles.

Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs pelviennes récurrentes parfois très aiguës, surtout au moment des règles, ainsi qu'une fatigue chronique, des rapports douloureux, etc., et une possible infertilité.

On ne connaît pas la nature exacte de cette maladie et pour cause : elle est multifactorielle. L'élément le plus évident est un état inflammatoire avec une réponse immunitaire qui est déclenché par un changement hormonal cyclique ainsi que d'autres facteurs qui provoquent l'inflammation tels que l'alimentation, le stress, etc. Quelques conseils et pistes à explorer d'un point de vue naturopathique, pour apporter au pire un soulagement, au mieux un rétablissement complet de votre santé.

En naturopathie, quatre aspects sont à prendre en compte : 

L'aspect physique :

- Le repos :

C'est le premier conseil à donner qui va avoir un impact sur les trois autres aspects (mental, émotionnel et spirituel). Savoir se reposer et prendre soin de soi est la base pour éviter et combattre toutes maladies ou pathologies. 

- L'exercice physique :

Il aide à la circulation sanguine dans la région pelvienne et évite la congestion de l'abdomen. 

- Le régime anti-inflammatoire :

Éliminez les produits laitiers, ceux contenant du gluten, le maïs, et les sucres qui créent de l'inflammation. Consommez des légumes et fruits frais (bio de préférence). Éliminez le café au profit du thé vert qui est un anti-oxydant.

- Lutter contre le stress et le stress oxydatif :

L'inflammation libère des radicaux libres qui détériorent les cellules. Les anti-oxydants capturent les radicaux libres : le resvératrol (raisin), le thé vert, la curcumine (curcuma), la broméline (ananas), la racine de gingembre, le boswellia, l'huile de poisson et les Oméga 3 (DHA-EPA), les vitamines A, C, E seront à privilégier.

- La gemmotherapie : le figuier (anti-stress majeur), le tilleul (facilite le sommeil) et l'aubépine (remède du coeur et de la circulation), le framboisier (règles difficiles et/ou douloureuses), églantier (stimule le système immunitaire). Les complexes sont des associations de plusieurs bourgeons (pas plus de trois) qui agissent ainsi en synergie.

- Limitez l'excès d’œstrogènes :

Le Gatillier est une plante qui stimule la production de progestérone et maintient les œstrogènes sous contrôle. Le chardon-mari et l'alchémille maintient l'équilibre œstrogènes/progestérone).

- Agir sur la congestion utérine et limiter les crampes :

L'achillée millefeuille est décongestionnante, les feuilles de framboisier limite la douleur lors des crises. La poudre de racine de gingembre est une bonne alternative pour la douleur, encore plus efficace combinée au curcuma.

L'aspect mental/ psychologique :

- Si le repos physique est indispensable, mettre son mental au repos afin d'éviter une cogitation excessive l'est tout autant. Ce qui permet également de se poser les bonnes questions afin de comprendre que le corps parle et ce qu'il veut exprimer via cette maladie. Une femme sur dix qui est en âge de procréer est touchée par ce fléau. Comme le hasard n'existe pas, il faut en trouver la raison. 

- Attention aux croyances-limitantes :

Etant donné la fonction première qu'à l'utérus : à savoir procréer (la nidation), se demander quelles sont les croyances négatives vis à vis de mon corps de femme ou de mon rôle de mère ? Mon foyer est-il ou a-t-il été dangereux ? Est-ce que je me refuse à faire un enfant dans ce nid ? Etc.

- La rencontre avec un Naturopathe pourra aider à faire remonter l'information au niveau conscient.

- Augmentez son niveau-de-conscience pour une évolution personnelle.

L'aspect émotionnel : 

- Gérer le stress

Il est la source de tous les dysfonctionnements du corps. Il est donc à prendre en compte dans la compréhension de votre hygiène de vie et pour une bonne santé mentale et physique. Les outils ne manquent pas, là non plus. A vous de trouver celui qui convient : relaxation, méditation, yoga, sophrologie, la-methode-mir, respiration, massages...

- Les fleurs-de-bach sont un excellent outil pour gérer les émotions.

L'aspect énergétique/spirituel :

Nous savons tous - ou presque tous - que nous sommes des êtres avant tout spirituels qui sommes venus expérimenter dans ce monde de dualité. Il est donc utile de faire un lien entre les deux : le côté céleste et le côté terrestre.

- Le système reproducteur

Comme son nom l'indique, il permet à l'être humain de se reproduire. Dans le système reproducteur, plusieurs notions rentrent en jeu :

- Il permet de procréer (donner la vie physiquement).

- Il a la capacité à créer dans la jouissance car il représente notre action sur l'autre et vice-versa.

- Il a la capacité de créer des projets, une idée dans le monde matériel.

- Il a cette particularité de procurer le plaisir avec l'orgasme.

- Les maux du système reproducteur

 Il nous parle selon Michel Odoul (le-chemin-de-vie) de la difficulté à vivre ou à accepter cette "paix des inverse" (yin-et-le-yang) à l'intérieur de nous. Il signifie toujours une tension par rapport à l'autre (conjoint, enfant...). 

Les problèmes liés à l'utérus qui représente le nid, le foyer, le couple, signifient des tensions et souffrances par rapport au conjoint (absence, décès, frustration, conflit, etc.) ou par rapport à la place de chacun dans le foyer.

Il exprime également une peur, une crainte, à enfanter, que ce soit réellement (enfant) ou symboliquement (projet, idée) par manque de confiance, culpabilité ou angoisse. Ce sont souvent des douleurs liées aux ovaires ou testicules.

Les MST représentent souvent des auto-punitions, inconsciemment provoquée par une culpabilité face à une activité sexuelle développée en dehors des normes reconnues par la personne et son environnement.

La frigidité, l'impuissance et les douleurs et inflammations diverses qui "empêchent" la sexualité, expriment la difficulté à vivre les plaisirs de la vie et en particulier de l'activité, quelle soit professionnelle, sociale ou familiale. Il y a une notion de non-permissivité à éprouver du plaisir, de la satisfaction, voire de la jouissance, dans l'exercice de son propre pouvoir personnel sur les choses ou sur les autres.

- Les soins-energetiques peuvent être d'une grande aide, quelle que soit la problématique rencontrée. 

En résumé :

En Naturopathie, les quatre aspect sont intimement liés et interdépendants les uns des autres. C'est pourquoi il semble parfois difficile de faire un classement précis. Le stress par exemple aura un impact à la fois sur le corps physique, sur le mental, l'émotionnel et évidemment l'énergétique et par conséquent le spirituel. En ce sens, les soins énergétiques vont agir sur l'ensemble de ces quatre aspects également.

Le système reproducteur symbolise la rencontre d'un homme (Yang pénétrant) et d'une femme (Yin réceptrice) que l'on nomme : la rencontre des inverses. L'évolution ne peut se faire que par la rencontre des inverses pour nous faire comprendre qu'il est nécessaire de réaliser la même chose en nous. Il nous faut donc aller à la rencontre de l'autre aspect de nous-même : de notre partie Yin et de notre partie Yang à l'intérieur de nous.

Les plantes notamment la gemmotherapie peuvent être d'une grand aide. Certaines seront à prendre avec précautions en cas de traitements hormonaux notamment pour le Gatillier.

L'acupuncture peut aider à soulager les douleurs, les bains de sièges, les compresses à l'huile de ricin...

N'utilisez pas de sachet plastique, ni d'aliments qui proviennent d’emballages plastiques, ni de bouteilles d'eau car ils augmentent la charge d’œstrogènes (xénoestrogènes) qui provoquent un dysfonctionnement hormonal et aggrave l'endométriose.

Attention aux perturbateurs endocriniens qui sont des substances chimiques capables de modifier et d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal (médicaments, produits alimentaires, cosmétiques, plastifiant, solvant, peinture, colle, vernis...).

N'oubliez pas que le stress joue un rôle important dans chaque pathologie, pensez à intégrer une technique de gestion du stress, dans votre quotidien. 

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article