La vitamine C

Publié le 15 Mars 2020

Bonjour à tous,

C'est quoi la vitamine C ? 

La vitamine C (acide ascorbique) est une vitamine hydrosoluble ce qui veut dire qu'elle est soluble dans l'eau. Le corps humain ne peut pas la synthétiser. Présente dans l'organisme au niveau de l'hypophyse, des surrénales, des yeux (cristallin), du cerveau, du foie, de la rate, du pancréas, du cœur et des reins mais aussi dans la-thyroide, les poumons, les testicules et les muscles squelettiques. Elle est absorbée principalement par l'intestin grêle.

Son rôle :

Son rôle a été découvert dans les années 1750 par des scientifiques qui ont constaté que la vitamine C avait un effet préventif sur le scorbut (maladie liée à une carence en Vitamine C) pour les marins présentant des carences dû à un manque d'apport végétal. Elle a une action anti-oxydante : associée à la vitamine E, le bêta-carotène, le zinc... elle piège l'excédent des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement. Elle contribue à la baisse de la fatigue mentale et physique, au bon fonctionnement psychologique ainsi qu'à celui du système nerveux. Elle a des effets très positifs sur la peau et le visage. Elle contribue à la prévention des maladies cardio-vasculaires, des cancers, de la cataracte, des maladies neuro-dégénératives. Elle a une fonction essentielle immunologique (au niveau de certains globules blancs : les lymphocytes T) et antibactérienne. Elle contribue à produire des neuromédiateurs : dopamine, noradrénaline. Aide à produire du collagène (protéine de soutien de la peau et des os) et de la carnitine (permet aux cellules d'utiliser les graisses à des fins énergétiques). Elle favorise l'absorption intestinale du fer d'origine végétale et influence sa répartition dans l'organisme. Elle est efficace pour chasser les métaux lourds comme le plomb ou le mercure.

Dosage recommandé :

Ne pouvant être stockée par l'organisme - aucun surdosage - et étant éliminer rapidement par les urines, la déficience est fréquente. Les apports nutritionnels conseillés sont de 60 à 120 mg par jour selon l'âge et l'état physiologique et selon l'Anses. Ce qui correspond à 200 ml de jus d'oranges fraîchement pressées.

Avec un dosage de 200 mg par jour, elle réduirait l'hypertension, le dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, l'inflammation qui accompagne l'obésité et le diabète de type 2 (l-index-glycemique).

Pour qui ? 

Les enfants, les adolescents (surtout les filles), la femme (grossesse, allaitement), chez le sportif : la dépense musculaire multiplie les besoins par deux ou trois, pour les personnes âgées (50% supérieur à ceux des plus jeunes), les fumeurs, les femmes sous pilules contraceptives, la prise régulière d'aspirine, d'anti- inflammatoires et pour tout ceux qui souffrent d'une pathologie (les-maladies-chroniques) et qui auraient besoin de stimuler leur système immunitaire.

Apports dans l'alimentation :

Surtout présente dans les fruits (cerises, cynorrhodon, la goyave, baie de goji, argousier, cassis (la-gemmotherapie), fraise, papaye, citron, kiwi, orange), les légumes (poivrons, brocolis, la famille des choux, épinards). 

C'est une des vitamines les plus fragiles : consommez les fruits et légumes frais très rapidement (moins de 4 jours) car l'oxydation altère la teneur en vitamines. Évitez de les faire tremper. Mangez-les crus ou peu cuits avec une température inférieure à 100° si possible. Attention aux récipients en cuivre qui la détruise. Mangez la peau des fruits le plus souvent possible car c'est elle qui contient le plus de vitamines.

Des études récentes nous prouvent que les apports contenus dans les fruits et légumes ne sont plus suffisants. Autre que l'alimentation, il existe d'autres possibilités pour couvrir ses besoins en Vitamine C : les gélules, gouttes, injection, poudre... 

Les causes et symptômes de carences :

Les fumeurs, le stress, les maladies infectieuses, la malnutrition (les-regimes-sante), l'inflammation chronique du tube digestif, l'alcoolisme, etc.

Douleurs musculaires et articulaires (tendinite, arthrite), saignement de nez ou gencive, mauvaise circulation sanguine, anorexie, asthénie, scorbut, dyspnée, tachycardie...

Et contre le Coronavirus ?

D'après le Ministère de la Santé, des chercheurs Chinois auraient une piste contre ce virus à base de hautes doses de vitamines C. En effet, elle représente un des meilleurs outils pour booster le système immunitaire (déjà affaiblit par l'alimentation, le tabac, le stress) face au virus. 

Il est donc possible et souhaitable d'envisager de faire une cure de vitamine C à fortes doses. Évitez cependant les formes de gélules, de comprimés à croquer ou effervescents qui contiennent peu de principes actifs. De plus, la vitamine C est la plus fragile de toutes les vitamines et se dégrade facilement lorsqu'elle est exposée à l'air libre et à la lumière.

La vitamine C classique est à éviter, préférez celle appelée "liposomale" car les molécules de vitamine C sont emprisonnées dans des liposomes, des molécules grasses qui font écran contre l'air et la lumière et gardent intactes les molécules de vitamine C. De plus la quantité réellement absorbée est doublée grâce au gras qui permet une absorption lente et progressive.

Contrairement à ce que certains disent, et même s'il est vrai que toutes les vitamine C liposomale ne se valent pas au niveau de leur qualité, à mon sens, il est tout de même préférable de faire une cure afin de booster le système immunitaire plutôt que de ne rien faire du tout ou encore d'attendre un quelconque vaccin.

Pour diminuer le stress lié à l'actualité de ces dernières semaines, pensez aux exercices de respiration et à la la-coherence-cardiaque.

En résumé :

La vitamine C protège du vieillissement cellulaire, stimule le système immunitaire, augmente considérablement l'assimilation du fer, aide à la cicatrisation des blessures et des plaies... mais pas que !

Au vu de ses nombreux bienfaits, il se pourraient que les apports nutritionnels conseillés soient revus à la hausse dans les prochaines années.

La vitamine C à hautes doses a déjà démontré qu'elle pouvait ralentir la croissance et la propagation de certaines cellules cancéreuses liées à la prostate, pancréas, foie, côlon et serait donc une alliée pour lutter contre le cancer. Cette dose élevée peut être administrée par perfusion (en intra-veineuse) ou par voie orale. 

Il est donc important de la trouver dans l'alimentation et/ou d'opter pour la supplémentation par un apport quotidien.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #partage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :