Faire du Yoga ?

Publié le 6 Décembre 2019

Le Yoga est la maîtrise des modifications du mental

Le sage Patanjali

Bonjour à tous,

Qu'est-ce que le Yoga ?

Souvent interprété - à mauvais escient - comme étant une religion, une science, une discipline ou simplement une série de mouvements physiques, la définition du Yoga évolué au fil du temps. Une des significations en sanskrit est "union", certaines branches du Yoga le considérant comme l'union du "moi réel" avec le "suprême" : la Conscience Universelle.

Il est en fait un vrai mode de vie qui nous guide à travers l'union du corps et de l'esprit. C'est une excellente méthode pour être dans le présent, le ici et maintenant, qui permet de constater la réalité du moment (l-art-du-calme-interieur).

Rien à voir avec une religion - malgré ses origines Hindoues - puisqu'il n'est pas nécessaire de croire en une déité particulière pour le pratiquer. Il se distingue également de la philosophie, car il ne peut pas être appris simplement en lisant un livre : il doit être pratiqué et vécu.

D'où vient le Yoga ?

Il est apparu en Inde il y a des millions d'années et a commencé à prendre forme il y a presque 4000 ans, coïncidant avec l'ère des Védas, le collectif original d'hymnes sacrés brahmaniques. Environ 1000 av.J.C ces anciens textes ont évolués, amenant à chaque fois une nature plus philosophique (la-philosophie-taoiste). 

Le Yoga sutras de Patanjali est un recueil de phrases brèves inspiré par les textes védiques, destinées à être facilement mémorisées. Patanjali est considéré comme le père de la philosophie du Yoga. Ses textes ont codifié et systématisé le Yoga sur lequel s'appuie le Yoga Royal (Ashtanga). Les 195 sutras répartis en quatre chapitres tissent ensemble les huit branches du Yoga et forment ce que l'on appelle Ashtanga (Asha : huit et Anga : membres ou branches). Les Yoga Sutras de Patanjali définissent la science entière du Yoga, y compris son but, les obstacles qui peuvent gêner le cheminement, et comment les surmonter.

Les différents types de Yoga :

Yoga Ashtanga : il s'agit du Yoga à huit membres défini par le célèbre sage Patanjali. Ce sont des séquences de postures (Asanas) précises, toujours pratiquées dans le même ordre et alliées au souffle. Chaque posture est tenue pendant cinq respirations. L'idée principale de ce style de Yoga est la méditation en mouvement pour apprendre la patience en raison du temps nécessaire pour perfectionner les postures. En les répétant, le corps finit par connaître la séquence, ce qui permet à l'esprit de demeurer calme. Il existe six séries de postures Ashtanga, mais la majorité des cours propose la série primaire, qui peut prendre des années à maîtriser.

Yoga  Bhakti : le Yoga du dévouement. Il n'est pas une pratique de Yoga physique, mais plutôt un chemin d'amour et d'adoration. L'objet vers lequel l'amour est dirigé, représente généralement une divinité ou la conscience éternelle. Le principe étant de s'immerger totalement dans cet amour pour parvenir à l'union ultime du corps et de l'esprit. Il comprend neuf pratiques différentes : l'écoute des chants et des écritures sacrées, le souvenir constant de l'entité choisie, le service, la célébration de rituels, la récitation d'un mantra, les pèlerinages, les chants de dévotion, l'adoration, l'amitié envers le maître spirituel. Il est pratiqué principalement en Inde.

Yoga Hatha : le Yoga de l'effort. Il est de loin le Yoga le plus répandu dans le monde moderne. Il comprend toutes les formes de Yoga physiques, des plus relaxantes aux plus dynamiques. Il inclut également le contrôle du souffle, l'abstraction des sens et la méditation. Il est très vaste et donc ouvert à tous.

Yoga Iyengar : il est inspiré des huit branches du Yoga Ashtanga mais cette méthode est basée sur l'alignement correct dans les postures via des outils de supports tels que sangles, blocs, briques, ou couvertures. Egalement basé sur la concentration (Dharana) et la méditation (Dhyana). Les supports permettent d'obtenir un alignement quelle que soit la souplesse ou la capacité physique de l'élève. Ceci pour unir le corps, l'esprit et l'âme. Il apporte d'énormes bienfaits pour la santé, le-stress de la vie moderne et convient à tous, même aux débutants.

Yoga Jivamukti : crée dans les années 1980, il est basé lui aussi sur le Yoga Ashtanga. Son nom veut dire "libération d'une âme vivante". Sa pratique physique est active, mariant le mouvement au souffle. Cette méthode adhère à cinq principes spirituels et philosophiques : l'étude des textes sacrés Yogiques (Shastra), la pratique du dévouement et de l'humilité (Bhakti), la non-violence (Ahimsa), le chant, l'écoute profonde et la récitation de mantras (Nada), et la méditation (Dhyana).

Yoga Jnana : le Yoga du savoir. Comme le Bhakti, il est plutôt un cheminement personnel. Il est la voie la plus directe et la plus simple de l'éveil, mais particulièrement difficile à suivre. Il nécessite un abandon total de tout attachement, y compris aux relations, aux objets et même aux pensées personnelles. Il existe quatre façons d'atteindre l'éveil : le discernement, le détachement, le désir intense de libération et les six vertus (maîtrise de soi, tranquillité mentale, endurance, foi, équanimité, attention juste de l'esprit).

Yoga Karma : Yoga de l'action désintéressée. Il enseigne que chaque action est une forme de sacrifice et doit être réalisée sans espérer de récompense. Le pratiquant se détache de son ego et de son identité. la seule chose qui demeure est l'action. Il est lié au concept de réincarnation, et compte parmi ses pratiquants certains guides spirituels tels que Ghandi. Il ne se réfère pas à une pratique physique car son origine provient des enseignements de la Bhagavad-Gitâ (le Chant du bienheureux), l'un des textes principaux de l'hindouisme.

Yoga Mantra : Yoga de la répétition. Peut être imaginé comme les asanas (postures) du mental. Dans le Hathayoga, le corps répète une posture physique et dans le Mantrayoga, c'est le mental qui répète une syllabe ou une phrase courte. Au début, le mantra est répété pendant la méditation, mais il est peu à peu intégré au reste de la journée. La répétition permet de focaliser notre mental mais aussi de développer le contrôle des sens. Un mantra peut être répété de trois façons différentes : à haute voix, en chuchotant ou en pensée. Il est souvent associé au début ou à la fin d'un cours de Yoga.

Yoga Naad : Le Naad, c'est la science du son qui se concrétise dans le Naad Yoga, qui entre autre, utilise abondamment les effets du chant et de la récitation de mantras. C'est une pratique de concentration qui consiste à fixer l'attention sur un son que l'on peut entendre des oreilles et de la tête. Cette sonorité qui est le son primordial d'où d'écoule toute la création, est perçue comme une vibration sonore à l'intérieur du Sushumnâ. Pour l'écouter, il faut adopter une mudra spéciale. Les phases de l'écoute du son sont liées aux étapes de la remontée de la Kundalini.

Yoga Tantra : il n'est pas toujours pratiqué physiquement. Le Tantrayoga ou Yoga tantrique est inspiré par la Kundalini (aussi appelé Shakti), cette énergie subtile située à la base de la colonne vertébrale. L'idée derrière le Tantrayoga est d'utiliser le corps subtil (les-7-corps-energetiques) - y compris les nadis, les chakras et le prana - pour réveiller l'énergie de la Kundalini. Le pratiquant verra le monde comme la manifestation d'une réalité ultime, quelque chose qui doit être vénéré et entretenu. Le mot Tantra est souvent associé de nos jours à des pratiques sexuelles ritualisées, mais le Tantrayoga peut utiliser des techniques variées pour atteindre la Kundalini, y compris l'utilisation de mantras et de visualisations. En général, il est conseillé de le pratiquer avec les conseils d'un maitre compétent.

Yoga Vinyasa : ce mot signifie synchronisation du mouvement avec la-respiration. C'est une pratique de Yoga physique tout comme l'Ashtanga dont elle est inspirée. Souvent utilisée lors de cours de Yoga moderne car elle est facilement adaptable, et permet beaucoup de créativité et de variété dans un cours. Elle s'adresse à des pratiquants de tous niveaux en raison de ses vastes possibilités de modification et de progression.

Yoga Yin : Pratique plus passive car travaille sur les tissus conjonctifs du corps, pendant que les praticiens se détendent trois à cinq minutes dans une posture. L'intention d'un cours Yin est de détendre le corps, de relaxer le mental et de calmer l'esprit. Pour y parvenir, le pratiquant doit s'abandonner à l'expérience de la posture, tout en restant dans l'instant présent. Il est ouvert à tous, et peut être efficace pour tous les problèmes émotionnels ou psychologiques tels que l'anxiété.

En résumé

Le célèbre sage Patanjali dans ses Yoga Sutras a défini le Yoga en sanskrit comme tel "le Yoga est un effort vers la tranquillité". En suivant cette définition, bien des activités peuvent être considérées comme du Yoga, du moment qu'elles permettent de cheminer vers la tranquillité et vers la paix de l'instant présent (l-art-du-calme-interieur).

Vous pouvez trouver le calme et la sérénité lors d'une promenade en forêt (la-sylvotherapie), en campagne, en chantant, en faisant de la poterie, du dessein, etc.

A vous de trouver "votre Yoga" personnel. Ce faisant, vous vous rapprochez peu à peu, de qui vous êtes vraiment car vous n'êtes pas simplement votre mental. Les emotions, les idées, les pensées sont constamment en train d'évoluer.

Le "moi réel" est autre chose que le corps physique et le mental.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article