infos

Publié le 6 Septembre 2021

La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.

Albert Einstein

Bonjour à tous,

Qui suis-je et pourquoi ce blog ?

Le blog évolue, tout comme moi d'ailleurs, continuant ma lente transformation. Commencé en octobre 2016, après plus d'une centaine d'articles écrits, j'ai évoluée en même temps que ce blog et changé tout doucement mon état d'esprit. Je me suis mise également à mon compte en auto-entrepreneur en tant que naturopathe. Et puis, vu le contexte sanitaire, je me suis dit que je serai plus utile en reprenant ma fonction d'aide-soignante et en allant aider dans les structures en difficultés liées au Covid. Chose faite en octobre 2020 où je reprends ma fonction via une agence d'intérim.

J'ai eu la fonction d'aide soignante pendant 33 années. je dis "j'ai eu" car comme vous le savez déjà, le gouvernement qui nous acclamait l'année dernière, nous menace aujourd'hui… Bref, n'ayant pas voulu du fameux sésame et de leur vaccination, je fais partie de ceux et celles dont on ne veut plus. Et bien soit! C'est l'occasion de faire autre chose et de se réaliser pleinement.

Après 20 ans dans la fonction publique puis 13 autres années à tourner dans diverses structures et différents services tels que les Ehpads, les soins à domicile, la psychiatrie, les SSR et j'en passe, il est grand temps pour moi et au vu des circonstances de laisser ce métier derrière moi. Après tout 33 est un chiffre magnifique…

En parallèle de ce travail qui m'a pris beaucoup de temps, avec ma moitié, nous avons eu et "élevé" 3 enfants. La plupart des femmes y trouvent leur compte et sont pleinement satisfaites de leur carrière, de leurs beaux enfants qui grandissent et attendent patiemment de devenir grand-mère afin de profiter de leurs petits enfants.

Vous l'avez compris, je ne fais pas partie de ces femmes là ! Non pas que je ne désire pas de petits enfants mais franchement, j'aspire à un des 14 besoins fondamentaux de Virginia Hendersen - déformation professionnelle - se réaliser : nécessité pour chaque individu d’exercer ses rôles, d'assumer ses responsabilités et de s'actualiser par le développement de son potentiel.

Revenons un peu en arrière :

Je m'intéresse depuis longtemps à diverses choses et méthodes toujours dans le domaine de la santé : les huiles essentielles, les-fleurs-de-bach, la-gemmotherapie, les-frequences et les sons dont la sonothérapie, l'alimentation, que j'ai découvert il y a 25 ans et pour lequel je garde un certain intérêt. Tellement de domaines divers et variés mais qui ont tous le même but : prendre soin. Comme quoi, il n'y a pas que la fonction d'aide-soignante pour prendre soin.

C'est donc tout naturellement que j'ai décidé de faire une école de naturopathie de 2015 à 2017, où j'ai découvert un des quatre aspects de la naturo : la spiritualité. Dont le côté énergétique (les-7-corps-energetiques) mais également la géobiologie (la-memoire-des-murs) avec des expériences inoubliables! Que de bons souvenirs…

A la fin de l'école, nous sommes venus nous installer en Bretagne près de la forêt de Brocéliande où les énergies sont très particulières. Nous envisageons même de rechanger de région afin de découvrir d'autres lieux tout aussi magiques.

J'ai écris régulièrement de novembre 2018 à septembre 2020 des articles sur ce blog qui englobent les quatre aspects (physique, mental, émotionnel et spirituel) de la naturopathie et tous dans le seul but de faire un travail sur soi dans le cadre d'un développement personnel et surtout d'une augmentation de la conscience. La centaine d'articles déjà écrits et publiés devraient être revus, modifier, afin d'apporter de nouvelles infos et de les rassembler pour certains d'entre eux. Le domaine qui m’intéresse le plus et celui dont je me suis spécialisé est du domaine de la spiritualité avec l'ouverture et l'augmentation de conscience (les-7-niveaux-de-conscience) car celui de la santé physique est largement prisé par beaucoup de naturopathes et c'est très bien ainsi.

 J'ai ainsi développé une méthode d'accompagnement via la Naturopathie et les 4 aspects, permettant un recentrage et un rééquilibrage via divers outils. Avec les événements du covid 19, une nouvelle façon de travailler a dû être envisagée. C'est pourquoi les séances se font surtout par téléphone, ou via les réseaux sociaux en Visio (whatsApp ou Messenger) selon le souhait de chacun. En effet, pas besoin de rencontre physique pour avoir les bonnes infos au bon moment! Je fais partie de la nouvelle génération des naturopathes qui ne se focalisent plus uniquement sur le corps mais sur les quatre aspects.

Cet article est mis à jour régulièrement suivant mon évolution personnelle et mes projets en cours ou à venir. Les idées ne manquent pas, encore faut-il les réaliser et se réaliser en même temps. Ma réalisation personnelle se situe à ma propre augmentation de conscience, on est jamais mieux servi que par soi-même…

Je vous rappelle que l'ouverture de conscience n'est pas une fracture du crâne.

 

Bien à vous ….

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 25 Février 2021

Bonjour à tous,

Nous sommes nombreux à savoir qu'il existe deux termes différents pour nommer les émotions que l'on ressent : émotions et sentiments. Une nuance existe pourtant entre les deux et malgré les similitudes, ces mots désignent des concepts un peu différents.

Émotion : 

Une émotion est une réaction physiologique qui ne dure que 3 ou 4 minutes. Elle permet au corps de répondre de façon adaptée à un stimulus de l'environnement : le corps se mobilise énergétiquement pour agir ou fuir. Elle est donc une réaction passagère, une énergie qui vibre très vite et qui s'accompagne de divers maux visibles tels que tremblements, transpiration, contractions, rougeur, pâleur, évanouissement, etc. Une émotion est une pure réaction du corps. C'est une réponse adaptée et justifiée face à un événement extérieur : la peur en cas de danger, la colère face à l'irrespect, la joie face à un événement heureux, même si notre environnement ne nous permet pas toujours de l'exprimer librement ! Inhiber une émotion revient donc à censurer une réponse qui était pourtant adéquate. Cela peut devenir problématique si on les garde en soi et se transformer en poison. Elle reste un message important qui nous informe que nous devons agir ici et maintenant. Une émotion ne se vit que dans le moment présent bien qu'elle trouve écho dans nos expériences passées. Il existe 7 émotions de base : la joie, la tristesse, la colère, la peur, la surprise, le dégoût et la honte.

Sentiment :

Si les émotions sont une pure réaction physiologique, les sentiments eux, sont une construction mentale. Il s'agit d'un état affectif d'ordre psychologique, même si un sentiment peut être le prolongement d'une émotion : l'angoisse par rapport à la peur, la déception par rapport à la tristesse… Un sentiment peut donc être la combinaison de diverses émotions refoulées. Les émotions de colère et de peur qui n'ont pu - pour diverses raisons - être exprimées, risquent de se retourner contre leur auteur sous forme d'un sentiment de culpabilité. Le sentiment se renforce quand il est ressassé. Ils peuvent donc perdurer des années lorsqu'ils sont entretenus et provoquer des maux et des malaises. Le sentiment est silencieux car il est bien souvent ancré depuis notre enfance. Il est lié au passé et est très subjectif. Quand il est chargé en vibrations négatives, le sentiment peut faire souffrir durablement.

"Tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime. Tout ce qui est imprimé cherche à s'exprimer".

En d'autres termes, trois différences entre émotions et sentiments :

Leur origine : une émotion trouve son origine dans le système limbique (partie primitive du cerveau), le sentiment appartient au lobe frontal (la pensée abstraite). Les émotions proviennent du système nerveux des réponses rapides sympathique et parasympathique. Les sentiments viennent de l'interprétation cérébrale que nous faisons des événements et des sensations.

La rapidité avec laquelle elles apparaissent et changent : les émotions sont immédiates et sont le système d'alarme et de survie de l'organisme. Pour avoir un sentiment, il est nécessaire de penser à ce qu'il s'est passé (évaluer l'émotion) et de réfléchir à la façon dont nous nous sommes comportés. C'est ainsi que nous commençons à élaborer sur le plan psychologique. La différence principale est que le sentiment se développe petit à petit car il est ce qu'il "reste" de l'émotion. Il peut se modifier et être présent pendant des jours, des semaines, des mois et même des années.

L'intensité : les émotions sont très puissantes tandis que les sentiments sont plus "doux". Les émotions sont si intenses qu'elles poussent toujours à agir ou à cesser de le faire. Par exemple, la tristesse pousse à s'éloigner des autres, à s'isoler et à se connecter à la souffrance que l'on ressent. Les sentiments sont plus variés et lents. Ils invitent à réfléchir à la meilleure chose à faire pour cesser un mal-être existant.

Dans les deux cas, l'émotion ou le sentiment ressenti devra être accueilli, reconnu et traiter afin d'avoir une meilleure santé psychologique.

La peur dysfonctionnelle :

La peur est normalement tournée vers le futur immédiat, pour nous prévenir d'un danger. Lorsqu'elle est rattachée à un événement passé, c'est une peur dysfonctionnelle qui devient alors anxiété, angoisse, dépression, phobie, etc. 

L'anxiété est toujours fondée sur la peur de ne pas être aimé. Au départ, de ses parents, de perdre leur affection. Pour ne pas perdre cet amour, l'enfant essai d'être ce qu'ils attendent de lui. Il se construit ainsi une personnalité, un faux moi, qui masque sa vraie identité. Par la suite, tout ce qui semblera remettre en cause ce faux moi, et qui signifierait qu'il risquerait de perdre l'amour de ses proches, provoquera de l'anxiété. Elle représente la peur de ne pas être ce que mes parents attendaient de moi et ce que mon entourage attend de moi.

L'anxiété est donc la peur que l'on ressent mais qu'on ne sait pas bien identifiée. Elle semble porter sur un objet présent, mais celui-ci n'est que le ré-activateur d'une peur passée qui n'est pas consciente. La réaction face au vide en montagne, face à un danger réel est bien de la peur tandis que la peur permanente de la possibilité de perdre son emploi n'est que de l'anxiété.

La colère dysfonctionnelle

La colère est une émotion vitale, mais seulement quand elle est réellement rattachée à un événement présent. Lorsqu'elle est de fait, rattachée à un événement ancien, lorsqu'il s'agit d'une ancienne colère refoulée qui ressurgit sur une cible présente, c'est une colère dysfonctionnelle. Quelqu'un qui est coléreux en permanence est quelqu'un qui n'a pas reçu l'amour inconditionnel lorsqu'il était enfant dont il avait tant besoin. Quelqu'un qui a subit la violence, physique ou morale (silence, absence de regards, absence de geste d'affection, dévalorisation), quelqu'un dont les émotions ont été réprimées. Celui qui a des accès de colères quotidiens, irraisonnés, disproportionnés est très probablement victime d'un passé qui se rejoue dans le présent.

S'il arrive fréquemment de confondre une émotion avec un sentiment, il est cependant important de connaître les différences car la façon de les gérer diffère et les besoins qu'ils génèrent ne sont pas les mêmes. L'objectif étant de savoir les différencier pour atteindre une plus grande intelligence émotionnelle, être plus réflexif et éviter d'avoir des remords ainsi il nous sera plus facile de les modifier.

L'intelligence émotionnelle :

Elle peut être mise en œuvre de plusieurs manières. Même si ces deux mots semblent contradictoires (intelligence : cerveau gauche, émotion : cerveau droit), ces deux mots associés ont une réelle signification à laquelle on peut accorder une grande importance. Comment faire ?

Tout simplement car tout est si simple lorsque l'on a les infos : il suffira ensuite de passer à l'action. Trois étapes pour cela : reconnaître, évaluer et exprimer ses émotions, être capable de les réguler (maîtrise), et savoir les utiliser. Ces étapes favorisent un épanouissement personnel. Pour cela, la conscience de soi est une étape primordiale selon Daniel Goleman. Une observation et une réelle écoute de soi permet de comprendre nos réactions dans telles ou telles situations.

La façon naturelle de se libérer d'une émotion est de l'exprimer pleinement en l'accueillant et en se laissant traverser par cette décharge d'énergie sans se crisper sur elle. Si la décharge ne peut avoir lieu pour une raison quelconque, l'émotion est refoulée dans le corps qui reste en tension. 

Enfin, l'intelligence émotionnelle permet également de faire un travail ou une œuvre artistique comme peindre ou écrire une chanson par exemple. Ainsi, le cerveau droit est en action pour les émotions ressenties en collaboration étroite avec le cerveau gauche (mental) qui intellectualise afin que la chanson soit écrite.

Les fleurs de Bach :

Une aide précieuse que sont les fleurs-de-bach. Elles aident à gérer les émotions au quotidien et à se sentir en harmonie avec soi-même. A chaque émotion sa fleur correspondante. Et pour connaître celle qu'il convient d'adopter, il est important d'identifier l'état émotionnel que l'on souhaite améliorer. Elles sont censées apaiser, rééquilibrer les émotions et nous permettent d'accueillir plus sereinement les événements stressants de la vie quotidienne. Les propriétés des fleurs agissent sur les diverses émotions en douceur et sans effets secondaires . Voir aussi comment-gerer-les-emotions.

En résumé : 

Les émotions sont des réactions spontanées à une situation qui peuvent entraîner des manifestations physiques mais qui durent peu de temps. Les sentiments pour leur part représentent un état affectif plus durable qui évolue avec le temps. Tout en étant différents, ils sont étroitement liés. Les sentiments font vivre toutes sortes d'émotions et les émotions génèrent des sentiments.

La façon naturelle de se libérer d'une émotion est de l'exprimer (et non la nier) pleinement en l'accueillant et en se laissant traverser par cette décharge d'énergie sans se crisper sur elle. Si la décharge ne peut avoir lieu pour une raison quelconque, l'émotion est refoulée dans le corps qui reste en tension. 

L'émotion demande à être canalisée afin d'être utilisée à bon escient. Etant une énergie, elle peut être utilisé pour développer la creativite, en alimentant le corps en émotions positives par exemple.

 

Bien à vous 

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 25 Août 2020

Bonjour à tous,

L'Endométriose est une maladie caractérisée par la présence anormale de l'endomètre (la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus) en dehors de la cavité utérine. Elle est dite "ectopique" et se manifeste quand les cellules de l’endomètre se développent et crées des adhérences sur les tissus alentours, ce qui provoque une congestion, une inflammation entraînant des douleurs et une irritation. 

C'est une maladie gynécologique inflammatoire chronique très fréquente qui affecte 10% des femmes en particulier au moment des règles.

Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs pelviennes récurrentes parfois très aiguës, surtout au moment des règles, ainsi qu'une fatigue chronique, des rapports douloureux, etc., et une possible infertilité.

On ne connaît pas la nature exacte de cette maladie et pour cause : elle est multifactorielle. L'élément le plus évident est un état inflammatoire avec une réponse immunitaire qui est déclenché par un changement hormonal cyclique (taux d'œstrogènes élevés ou baisse de la progestérone) ainsi que d'autres facteurs qui provoquent l'inflammation tels que l'alimentation, le stress, etc. Quelques conseils et pistes à explorer d'un point de vue naturopathique, pour apporter au pire un soulagement, au mieux un rétablissement complet de votre santé.

En naturopathie, quatre aspects sont à prendre en compte : 

L'aspect physique :

- Le repos :

C'est le premier conseil à donner qui va avoir un impact sur les trois autres aspects (mental, émotionnel et spirituel). Savoir se reposer et prendre soin de soi est la base pour éviter et combattre toutes maladies ou pathologies. 

- L'exercice physique :

Il aide à la circulation sanguine dans la région pelvienne et évite la congestion de l'abdomen. Attention à la course à pieds qu'il faudra éviter ainsi que le VTT qui endommage les tissus et favorise encore plus les douleurs.

- Le régime anti-inflammatoire :

Éliminez les produits laitiers, ceux contenant du gluten, le maïs, et les sucres qui créent de l'inflammation. Consommez des légumes et fruits frais (bio de préférence). Éliminez le café au profit du thé vert qui est un anti-oxydant.

- Lutter contre le stress et le stress oxydatif :

L'inflammation libère des radicaux libres qui détériorent les cellules. Les anti-oxydants capturent les radicaux libres : le resvératrol (raisin), le thé vert, la curcumine (curcuma), la broméline (ananas), la racine de gingembre, le boswellia, l'huile de poisson et les Oméga 3 (DHA-EPA), les vitamines A, C, E seront à privilégier.

- La gemmotherapie : le figuier (anti-stress majeur), le tilleul (facilite le sommeil) et l'aubépine (remède du coeur et de la circulation), le framboisier (règles difficiles et/ou douloureuses), églantier (stimule le système immunitaire). Les complexes sont des associations de plusieurs bourgeons (pas plus de trois) qui agissent ainsi en synergie.

- Limitez l'excès d’œstrogènes :

Le Gatillier est une plante qui stimule la production de progestérone et maintient les œstrogènes sous contrôle. Le chardon-mari et l'alchémille maintiennent l'équilibre œstrogènes/progestérone).

- Agir sur la congestion utérine et limiter les crampes :

L'achillée millefeuille est décongestionnante, les feuilles de framboisier limite la douleur lors des crises. La poudre de racine de gingembre est une bonne alternative pour la douleur, encore plus efficace combinée au curcuma.

Massage du ventre lors des épisodes douloureux.

Penser à bien drainer le foie qui est souvent en souffrance lors de cette maladie.

Les jus et/ou le jeune, trois jours avant les règles sont appréciés.

L'ito-thermie (médecine douce traditionnelle zen) est vraiment étonnante.

L'aspect mental/ psychologique :

- Si le repos physique est indispensable, mettre son mental au repos afin d'éviter une cogitation excessive l'est tout autant. Ce qui permet également de se poser les bonnes questions afin de comprendre que le corps parle et ce qu'il veut exprimer via cette maladie. Une femme sur dix qui est en âge de procréer est touchée par ce fléau. Comme le hasard n'existe pas, il faut en trouver la raison. 

- Attention aux croyances-limitantes :

Etant donné la fonction première qu'à l'utérus : à savoir procréer (la nidation), se demander quelles sont les croyances négatives vis à vis de mon corps de femme ou de mon rôle de mère ? Mon foyer est-il ou a-t-il été dangereux ? Est-ce que je me refuse à faire un enfant dans ce nid ? Etc.

- La rencontre avec un Naturopathe pourra aider à faire remonter l'information au niveau conscient.

- Augmentez son niveau-de-conscience pour une évolution personnelle.

L'aspect émotionnel : 

- Gérer le stress

Il est la source de tous les dysfonctionnements du corps. Il est donc à prendre en compte dans la compréhension de votre hygiène de vie et pour une bonne santé mentale et physique. Les outils ne manquent pas, là non plus. A vous de trouver celui qui convient : relaxation, méditation, yoga, sophrologie, la-methode-mir, respiration, massages...

- Les fleurs-de-bach sont un excellent outil pour gérer les émotions.

L'aspect énergétique/spirituel :

Nous savons tous - ou presque tous - que nous sommes des êtres avant tout spirituels qui sommes venus expérimenter dans ce monde de dualité. Il est donc utile de faire un lien entre les deux : le côté céleste et le côté terrestre. Il sera bon de travailler son ancrage. Un travail sur les lignées est souvent d'un grand recours afin de comprendre que tout ne nous appartient pas. C'est souvent bien abordé et travaillé lors de stage sur le féminin sacré par exemple.

- Le système reproducteur

Comme son nom l'indique, il permet à l'être humain de se reproduire. Dans le système reproducteur, plusieurs notions rentrent en jeu :

- Il permet de procréer (donner la vie physiquement).

- Il a la capacité à créer dans la jouissance car il représente notre action sur l'autre et vice-versa.

- Il a la capacité de créer des projets, une idée dans le monde matériel.

- Il a cette particularité de procurer le plaisir avec l'orgasme.

- Les maux du système reproducteur

 Il nous parle selon Michel Odoul (le-chemin-de-vie) de la difficulté à vivre ou à accepter cette "paix des inverse" (yin-et-le-yang) à l'intérieur de nous. Il signifie toujours une tension par rapport à l'autre (conjoint, enfant...). 

Les problèmes liés à l'utérus qui représente le nid, le foyer, le couple, signifient des tensions et souffrances par rapport au conjoint (absence, décès, frustration, conflit, etc.) ou par rapport à la place de chacun dans le foyer.

Il exprime également une peur, une crainte, à enfanter, que ce soit réellement (enfant) ou symboliquement (projet, idée) par manque de confiance, culpabilité ou angoisse. Ce sont souvent des douleurs liées aux ovaires ou testicules.

Les MST représentent souvent des auto-punitions, inconsciemment provoquée par une culpabilité face à une activité sexuelle développée en dehors des normes reconnues par la personne et son environnement.

La frigidité, l'impuissance et les douleurs et inflammations diverses qui "empêchent" la sexualité, expriment la difficulté à vivre les plaisirs de la vie et en particulier de l'activité, quelle soit professionnelle, sociale ou familiale. Il y a une notion de non-permissivité à éprouver du plaisir, de la satisfaction, voire de la jouissance, dans l'exercice de son propre pouvoir personnel sur les choses ou sur les autres.

- Les soins-energetiques peuvent être d'une grande aide, quelle que soit la problématique rencontrée. 

En résumé :

En Naturopathie, les quatre aspect sont intimement liés et interdépendants les uns des autres. C'est pourquoi il semble parfois difficile de faire un classement précis. Le stress par exemple aura un impact à la fois sur le corps physique, sur le mental, l'émotionnel et évidemment l'énergétique et par conséquent le spirituel. En ce sens, les soins énergétiques vont agir sur l'ensemble de ces quatre aspects également.

Le système reproducteur symbolise la rencontre d'un homme (Yang pénétrant) et d'une femme (Yin réceptrice) que l'on nomme : la rencontre des inverses. L'évolution ne peut se faire que par la rencontre des inverses pour nous faire comprendre qu'il est nécessaire de réaliser la même chose en nous. Il nous faut donc aller à la rencontre de l'autre aspect de nous-même : de notre partie Yin et de notre partie Yang à l'intérieur de nous. L'ito-thermie permet cette ré-harmonisation.

Les plantes notamment la gemmotherapie peuvent être d'une grand aide. Certaines seront à prendre avec précautions en cas de traitements hormonaux notamment pour le Gatillier.

L'acupuncture peut aider à soulager les douleurs, les bains de sièges, les compresses à l'huile de ricin...

N'utilisez pas de sachet plastique, ni d'aliments qui proviennent d’emballages plastiques, ni de bouteilles d'eau car ils augmentent la charge d’œstrogènes (xénoestrogènes) qui provoquent un dysfonctionnement hormonal et aggrave l'endométriose.

Attention aux perturbateurs endocriniens qui sont des substances chimiques capables de modifier et d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal (médicaments, produits alimentaires, cosmétiques, plastifiant, solvant, peinture, colle, vernis...). Le stérilet au cuivre est à éviter car il provoque une inflammation supplémentaire.

N'oubliez pas que le stress joue un rôle important dans chaque pathologie, pensez à intégrer une technique de gestion du stress, dans votre quotidien. 

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils

Repost0

Publié le 1 Août 2020

Bonjour à tous,

A l'origine, il s'agit d'un terme utilisé en physique pour désigner la résistance aux chocs d'un métal. Par extension, le terme a été utilisé dans divers domaines, pour désigner l'aptitude à rebondir ou à subir des chocs sans être détruit. 

La résilience est un phénomène qui consiste, pour un individu atteint par un traumatisme, à avoir connaissance du traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole (encadrement médical, thérapie...). Elle représente donc la capacité à réussir à vivre, à se développer en dépit de l'adversité.

En psychologie, elle est le fait d'accepter ce qui ne peut être changer. La reconnaissance de sa fragilité et de la souffrance occasionnée. Elle n'est pas un état d'être mais un processus à mettre en place afin de comprendre sa souffrance. Chaque être a son propre ressenti ; un trauma vécu n'engendre pas forcément un traumatisé. 

La résilience prend des définitions différentes selon la perception et l'interprétation de chacun. Pour certain, elle est synonyme de courage, pour d'autres elle est une grande adaptation aux changements et un accueil de qui l'on est vraiment et surtout de ce que l'on veut. Un accueil du déclic de la prise de conscience où chaque situation différente permet de revenir à l'intérieur de soi afin de mettre fin à des choses qui font mal, tout en y mettant de l'amour. Elle permet d'aller au-delà de la souffrance et de pouvoir parler - sans tristesse - de son histoire. Elle représente également les "ressources" dont l'être humain dispose suivant les situations de souffrance vécues. Pour Bernard Werber "chaque hêtre humain peut se considérer comme résilient avec des handicaps à dépasser". Selon lui, les problèmes, les épreuves peuvent être transformés à travers l'écriture, la peinture, etc. Pour Jacques Ferber "c'est revenir à l'état antérieur, et souvent bien meilleur que l'état antérieur, en montant d'un niveau de conscience, en se trouvant dans une trajectoire pour devenir des êtres conscients et reliés". Pour Jean-Luc de Wachter "La réponse à la résilience est l'amour dans un acte de foi, de courage, en faisant des choix d'amour et de paix et non de peurs". Pour Yannick Vérité, il y a un sens spirituel pour chaque épreuve. En passant par le détachement, en libérant ses émotions, en travaillant sur ses blessures de naissances et avec un peu de recul, on trouve le véritable sens de ses épreuves. Enfin pour Thierry Vissac "Toute la vie est un chemin de résilience avec un chemin spirituel et une ouverture de compréhension de ce que l'on a vécu afin de vivre une sorte de renaissance, c'est un processus de guérison global".

Les facteurs de la résilience :

L'accueil : le premier élément nécessaire est une attitude d'accueil bienveillant. L'attitude bienveillante a pour effet de réveiller les manques et la souffrance accumulée. Cet accueil est difficile pour la personne qui se retrouve souvent face à un déni massif et à tous les mécanismes de clivages mis en place pour sa survie.

L'expression : la personne a besoin de raconter son histoire. C'est un moyen de transformer les événements vécus en un récit. Celui-ci est essentiel dans la démarche de reconstruction afin de se réapproprier l'expérience et de l'intégrer à son identité. Sinon, le non-dit reste bloqué, plutôt que de continuer à évoluer avec la personne (évitez donc les secrets de famille). L'expression est nécessaire parce qu'elle permet de devenir actif et de reprendre sa place au centre de sa vie, y compris dans l'expérience traumatique elle-même. La constellation-familiale est un outil idéal pour ça.

La reconstruction : c'est la personne elle-même qui fournit l'essentiel de la motivation et l'énergie nécessaire. Pour y arriver, il faut regagner l'estime de soi-même et sa liberté, ce qui n'est pas toujours une tâche facile. 

Chez plusieurs, l'expression artistique sert de véhicule pour y parvenir. En permettant de réinvestir son expérience pour la transformer avec la peinture, l'écriture, le chant, la musique qui facilite une sublimation bénéfique permettant de transcender en grande partie la négativité de l'expérience initiale. L'aigle noir de Barbara est un bon exemple...

Il serait donc souhaitable de fournir un espace de créativité aux personnes traumatisées. Des occasions de relever des défis à leur mesure afin de regagner leur fierté en reconstruisant leur confiance.

En résumé : 

La résilience est la notion de supporter le stress et à surmonter rapidement les changements de la vie, les méfaits et les épreuves. Cela implique également de faire face aux épreuves de la vie avec courage et patience de manière à en sortir indemne, meilleur et plus fort. Il faut de la compassion, de la détermination et de la force pour ne pas se sentir abattu. Grâce à la résilience et à l'amour, les épreuves peuvent être surmontées afin de tourner la page, accepter sa réalité de manière positive et la rendre agréable.

La perception de l'épreuve  : la réalité de chaque épreuve est perçue différemment pour chaque personne à travers ses filtres. Certaines personnes vont voir l'épreuve comme un défi et un challenge pour créer autre chose alors que d'autres verront cette épreuve comme une difficulté insurmontable. I faut alors un recul nécessaire pour s'orienter au mieux.

Il s'agit de faire d'une difficulté, d'un malheur, une occasion d'éveil et de grandir.

Mantra : "Je possède la force nécessaire pour surmonter rapidement mes problèmes."

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #partage

Repost0

Publié le 25 Juillet 2020

Bonjour à tous,

Il existe plusieurs degrés d'ouverture de conscience regroupés en 7 niveaux. A ce stade peu avancé de l'évolution humaine, la plupart d'entre nous ne faisons l'expérience que des trois premier niveaux. Pourtant, le but est de passer d'un niveau à un autre plus élevé pour nous rapprocher de l 'éveil et ainsi se réaliser spirituellement.

1er niveau : correspond au stade du sommeil profond.

Tous les sens sont pratiquement endormis. C'est le plan de la conscience instinctive (cerveau reptilien). Stade matérialiste avec accumulation de biens et assouvissement des besoins primaires (manger, dormir) et des plaisirs des sens (sex) évidemment sans connaître l'amour. A ce stade, l'être est convaincue que la mort est une finalité et qu'une dimension supérieure quelconque ne peut exister.

2e niveau : correspond au stade du rêveur. Légèrement plus alerte et plus conscient qu'au premier stade.

C'est le plan de la conscience collective et du développement des relations humaines. L'être est plus sélectif dans le choix de ses partenaires mais plusieurs peuvent convenir. Copie l'amour véritable car ne le connaît pas encore. L'être est possessif et considère que le partenaire lui appartient. Les possessions matérielles sont encore dirigeante. Majoritairement, à ce niveau, il y a une croyance de l'existence d'un être suprême mais qui sert leurs intérêts. C'est le plan de l'emotions et de l'ego qui est très fort.

3e niveau : correspond à l'état de veille. Ce stade caractérise tous les moments conscients de notre vie et représente près des deux tiers du temps. L'activité cérébrale est supérieure aux deux premiers niveaux.

Il représente le mental avec le JE car l'être commence à s'individualiser. C'est le plan du pouvoir personnel, des idéologies, des leaders qui fonctionnent selon la dualité du mental (amour-haine; dominant-dominé etc.). C'est aussi le plan de la prise de conscience qu'il existe une autre dimension car à ce niveau, l'être a élargit ses connaissances. C'est le plan de l'amour "échange" qui s'approche du véritable amour.

4e niveau : correspond à la rencontre avec l'âme via la méditation en étant centré, tranquille et silencieux afin de devenir un observateur de sa propre vie.

C'est le plan "causal" de la reconnexion avec la partie de l'âme, celle de l'amour spirituel. C'est à ce stade que vous pouvez vivre l'amour avec une âme-sœur sans aucun effort à faire, aucune concession : l'amour EST.

C'est le plan des créateurs, des artistes qui expriment la beauté sous toutes ses formes. L'être à ce niveau n'est plus préoccupé par l'accumulation de biens car il n'a plus besoin de ce genre de preuves pour justifier son existence et prouver son importance. Il apprécie le plaisir des sens sans se laisser dominer par ses émotions. Il est conscient du lien qui existe entre le physique, l'intellect, les émotions et la spiritualité et assume la responsabilité de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes.

5e niveau : correspond à la conscience cosmique, le fait de se sentir relié au grand TOUT, contrairement aux niveaux inférieurs. 

L'amour est manifesté et exprimé pleinement. Le seul partenaire possible est son âme-jumelle, son complément, son miroir. A ce niveau on peut se passer de sexualité. L'être a une sensibilité très raffinée et perçoit l'univers comme un tout, il est conscient des lois de l'univers et tente de les respecter le mieux possible. Les biens matériels sont acceptés mais l'accumulation n'est plus une préoccupation. L'intuition joue un grand rôle et le développement des dons psychiques se développent facilement. Il s'en sert volontiers pour aider les autres. Il s'applique aussi à se débarrasser de ses préjugés.

6e niveau : correspond à la conscience divine.  

C'est le plan de la conscience intuitive de l'âme appelé Buddhi. A ce niveau, l'être n'a plus d’Ego ou tout du moins il passe au second plan. Il s'est pratiquement libéré de ses passions et ses émotions ne le contrôlent plus. Il est conscient de son corps physique (les-7-corps-energetiques) mais les biens matériels ne l’intéressent plus vraiment et s'est complètement libéré de ses préjugés. Il communique avec son moi supérieur et avec les entités de l'au-delà. Il connaît les raisons de son incarnation et comprend les leçons qu'il est venu apprendre. Il est conscient de son évolution et du niveau de conscience qu'il a atteint, sans en faire tout un plat même s'il a réalisé le mariage mystique (union divine). 

7e niveau : correspond à la conscience d'unité. Qualifié d'état d'illumination ou d'état d'éveil total.

Ce septième plan est celui du divin, de la conscience cosmique. Le feu intérieur monte dans les canaux éthériques et l'énergie divine transforme l'être : il devient un être de lumière qui n'a plus qu'une seule préoccupation : la spiritualité. L'être se situe entre la matière et le divin. Il est ce qu'on appelle habituellement "le maitre", "l'initié" : c'est à dire quelqu'un qui a réussi la parfaite harmonisation entre le corps, l'esprit et l'âme. 

Augmentez votre conscience : 

La méditation : elle permet de nombreuses choses, notamment de passer du niveau 3 au niveau 4. Elle permet également d'inverser la programmation, le conditionnement auquel chacun d'entre nous est soumis depuis sa naissance. C'est donc un excellent moyen pour quiconque d'apprendre à se détacher de ses pensées et de ses croyances limitantes profondément ancrées et d'apprendre à se contenter de ne rien faire. Elle permet ainsi d'entrevoir l'âme par l'ouverture entre nos pensées et devenir observateur de notre vie.

La danse : dans de nombreuses cultures, la danse a longtemps été associée à l'induction d'un état de transe dans lequel vous pouvez vous connecter à un niveau de conscience supérieur du niveau auquel vous êtes habituellement. C'est également le cas pour les activités créatives comme la peinture ou le chant. La danse sauvage et folle en particulier peut aider à libérer les tensions et les énergies qui restent bloquées dans votre corps et votre esprit. La pratique de la danse rentre dans un type de méditation si l'on pratique en lâchant-prise et en fermant les yeux. En règle générale, les activités riches en énergie aident à se connecter plus facilement à un niveau de conscience supérieur.

Les sorties en pleine nature : la nature est un guérisseur naturel. Depuis la nuit des temps, les gens se tournent vers la nature pour atténuer leurs chagrins car elle ne juge pas et sa présence peut induire une guérison et vous aider à maîtriser le sentiment d'abandon (les blessures de l'âme), élément essentiel du processus de connexion à un niveau supérieur de conscience. Vous pouvez atteindre un état de méditation en vous promenant en pleine forêt ou dans la nature. C'est à la portée de tous.

L'écriture inspirée : cet outil peut aider à épurer les pensées obsédantes et à vous connecter à des vérités plus profondes qui sommeillent en vous. L'écriture inspirée a permis à Neale Walsch de canaliser et d'écrire son livre : "Conversation avec Dieu". Laissez vous guider pendant quelques minutes, un papier et un stylo à la main, sans penser à ce que vous écrivez.

Faites confiance à une force plus grande : nous sommes tous reliés les uns avec les autres. La séparation n'existe qu'avec les barrières que nous nous sommes construits à notre insu. Cette idée de séparation revient en force lorsque nous nous sentons seuls, tristes ou déprimés et éloigne encore plus celle de l'unité. Ces émotions sont pourtant l'occasion de libérer cette négativité et d'abandonner le contrôle en demandant à l'univers de travailler à travers nous, en se connectant à un niveau supérieur de conscience. Faites des méditations ciblées avec les énergies cristallines par exemple. Permet le passage du 4e au 5e niveau.

Les états de conscience modifiés : 

L'état de conscience modifié est un état mental différent de l'état de conscience ordinaire. C'est la capacité de percevoir des choses qui autrement restent cachées. C'est le cas des rêves, des états hypnotiques, des hallucinations, de la transe, des méditations...

Il y a une différence entre les niveaux de conscience et les états de conscience. Ce n'est pas parce que l'on se trouve dans un état de conscience modifié (alcool, drogue) que la conscience va changer de niveau et augmenter. Néanmoins, certains états de conscience modifiés tels que la sophrologie et la méditation permettent au fur et à mesure d'augmenter le niveau de conscience.

En résumé :

La majorité des êtres seraient au niveau trois, vacillant encore entre une certaine importance pour l'aspect matériel, tout en croyant sincèrement à quelque chose de plus grand.

Le quatrième pallier produit des effets physiologiques tant sur le cerveau que sur le corps : le niveau de stress et la pression artérielle diminuent, le système immunitaire se renforce. Au 5e niveau, l'intuition s’accroît, de même que la compréhension du monde et les ondes cérébrales (les-frequences) sont identiques à celles de quelqu'un qui est en pleine méditation. C'est le niveau des grands comme Beethoven, De Vinci, Pythagore... C'est le plan des guides spirituels. Au stade du 6e niveau, l'être devient de plus en plus éveillé et ressent la présence de l'âme qu'il ressent également dans tous les autres êtres vivants - que ce soit une plante, un animal, une fleur -  et dans tout l'univers. Enfin au 7e niveau, l'être tombe dans la conscience cosmique et l'illumination, et il y reste pour l'éternité. Il s'agit donc du niveau le plus élevé de l'évolution humaine qui pour l'instant demeure un état assez rare. 

Le but est de passer d'un niveau à un autre plus élevé pour nous rapprocher de l'éveil et ainsi se réaliser spirituellement. Passer d'un niveau à un autre n'est en fait pas si compliqué puisqu'il fait parti intégrante de votre Moi véritable. Si vous arrivez à dissiper les pensées permanentes, les idées et croyances limitantes qui entravent cette réalisation, vous atteindrez un niveau supérieur de conscience. Pour ce faire, il vous faudra travailler de détachement et le centrage, en portant votre attention sur ce qui se passe en vous : les sons, les sensations, les émotions, etc. Percevez le tout sans juger, sans attachement (avec un peu de recul), sans analyser, comme si tout le monde était égaux. Ce n'est ni bien ni mal : C'EST. Ce travail permet de se connecter à l'instant présent en pleine conscience, mais aussi de développer la sensibilité et la capacité à se connecter avec le Moi supérieur.

"La paix est un état de conscience supérieur que nous ne pouvons atteindre qu'en travaillant à rendre nos pensées et nos sentiments plus désintéressés et plus généreux" Omraam Mikhaël Aïvanhov

L'évolution humaine est en plein essor depuis 2012 et les niveaux de conscience augmentent considérablement...

 

Bien à vous.

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils

Repost0

Publié le 20 Juillet 2020

Bonjour à tous,

Certains cours de Yoga permettent également, hormis une action sur le corps, un éveil de conscience.

Il existe différentes formes de yoga, dont le Jnana-yoga. Cette pratique renvoie au Yoga de la connaissance et du savoir. Il représente la voie la plus directe et la plus simple de l'éveil en passant par un cheminement personnel. Le Janin (celui qui pratique le Jnana-Yoga), en se basant sur cette philosophie cherche à sortir de l'illusion et de l'ignorance grâce à la discrimination - cette action de discerner, de distinguer les choses les unes des autres avec précision - qui lui permet d'augmenter son niveau de conscience. Le détachement est important pour trouver l'unité en soi. Il doit également se débarrasser de l'idée - erronée  - d'assimiler qui il est, à son corps physique. Il devra donc se répéter sans cesse qu'il n'est pas le corps physique, ni l'esprit, ni la pensée, ni même la conscience mais qu'il est, ce que cette philosophie appelle l'Atman, autrement dit le soi véritable (âme). Il lui faudra en fait, se défaire progressivement de son ego afin d'arriver à l'unicité, au "je" véritable, celui lié au Brahman (l'absolu, le tout).

Pour avoir accès au Jnana Yoga, il existe quatre moyens et six vertus qui sont aussi les mêmes pour celui qui souhaite un parcours d'éveil sans passer par cette pratique de Yoga.

Les quatre moyens d'atteindre l'éveil : 

- Le discernement : savoir faire preuve de discernement en toute occasion entre le monde réel et le monde irréel.

- Le détachement : savoir se détacher de ses désirs et de ses biens matériels.

- Le désir intense de libération : se libérer de l'ignorance et vouloir connaître sa vraie nature.

- Observer les six vertus principales : la maîtrise de soi; La tranquillité mentale; L'endurance; La foi; L'attention juste de l'esprit; L'acceptation des difficultés de l'existence.

Et si on ne pratique pas le Jnana-Yoga ?

Il existe différentes façon de parvenir à un éveil. Les quatre moyens cités plus haut sont valables pour tous, même si on ne pratique pas la discipline du Yoga. D'autres moyens, techniques, pistes peuvent être envisagés. Etre honnête avec soi-même est la première étape qui mène à l'éveil. L'éloignement de toutes distractions telle que la télévision est la deuxième étape afin de se concentrer et faire le vide dans sa tête, en apprenant à mediter par exemple. Grâce à ses nombreux bienfaits, elle permet de se débarrasser des bruits extérieurs pour se concentrer sur son être réel. Le travail sur les peurs est la troisième étape pour qu'elles ne prennent plus jamais le dessus et qu'elles cessent de paralyser l'action en cours. Enfin, le pardon est incontournable. Apprendre à pardonner aux autres pour le mal qu'ils vous ont fait, et surtout se pardonnez (à soi-même) sera un excellent départ pour un chemin d'éveil sans forcément pratiquer une quelconque méthode.

Il est avant tout important de travailler sur soi. Sans travail, pas de cheminement dans l'éveil.

- Commencez par travailler sur les blocages du corps physique et en parallèle ceux du corps mental (psychologique) : les deux vont de pairs (les-benefices-secondaires-de-la-maladie).

- Penchez vous sur vos peurs les plus profondes en sachant les nommer et en les regardant en face.

- Découvrez quelles sont vos blessures de naissances et celles à travailler.

Les signes de l'éveil :

Vous prenez en charge vos corps physique et mental (psychologique).

Votre niveau d'énergie augmente de façon subite.

Vous remettez tout en question. Vous voulez changer de job, de partenaire, de maison...

Vous avez envie de faire un grand ménage dans votre quotidien et votre espace intérieur. Vous êtes moins matérialiste.

Vous avez une prise de conscience sur l'alimentation.

Vous voyez les choses quotidiennes d'une manière totalement différente qu’auparavant.

Vous développez et faites confiance à votre intuition.

Vous vous documentez beaucoup, vous avez envie de tout savoir.

Vous comprenez que tout le monde possède des dons et vous retrouvez des capacités que vous aviez enfouies enfant.

Vous vous demandez ce que vous faites sur terre et vous vous interrogez sur votre mission de vie.

Vous vivez des situation "incroyables" et remplies de synchronicités.

Vous voyez des chiffres partout et des heures miroirs.

Pourquoi être éveillé ?

Le plein éveil permet au véritable artiste qui est en vous de se reconnecter à la-creativite : au dessin, à la musique, à la poesie, à l'écriture, à l'art, etc. en laissant les choses se faire, en permettant le lâcher-prise, en remettant de la couleur dans votre vie. La transformation qui amène à l'éveil permet d'accepter son plein potentiel et ses capacités. Cela passe par le lâcher-prise et le fait de se faire confiance afin de donnez du sens à sa vie sans s'occuper du résultat final. Le plein éveil est également censé nous mener vers une vie plus équilibrée, plus heureuse, avec plus de sens.

L'intuition :

"L'intuition n'est autre que le résultat d'expériences intellectuelles antérieures accumulées." Albert Einstein

Intuition signifie : regarder en soi. C'est aussi apprendre à ressentir les emotions et les perceptions qui nous traversent par rapport à une situation ou une personne que l'on peut croiser. Selon Chris Semet, l'auteur du livre "Les pouvoirs de l'intuition", chacun d'entre nous possède ce "pouvoir" à des degrés différents, que l'on soit un homme ou une femme. C'est une faculté à la portée de tous. On retrouve dans son livre des exercices et des conseils pour développer ce 7e sens. Entre autre, se fier à sa première impression face à une situation, une rencontre amoureuse ou un entretien d'embauche.

Peut-on vraiment se fier à son intuition ?

Oui, car elle est toujours juste. Si elle ne l'est pas, c'est que ce n'en est pas une ! Il arrive souvent que nos émotions ou nos propres jugements et interprétations se mêlent à nos perceptions intuitives. Ce que nous pensons être notre intuition est en fait l'expression de nos peurs, nos désirs ou nos a priori. Nous devons donc apprendre à faire une distinction entre notre intuition et les perceptions venant de l'intellect. C'est un peu plus compliqué que cela n'y paraît.

L'écriture inspirée : 

C'est quoi ? Le principe est simple : prendre une feuille et un crayon, s'asseoir et se mettre à écrire après avoir poser une question au préalable dans sa tête. Ce n'est pas un art divinatoire qui prévoit l'avenir, comme le précise France Gauthier qui enseigne cette technique depuis 2007. Elle propose des ateliers vidéos sur le sujet qui permettent - selon elle - de retrouver "son plein pouvoir et donner une direction consciente à ses projets de vies." Elle écrit dailleurs que c'est une technique simple qui non seulement lui a montré le chemin de presque toutes ses créations (livres, conférences, ateliers) mais aussi qui l'aide à mieux comprendre ses états d'êtres, montré ses angles morts dans des situations ambiguës et qui lui a permis de s'élever en conscience.

Différence entre écriture inspirée et écriture automatique :

Même si les deux se font assis, muni d'un stylo et d'une feuille de papier, elles sont bien différentes. L'écriture automatique souvent utilisée par les médiums est un mode d'écriture dans lequel n'intervient ni la conscience ni la volonté contrairement à l'écriture inspirée. L'écriture automatique est souvent illisible même pour celui qui vient d'écrire, car le sujet est souvent dans un état second - comme un état de transe - lors de l'exercice. L'écriture inspirée se fait elle, en conscience : le sujet peut facilement se relire et reste une réponse spontanée ou non à une interrogation ou une question. Le sujet "rentre en guidance" avec ses guides pour recevoir une réponse appropriée.

L'écriture intuitive quand à elle se définie par l'impression d'écrire soi-même. Les questions posées reçoivent une réponse immédiate. On a l'impression de connaître seul, sans aide de ses guides, la réponse aux questions posées. En résumé, la main écrit toute seule (consciemment) sans que l'on entende quoi que ce soit ou que l'on se sente inspirée. 

En résumé : 

L'éveil correspond à un état de conscience élevé, dans lequel on est connecté au monde qui nous entoure. Pour beaucoup de religions, l'éveil spirituel est le but ultime à atteindre pour faire parti du "tout". On sait désormais que cet éveil n'est pas réservé aux religions et que chacun d'entre nous a la possibilité - au cours de sa vie - de trouver sa juste place. C'est le cas pour tout ceux qui découvrent leur potentiel de maître-nombre par exemple (la-numerologie).

La pratique du Jnana-Yoga se concentre sur la connaissance. Il y a sept étapes impliquant : l'étude et la réalisation du Soi, le désir, la protection de l'esprit, développer l'indifférence face aux choses et aux objets, le non-attachement au monde, le bonheur et la connaissance de la vérité.

Bien que cette pratique permette d'atteindre l'éveil, celui-ci peut être atteint par d'autres biais, puisque l'éveil consiste à se détacher de tous les biens matériels, à apprendre et expérimenter sans relâche, et à toujours garder son discernement pour toute chose. Ce parcours d'éveil permet aussi d'apprendre à se connaître soi-même, parcourir son chemin-de-vie pour enfin découvrir sa mission de vie.

L'intuition se manifeste souvent comme un sentiment profond de certitude absolue, qui nous traverse à la vitesse de l'éclair. C'est donc une forme de connaissance immédiate qui ne recours pas au raisonnement. Elle se travaille au quotidien avec des exercices afin de suivre cette "boussole" intérieure. Les plus réceptifs la prenne en compte, les autres la refoule ou l'ignore. Pourtant, elle est peut-être la clé de la réussite et du succès.

Vous pouvez, pour plus de facilité, vous faire accompagner sur ce chemin.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 10 Juillet 2020

Bonjour à tous,

"Le corps physique ne fonctionne point tout seul, ce sont les corps de lumière qui le maintiennent en équilibre. La connaissance de ces corps devient très importante, car c'est en sachent comment agir avec eux que l'on peut transformer l'état de santé et l'évolution spirituelle d'une personne." Ninon Prévost.

Qu'est-ce que l'Aura ?

C'est avant tout une enveloppe vivante qui constitue une atmosphère, une ambiance qui entoure chaque forme. Comme toute enveloppe, elle a une fonction de protection, de délimitation et de contact entre les formes. C'est un rayonnement de tous les êtres et de toutes les formes d'où émane un rayonnement de particules et d'ondes vibratoires dont la fréquence détermine à la fois le taux vibratoire et la couleur de l'Aura.  C'est aussi une émanation spirituelle de tout ce qui existe qui rayonne du centre de sa forme vers sa périphérie. De par son rayonnement, elle distingue, limite et qualifie, c'est en quelque sorte une carte d'identité infalsifiable. Elle est émettrice et réceptrice : elle reçoit différentes ondes environnantes qui vont influer sur elle et en même temps, elle émet des vibrations qu'elle imprime dans l'espace.

L'Aura est donc une émanation lumineuse composée d'une essence subtile, fluide et colorée qui émane du corps humain, des animaux, des minéraux, des végétaux et des objets. De forme ovoïde, elle change de couleur selon l'évolution, l'état émotionnel et la santé du sujet. Elle reflète l'état physique, psychique et spirituel d'un être. Elle contient sept corps énergétiques qui servent à véhiculer la conscience et aide à stabiliser le corps physique afin de garder le bien-être et maintenir une santé optimale.

Le corps physique : le corps des expériences

Il est le véhicule de l'âme pour venir expérimenter sur cette terre les expériences de la vie. Il est le siège de l'Aura et des chakras. C'est celui qui vibre le plus lentement étant constitué de matière dense. Il permet à l'âme de s'exprimer sur le plan physique. 

Le corps éthérique : il est le gardien du corps physique

Très proche du corps physique, il épouse parfaitement sa forme et l'anime : sans lui le corps serait sans vie. Il est constitué d'une énergie qui stimule les cellules et les organes. La transformation du corps physique passe toujours par ce corps. Toutes les guérisons sont intégrées dans le corps éthérique puis ensuite dans le corps physique. Il communique avec le mental inconscient profond et est sensible aux pensées négatives en recevant des ondes négatives qui le déséquilibre. Il abandonne le corps physique trois jours après la mort.

Le corps astral : le corps émotionnel

Ce corps contient toutes nos émotions, désirs, passions, humeurs. Sa couleur change suivant nos émotions du moment et nos états d'âmes. C'est également par lui que l'amour est diffusé. Les pensées positives aident à le faire rayonner. C'est avec ce corps que nous voyageons dans nos rêves, la nuit. Il peut se déplacer sur de longues distances que l'on nomment alors "voyage astral" (terre-d-emeraude). Il est relié au corps éthérique par la corde d'argent qui se rompt dès la mort physique.

Le corps mental : le corps de la réflexion/intellect

Il est formé d'un corps mental inférieur : il est le véhicule de la personnalité avec ses pensées négatives et positives et même si c'est celui qui réfléchît, il lui arrive souvent de répéter ce qu'il a appris de ses parents et de ses ancêtres, dès sa conception, pendant l'enfance et toute son éducation. Il a des croyances limitatives et des idées préconçues. C'est lui qui est responsable de ses actions et de sa vie. Il comprend ce que nous lui enseignons mais la connaissance n'est pas la conscience. Il doit expérimenter ce qu'il apprend pour acquérir cette conscience. Dans ce corps se trouve le libre arbitre et chaque Aura contient un niveau de compréhension. Il contient la logique, l'imagination, la créativité et la foi. 

 Il est également formé d'un corps mental supérieur (intuition, connaissances innées) : il est le siège de l'intellect, de nos pensées (c'est avec ce corps que nous pouvons faire de la visualisation créatrice). C'est dans ce corps que l'on trouve les tubes de perceptions sensorielles qui permettent d'expérimenter la clair-voyance, la clair-audience, la clair-olfaction. Les tubes placés dans les mains permettent de ressentir les énergies. Le corps mental supérieur est en lien étroit avec le corps causal afin d'accéder à un niveau supérieur.

Le corps causal : le corps de la mémoire lointaine

Appelé aussi le "mental supérieur" c'est le plan où l'âme réside. Il est en lien avec le "karma" en ce sens qu'il porte les causes de notre existence : c'est le disque dur où sont enregistrées les mémoires de nos vies antérieures, de nos expériences passées et des acquis. Les traumatismes du passé sont inscrits dans ce corps et peuvent affecter notre vie présente. Il incombe de le "purifier" pour entrer dans la nouvelle dimension. Y est inscrit aussi le but et la mission de cette incarnation actuelle et permet donc d'avoir accès aux annales akashiques. Le corps causal sert de véhicule à l’ego, il rend possible l'éveil de l'égo à de nouvelles qualités et il est apte à évoluer par ce plan. L'individualisation de l'ego permet de développer le corps causal et ainsi acquérir le potentiel pour utiliser ses dons et ses aptitudes.

Le corps bouddhique : le corps de la connaissance

Il représente notre Moi supérieur qui est la partie divine de notre être. Ce corps plus subtil comprend la plus haute conscience personnelle, l'intuition, la vision intérieure, la sagesse, la conscience du cœur et la volonté. Dans ce plan, il est possible de communiquer avec nos Multi-dimensionnalités. Ce corps permet de rentrer en communication avec nos guides spirituels et nos anges. Rarement formé chez la majorité des personnes, il permet la connaissance totale de toute chose et d'atteindre la conscience divine. Il est le corps le plus important pour communique avec la source.

Le corps atmique : le corps de la conscience cosmique

Appelé aussi "corps Divin" car il est en relation avec notre Divinité. C'est le plan qui contient notre étincelle divine avec laquelle nous sommes lorsque notre conscience est dans la 5D. A ce stade, nous devenons maître de nous-même (maîtrise de soi). Cela permet de ne plus se réincarner en 3D. Dans la conscience de l'unité, nous sommes tous unis, nous ne percevons plus le "moi" et le "eux", le moi personnel est transformé en moi universel en voyant le monde comme une extension de notre propre être. Appelé conscience d'unité, cet état est qualifié d'éveil total où s'ouvre un univers de possibilités et une expérimentation régulière de ce qui est qualifié de "miracles".

En résumé :

Notre propre apparence ne se limite pas seulement à notre enveloppe charnelle. Nous possédons aussi une enveloppe énergétique constituée de 7 corps énergétique ou subtils qui sont imbriqués les uns dans les autres. Chaque corps vibre à sa propre fréquence. Le corps possède les vibrations les plus basses et plus on s'éloigne du corps, plus les vibrations sont hautes.

Chacun de ses corps énergétiques correspondent à différents niveaux-de-conscience qui sont accessibles via les chakras.

Notre divinité fait parti du corps atmique : nous sommes tous totalement Divin mais nous l'ignorons de part notre incarnation dans une enveloppe corporelle physique.

Ainsi, il est capital de prendre soin de notre véhicule terrestre pour vivre en pleine santé toute notre vie. Les soins-energetiques  vont agir sur le corps éthérique afin d'aider le corps à s'adapter à la nouvelle énergie pour en ressentir les bienfaits.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 5 Juillet 2020

Tant que l'âme, le corps et l'esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter.

Edouard Bach

Bonjour à tous,

Méthode naturelle qui convient à tout le monde, petits et grands. Les fleurs de Bach vous aideront à rétablir le lien entre les corps : physique (les-7-corps-energetiques), mental, émotionnel et spirituel en vous aidant à gérer vos émotions et à retrouver un parfait équilibre.

Comment sont nées les fleurs de Bach ?

Le Dr Edouard Bach s'est voué à la recherche médicale dans les années 1920-1930. Médecin, chirurgien, homéopathe, bactériologiste, immunologiste, il s'est intéressé aux comportements des gens et a constaté que les émotions avaient un effet autant sur le mental que le physique. Il a consacré les dix dernières années de sa vie à mettre au point 38 essences de fleurs ainsi que le mélange le plus célèbre de tous : le rescue.

La fabrication :

La première étape est la fabrication des essences mères obtenues par solarisation ou l'ébullition. Les plantes fraîchement cueillies sont placées dans de l'eau de source pendant 3 h en plein soleil dans un récipient en verre ou dans le cas de l'ébullition, le mélange des tiges fleuries dans de l'eau de source portée à ébullition pendant une demi heure. Parmi les 38 fleurs de Bach Original, 20 sont élaborées selon la méthode de solarisation et 18 selon la méthode d’ébullition. L'eau ainsi "vitalisée" est mélangée à du Brandy pour créer les essences mères.

La deuxième étape est la mise en flacon en diluant 2 gouttes de l'essence mère dans 30 ml de Brandy. L'alcool utilisé dans cette étape est moins fort et sert uniquement de conservateur.

Les 38 essences originelles pour 7 familles d'émotions :

 - La première série de fleurs travaille la peur : elle regroupe cinq fleurs

- Le second groupe de fleurs va gérer les sentiments d'insécurité (incertitude) : elle regroupe six fleurs

- Le troisième groupe de fleurs va gérer le problème du désintéressement de l'instant présent : elle regroupe sept fleurs

- Un quatrième groupe de fleurs travaille sur la solitude : elle regroupe trois fleurs

- Le cinquième groupe de fleurs travaille l'hypersensibilité : elle regroupe quatre fleurs

- Le sixième groupe va gérer la dépression (désespoir et du découragement) : elle regroupe huit fleurs

- Le dernier groupe de fleurs sera à propos de la préoccupation trop intense pour le bien-être des autres :  elle regroupe cinq fleurs

La 39e correspond au Rescue Remedy ou remède d'urgence de cinq fleurs : utile pour palier aux urgences, au choc, aux mauvaises nouvelles, aux crises. Permet le retour au calme.

Les douze guérisseurs : 

Bach disait que derrière toute forme de maladie, il y a des peurs, des anxiétés, des avidités, des goûts et des dégoûts et qu'il suffit de les chercher pour guérir. En les guérissant, la maladie part d'elle-même. Lorsque l'on traite la maladie avec ces remèdes, disait-il, on ne tient pas compte de la nature de la maladie. C'est l'individu qui est traité et mieux il va, plus la maladie disparaît, repoussée par l'amélioration de sa santé.

La maladie opère un changement d'humeur par rapport à la vie de tous les jours. Si l'on y prêtait une attention particulière, on s’apercevrait que ce changement intervient souvent avant même l'apparition de la maladie. En traitant ces changements d'humeur, on peut éviter à la maladie d'apparaître. Quand elle est là depuis un certain temps, c'est toujours l'humeur du malade qui guidera le remède approprié. 

"Ne faites pas attention à la maladie, pensez seulement au point de vue que la personne en souffrance a sur sa vie" est-il écrit dans le petit livret des douze guérisseurs. Même si aujourd'hui on peut facilement soulager toutes les souffrances avec les 38 fleurs, ce soulagement était déjà présent lorsque qu'il n'y avait seulement que 12 fleurs qu'il a nommé "les douze guérisseurs". Le soulagement des souffrances étaient tellement évident et bénéfique à l'époque, que l'on pourrait même de nos jours, se servir uniquement de ces 12 remèdes. 

On en retrouve dans chaque groupe sauf celui du désespoir : 

Deux dans le groupe de la peur. Trois dans le groupe de l'incertitude. Une dans le manque d’intérêt pour le présent. Deux dans le groupe de la solitude. Deux dans celui de la sensibilité aux influences des autres. Deux dans le groupe du soucis excessif du bien-être d'autrui.

Comment les utiliser ?

Un état émotionnel : une essence ! c'est pourquoi il est essentiel d'identifier ce que l'on ressent comme emotions. Il suffit ensuite d'assortir son humeur actuelle à l'essence appropriée. Pratique et simple d'utilisation, pouvant être utilisées par tous les membres de la famille, les animaux et les plantes. Sous la forme de petits flacons que l'on peut emmener partout dans son sac à main. Totalement naturelles, elles sont sans aucun effet secondaire et ne présente aucune incompatibilité avec d'autres traitements.

Il suffit de diluer 2 gouttes de la fleur choisie dans un verre ou une petite bouteille d'eau et boire à intervalle régulier. En cas d'urgence, elles peuvent se verser pures sur la langue.

Pour un résultat optimal, en prendre au moins 4 fois par jour avec une possibilité d'en prendre d'avantage si le besoin s'en fait sentir car il n'y a aucune accoutumance ni risque de surdosage, relevant du domaine du vibratoire. En cas d'urgence, des doses régulières s’avéreront utiles, à quelques minutes d'intervalle jusqu'à une amélioration. Dans les cas plus grave, toutes les demi-heures. Dans les cas chroniques, toutes les deux à trois heures ou dès que la personne en ressent le besoin. 

On connaît les élixirs en interne mais moins en usage externe. S'il y a une douleur, une raideur, une inflammation ou un autre problème local, on peut en plus, appliquer une lotion. On peut également les utiliser en friction sur les lèvres (pour les gens inconscients) ou en massages légers derrière les oreilles, les tempes ou les poignets. 

Pour un usage combiné de plusieurs fleurs (7 maximum), il suffit d'ajouter 2 gouttes de chaque essence dans un flacon de 30 ml remplir d'eau minérale et prendre 4 gouttes du mélange au moins 4 fois par jour.

Les fleurs peuvent être utilisées sur une courte durée, de 1 à 5 jours, pour traiter les émotions passagères. Pour les émotions anciennes, il sera nécessaire de prolonger la durée sur un minimum de 3 semaines. Tous ces remèdes sont inoffensifs et n'ont aucun danger pour le corps physique.

Une thérapie vibratoire

La méthode d'extraction des élixirs floraux est fondée sur le fait que les fleurs sont immergées dans de l'eau puis exposées au soleil. Elles absorbent donc son énergie pour la transmettre au liquide, avec leurs propriétés intrinsèques. En conséquence, absorber un de ces remèdes revient à introduire dans son organisme le, type de fréquence vibratoire correspondant à cette même fréquence et pas une autre. C'est pourquoi absorber le mauvais élixir n'a aucune conséquence néfaste : sa fréquence vibratoire restera simplement inexploitée.

Elle fonctionne comme l'homéopathie sur le principe des semblables. Cela signifie que l'on administre des remèdes provoquant des symptômes similaires à la maladie. Bach choisit sur le même principe des fleurs qui par leur attitude reflète le même état d'âme que l'être humain. Un individu timide se tenant à l'écart : une fleur discrète sera parfaite pour soigner la timidité. 

La pensée positive :

Bach insistait déjà il y a un siècle sur l'importance de développer les vertus, les pensées, les intentions et sentiments positifs pour guérir et vivre sainement. A travers ses préparations, il cherchait à stimuler chez l'individu une sorte de pensée positive. Qui n'est que haine doit apprendre à aimer; qui n'est que craintes et appréhensions doit apprendre à affronter chaque situation avec courage, et ainsi de suite.

Les élixirs floraux

La florithérapie regroupe les différentes gammes de fleurs de Bach et les élixirs floraux ayant le même principe que les fleurs de Bach originales : les fleurs sont perçues comme des êtres vivants et sensibles, capables de rentrer en résonnance avec la vie émotionnelle de l'être humain. Les élixirs floraux sont des extraits liquides préparés par infusion solaire et permettent un rééquilibrage émotionnel, une dynamique d'épanouissement et de transformation de la personne vers plus d'authenticité, tout comme les fleurs de Bach. Le principe est donc le même, la méthode également puisque l'ensemble des élixirs floraux des différents laboratoires proposant des élixirs floraux sont élaborés selon la méthode originelle de Docteur Bach, à partir des fleurs issues de la recherche contemporaine. DEVA est le laboratoire le plus connu étant un pionnier dans la recherche sur les émotions depuis une trentaine d'années. On trouvera chez DEVA une gamme complète de 13 synergies. Le tout étant de savoir si la qualité vibratoire est au rendez-vous. Il semblerait que c'est effectivement le cas. D'autres laboratoires tels que Le laboratoire ladrôme ou Herbiolys ou encore Copmed élaborent eux-aussi leurs propres élixirs floraux bio d'après la méthode originelle du Dr Bach.

En résumé :

Pour tout changement, événement émotionnel ou maladies, il existe une ou plusieurs fleurs de Bach pour vous permettre de faire face aux situations difficiles rencontrées au cours de la vie. Elles sont une aide précieuse et supplémentaire dans la gestion de vos émotions et à la guérison. Elles permettent une harmonisation dans votre vie tout en respectant l'être que vous êtes.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 1 Juillet 2020

Bonjour à tous,

"Ouvrir sa conscience à la réalité des mondes invisibles"

Les soins énergétiques qu'ils soient en présentiel ou à distance rassemblent différents outils thérapeutiques et remèdes naturels : le travail sur les chakras, le reiki, le magnétisme, les sons, la canalisation, les soins esséniens ou encore les élixirs floraux comme les fleurs de Bach qui contribuent tous, au maintient d'une santé globale.

La médecine énergétique est l'une des plus ancienne médecine traditionnelle au monde. 

Définition :  

"Désigne toutes les pratiques de médecine non conventionnelle qui utilisent un sens dérivé du mot "énergie" pouvant signifier énergie de l’univers, énergie divine, énergie électromagnétique, etc. Le concept renvoie à l'idée qu'il serait possible pour un être humain de faire circuler en soi et de transmettre à quelqu'un d'autre une "énergie" (énergie en provenance de l'univers, de dieu, d'un ange, le QI...) qui aurait le pouvoir de détendre, voire de guérir ou de provoquer des états modifiés de conscience". 

C'est un soin thérapeutique visant à faire circuler cette Energie pour équilibrer ses centres appelés chakras afin d'harmoniser le corps et l'esprit. Ce sont également des soins qui sont complémentaires à la médecine allopathique et reconnus pour leur bienfaits et leur efficacité. 

Comment se déroule une séance ?

Elle se déroule dans un endroit calme, au cabinet du praticien. Vous restez habillé, allongé sur la table du thérapeute pendant toute la séance qui se veut relaxante. Il peut y avoir un échange bref avec le praticien avant le soin mais en règle générale, le partage des ressentis se fait à la fin de la séance. 

Que se passe-t-il pendant la séance ?

Les effets ressentis diffèrent selon chacun. Il se peut que l'on ne ressente rien de spécial, surtout si le mental reste très présent - ce n'est pas pour ça que ça ne marche pas. Certaines personnes vont ressentir une sensation physique comme une chaleur intense, des picotements, des fourmillements, etc. D'autres auront des sensations physiques plus intenses ou des images assez précises qui se succèdent. Dans des situations plus rare, la personne ira jusqu'à léviter sur la table. Dans tous les cas, n’ayez pas peur vous ne risquez rien ! Cela dépendra beaucoup du praticien que vous consulterez et où il en est dans son parcours d'évolution personnel.

Les soins à distance

Les soins à distance sont bien connus des énergéticiens et reposent sur les lois de la physique quantique qui met en évidence la nature profonde du monde. Depuis les années 80, la science a pu démontrer que "deux particules ayant interagi dans le passé peuvent rester liées l'une à l'autre alors même qu'elles sont à présent infiniment éloignées l'une de l'autre". On parle alors de lien non-local et instantané et c'est le cas des soins à distance qui implique l'existence de lien "invisibles" qui transcendent la distance telle qu'on la connaît physiquement. Ouvrons donc nos esprits - en partant de la conscience - pour comprendre que le soin à distance n'est pas une illumination.

Alors c'est quoi un soin à distance ?

C'est bien sur un soin énergétique qui implique un "émetteur" et "récepteur", de la personne qui envoie le soin à celui qui le reçoit. Le thérapeute se met en connexion - en conscience - avec le corps-energetique de la personne. Les effets sont les mêmes qu'en présentiel, au cabinet du praticien. La matière est transcendée et une interaction entre les corps subtils s'opère. Ces règles dépassent la matière puisque le corps physique est relié au corps énergétique. Les blocages et les chakras situés dans le champs énergétique du receveur seront libérés, équilibrés, ce qui permettra de renforcer le système énergétique. Un peu comme si les cellules du corps entier se chargeaient de frequences qui leur manquaient jusque là.

Pourquoi ça marche ?

Olivier Chambon a dit "Tout de l'Alpha à Oméga, est traversé, habité et relié par la conscience". La conscience n'est pas le cerveau, elle est non-locale, elle peut donc entrer en lien avec toutes les particules de l'Univers, et ce, instantanément. 

Nous sommes des êtres énergétiques composés de particules d'atomes qui sont en fait des ondes : matière et énergie. Par conséquent, nous sommes tous fait d'énergie, imbriqués dans un monde énergétique et de ce fait, tous reliés les uns aux autres. Nous avons donc la possibilité de nous relier en conscience avec une autre personne pour lui transmettre un soin. 

L'énergie envoyée par l'émetteur relance le processus de guérison sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. Cette énergie subtile, non physique et agissante dans l'invisible permettrait notamment des guérisons à distance. Notre potentiel créateur nous permet de rééquilibrer et de ré-harmoniser la vie.

En pratique :

Après l'entente préalable des deux parties sur le jour et l'heure du soin, une photo du jour vous sera demandée. Il suffit ensuite de vous installer au calme sans être dérangé afin d'être dans l'accueil pour  recevoir le soin en toute conscience. Vous recevez toujours ce qui est le plus juste pour vous à l'instant T. Il suffit donc d'être en état de réception et de se relier aux énergies du soin. Soyez à l"écoute de ce qui se manifeste en vous : les pensées, les mots, les images, les couleurs, les souvenirs, les odeurs, etc. Il se passe toujours quelque chose lors d'un soin : à chacun d'être à l'écoute de son corps. Et même s'il ne se passait rien de bien tangible, le travail se fait quand même. Les ressentis dépendent souvent du travail d'ouverture de conscience et de la facilité à lâcher-prise. Le soin aura toujours une action sur les corps-energetiques (subtils).

Un débriefing est fait à la fin du soin entre les deux parties pour un échange des ressentis de part et d'autre.

Les thérapies vibratoires : 

En médecine quantique, le thérapeute renvoie des champs d'ondes manquantes, sous la forme de certaines fréquences qui parlent au corps physique et lui transmet des informations destinées à influencer de façon positive le fonctionnement de la cellule. La conscience pure contient toutes les fréquences et vibrations présentes dans la nature et nécessaire à la santé et elle peut les transférer. 

Les thérapies vibratoires suivent un principe selon lequel l'organisme est parcouru d'énergie, comme tout ce qui constitue l'Univers et que cette énergie circule de manière plus ou moins uniforme selon les circonstances. Elles visent à rééquilibrer le flux énergétique, qui pour une raison quelconque, manque ou se trouve bloqué.

Pour l'acupuncture, l'énergie circule par des canaux invisibles. Le flux énergétique et l'équilibre sont rétablis par de fines aiguilles introduites sous la peau dans des nœuds énergétiques.

Le Reiki suit les mêmes principes selon lequel le corps et l'âme se retrouvent via les chakras, permettant le passage de l'énergie. Si elle circule difficilement, le flux est rétabli par l'imposition des mains sur des points précis.

L'homéopathie prône l'emploi de doses médicamenteuses tellement diluées qu'elles n'ont plus de propriétés curatives mais bien une interaction énergétique avec le corps physique.

Les élixirs floraux : il a été démontré que les fleurs-de-bach fonctionnent également sur les enfants ou sur les animaux et ne sont donc pas des placebos. En substance, la méthode des fleurs de Bach est une énergie vibratoire. Ce présupposé est confirmé par la médecine moderne, selon laquelle l'énergie est l'un des états de la matière. Invisible mais présente, elle doit alors également nous constituer et être capable de nous influencer.

La coupe énergétique : Rémi Portrait est le créateur de la coupe énergétique. Après cinq années à étudier avec Michel Odoul la médecine chinoise, il s'est aperçu que le cheveu se retrouvait dans les cinq principes de la MTC. La coupe énergétique est une coupe de cheveu faite avec un sabre chinois (petit rasoir) nommé le tanto afin de recharger les énergies du corps. Elle a donc un impact sur les méridiens, sur les émotions, les blocages et apporte un bien-être.

D'autres thérapies sont également fondées sur les vibrations énergétiques comme la chromathérapie qui utilise les propriétés des couleurs; La cristallothérapie, selon laquelle les cristaux émettent des vibrations capables de guérir les déséquilibres énergétiques.

Si certaines maladies se manifestent lors d'un état émotionnel intense et provoque des conflits qui se répercutent sur le corps, soigner ces emotions ne peut que faire disparaître le ou les symptômes physiques. La maladie serait donc la preuve d'une irrégularité dans la distribution de l'énergie et ne pourrait être guérie que par un retour à la normale du flux énergétique.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils

Repost0

Publié le 30 Juin 2020

Soyez conscients, élever votre taux vibratoire, montez sur la montagne.

Omraam Mikaël Aïvanhov

Bonjour à tous,    

Le taux vibratoire correspond à la mesure de la vibration des particules d'énergie dont chaque être vivant mais aussi chaque chose est composée. Tout émet une vibration, une frequence, une énergie. A partir du moment où on intègre ça, on peut facilement comprendre que la vibration émise par tout être vivant est mesurable (avec un cadran selon les unités Bovis et un pendule) même si ces vibrations changent constamment. Ce taux vibratoire est considéré comme la vitesse à laquelle vibre nos cellules et c'est la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d'un individu. Les hommes, les animaux, les arbres, les pierres et tous ce qui compose la nature a son propre taux vibratoire et toutes ces vibrations ont un impact direct sur notre propre fréquence qui représente "le baromètre de notre santé". Tout notre environnement, que ce soit l'ambiance dans laquelle nous vivons - à la maison ou au travail - notre lieu d'habitation et ce que nous mangeons interagissent avec notre vibration personnelle, notre taux vibratoire.

Qu'est-ce qui influe sur le taux vibratoire ?

Beaucoup d'éléments extérieurs peuvent influer le taux vibratoire : la mauvaise humeur, les pensées négatives ou encore être en colère le font baisser. A l'inverse, les sentiments de joie et d'amour le feront monter. Ceci dit c'est un peu plus complexe que cela.

- Lors de dépression, de fatigue importante, de mal-être général, d'insomnie, de changements d'emotions trop intenses comme les décès : le taux vibratoire est souvent très bas. Pour aller mieux, il suffit de le faire remonter et de le maintenir le plus haut possible, ce qui n'est pas toujours évident. C'est pour cette raison qu'il varie énormément : vous pouvez être heureux le matin avec un taux en adéquation avec votre bonheur et apprendre le décès d'un proche l'après-midi, ce qui le fera chuter.

- Une mauvaise alimentation, inadaptée, industrielle et faible énergétiquement, l'alcool, le tabac, les drogues ont un impact sur le physique et l'energetique, et par conséquent sur le taux vibratoire.

- Les médicaments vont également avoir une influence néfaste.

- Une coupure avec ses propres besoins, un organe affecté ainsi que toutes les maladies (les-manifestations-du-corps-physiques) le feront baisser.

- Les ondes electro-magnétiques ainsi que les énergies du lieu d'habitation (la-memoire-des-murs) peuvent l'influencer.

- Il y a aussi les mémoires karmiques ou transgénérationnelles ainsi que les entités qui peuvent le perturber.

- Le stress à tous les niveaux comme le conditionnement de tous les médias, la politique, le confinement...

Comment faire monter ce taux vibratoire ?

Il est facile de l'augmenter naturellement. Etre dans la joie, le respect, la gratitude et l'amour envers vous-même et les autres permet d'avoir un taux vibratoire à la hausse.

- La qualité de l'alimentation est une des bases relativement facile à mettre en place au quotidien : privilégiez le local, le biologique et préparez vous même vos plats avec des produits non transformés. Évitez les additifs-et-les-produits-ultra-transformes, les pesticides qui nuisent à votre vibration mais aussi à celle de la terre (qui a sa propre vibration). 

- Déchargez la hotte que vous portez sur le dos et qui pèse lourd : libérez votre mental et l'émotionnel en prenant des fleurs-de-bach par exemple.

- Ecoutez la musique que vous aimez est un excellent moyen de faire remonter son taux vibratoire à condition de ne pas écouter "puisque tu pars" de Goldman (que j'adore) en cas de rupture sentimentale !

- La méditation (mediter-a-coeur-ouvert) augmente le taux vibratoire et vous méditez déjà lors de vos promenades en pleine nature ou en forêt (la-sylvotherapie).

- La géométrie sacré et les symboles comme les ondes de formes : la-fleur-de-vie qui représente le symbole même de la vie que vous trouverez facilement sur internet. Des coquille-saint-jacques à mettre chez soi dans chaque pièce feront augmenter le taux de votre habitation.

- Possédez des pierres. Elles ont un grand pouvoir pour purifier et protéger comme la Shungite qui protège des ondes electro-magnétiques, le quart rose qui amplifie les vibrations du cœur ou la labradorite qui absorbe les énergies négatives. Vous pouvez les mettre dans une coquille saint-jacques pour les recharger.

- Equilibrez et nettoyer vos les-chakras : les-soins-energetiques permettent cela et augmentent le taux de manière significative.

La nourriture vibratoire : 

Nous pouvons agir sur le rythme alimentaire. Comme manger fait partie de nos réactions de survie, l'assimilation de nourriture active le cerveau reptilien. Le solliciter le moins possible aide à retrouver un bon rythme. Nous avons le pouvoir d'agir sur ce que nous ingérons afin de privilégier une alimentation vivante. Des légumes même bio, s'ils sont réduits en soupe ou cuits à plus de 100°, ne font plus partis d'une alimentation vivante.

Pour ajouter de la conscience dans la façon de s'alimenter, nous pouvons agir sur le plan organique comme le dit Christian Tal Schaller et avoir pour base la règle des trois V : vivant, végétal et varié. Cela permet de manger en conscience avec le monde végétal et non plus en connexion avec des cadavres d'animaux appelés viande. Se nourrir d'animaux morts et sans conscience, ne peut à terme qu'affaiblir l'énergie vitale des cellules de l'organisme.

Manger sans conscience active inévitablement le cerveau reptilien. Ce cerveau archaïque très utile à notre survie mais cependant peu évolué. Et même si le besoin de trouver de la nourriture n'est plus une priorité de nos jours, le cerveau archaïque fonctionne toujours de la même façon qu'à l'époque des chasseurs-cueilleurs.

La vraie nourriture vivante est l'énergie vitale, le chi, le prana - tous ces mots expriment la même notion - et non pas les calories (vides) extraites des aliments. Nous n'en sommes pas encore au point de se nourrir exclusivement de prana - il nous faudra d'abord évacué certaines croyances-limitantes - mais nous pouvons nous rééduquer en conscientisant que nous, les êtres humains, les fruits et les végétaux sommes de la matière vivante et ainsi communiquer l'information à toutes nos cellules.

Le peuple essénien dont l'espérance de vie atteignait les 120 ans disait : "Ne tuez pas la nourriture qui entre dans votre bouche, car si vous mangez de la nourriture vivante, elle vous stimulera. Dans le cas contraire, elle vous tuera aussi. Tout ce qui tue vos aliments, tue aussi votre corps".

En résumé :

Le taux vibratoire a une importance primordiale dans la recherche de la pleine santé. Il est important de le maintenir en hausse consciemment afin d'eviter-la-maladie et c'est ce qui permet à une personne de s'élever spirituellement (les-7-niveaux-de-spiritualite). Plus on monte en vibration, plus on a de capacités. Plus le taux vibratoire est élevé, mieux se porte la personne sur les plans physique, mental, émotionnel et spirituel.

Il est important d'avoir en conscience que l'on est tous ici pour élever son niveau vibratoire pour une plus grande harmonie. Ainsi, par la-loi-d-attraction, deux fréquences de même nature s'attirent. Plus vous montez en vibration, plus vous attirez des situations et des personnes ayant un taux vibratoire élevé : qui se ressemble, s'assemble.

D'une façon générale, plus on se nourrit d'aliments biogéniques, plus on augmente potentiellement sa longévité, la régénération cellulaire et son taux vibratoire. La vie biogénique inclut également la méditation, de vivre le plus simplement possible et le respect de la Terre sous toutes ses formes.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils

Repost0