Publié le 17 Septembre 2021

Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante.

Nelson Mandela

Bonjour à tous,         

Le pardon est un cheminement, selon un processus qui commence par notre décision et se termine par notre guérison, notre liberté.

En cette année 2021, et si ce travail n'a pas été commencé les années précédentes, il est encore temps de s'y mettre ! Il n'y a pas d'évolution sans pardon. Le pardon est une des facettes de l'amour universel. Mais peut-on tout pardonner ? A priori, oui. Cela peut être rapide dès la prise de conscience ou prendre des jours, des semaines, des mois, voire des années pour aller dans un pardon vrai et profond. Quelques fois, on pense avoir pardonné et puis chemin faisant, des situations viennent nous dire que… peut-être pas tout à fait. 

C'est quoi le pardon ?

D'après Nathalie Ebner, c'est accueillir ce qui est, sans entrer dans un déni de la réalité : oui ça s'est passé ! C'est dabord aller à la rencontre de ce qui est blessé en soi et c'est seulement ensuite que l'on peut se tourner vers l'autre et entamer un processus de pardon. Ce qu'il est important de comprendre, c'est que l'on a pas besoin de l'autre, c'est un processus intime qui a lieu entre soi et soi.

Pardonner, ce n'est pas oublier, ni excuser, ni nier, ni approuver : c'est accueillir. Aucune obligation de restaurer les liens (après le pardon) dans un avenir proche ou lointain. Il s'agit seulement de se libérer de la rumination et/ou du désir de vengeance, de lâcher sa colère et renoncer au poison de la haine. Car, c'est ce qui circule dans le non pardon. Il s'agit donc de trouver la paix en soi. Lorsque vous maintenez ce poison, vous bloquez l’énergie et tout ce qui résiste : persiste ! Vous allez voir revenir des situations ou des scénarios similaires que l'on nomme les schémas répétitifs, pour appuyer de nouveau là où ça fait mal puisque non travaillé donc non transmuté.

Olivier Clerc, pour sa part, aborde lors de ses conférences ce qu'ils nomment les obstacles, amalgames et incompréhension que l'on trouvent au niveau du pardon. Les notions assez floues du pardon se dessinent peu à peu et s'affinent pour obtenir quelque chose de plus précis. Pour lui aussi, pardonner n'est pas cautionner, ni forcément se réconcilier, ni oublier. 

Attention de ne pas rester volontairement dans le non pardon et maintenir une colère (et forcément une culpabilité). Il y aurait dans ce cas acceptation de l’empoisonnement, cela juste pour maintenir le lien. On peut tout aussi bien être en lien avec "l'autre" dans la paix. 

Ensuite, il faut considérer l'autre comme un enseignant précieux. Il ne peut toucher que ce qui est à guérir : les failles, les peurs, les blessures. Un lien nous unit avec "l'autre" par une situation qui devient une expérience. Il faut donc pour la scission qu'il y en ait un des deux qui crée la blessure, afin que l'autre prenne éventuellement conscience du travail à faire sur soi. C'est ce que nomme Lise Bourbeau dans son livre les-5-blessures. Il n'y aurait donc pas de trahison mais juste un accord d'âme à âme si peu que l'on veuille bien voir la situation sous un angle différent avec une certaine ouverture d'esprit. 

Pour Sylvain Didelot, l'acte de pardon est important. Qu'il soit fait par soi-même ou une autre personne, comme la confession par exemple. Le pardon permet un "reset", autrement dit il permet de repartir à zéro, sur de bonnes bases. Selon son point de vu, le pardon est la part de soi (que l'on ne supporte pas) que l'on donne à quelqu'un (voir le langage des oiseaux). Si le pardon vous semble trop difficile à faire, vous pouvez le demander via une autre personne ou une entité supérieure. Le Padre Pio passait sa vie à confesser les gens qui venaient se débarrasser de leur culpabilité. Il lui donner ainsi la part (le pardon) qui les pesait. Selon lui, c'est une méthode qui peut vraiment changer la donne pour ceux qui ne pourrait pardonner ayant subi de grands traumatismes. Il suffit d'accorder à l'entité supérieure qu'il le fasse pour vous.

Dans quel but ?

Pardonner, c'est lever la culpabilité et introduire la paix en soi. En effet, ceux qui n'arrivent pas à pardonner reste dans la culpabilité ou dans l'auto-sabotage. La paix en soi est un des buts de la vie sur terre. La culpabilité nous amène dans la peur de ne pas être aimé et par conséquent dans la sensation que l'on ne mérite rien de bon et surtout pas le bonheur.

Pardonner, c'est aussi lever la culpabilité de l'autre, même si cela n'est pas aussi simple, car personne ne sauve personne. Nous sommes tous responsable de notre propre chemin et de notre propre "sauvetage".

L'acte de pardon vous aidera à retrouver l'innocence et enfin voir les choses différemment.

Le pardon est une des clés de l'évolution, il n'y a pas de chemin sans pardon et si vous êtes appelés à cheminer vers l'amour universel, ce que je vous souhaite de tout cœur, le pardon fait parti de ce chemin.

Quelques outils du passage à l'action :

"La non violence est infiniment supérieur à la violence, le pardon est plus viril que le châtiment. Le pardon est la parure du soldat." Gandhi

Pendant plusieurs années, Olivier Clerc a organisé avec son épouse des journées du pardon dans lesquelles intervenaient des gens avec des méthodes différentes : Ho'oponopono, le pardon radical, etc. Toutes au service d'une même idée qu'est le pardon et la guérison des blessures du coeur. Il manquait cependant la pratique, c'est ainsi qu'est né le cercle du pardon.

Le cercle du pardon : associe à la fois la théorie avec quelques explications sur ce qu'est réellement le pardon et exercices pratiques pour toucher du doigt cette ouverture de coeur que provoque le pardon.

Les ateliers du pardon : associe la théorie et la pratique sur deux jours entiers. Pratique initiée par Olivier Clerc.

Le pardon radical : méthode crée par Colin C.Tipping, que Neale Donald Walsh décrit comme très puissante et qui "peut changer voir sauver votre vie". Ceux qui la pratique l'appelle la danse de guérison entre deux âmes, une danse thérapeutique qui permet de guérir et d'évoluer. Car tant que le pardon n'est pas réalisé, la guérison ne peut opérer. La méthode consiste à travailler à l'aide d'une "feuille de travail" qui vous permettra d'identifier la personne, la situation ou l'objet qui vous pose problème en écrivant ou racontant son histoire (à un proche par ex). Ce qui permet d'affronter la situation en question, de reconnaître et d'accepter avec bienveillance ses propres sentiments et surtout de ne pas les juger, de comprendre que ses sentiments sont propres à chacun et qu'ils sont le reflets de sa propre perception de la situation pour enfin comprendre et intégrer, lors de la dernière étape, que la dite situation a été créé afin d'apprendre et d'évoluer.

La méthode Ho'oponopono : cette pratique et tradition spirituelle qui vient de Hawaï tient dans une simple formule : Désolé ! Pardon ! Merci ! Je t'aime ! Même si la formule - qui est un Mantra - est simple, elle peut changer votre vie. Explication rapide : Désolé correspond à la reconnaissance que l'on a une part de responsabilité dans la situation qui nous arrive, qu'il suffit d'observer et d'accepter. Pardon correspond au fait de se pardonner ainsi qu'aux autres de nous faire vivre la dite situation. Le pardon est censé apporter une libération, défaire des blocages et se responsabiliser face à ce qui nous arrive. Merci donne un sens à la situation ou la difficulté rencontrée et permet de comprendre ce que l'expérience nous a apprise tout en la transmutant. Toute expérience comprise et acquise n'a plus lieue de revenir. La gratitude contribue au changements positifs. Enfin "je t'aime" permet de renouer avec l'amour et de positiver.

La méthode de Mélo : développée par Pascale Montagnac qui permet en quelques semaines de se libérer des chaînes qui entravent le chemin de vie. Les doutes, les attachements, les dépendances et les peurs s'envolent définitivement en écoutant des audios au nombre de 21. Ces audios conduisent à l'éveil de la conscience et la cicatrisation de toutes les blessures. 

Les films :

Le grand pardon. Le chemin du pardon. L'impossible pardon. La force du pardon.

Les chansons :

 "Pardon" de Johnny, juste magnifique.

https://www.youtube.com/watch?v=GDDtnotD1B4

Sorry Seems to be the hardest word / Elton John

En résumé :

Certaines situations arrivent dans votre vie comme des schémas répétitifs vous indiquant une opportunité de guérison. Si elles sont ignorées, les situations sous forme d'expérience reviendront et formeront des schémas répétitifs qui se succèderont jusqu'à la compréhension qu'une opportunité de guérison est à votre portée. C'est ainsi qu'en commençant le travail du pardon, on se rend compte que certains indices et d'autres caractéristiques ont indiqués beaucoup d'opportunités de guérison similaire dans le passé que l'on a pas voulu reconnaître en tant que telles à l'époque. Tant que la leçon n'est pas comprise, la même situation sous des angles différents avec des personnes différentes se manifestera. Et si ce n'est pas réglé dans cette vie-ci, l'opportunité se présentera (en pire) de nouveau dans la suivante…

 

Bien à vous

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 15 Septembre 2021

Bonjour à tous,

Parmi les intervenants du sommet de la conscience qui se déroule chaque année, David Laroche a fait une conférence pour expliquer les clés du changement. Cette conférence qui date pourtant de 2019 semble tout à fait appropriée à ce que l'on vit en ce moment…

 Les six clés pour changer la trajectoire de votre vie : 

1re clé : Le courage et non la confiance qui génère selon lui des peurs. Pour faire bref, on a peur d'avoir peur ! Le stress peut vite se transformer en problème et nous bloquer. Alors que le courage, a contrario est la capacité à agir malgré la peur. Le courage c'est : "J'ai peur mais c'est important pour moi, alors j'y vais". Les questions sont donc : de quoi ai-je vraiment envie ? Qu'est-ce qui m'inspire ? Qu'elle est cette chose que j'aimerai faire mais où le courage me manque ? 

 Clé n°2 : Tout s'apprend ! On peut se trouver nul dans bons nombres de domaines. Ceci dit, tout s'apprend, absolument TOUT ! Avec un peu de courage, on peut donc tout apprendre. Outre le fait qu'il ait développé une méthode qui se nomme le "Frame work" = entraîner pour réussir, qui est un ensemble d'outils, de théories et d'exercices, tout ce qu'on a besoin pour réussir, s'apprend. C'est ce qu'il nomme : l'entraînement délibéré. Il suffirait donc selon lui de passer de l'entraînement classique à l'entraînement délibéré.  La question est : quelle est la vie sur mesure que l'on souhaite afin d'être en paix avec soi-même ? 

Clé n°3 : Lâcher le besoin d'être accepter dans le regard des autres. Un des facteurs qui fait que l'on échoue dans nos projets est le fait de vouloir sans arrêt être validé par les autres. Il y aura toujours des gens pour être en désaccord avec ce que l'on fait. Ce besoin de validation des autres ne nous sert pas. Le "Frame work", c'est prendre du temps pour soi, se reconnaître, s'entraîner, s'aimer, s'estimer… La réussite est proportionnelle au fait de se comprendre et de se valoriser, peu importe ce que les gens pensent.

Clé n°4 : Qu'est-ce qui m'inspire?  Passer de la motivation à l'inspiration. Travailler la motivation pour les gens signifie augmenter leur énergie alors que travailler l'inspiration fait travailler la cause. Quand vous travaillez un projet qui vous inspire vraiment, la motivation est une conséquence. Pour être plus clair, on ne fait pas grand chose avec de la motivation (et on peut même vite procrastiner), mais tout peut se faire avec de l'inspiration puisque l'on reste motiver. La question est simple : trouver ce qui vous inspire tellement, que vous êtes prêt à dépasser les quatre tests de la vie :

- Le test des erreurs (beaucoup s'arrêtent après une ou deux erreurs)

- Le test des critiques, humiliation, rejet, des gens qui se moquent de vous parce que vous démarrez tel ou tel projet. Souvent, les gens s'arrêtent au deuxième test de la vie et leur motivation tombe.

- Le test des échecs : le projet finit en déficit, des salles vides en conférence, votre livre ne se vend pas, etc.

- Le test du temps qui s'écoule : c'est un mixte des trois, dans la durée ! Vous vivez des erreurs, des personnes vous critique ou critiquent votre projet et vous vivez des échecs qui sont (souvent) publics : tout ça sur une durée qui peut être plus ou moins longue. Quand vous êtes inspiré : ni les erreurs, ni le regard des autres, ni les échecs, ni le temps qui passe ne vous arrête.

Clé n°5 : remettre en question ses croyances limitantes. On vis le plus souvent les choses en conscience alors que notre vie est dictée par notre inconscient la majeure partie du temps sans même s'en rendre compte. On a appris nos schémas limitants en regardant nos parents, en les écoutants, etc. C'est ce qu'il appelle "l'impuissance apprise". Si, étant enfant, vous avez été valorisé quand vous ne preniez pas de risque (sachant que naturellement, le système limbique prend du plaisir quand on ne prend aucun risque) et que vos parents eux-mêmes ont échoués en prenant des risques : l'inconscient a imprimé risque = danger. Il s'est donc crée ainsi une trentaine de schémas internes limitants qui reviennent le plus souvent. La cinquième clé est donc de remettre en question ses propres croyances.

Clé n°6 : Apprendre à maîtriser son énergie. Apprendre à se connecter à la gratitude, à la détermination, à la confiance ou au courage, est difficile. Pourtant, s'entraîner à être capable d'accéder à ses énergies est indispensable. C'est généralement une énergie "pauvre" qu'il faut apprendre à maîtriser et à transformer en énergie créatrice.

La volonté, l'envie et le courage : 

Parmi les clés cités par David Laroche figure le courage, qui selon lui, est la première clé. Le courage oui, et non la confiance qui génère des peurs qui peuvent nous bloquer. On entend souvent dire "avec de la volonté, on peut tout faire" ou "Il faut être courageux dans la vie" ou encore "Si t'as envie, fais-le !" mais au fond, qu'elle est la différence entre la volonté, le courage et l'envie ? Car il y a forcément une différence à noter et une subtilité qui nous échappe tous. Je vous livre donc ce très beau texte qu'a écrit Cyril (mon cher et tendre) sur le sujet.

La volonté n'est qu'un voile de l'ego pour nous laisser penser que nous avons le pouvoir de faire des choix - bon ou mauvais - pour avancer. Mais ce n'est - encore là - qu'une illusion de l'Ego. Car toutes les volontés finissent toujours par retomber devant la réalité et la moindre difficulté qui viennent percuter cette volonté pour l'affaiblir et la mettre à mal, jusqu'à l'anéantir. Pour preuves, toutes ces bonnes résolutions que l'on prend - qui sont consolidées par une volonté à toute épreuve - et qui au 31 Janvier n'existe plus… Et là, l'Ego nous trouve toutes les excuses possible pour expliquer cet abandon, car dans la structure même de l'Ego, l'échec ne peut exister de son propre fait.

L'envie peut être la réponse à la volonté "Ego". L'envie est faite avec le cœur, avec courage (mais pas un courage démonstratif) et bien sûr, un peu de volonté : une volonté mise au service de l'envie, qui ne prend pas le pas, qui reste en retrait, qui soutient l'envie.

Le courage est nécessaire pour soutenir l'envie. Ce petit courage intérieur qui permet d'aller un peu plus loin, un pas de plus à l'extérieur de ses limites. Ses petites victoires personnelles qui font avancer l'envie vers son but et qui emplissent de joie. C'est de ces courages là que l'âme a besoin pour reprendre la main face à l'Ego, pour que le courage et la volonté servent l'envie.

En résumé :

David Laroche a un discours et une approche différente, c'est vraiment ce qui rend son point de vue intéressant. Selon lui, ceux qui utilisent la pensée positive et la loi de l'attraction ne réussissent pas plus que les autres, voire moins ! Après avoir lu des dizaines de livres, fais des stages, assisté à des séminaires, etc. certains stagnent dans leur vie, tournent en rond et finalement, ont une vie ordinaire malgré un potentiel développé : les résultats ne correspondent pas à qui il sont. Ils n'ont pas (forcément) le boulot qu'ils veulent, l'argent, même leurs amis ne leur correspondent pas ou plus. Cela se résume, selon ses dires à "une pratique ordinaire" en laissant le temps s'écouler. Il cite même l'interview de Lise Bourbeau (les-5-blessures) qu'il décrit comme une "machine à action", "une machine à s'entraîner" avec un système bien en place. C'est seulement ensuite qu'est venue la pensée positive, avec les résultats que l'on connait de son excellent travail.

Même si rien ne nous oblige à investir dans son "Frame work" pour réussir, car en effet, tout s'apprend, ses idées n'en sont pas moins bonnes et sont à prendre en compte si l'on veut modifier certaines choses dans sa vie actuelle et savoir par où commencer. En bref, il est à écouter au moins une fois, ne serait-ce pour son dynamisme et sa propre réussite malgré son jeune âge. Et au vu des événements actuels de notre société et du manque de personnels dans divers métiers dû à ce pass devenu obligatoire - mais où cependant certains résistent - tous les conseils sont bon pour prendre notre vie en main et se réaliser pleinement.

Agissez comme si tout était possible !

 

Bien à vous 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 9 Septembre 2021

Bonjour à tous,

Le naturopathe est un éducateur de santé qui agit en donnant des outils afin de retrouver une pleine santé aussi bien physique, que mental, psychologique et évidemment spirituelle. Il cherche la cause première du trouble plutôt que de combattre les symptômes apparents. Il cherche à potentialiser les capacités de l'individu pour relancer le processus d'auto-guérison. Tout se fait en douceur en complément de la médecine allopathique.

En naturopathie, on prend la personne dans sa globalité en prenant en compte quatre aspects que sont l'aspect physique (le corps), le mental (psychologique), l'émotionnel (les peurs et les émotions) et le spirituel (le coté énergétique). Ces quatre aspects sont intimement liés et interdépendants les uns des autres.

J'ai crée une méthode d'accompagnement et de développement personnel, qui permet un recentrage et un rééquilibrage via divers outils ainsi qu'une augmentation de la conscience.

L'aspect physique :

- Les douleurs et les-maladies-chroniques 

- L'alimentation (vivante)

- Gestion du stress

- Gestion de la-respiration

Le corps est la priorité dans cet aspect physique. Tout ce que l'on ingère notamment via l'alimentation reste une base essentielle. Si les aliments ont un impact sur la santé, les médicaments, le tabac, les drogues, les boissons tels que coca, alcool, café, thé, etc. ont une incidence majeur également.

L'aspect mental :

- Les vecus-traumatiques et le deuil 

- Conscients et inconscient (blocages)

- Psychosomatique (corps/esprit)

- Schémas répétitifs

Etant donné que 90% des choses se passent dans l'inconscient, le but du travail sera de faire passer les infos du conscient au non-conscient et vice-versa. Mais aussi rétablir la connexion entre le corps et l'esprit. Et enfin, travailler sur le deconditionnement, comprendre les schémas répétitifs et ce qu'est l-ego. Le blog "ateliernaturo89" servira de support avec les nombreux articles écrits. Le but ultime est une ouverture de-conscience pour une évolution personnelle. 

 L'aspect émotionnel :

- Les peurs et les emotions refoulées

- La peur de la mort, peur de manquer, phobies

- Les 5-blessures de naissance

- Les croyances-limitantes

Le côté émotionnel est souvent mis à l'écart par la médecine, par certains naturopathes et enfin par le consultant lui-même qui ne veut surtout pas se laisser déborder émotionnellement. Il est pourtant d'une importance capitale de savoir reconnaitre les émotions qui arrivent, savoir les identifier afin de les libérer, et ce, peu importe la méthode employée. Les fleurs-de-bach sont un outil extraordinaire pour traiter toutes les émotions qu'elles soient récentes ou anciennes. Il en sera de même pour les 5 blessures de naissances. 

L'aspect spirituel :

- Énergétique et guidance

-  soins-energetiques

- Le taux vibratoire

- Les niveaux de conscience

- Lâcher-prise

Plusieurs outils pourront être proposés suivant votre ouverture d'esprit : les méditations ciblées, les-cartes-oracles, le blog qui traite plusieurs sujets différents comme l'intuition, la-loi-d-attraction, les thérapies vibratoires, les-trois-vagues-de-volontairesles-harmoniques, etc.

Le but :

Guider, donner des informations en transmettant l'expérience acquise afin que celui qui le souhaite démarre le plus grand travail de toute sa vie et pas des moindre : le travail sur soi. Ce travail qui permettra dans un premier temps :

- De retrouver l'harmonie entre le corps et l'esprit

- De comprendre son état émotionnel et de se libérer des émotions refoulées qui entraîne des blocages

- De retrouver la-confiance-en-soi

Puis ensuite :

- D'augmenter le niveau-de-conscience et les niveaux-de-spiritualite

- D'élever son taux-vibratoire

- De comprendre son chemin-de-vie via la numérologie 

Pour enfin :

- Connaître et clarifié sa mission de vie 

- Passer de la 3d-a-la-5d (de l'ère du poisson à l'ère du verseau) 

Voici les grandes étapes de mon accompagnement via la Naturopathie.

La naturopathie fait partie des médecines douces. Elle se veut être dans l'observation, l'écoute et autant que possible dans la prévention. Les informations recueillies lors de l'échange permettent d'apporter des réponses adéquates à la problématique de base à condition que l'échange soit authentique, fait dans la transparence et dans la confiance. Ceci permettra un changement progressif dans les habitudes du consultant. Je ne fait que guider et accompagner car vous seuls, êtes et rester acteur de votre bien être et de votre santé.

Vous l'avez compris : je fais de la Naturopathie avec un grand N en développant les quatre aspects qui selon moi, sont indissociables, jusqu'à la spiritualité de l'être incarné et sa mission de vie.

La séance :

Basée sur une écoute active et un échange afin de mieux cerner la problématique rencontrée. Je vous donne différentes pistes à explorer - sous forme de schémas pour une compréhension plus simple - suivant là où vous en êtes de votre évolution personnelle, de vos croyances et de votre niveau de conscience. Vous ne gardez que ce qui vous parle et qui vous semble juste avec qui vous êtes au moment de l'échange.

Possibilité de bénéficier d'un soin énergétique si vous le souhaitez ainsi qu'un soin en sonothérapie (soins aux bols tibétains).

Au vu de la situation du Covid 19 de ces derniers mois, la façon de guider les personnes concernées a dû être modifiée et réinventée. C'est la raison pour laquelle, les séances se font en priorité via internet (Messenger, skype ou autre application). Cela permet de maintenir les RDV, même lors d'un confinement par exemple, de toucher une population beaucoup plus large géographiquement et permet un gain de temps et un coût de déplacement pour tout le monde. D'où le prix réduit de la séance par rapport à un cabinet.

Les soins énergétiques se font également à distance donc aucun soucis à ce niveau là. 

Au plaisir de vous accompagner pour vous réconcilier avec l'amour et vaincre la peur, très présente en ces moments de troubles liés au covid. 

 

Bien à vous

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 6 Septembre 2021

La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.

Albert Einstein

Bonjour à tous,

Qui suis-je et pourquoi ce blog ?

Le blog évolue, tout comme moi d'ailleurs, continuant ma lente transformation. Commencé en octobre 2016, après plus d'une centaine d'articles écrits, j'ai évoluée en même temps que ce blog et changé tout doucement mon état d'esprit. Je me suis mise également à mon compte en auto-entrepreneur en tant que naturopathe. Et puis, vu le contexte sanitaire, je me suis dit que je serai plus utile en reprenant ma fonction d'aide-soignante et en allant aider dans les structures en difficultés liées au Covid. Chose faite en octobre 2020 où je reprends ma fonction via une agence d'intérim.

J'ai eu la fonction d'aide soignante pendant 33 années. je dis "j'ai eu" car comme vous le savez déjà, le gouvernement qui nous acclamait l'année dernière, nous menace aujourd'hui… Bref, n'ayant pas voulu du fameux sésame et de leur vaccination, je fais partie de ceux et celles dont on ne veut plus. Et bien soit! C'est l'occasion de faire autre chose et de se réaliser pleinement.

Après 20 ans dans la fonction publique puis 13 autres années à tourner dans diverses structures et différents services tels que les Ehpads, les soins à domicile, la psychiatrie, les SSR et j'en passe, il est grand temps pour moi et au vu des circonstances de laisser ce métier derrière moi. Après tout 33 est un chiffre magnifique…

En parallèle de ce travail qui m'a pris beaucoup de temps, avec ma moitié, nous avons eu et "élevé" 3 enfants. La plupart des femmes y trouvent leur compte et sont pleinement satisfaites de leur carrière, de leurs beaux enfants qui grandissent et attendent patiemment de devenir grand-mère afin de profiter de leurs petits enfants.

Vous l'avez compris, je ne fais pas partie de ces femmes là ! Non pas que je ne désire pas de petits enfants mais franchement, j'aspire à un des 14 besoins fondamentaux de Virginia Hendersen - déformation professionnelle - se réaliser : nécessité pour chaque individu d’exercer ses rôles, d'assumer ses responsabilités et de s'actualiser par le développement de son potentiel.

Revenons un peu en arrière :

Je m'intéresse depuis longtemps à diverses choses et méthodes toujours dans le domaine de la santé : les huiles essentielles, les-fleurs-de-bach, la-gemmotherapie, les-frequences et les sons dont la sonothérapie, l'alimentation, que j'ai découvert il y a 25 ans et pour lequel je garde un certain intérêt. Tellement de domaines divers et variés mais qui ont tous le même but : prendre soin. Comme quoi, il n'y a pas que la fonction d'aide-soignante pour prendre soin.

C'est donc tout naturellement que j'ai décidé de faire une école de naturopathie de 2015 à 2017, où j'ai découvert un des quatre aspects de la naturo : la spiritualité. Dont le côté énergétique (les-7-corps-energetiques) mais également la géobiologie (la-memoire-des-murs) avec des expériences inoubliables! Que de bons souvenirs…

A la fin de l'école, nous sommes venus nous installer en Bretagne près de la forêt de Brocéliande où les énergies sont très particulières. Nous envisageons même de rechanger de région afin de découvrir d'autres lieux tout aussi magiques.

J'ai écris régulièrement de novembre 2018 à septembre 2020 des articles sur ce blog qui englobent les quatre aspects (physique, mental, émotionnel et spirituel) de la naturopathie et tous dans le seul but de faire un travail sur soi dans le cadre d'un développement personnel et surtout d'une augmentation de la conscience. La centaine d'articles déjà écrits et publiés devraient être revus, modifier, afin d'apporter de nouvelles infos et de les rassembler pour certains d'entre eux. Le domaine qui m’intéresse le plus et celui dont je me suis spécialisé est du domaine de la spiritualité avec l'ouverture et l'augmentation de conscience (les-7-niveaux-de-conscience) car celui de la santé physique est largement prisé par beaucoup de naturopathes et c'est très bien ainsi.

 J'ai ainsi développé une méthode d'accompagnement via la Naturopathie et les 4 aspects, permettant un recentrage et un rééquilibrage via divers outils. Avec les événements du covid 19, une nouvelle façon de travailler a dû être envisagée. C'est pourquoi les séances se font surtout par téléphone, ou via les réseaux sociaux en Visio (whatsApp ou Messenger) selon le souhait de chacun. En effet, pas besoin de rencontre physique pour avoir les bonnes infos au bon moment! Je fais partie de la nouvelle génération des naturopathes qui ne se focalisent plus uniquement sur le corps mais sur les quatre aspects.

Cet article est mis à jour régulièrement suivant mon évolution personnelle et mes projets en cours ou à venir. Les idées ne manquent pas, encore faut-il les réaliser et se réaliser en même temps. Ma réalisation personnelle se situe à ma propre augmentation de conscience, on est jamais mieux servi que par soi-même…

Je vous rappelle que l'ouverture de conscience n'est pas une fracture du crâne.

 

Bien à vous ….

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0