Publié le 11 Décembre 2021

Tant que l'âme, le corps et l'esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter.

Edouard Bach

Bonjour à tous,

Méthode naturelle qui convient à tout le monde, petits et grands. Les fleurs de Bach vous aideront à rétablir le lien entre les corps : physique (les-7-corps-energetiques), mental, émotionnel et spirituel en vous aidant à gérer vos émotions et à retrouver un parfait équilibre.

Comment sont nées les fleurs de Bach ?

Le Dr Edward Bach s'est voué à la recherche médicale dans les années 1920-1930. Médecin, chirurgien, homéopathe, bactériologiste, immunologiste, il s'est intéressé aux comportements des gens et a constaté que les émotions avaient un effet autant sur le mental que le physique. Il a consacré les dix dernières années de sa vie à mettre au point 38 essences de fleurs ainsi que le mélange le plus célèbre de tous : le rescue.

La fabrication :

La première étape est la fabrication des essences mères obtenues par solarisation ou l'ébullition. Les plantes fraîchement cueillies sont placées dans de l'eau de source pendant 3 h en plein soleil dans un récipient en verre ou dans le cas de l'ébullition, le mélange des tiges fleuries dans de l'eau de source portée à ébullition pendant une demi heure. Parmi les 38 fleurs de Bach Original, 20 sont élaborées selon la méthode de solarisation et 18 selon la méthode d’ébullition. L'eau ainsi "vitalisée" est mélangée à du Brandy pour créer les essences mères.

La deuxième étape est la mise en flacon en diluant 2 gouttes de l'essence mère dans 30 ml de Brandy. L'alcool utilisé dans cette étape est moins fort et sert uniquement de conservateur.

Les 38 essences originelles pour 7 familles d'émotions :

 - La première série de fleurs travaille la peur : elle regroupe cinq fleurs

- Le second groupe de fleurs va gérer les sentiments d'insécurité (incertitude) : elle regroupe six fleurs

- Le troisième groupe de fleurs va gérer le problème du désintéressement de l'instant présent : elle regroupe sept fleurs

- Un quatrième groupe de fleurs travaille sur la solitude : elle regroupe trois fleurs

- Le cinquième groupe de fleurs travaille l'hypersensibilité : elle regroupe quatre fleurs

- Le sixième groupe va gérer la dépression (désespoir et du découragement) : elle regroupe huit fleurs

- Le dernier groupe de fleurs sera à propos de la préoccupation trop intense pour le bien-être des autres :  elle regroupe cinq fleurs

La 39e correspond au Rescue Remedy ou remède d'urgence de cinq fleurs : utile pour pallier aux urgences, au choc, aux mauvaises nouvelles, aux crises. Permet le retour au calme.

Les douze guérisseurs : 

Bach disait que derrière toute forme de maladie, il y a des peurs, des anxiétés, des avidités, des goûts et des dégoûts et qu'il suffit de les chercher pour guérir. En les guérissant, la maladie part d'elle-même. Lorsque l'on traite la maladie avec ces remèdes, disait-il, on ne tient pas compte de la nature de la maladie. C'est l'individu qui est traité et mieux il va, plus la maladie disparaît, repoussée par l'amélioration de sa santé.

La maladie opère un changement d'humeur par rapport à la vie de tous les jours. Si l'on y prêtait une attention particulière, on s’apercevrait que ce changement intervient souvent avant même l'apparition de la maladie. En traitant ces changements d'humeur, on peut éviter à la maladie d'apparaître. Quand elle est là depuis un certain temps, c'est toujours l'humeur du malade qui guidera le remède approprié. 

"Ne faites pas attention à la maladie, pensez seulement au point de vue que la personne en souffrance a sur sa vie" est-il écrit dans le petit livret des douze guérisseurs. Même si aujourd'hui on peut facilement soulager toutes les souffrances avec les 38 fleurs, ce soulagement était déjà présent lorsqu'il  n'y avait seulement que 12 fleurs qu'il a nommé "les douze guérisseurs". Le soulagement des souffrances étaient tellement évident et bénéfique à l'époque, que l'on pourrait même de nos jours, se servir uniquement de ces 12 remèdes. 

On en retrouve dans chaque groupe sauf celui du désespoir : 

Deux dans le groupe de la peur. Trois dans le groupe de l'incertitude. Une dans le manque d’intérêt pour le présent. Deux dans le groupe de la solitude. Deux dans celui de la sensibilité aux influences des autres. Deux dans le groupe du souci excessif du bien-être d'autrui.

Comment les utiliser ?

Un état émotionnel : une essence ! c'est pourquoi il est essentiel d'identifier ce que l'on ressent comme emotions. Il suffit ensuite d'assortir son humeur actuelle à l'essence appropriée. Pratique et simple d'utilisation, pouvant être utilisée par tous les membres de la famille, les animaux et les plantes. Sous la forme de petits flacons que l'on peut emmener partout dans son sac à main. Totalement naturelles, elles sont sans aucun effet secondaire et ne présentent aucune incompatibilité avec d'autres traitements.

Il suffit de diluer 2 gouttes de la fleur choisie dans un verre ou une petite bouteille d'eau et boire à intervalle régulier. En cas d'urgence, elles peuvent se verser pures sur la langue.

Pour un résultat optimal, en prendre au moins 4 fois par jour avec une possibilité d'en prendre davantage si le besoin s'en fait sentir car il n'y a aucune accoutumance ni risque de surdosage, relevant du domaine du vibratoire. En cas d'urgence, des doses régulières s’avéreront utiles, à quelques minutes d'intervalle jusqu'à une amélioration. Dans les cas plus graves, toutes les demi-heures. Dans les cas chroniques, toutes les deux à trois heures ou dès que la personne en ressent le besoin. 

On connaît les élixirs en interne mais moins en usage externe. S'il y a une douleur, une raideur, une inflammation ou un autre problème local, on peut en plus, appliquer une lotion. On peut également les utiliser en friction sur les lèvres (pour les gens inconscients) ou en massages légers derrière les oreilles, les tempes ou les poignets. 

Pour un usage combiné de plusieurs fleurs (7 maximum), il suffit d'ajouter 2 gouttes de chaque essence dans un flacon de 30 ml, remplir d'eau minérale et prendre 4 gouttes du mélange au moins 4 fois par jour.

Les fleurs peuvent être utilisées sur une courte durée, de 1 à 5 jours, pour traiter les émotions passagères. Pour les émotions anciennes, il sera nécessaire de prolonger la durée sur un minimum de 3 semaines. Tous ces remèdes sont inoffensifs et n'ont aucun danger pour le corps physique.

Une thérapie vibratoire

La méthode d'extraction des élixirs floraux est fondée sur le fait que les fleurs sont immergées dans de l'eau puis exposées au soleil. Elles absorbent donc son énergie pour la transmettre au liquide, avec leurs propriétés intrinsèques. En conséquence, absorber un de ces remèdes revient à introduire dans son organisme le, type de fréquence vibratoire correspondant à cette même fréquence et pas une autre. C'est pourquoi absorber le mauvais élixir n'a aucune conséquence néfaste : sa fréquence vibratoire restera simplement inexploitée.

Elle fonctionne comme l'homéopathie sur le principe des semblables. Cela signifie que l'on administre des remèdes provoquant des symptômes similaires à la maladie. Bach choisit sur le même principe des fleurs qui par leur attitude reflète le même état d'âme que l'être humain. Un individu timide se tenant à l'écart : une fleur discrète sera parfaite pour soigner la timidité. 

La pensée positive :

Bach insistait déjà il y a un siècle sur l'importance de développer les vertus, les pensées, les intentions et sentiments positifs pour guérir et vivre sainement. A travers ses préparations, il cherchait à stimuler chez l'individu une sorte de pensée positive. Qui n'est que haine doit apprendre à aimer; qui n'est que craintes et appréhensions doit apprendre à affronter chaque situation avec courage, et ainsi de suite.

Les élixirs floraux

La florithérapie regroupe les différentes gammes de fleurs de Bach et les élixirs floraux ayant le même principe que les fleurs de Bach originales : les fleurs sont perçues comme des êtres vivants et sensibles, capables de rentrer en résonance avec la vie émotionnelle de l'être humain. Les élixirs floraux sont des extraits liquides préparés par infusion solaire et permettent un rééquilibrage émotionnel, une dynamique d'épanouissement et de transformation de la personne vers plus d'authenticité, tout comme les fleurs de Bach. Le principe est donc le même, la méthode également puisque l'ensemble des élixirs floraux des différents laboratoires proposant des élixirs floraux sont élaborés selon la méthode originelle de Docteur Bach, à partir des fleurs issues de la recherche contemporaine. DEVA est le laboratoire le plus connu étant un pionnier dans la recherche sur les émotions depuis une trentaine d'années. On trouvera chez DEVA une gamme complète de 13 synergies. Le tout étant de savoir si la qualité vibratoire est au rendez-vous. Il semblerait que c'est effectivement le cas. D'autres laboratoires tels que Le laboratoire ladrôme ou Herbiolys ou encore Copmed élaborent eux-aussi leurs propres élixirs floraux bio d'après la méthode originelle du Dr Bach.

En résumé :

Pour tout changement, événement émotionnel ou maladies, il existe une ou plusieurs fleurs de Bach pour vous permettre de faire face aux situations difficiles rencontrées au cours de la vie. Elles sont une aide précieuse et supplémentaire dans la gestion de vos émotions et à la guérison. Elles permettent une harmonisation dans votre vie tout en respectant l'être que vous êtes.

 

Bien à vous...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Parapharmacie

Repost0

Publié le 10 Décembre 2021

Bonjour à tous,

L'Endométriose est une maladie caractérisée par la présence anormale de l'endomètre (la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus) en dehors de la cavité utérine. Elle est dite "ectopique" et se manifeste quand les cellules de l’endomètre se développent et créent des adhérences sur les tissus alentour, ce qui provoque une congestion, une inflammation entraînant des douleurs et une irritation. 

C'est une maladie gynécologique inflammatoire chronique très fréquente qui affecte 10% des femmes en particulier au moment des règles.

Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs pelviennes récurrentes parfois très aiguës, surtout au moment des règles, ainsi qu'une fatigue chronique, des rapports douloureux et une possible infertilité.

On ne connaît pas la nature exacte de cette maladie et pour cause : elle est multifactorielle. L'élément le plus évident est un état inflammatoire avec une réponse immunitaire qui est déclenché par un changement hormonal cyclique (taux d'œstrogènes élevés ou baisse de la progestérone) ainsi que d'autres facteurs qui provoquent l'inflammation tels que l'alimentation, le stress, etc. Quelques conseils et pistes à explorer d'un point de vue naturopathique, pour apporter au pire un soulagement, au mieux un rétablissement complet de votre santé.

En naturopathie, quatre aspects sont à prendre en compte : 

L'aspect physique :

- Le repos :

C'est le premier conseil à donner qui va avoir un impact sur les trois autres aspects (mental, émotionnel et spirituel). Savoir se reposer et prendre soin de soi est la base pour éviter et combattre toutes maladies ou pathologies. 

- L'exercice physique :

Il aide à la circulation sanguine dans la région pelvienne et évite la congestion de l'abdomen. Attention à la course à pied qu'il faudra éviter ainsi que le VTT qui endommage les tissus et favorise encore plus les douleurs.

- Le régime anti-inflammatoire :

Éliminez les produits laitiers, ceux contenant du gluten, le maïs, et les sucres qui créent de l'inflammation. Consommez des légumes et fruits frais (bio de préférence). Éliminez le café au profit du thé vert qui est un anti-oxydant.

- Lutter contre le stress et le stress oxydatif :

L'inflammation libère des radicaux libres qui détériorent les cellules. Les anti-oxydants capturent les radicaux libres : le resvératrol (raisin), le thé vert, la curcumine (curcuma), la broméline (ananas), la racine de gingembre, le boswellia, l'huile de poisson et les Oméga 3 (DHA-EPA), les vitamines A, C, E seront à privilégier.

- La gemmotherapie : le figuier (anti-stress majeur), le tilleul (facilite le sommeil) et l'aubépine (remède du coeur et de la circulation), le framboisier (règles difficiles et/ou douloureuses), églantier (stimule le système immunitaire). Les complexes sont des associations de plusieurs bourgeons (pas plus de trois) qui agissent ainsi en synergie.

- Limitez l'excès d’œstrogènes :

Le Gattilier est une plante qui stimule la production de progestérone et maintient les œstrogènes sous contrôle. Le chardon-mari et l'alchémille maintiennent l'équilibre œstrogène/progestérone).

- Agir sur la congestion utérine et limiter les crampes :

L'achillée millefeuille est décongestionnante, les feuilles de framboisier limitent la douleur lors des crises. La poudre de racine de gingembre est une bonne alternative pour la douleur, encore plus efficace combinée au curcuma.

Massage du ventre lors des épisodes douloureux.

Pensez à bien drainer le foie qui est souvent en souffrance lors de cette maladie.

Les jus et/ou le jeûne, trois jours avant les règles sont appréciés.

L'ito-thermie (médecine douce traditionnelle zen) est vraiment étonnante.

L'aspect mental/ psychologique :

- Si le repos physique est indispensable, mettre son mental au repos afin d'éviter une cogitation excessive l'est tout autant. Ce qui permet également de se poser les bonnes questions afin de comprendre que le corps parle et ce qu'il veut exprimer via cette maladie. Une femme sur dix qui est en âge de procréer est touchée par ce fléau. Comme le hasard n'existe pas, il faut en trouver la raison. 

- Attention aux croyances-limitantes :

Etant donné la fonction première qu'à l'utérus : à savoir procréer (la nidation), se demander quelles sont les croyances négatives vis à vis de mon corps de femme ou de mon rôle de mère ? Mon foyer est-il ou a-t-il été dangereux ? Est-ce que je me refuse à faire un enfant dans ce nid ? Etc.

- La rencontre avec un Naturopathe pourra aider à faire remonter l'information au niveau conscient.

- Augmentez son niveau-de-conscience pour une évolution personnelle.

L'aspect émotionnel : 

- Gérer le stress

Il est la source de tous les dysfonctionnements du corps. Il est donc à prendre en compte dans la compréhension de votre hygiène de vie et pour une bonne santé mentale et physique. Les outils ne manquent pas, là non plus. A vous de trouver celui qui convient : relaxation, méditation, yoga, sophrologie, la-methode-mir, respiration, massages...

- Les fleurs-de-bach sont un excellent outil pour gérer les émotions.

L'aspect énergétique/spirituel :

Nous savons tous - ou presque tous - que nous sommes des êtres avant tout spirituels qui sommes venus expérimenter dans ce monde de dualité. Il est donc utile de faire un lien entre les deux : le côté céleste et le côté terrestre. Il sera bon de travailler son ancrage. Un travail sur les lignées est souvent d'un grand recours afin de comprendre que tout ne nous appartient pas. C'est souvent bien abordé et travaillé lors de stages sur le féminin sacré par exemple.

- Le système reproducteur

Comme son nom l'indique, il permet à l'être humain de se reproduire. Dans le système reproducteur, plusieurs notions entrent en jeu :

- Il permet de procréer (donner la vie physiquement).

- Il a la capacité de créer dans la jouissance car il représente notre action sur l'autre et vice-versa.

- Il a la capacité de créer des projets, une idée dans le monde matériel.

- Il a cette particularité de procurer le plaisir avec l'orgasme.

- Les maux du système reproducteur

 Il nous parle selon Michel Odoul (le-chemin-de-vie) de la difficulté à vivre ou à accepter cette "paix des inverse" (yin-et-le-yang) à l'intérieur de nous. Il signifie toujours une tension par rapport à l'autre (conjoint, enfant...). 

Les problèmes liés à l'utérus qui représente le nid, le foyer, le couple, signifient des tensions et souffrances par rapport au conjoint (absence, décès, frustration, conflit, etc.) ou par rapport à la place de chacun dans le foyer.

Il exprime également une peur, une crainte, à enfanter, que ce soit réellement (enfant) ou symboliquement (projet, idée) par manque de confiance, culpabilité ou angoisse. Ce sont souvent des douleurs liées aux ovaires ou testicules.

Les MST représentent souvent des auto-punitions, inconsciemment provoquées par une culpabilité face à une activité sexuelle développée en dehors des normes reconnues par la personne et son environnement.

La frigidité, l'impuissance et les douleurs et inflammations diverses qui "empêchent" la sexualité, expriment la difficulté à vivre les plaisirs de la vie et en particulier de l'activité, qu'elle soit professionnelle, sociale ou familiale. Il y a une notion de non-permissivité à éprouver du plaisir, de la satisfaction, voire de la jouissance, dans l'exercice de son propre pouvoir personnel sur les choses ou sur les autres.

- Les soins-energetiques peuvent être d'une grande aide, quelle que soit la problématique rencontrée. 

En résumé :

En Naturopathie, les quatre aspects sont intimement liés et interdépendants les uns des autres. C'est pourquoi il semble parfois difficile de faire un classement précis. Le stress par exemple aura un impact à la fois sur le corps physique, sur le mental, l'émotionnel et évidemment l'énergétique et par conséquent le spirituel. En ce sens, les soins énergétiques vont agir sur l'ensemble de ces quatre aspects également.

Le système reproducteur symbolise la rencontre d'un homme (Yang pénétrant) et d'une femme (Yin réceptrice) que l'on nomme : la rencontre des inverses. L'évolution ne peut se faire que par la rencontre des inverses pour nous faire comprendre qu'il est nécessaire de réaliser la même chose en nous. Il nous faut donc aller à la rencontre de l'autre aspect de nous-même : de notre partie Yin et de notre partie Yang à l'intérieur de nous. L'ito-thermie permet cette ré-harmonisation.

Les plantes notamment la gemmotherapie peuvent être d'une grande aide. Certaines seront à prendre avec précaution en cas de traitements hormonaux notamment pour le Gattilier.

L'acupuncture peut aider à soulager les douleurs, les bains de sièges, les compresses à l'huile de ricin...

N'utilisez pas de sachet plastique, ni d'aliments qui proviennent d’emballages plastiques, ni de bouteilles d'eau car ils augmentent la charge d’œstrogènes (xénoestrogènes) qui provoquent un dysfonctionnement hormonal et aggravent l'endométriose.

Attention aux perturbateurs endocriniens qui sont des substances chimiques capables de modifier et d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal (médicaments, produits alimentaires, cosmétiques, plastifiant, solvant, peinture, colle, vernis...). Le stérilet au cuivre est à éviter car il provoque une inflammation supplémentaire.

N'oubliez pas que le stress joue un rôle important dans chaque pathologie, pensez à intégrer une technique de gestion du stress, dans votre quotidien. 

 

Bien à vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Physique, #boîte à outils

Repost0

Publié le 8 Décembre 2021

Bonjour à tous,

La thyroïde située à la base antérieure du cou est une glande endocrine régulant de nombreux systèmes hormonaux par la sécrétion de triiodothyronine (T3) en faible quantité, de thyroxine (T4) et de calcitonine intervenant dans le métabolisme du calcium. Elles ont un rôle dans le développement, le fonctionnement et la régulation des principales fonctions de l'organisme.

Le dérèglement peut intervenir à tout âge (vers la quarantaine en général) et entraîner de nombreux troubles même si la thyroïde n'est pas mise en cause tout de suite. L'iode fait partie des oligo-éléments indispensables à la synthèse de ces hormones. L'alimentation est donc un des facteurs essentiels à son bon fonctionnement.

Elle impacte plusieurs fonctions comme la régulation de l'humeur, le poids et la vie sexuelle.

La thyroïde vue par la médecine traditionnelle chinoise :

La MTC travaille sur la recherche des "causes" des maladies qui conduisent à la manifestation (aux symptômes, signes).

De par sa position, la thyroïde est un lieu de passage, un carrefour entre le bas et le haut et un organe impliqué dans l'équilibre du Yin et du Yang. Sa forme en papillon peut faire penser à la symbolique de la transformation lente et progressive. 

En MTC, presque tous les méridiens parcourent la thyroïde comme celui des reins, du foie, des poumons, estomac, gros intestin et bien d'autres. C'est pourquoi on lui confère une fonction de régulation vitale comme la régulation thermique, humeur, poids, métabolisme, croissance, développement, activité cardiaque...

En MTC, le foie joue un rôle important dans la nutrition de la thyroïde. Il stocke et distribue le sang dans l'organisme, aide le yang pur de la rate à monter, draine les émotions. La colère est l'émotion liée au foie : il est agressé par la rancœur, la frustration et la haine. La rate étant la source de la production et de la transformation du sang, les femmes avec les cycles menstruels sont plus sujettes à un vide de la rate (Yang) que les hommes. S'il y a un vide de yang, les œdèmes peuvent apparaître par exemple, les paupières gonflées le matin au réveil (les paupières sont liées à la rate car elle gouverne les chairs). Ensuite, l'alimentation composée de pain, pâtes, sucres, gluten, viandes, plats préparés avec des additifs chimiques, le plus souvent pris à la va-vite et dans le bruit conduisent à un affaiblissement de la capacité de digestion. Or le couple rate/estomac nourrit tous les autres organes. La rate gère tous les processus de transport et de transformation des aliments et des boissons. Avec l'estomac, c'est le couple qui produit le Qi (l'énergie vitale).

La maladie d'Hashimoto (hypothyroïdie) : il y a quatre syndromes concernant cette maladie. Ils correspondent à une combinaison de points à stimuler et à des plantes chinoises à consommer. En pratique, donner un complément d'iode en faisant abstraction des syndromes semble être une erreur. Les algues dont la saveur est salée est parfaite pour les goitres car elle dissout les nodosités mais aura peu d'effets si le problème est plus dans un syndrome de vide du Qi de la rate.

En résumé :

Les problèmes de thyroïde ne sont donc en médecine chinoise qu'une combinaison de plusieurs facteurs : la nutrition, les habitudes de vie, les emotions mal digérées... C'est une médecine qui s'occupe du terrain (les déséquilibres développés tout au long de sa vie) car les traitements chimiques n'enlèvent pas la cause qui est à l'origine de la maladie. Il est donc important d'apporter une réponse globale et complémentaire à la médecine occidentale. Si on ne change pas le terrain, d'autres maladies risquent de se développer...

 

Bien à vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Physique

Repost0

Publié le 7 Décembre 2021

Bonjour à tous,

Le trouble du déficit de l'attention est un trouble qui toucherait entre 5 et 10% des enfants. Cette maladie neurocomportementale se traduit par l'incapacité à retenir son attention suffisamment longtemps et maintenir sa concentration sur une seule chose. Souvent, ces troubles continuent à l'âge adulte.

Il existe trois formes de TDAH :

- Le trouble déficitaire de l'attention sans hyperactivité

- Le trouble déficitaire avec hyperactivité 

- L'hyperactivité et/ou l'impulsivité

La cause : 

Neurologique : anomalie située dans la zone du cerveau responsable de l'attention.

Comportementale : la défaillance a des répercussions sur le sens de l'organisation de l'enfant, de ses mouvements qu'il peine à maîtriser.

Les caractéristiques :

- Perturbations durables des fonctions cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives).

- La fréquence des troubles des apprentissages (troubles dit "dys").

- Un fort ressentiment sur l'estime de soi (opposition, provocation, anxiété, dépression, etc.).

Les facteurs aggravants :

- exposition à des produits toxiques tels que le plomb, mercure.

- les pesticides 

- les additifs alimentaires, les colorants, les conservateurs...

A noter que certains ont une déficience de dopamine - qui joue un rôle important dans la motivation et l'attention -  et la noradrénaline qui joue un rôle dans le processus d'apprentissage, de la mémorisation et la notion de prudence. Une faible production de ces neurotransmetteurs entraîne le manque d'attention mais aussi la tendance à l'impulsivité de l'enfant hyperactif.

Ce trouble est souvent diagnostiqué vers l'âge de 7 ans et peut être à l'origine de grandes difficultés scolaires, cependant il ne remet pas en question l'intelligence de l'enfant, bien au contraire. Selon les études, les filles seraient autant touchées que les garçons. Les enfants qui en souffrent ont souvent des comportements difficiles dès l'âge de deux ans.

Il n'est pas non plus dû à un désordre psycho-affectif car contrairement aux idées reçues, l'enfant ne manque ni d'attention ni d'affection de la part de ses parents et de son entourage.

Ces enfants rencontrent d'autres problèmes que les troubles d'apprentissages, ils souffrent d'anxiété, de manque d'estime de soi dû à des difficultés de socialisation qu'ils rencontrent en grandissant.

En résumé :

La médecine traditionnelle n'a aucun traitement pour guérir de la TDAH, seulement en atténuer les effets avec la Ritaline par exemple. Cependant, on peut agir en naturopathie afin d'atténuer les troubles. Intervention sur l'alimentation (éviter les pesticides, les additifs et colorants) aucun produits industriels, produits frais (bio de préférence). Les fleurs de Bach pourront aider sur l'anxiété, la concentration, retrouver la confiance en soi (surtout chez les ados), les fréquences sacrées de guérison peuvent être bénéfiques également comme la fréquence 852 Hz qui va agir sur la glande pinéale, le cerveau et le système nerveux et les problèmes de concentration ou la fréquence 432 Hz qui va agir sur le système endocrinien et sur les problèmes de mémorisation ou encore la fréquence de Schumann qui va agir sur le centre locomoteur.

 

Bien à vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Physique

Repost0

Publié le 6 Décembre 2021

Bonjour à tous,

Grande comme une tête d'épingle, cet insecte nommée la puce, se nourrit du sang de son hôte et se faufile partout entre les poils de nos chers loulous. Elles peuvent causer des démangeaisons, des boutons, des problèmes digestifs. J'ai cherché quelques moyens naturels pour en débarrasser Parfield (c'est comme Garfield mais avec un P).

Des solutions anti-puces naturels pour chiens et chats, il en existe quelques unes, les voici :

A priori les puces ne savent pas nager : lavez votre chien ou votre chat (sans laver la tête) avec un shampoing doux confectionné maison, ainsi elles seront plus visibles à voir pour les attraper avec un peigne à puce indispensable.

Après le shampoing, faire un rinçage avec une décoction à l'Eucalyptus. Jetez 4 cuillères à soupe de feuilles sèches dans 1L50 d'eau portée à ébullition pendant 5 minutes. Utiliser l'eau de rinçage (froide évidemment). Vous pouvez faire de même avec des feuilles de romarin ou de lavande.

Tout le monde a de la menthe chez soi, si ce n'est pas le cas, allez vous promener et ramassez-en, car l'odeur de menthe repousse les puces. Soit en faisant bouillir une poignée de menthe dans 1 L d'eau et le mettre ensuite (refroidi) sur le pelage, soit frottez vos mains avec les feuilles (énergiquement) puis caressez votre animal. A renouveler régulièrement.

Le citron contient un produit (le limonène) qui tue et repousse les puces, mais sans danger pour les animaux. Vous pouvez aussi ajouter 2 à 3 gouttes de citron sur le collier. Pour le chat, faire un spray en plaçant du citron dans 1L d'eau toute une nuit, que vous pulvériserez sur l'animal lui-même et/où dans le panier, tapis... Vous pouvez aussi tremper le peigne à puce dans la solution et brosser l'animal.

Le vinaigre blanc fait fuir les puces, plus particulièrement le vinaigre de cidre. Faites un spray et mélangez 125 ml de vinaigre de cidre (ou blanc mais l'odeur est plus forte) avec 125 ml d'eau de source, ajoutez 5 gouttes d'huiles essentielles de lavande (pour les chiens uniquement), cèdre ou eucalyptus ou menthe ou romarin diluer dans de l'huile végétale afin que le mélange soit homogène avec de l'eau. Le vinaigre ne tue pas les puces mais les fait fuir à cause de son odeur. Pulvérisez sur l'animal 2 ou 3 fois par semaine et sur le collier en évitant la tête.

Le vinaigre des 4 voleurs est une macération dans du vinaigre de cidre de plusieurs plantes aromatiques qui est un antiseptique naturel. Un produit naturel qui a des vertus pour repousser l'infestation des puces, des tiques, calmer les piqûres d'insectes, faire briller et désodoriser le pelage, assainir la peau, soulager les maux de tête, les douleurs rhumatismales, les encombrements respiratoires, protège des risques de contagion... Il conviendra chez l'homme et il est tout autant utile pour les animaux domestiques et notamment pour traiter les puces.

Vous pouvez frotter l'animal avec du bicarbonate de soude alimentaire. Les puces n'aiment pas leur goût.

Ajoutez une vingtaine de gouttes de lavande (déconseillé pour le chat car peut provoquer des crises d'épilepsies) et citronnelle de java (20) dans un flacon de talc. Laisser reposer une dizaine de jours, puis talquez régulièrement l'animal. A faire aussi avec du bicarbonate de soude alimentaire.

La terre de diatomée qui est un insecticide naturel assez méconnu. Ce sont des algues microscopiques d'origines organiques et fossiles formées à 70% de silice. Elle est anti parasitaire pour les chiens, chats et autres animaux et non toxique si ingérée. Elle s'utilise sur le pelage des animaux à poils ou à plumes. Elle déshydrate les parasites. Elle s'applique tous les jours à rebrousse poil. 

Huile de Neem ou de margousier que vous pouvez utiliser pur et mettre sur le pelage. A rincer une heure après.

Pensez aussi à la levure de bière à mettre dans sa nourriture ainsi qu'au curcuma qui tue les parasites. Une alimentation saine et naturelle avec le supplément d'ail et de vitamine B peut aider à lutter contre les puces.

Attention à l'ail dans l'alimentation, comme j'ai pu faire pour mon chien. La dose efficace de l'ail en interne est supérieure à sa dose toxique chez l'animal, ce qui veut dire que soit le produit est efficace mais dangereux pour le chien ou le chat, soit il n'est pas dangereux car la dose est inférieure à la dose toxique, mais dans ce cas il ne sera pas non plus efficace. La toxicité est liée à certains composants soufrés de l'ail, qui détruisent les globules rouges, ce qui arrête le transport d'oxygène dans le sang. Cependant, la grande inconnue en médecine vétérinaire : "c'est de déterminer la dose exacte à partir de laquelle l'ail commence à développer sa toxicité chez nos animaux de compagnie". Il semblerait qu'il faille que l'animal ingère une grosse quantité d'ail et régulièrement pour commencer à déceler les symptômes d'intoxication. Dans le doute, ne donnez pas d'ail à vos chiens/chats, adoptez une autre technique naturelle ! Infos données par Amélie Naturo'pattes.

 

Bien à vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Parapharmacie

Repost0

Publié le 4 Décembre 2021

S'immerger régulièrement dans un environnement naturel peut contribuer à réduire significativement le stress et les symptômes de troubles de l'attention, tout en renforçant le système immunitaire et en augmentant le niveau d'énergie : son taux-vibratoire.

Bonjour à tous,

La sylvothérapie est un mode de soin qui consiste à installer certains convalescents ou malades souvent victimes de maladies pulmonaires dans certaines forêts pour leur offrir un air plus sain. Elle est aussi appelée aussi "shinrin-yoku" : le bain de forêt comme thérapie. Né au japon dans les années 80, le shinrin-yoku fait partie intégrante de la médecine préventive.

Le principe est simple :

 Il suffit de faire une promenade en forêt - lente- de deux à quatre kilomètres et de faire fonctionner tous ses sens :

- L'ouïe en écoutant le chant des oiseaux

- L'odorat en sentant l'odeur des bois

- Le toucher : les troncs d'arbres, les feuilles, les fleurs

- Le goût : en mangeant des baies par ex

- La vue : en observant le paysage dans lequel vous êtes.

Pour quels bienfaits ?

- Une tranquillité et un environnement apaisant. Une étude de 2004 a démontré une diminution du taux de cortisol sur des personnes ayant marché dans les bois en comparaison aux personnes ayant couvert la même distance en ville. Le cortisol est considéré comme l'hormone responsable du stress.

- Un air pur et enrichi : l'air forestier contient bien moins de microbes que l'air urbain et notez qu'il y a trois fois plus de dioxygène produit par une forêt tempérée que par une prairie.

- Un air naturellement enrichi en huiles essentielles : en terpènes et phytoncides, molécules antibiotiques naturellement secrétées par les arbres pour se défendre de leurs pathogènes. Le cèdre en Orient, le Pin en Europe ont depuis longtemps la réputation d'être bons pour la santé.

- Les sons procurent un effet sédatif naturel qui diminue la tension et l'activité mentale. 

- Marcher a de nombreux effets positifs : améliore les fonctions immunitaires et réduit le stress.

- La couleur verte a un effet apaisant. Roger Ulrich, qui étudie le comportement humain au Texas, note également que les patients guérissent plus vite quand leur chambre donne sur un espace vert. Ces derniers souffrent moins de nausées et prennent moins d'antalgiques.

- Les enfants sont particulièrement sensibles à la proximité des arbres. Ce qui a une répercussion positive sur leur fonctionnement cognitif ainsi que sur leur capacité à jouer de manière créative lorsqu'ils sont dans des espaces naturels. Il semblerait même que les enfants ayant un déficit d'attention s'apaisent au contact des arbres et augmentent leur seuil de concentration.

On peut même citer une diminution du taux de glucose dans le sang chez des diabétiques sur une étude menée pendant six ans.

Cette simple activité permet une déconnexion totale et un retour à soi, menant à un état méditatif.

A noter que chaque arbre possède une vertu particulière :

Le bouleau est symbole de renaissance et de pureté. Le frêne est l'arbre de la vie et de l'initiation. Le chêne est l'image de la force et de la capacité à vaincre. Le saule symbolise la lune et donc la femme. Le noisetier confère la sagesse et donc la vie. Le houx protège des ennemis et est de bon augure. C'est dailleurs de là que vient la symbolique du baiser sous le houx. Le lierre favorise la recherche intérieure et indique ses propres ressources. L'aulne représente le pouvoir de connaître le futur. Le sorbier sauvage initie à la magie tout en protégeant des influences négatives. Le jonc incarne les forces externes devant lesquelles il faut se soumettre. L'aubépine est idéale pour faire un voyage intérieur et avoir de l'intuition.

Une nouvelle mode ?

Cette nouvelle activité fait écho chez nous suite au livre  "la vie secrète des arbres" écrit par un garde forestier allemand, Peter Wohlleben et du film issu du livre : l'intelligence des arbres. L'auteur montre que les arbres sont capables de communiquer entre eux par les odeurs et les signaux électriques, ainsi que par leurs racines. Il indique qu'ils s'entraident entre eux et auraient une "forme de mémoire". Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l'université du British Columbia au Canada. Le livre a été vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde.

En résumé :

Des cures sylvatiques ont depuis longtemps été développées dans certains pays, notamment pour les tuberculeux en forêts tempérées ou nordique. Des sanatoriums et leur solarium et divers types de centres de cures ont été installés dans des environnements forestiers ou en bordure de lac. Comme le disait Chateaubriand dans "Voyages" " qui dira le sentiment qu'on éprouve en entrant dans ces forêts aussi vieilles que le monde..." Un apaisement du corps et de l'âme sans doute. Rien ne vous coûtera d'aller vous ressourcer auprès des arbres même si la prudence reste de mise car la forêt abrite aussi des agents pathogènes et quelques espèces comme les tiques.

 

Bien à vous ...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Physique

Repost0

Publié le 2 Décembre 2021

Bonjour à tous,

C'est quoi l'hypertension ?

Ce sont les artères qui résistent de manière anormalement forte à l'écoulement du sang dans le corps. Cela pose un problème, car en situation normale, les artères sont déjà exposées à une pression si énorme, qu'elles ne cessent de se fissurer et d'avoir besoin de se réparer. En conséquence, les artères s'abîment avec le temps en présence d'hypertension dont la hausse persiste alors que le sujet est au repos. Elle touche environ 20% de la population adulte. Elle est souvent dite "essentielle" car aucune cause connue n'explique son apparition. Dans 10% des cas, elle est la conséquence d'une autre maladie (hypertension secondaire).

Causes et complications : 

L'augmentation de la TA est le plus souvent asymptomatique. Les premiers signes d'alertes peuvent se présenter sous forme de céphalées, épistaxis, dyspnée, vertiges, douleurs thoraciques ou troubles visuels. 

Les facteurs de risque :

Tabac, alcool, café, réglisse, âge/ sexe, la génétique, le diabète, sel/graisses en excès, les drogues, stress, cholestérol, vitamine D en surdosage, intolérance aux hydrates de carbones, hypokaliémie (baisse de potassium)...

Le retentissement sur les organes cibles (cœur, reins, cerveau) doit être pris en compte. Leurs capacités et leurs survis sont alors en danger. Cela constitue un facteur de risque d'artériosclérose, problème de santé publique (15 à 20% de la population) entraînant :

- des céphalées ou malaises mais aussi des maladies coronaires (maladie des artères qui irriguent le cœur), infarctus du myocarde.

- des AVC (accidents vasculaire cérébral) empêchant temporairement l'irrigation d'une partie du cerveau, de l'insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, des cécités (les petites artères "pètent" dans les yeux).

L'âge et le sexe modifie la pression artérielle. Elle augmente après la ménopause de la femme et pour un même niveau de pression artérielle, son risque demeure inférieur à celui de l'homme.

Le protocole naturo :

L'anamnèse (recueil de données) est un élément essentiel de l'approche clinique de l'HTA.

- Elle permet de situer les antécédents familiaux (infarctus du myocarde, accidents cérébraux) non seulement chez les parents, mais aussi dans la fratrie en faveur d'une éventuelle origine génétique. 

- Permet d'éliminer une cause toxique.

- Mesures répétées de la TA : enregistrement de la TA sur 24h (holter) chez soi.

- Vérifier les prises de sang et d'urine (cholestérol, sucre, acide urique).

- Vérifier s'il y a une hypokaliémie susceptible d'évoquer une HTA secondaire.

Les classes d'antihypertenseurs : 

- Les diurétiques favorisent l'élimination liquide et sodium de l'organisme, ce qui réduit le volume sanguin et la TA. Permet la réduction d'AVC et d'événements coronariens.

- Les bêtabloquants diminuent le volume du sang éjecté par le cœur et réduisent la fréquence cardiaque.

- Les inhibiteurs calciques diminuent la tension des vaisseaux donc diminuent le travail du muscle cardiaque. Peuvent toutefois activer le système nerveux sympathique (infarctus).

- Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) agissent sur les hormones qui sont responsables de la régulation de la TA. Attention, ils peuvent favoriser une insuffisance rénale.

Aucune classe d'antihypertenseurs n'a montré réellement de supériorité par rapport à une autre. 

Les moyens :

- contrôler le poids (éviter la surcharge pondérale).

- limiter les apports en sel.

- limiter les graisses saturées et aliments riches en cholestérol (en cas d’hypercholestérolémie).

- limiter la ration glucidique (en cas de diabète et d'intolérance aux hydrates de carbone).

- stopper le tabac et l'alcool.

- faire de l'activité physique.

L'alimentation :

Le sodium a une influence importante sur l'hypertension. Il augmente le volume de sang à faire circuler, ce qui a pour conséquence d'augmenter la pression. Le cœur bat plus vite et tout l'organisme fatigue. Cependant, l'hypertension n'est pas pour autant un symptôme révélateur pour certaines personnes consommant trop de sel. Les médicaments ne sont pas forcément nécessaires pour diminuer le TA. Le suivi des conseils alimentaires ainsi qu'une vie plus saine peuvent suffire.

Le potassium a un rôle réducteur de l'hypertension. De nombreux travaux médicaux ont démontré que le sodium faisait autant monter la tension que le potassium la faisait baisser. L'étude du docteur Miller a mis en évidence le rapport potassium/sodium : le potassium étant un excellent diurétique, l'excès de sodium est évacué. 

Eviter de rajouter du sel aux aliments dans l'assiette. Favoriser les aliments riches en potassium tels que les produits à base de soja (sans exagération), les graines germées, les noix, amandes, noisettes, en quantité journalière mais modérées. Tous les produits de la mer, les légumes verts (crus et cuits) et s'assurer que la ration journalière comprend tous les minéraux nécessaires. Manger des fruits en dehors des repas.

Tout ce qui est diurétique est de bon escient : fraises, olives noires, raisin ou jus de raisin, les algues... L'ail et l'oignon (cru) seront de tous les repas principaux.

L'activité physique

Ne pas confondre activité physique et sport qui sont deux choses bien différentes. Il conviendra d'associer à l'alimentation des exercices physiques qui seront suivis de relaxation profonde.

La pratique d'un sport d'endurance peut éventuellement entraîner une diminution de la TA, à condition qu'il soit pratiqué de façon régulière (au moins une fois par semaine) et qu'il respecte quelques règles : un échauffement et une récupération/étirements de 10 mn. De boire 3 ou 4 gorgées d'eau toutes les 30 mn. De ne pas pratiquer d'activités intenses par certaines températures (-5° ou 30°). Pas de douche dans les 15 mn qui suivent l'effort. Enfin, il est important d'effectuer un bilan médical avant toute reprise d'activité sportive intense au-delà de 35 ans pour les hommes et les femmes et signaler toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l'effort.

Quelques traitements naturels et complémentaires :

- Dans les nutriments : 

Abricot, ananas, banane séchée, betterave, carotte, cassis, chou, citron,  coing, datte, épinards, framboise, groseille, laitue, myrtille, pissenlit, pomme, prune, orange...

- Oligoéléments/minéraux :

Des études ont démontré qu'une simple augmentation de l'apport de potassium pouvait abaisser sensiblement la TA, car le potassium ou le calcium sont des adversaires du sodium. Mais aussi : le chrome, iode, manganèse, cuivre, or, argent, cobalt.

Le chrome joue un rôle important dans la prévention des risques cardio-vasculaires.

L'iode : la glande thyroïde est responsable de la régulation de la prévention artérielle, fréquence cardiaque, température corporelle et du métabolisme du corps.

- La phytothérapie :

Les fleurs d'aubépine : infuser 1 à 2 cuillères à café de sommités fleuries séchées pour 1 tasse d'eau bouillante pendant 10 mn - filtrer- boire 2 ou 3 tasses par jour.

Le cassis : infuser 5 cuillères à café de feuilles fraîches dans 50 cl d'eau bouillante pendant 15 mn. Filtrer. Boire 1 tasse matin /midi/ soir pendant 1 mois et si besoin, une cure de 20 jours par mois pendant 3 mois. Attention en cas d'insuffisance cardiaque ou rénale.

L'infusion de fumeterre : 150 gr de feuilles de fumeterre, 150 gr de feuilles d'olivier, 150 gr de sommités de fleurs d'aubépine. Infuser 4 cuillères à soupe du mélange pour 1 litre d'eau bouillante pendant 15 mn puis filtrer. Boire 6 tasses par jour par jour, aussi longtemps que nécessaire.

- Aromathérapie

Beaucoup auront une action mais ce sera surtout à choisir en fonction des symptômes  et de l'origine de l'hypertension.

Huile essentielle de lavande officinale : massage sur le plexus solaire, sur les poignets, ou en gouttes sur un comprimé neutre.

Huile essentielle de camomille romaine : massage sur les poignets associée à de l'huile végétale. Ou inspirez plusieurs fois par jour.

Huile essentielle de marjolaine pour les troubles nerveux et cardio-vasculaires : 1 à 2 gouttes sur un comprimé neutre 2 fois par jour ou en massage pur sur le plexus solaire et l'intérieur du poignet.

- Homéopathie :

Voir les symptômes afin de déterminer quelle sera la posologie à adapter avec quel médicament.

Belladonna 5 ch : 2 granules 3 fois par jour si poussée d'hypertension et le visage rouge.

Phosphorus 9 ch : 2 granules 3 fois par jour, sous forme épistaxis (saignement du nez).

Natrum muriaticum 7 ch : 2 granules 2 fois par jour, si l'alimentation est trop salée.

Nux vomica 9 ch : 2 granules 3 fois par jour pour les nerveux, stressé et sans activité physique.

- Les teintures mères :

Ginseng TM : régulateur de la TA aussi bien en hypotension qu'en hyper.

Oléa europaea TM (olivier) : lutte contre L'HTA essentielle. 4 fois par jour à raison de 10 à 15 gttes.

Viscum album TM (le gui) : action essentielle sur la pression vasculaire et sur le cœur. 3 fois par jour. 15 à 20 gttes dans un peu d'eau.

- Autres Thérapeutiques naturelles :

Une cure de pollen peut s'avérer utile, gelée royale, vinaigre de cidre, airelle...

Coenzyme Q10 : les auteurs d'une analyse publiée en 2017 sur 362 sujets, ont conclu que, la CoQ10 peut réduire la TA sans effets indésirables. Les dosages utilisés lors de cette étude ont varié de 60mg à 100 mg 2 fois par jour.

L'extrait de pépin de raisin a une action bénéfique sur la circulation et donc sur le cœur et l'HTA.

Les plantes utiles : les feuilles de l'olivier (20 gr dans 300 gr d'eau et laisser réduire d'un tiers), le basilic, l'arnica, la bourrache, la camomille, psyllium, racine de fraisier, thym, chélidoine...

Les aliments : forcer en particulier sur l'ail et l'oignon qui sont extrêmement bénéfiques pour le cœur et la circulation. 

Les cures de jus : raisins, poires, jus de grenade, pommes, jus d'airelles...

Une mono-diète de poires fera baisser la TA rapidement.

La macrobiotique recommandé par Pierre-valentin Marchesseau.

Massage ou tapotement des vertèbres 3e et 4e dorsales ainsi que la 10e.

Robert Masson indique de débuter par une cure de bouillon de légumes aux aromates (sans sel, de 1 à 7 jours).

Ne pas hésiter à entreprendre une cure de magnésium.

La sophrologie qui favorise la détente peut agir de manière efficace sur le stress passager et chronique. Peut agir sur l'HTA légère, modérée, sévère. Ne fonctionne pas chez tout le monde mais ça vaut la peine d'essayer. Dans tous les cas, les personnes se sentent mieux.

Dans le même registre, l'hypnose en cas d'HTA récente, légère à modérée (en dessous de 18) pourra apporter un sérieux bénéfice. Peu efficace sur une HTA installée depuis plusieurs années. En 3 à 7 séances, le résultat est visible.

Bien à vous...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Physique

Repost0