partage

Publié le 17 Septembre 2021

Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante.

Nelson Mandela

Bonjour à tous,         

Le pardon est un cheminement, selon un processus qui commence par notre décision et se termine par notre guérison, notre liberté.

En cette année 2021, et si ce travail n'a pas été commencé les années précédentes, il est encore temps de s'y mettre ! Il n'y a pas d'évolution sans pardon. Le pardon est une des facettes de l'amour universel. Mais peut-on tout pardonner ? A priori, oui. Cela peut être rapide dès la prise de conscience ou prendre des jours, des semaines, des mois, voire des années pour aller dans un pardon vrai et profond. Quelques fois, on pense avoir pardonné et puis chemin faisant, des situations viennent nous dire que… peut-être pas tout à fait. 

C'est quoi le pardon ?

D'après Nathalie Ebner, c'est accueillir ce qui est, sans entrer dans un déni de la réalité : oui ça s'est passé ! C'est dabord aller à la rencontre de ce qui est blessé en soi et c'est seulement ensuite que l'on peut se tourner vers l'autre et entamer un processus de pardon. Ce qu'il est important de comprendre, c'est que l'on a pas besoin de l'autre, c'est un processus intime qui a lieu entre soi et soi.

Pardonner, ce n'est pas oublier, ni excuser, ni nier, ni approuver : c'est accueillir. Aucune obligation de restaurer les liens (après le pardon) dans un avenir proche ou lointain. Il s'agit seulement de se libérer de la rumination et/ou du désir de vengeance, de lâcher sa colère et renoncer au poison de la haine. Car, c'est ce qui circule dans le non pardon. Il s'agit donc de trouver la paix en soi. Lorsque vous maintenez ce poison, vous bloquez l’énergie et tout ce qui résiste : persiste ! Vous allez voir revenir des situations ou des scénarios similaires que l'on nomme les schémas répétitifs, pour appuyer de nouveau là où ça fait mal puisque non travaillé donc non transmuté.

Olivier Clerc, pour sa part, aborde lors de ses conférences ce qu'ils nomment les obstacles, amalgames et incompréhension que l'on trouvent au niveau du pardon. Les notions assez floues du pardon se dessinent peu à peu et s'affinent pour obtenir quelque chose de plus précis. Pour lui aussi, pardonner n'est pas cautionner, ni forcément se réconcilier, ni oublier. 

Attention de ne pas rester volontairement dans le non pardon et maintenir une colère (et forcément une culpabilité). Il y aurait dans ce cas acceptation de l’empoisonnement, cela juste pour maintenir le lien. On peut tout aussi bien être en lien avec "l'autre" dans la paix. 

Ensuite, il faut considérer l'autre comme un enseignant précieux. Il ne peut toucher que ce qui est à guérir : les failles, les peurs, les blessures. Un lien nous unit avec "l'autre" par une situation qui devient une expérience. Il faut donc pour la scission qu'il y en ait un des deux qui crée la blessure, afin que l'autre prenne éventuellement conscience du travail à faire sur soi. C'est ce que nomme Lise Bourbeau dans son livre les-5-blessures. Il n'y aurait donc pas de trahison mais juste un accord d'âme à âme si peu que l'on veuille bien voir la situation sous un angle différent avec une certaine ouverture d'esprit. 

Pour Sylvain Didelot, l'acte de pardon est important. Qu'il soit fait par soi-même ou une autre personne, comme la confession par exemple. Le pardon permet un "reset", autrement dit il permet de repartir à zéro, sur de bonnes bases. Selon son point de vu, le pardon est la part de soi (que l'on ne supporte pas) que l'on donne à quelqu'un (voir le langage des oiseaux). Si le pardon vous semble trop difficile à faire, vous pouvez le demander via une autre personne ou une entité supérieure. Le Padre Pio passait sa vie à confesser les gens qui venaient se débarrasser de leur culpabilité. Il lui donner ainsi la part (le pardon) qui les pesait. Selon lui, c'est une méthode qui peut vraiment changer la donne pour ceux qui ne pourrait pardonner ayant subi de grands traumatismes. Il suffit d'accorder à l'entité supérieure qu'il le fasse pour vous.

Dans quel but ?

Pardonner, c'est lever la culpabilité et introduire la paix en soi. En effet, ceux qui n'arrivent pas à pardonner reste dans la culpabilité ou dans l'auto-sabotage. La paix en soi est un des buts de la vie sur terre. La culpabilité nous amène dans la peur de ne pas être aimé et par conséquent dans la sensation que l'on ne mérite rien de bon et surtout pas le bonheur.

Pardonner, c'est aussi lever la culpabilité de l'autre, même si cela n'est pas aussi simple, car personne ne sauve personne. Nous sommes tous responsable de notre propre chemin et de notre propre "sauvetage".

L'acte de pardon vous aidera à retrouver l'innocence et enfin voir les choses différemment.

Le pardon est une des clés de l'évolution, il n'y a pas de chemin sans pardon et si vous êtes appelés à cheminer vers l'amour universel, ce que je vous souhaite de tout cœur, le pardon fait parti de ce chemin.

Quelques outils du passage à l'action :

"La non violence est infiniment supérieur à la violence, le pardon est plus viril que le châtiment. Le pardon est la parure du soldat." Gandhi

Pendant plusieurs années, Olivier Clerc a organisé avec son épouse des journées du pardon dans lesquelles intervenaient des gens avec des méthodes différentes : Ho'oponopono, le pardon radical, etc. Toutes au service d'une même idée qu'est le pardon et la guérison des blessures du coeur. Il manquait cependant la pratique, c'est ainsi qu'est né le cercle du pardon.

Le cercle du pardon : associe à la fois la théorie avec quelques explications sur ce qu'est réellement le pardon et exercices pratiques pour toucher du doigt cette ouverture de coeur que provoque le pardon.

Les ateliers du pardon : associe la théorie et la pratique sur deux jours entiers. Pratique initiée par Olivier Clerc.

Le pardon radical : méthode crée par Colin C.Tipping, que Neale Donald Walsh décrit comme très puissante et qui "peut changer voir sauver votre vie". Ceux qui la pratique l'appelle la danse de guérison entre deux âmes, une danse thérapeutique qui permet de guérir et d'évoluer. Car tant que le pardon n'est pas réalisé, la guérison ne peut opérer. La méthode consiste à travailler à l'aide d'une "feuille de travail" qui vous permettra d'identifier la personne, la situation ou l'objet qui vous pose problème en écrivant ou racontant son histoire (à un proche par ex). Ce qui permet d'affronter la situation en question, de reconnaître et d'accepter avec bienveillance ses propres sentiments et surtout de ne pas les juger, de comprendre que ses sentiments sont propres à chacun et qu'ils sont le reflets de sa propre perception de la situation pour enfin comprendre et intégrer, lors de la dernière étape, que la dite situation a été créé afin d'apprendre et d'évoluer.

La méthode Ho'oponopono : cette pratique et tradition spirituelle qui vient de Hawaï tient dans une simple formule : Désolé ! Pardon ! Merci ! Je t'aime ! Même si la formule - qui est un Mantra - est simple, elle peut changer votre vie. Explication rapide : Désolé correspond à la reconnaissance que l'on a une part de responsabilité dans la situation qui nous arrive, qu'il suffit d'observer et d'accepter. Pardon correspond au fait de se pardonner ainsi qu'aux autres de nous faire vivre la dite situation. Le pardon est censé apporter une libération, défaire des blocages et se responsabiliser face à ce qui nous arrive. Merci donne un sens à la situation ou la difficulté rencontrée et permet de comprendre ce que l'expérience nous a apprise tout en la transmutant. Toute expérience comprise et acquise n'a plus lieue de revenir. La gratitude contribue au changements positifs. Enfin "je t'aime" permet de renouer avec l'amour et de positiver.

La méthode de Mélo : développée par Pascale Montagnac qui permet en quelques semaines de se libérer des chaînes qui entravent le chemin de vie. Les doutes, les attachements, les dépendances et les peurs s'envolent définitivement en écoutant des audios au nombre de 21. Ces audios conduisent à l'éveil de la conscience et la cicatrisation de toutes les blessures. 

Les films :

Le grand pardon. Le chemin du pardon. L'impossible pardon. La force du pardon.

Les chansons :

 "Pardon" de Johnny, juste magnifique.

https://www.youtube.com/watch?v=GDDtnotD1B4

Sorry Seems to be the hardest word / Elton John

En résumé :

Certaines situations arrivent dans votre vie comme des schémas répétitifs vous indiquant une opportunité de guérison. Si elles sont ignorées, les situations sous forme d'expérience reviendront et formeront des schémas répétitifs qui se succèderont jusqu'à la compréhension qu'une opportunité de guérison est à votre portée. C'est ainsi qu'en commençant le travail du pardon, on se rend compte que certains indices et d'autres caractéristiques ont indiqués beaucoup d'opportunités de guérison similaire dans le passé que l'on a pas voulu reconnaître en tant que telles à l'époque. Tant que la leçon n'est pas comprise, la même situation sous des angles différents avec des personnes différentes se manifestera. Et si ce n'est pas réglé dans cette vie-ci, l'opportunité se présentera (en pire) de nouveau dans la suivante…

 

Bien à vous

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 15 Septembre 2021

Bonjour à tous,

Parmi les intervenants du sommet de la conscience qui se déroule chaque année, David Laroche a fait une conférence pour expliquer les clés du changement. Cette conférence qui date pourtant de 2019 semble tout à fait appropriée à ce que l'on vit en ce moment…

 Les six clés pour changer la trajectoire de votre vie : 

1re clé : Le courage et non la confiance qui génère selon lui des peurs. Pour faire bref, on a peur d'avoir peur ! Le stress peut vite se transformer en problème et nous bloquer. Alors que le courage, a contrario est la capacité à agir malgré la peur. Le courage c'est : "J'ai peur mais c'est important pour moi, alors j'y vais". Les questions sont donc : de quoi ai-je vraiment envie ? Qu'est-ce qui m'inspire ? Qu'elle est cette chose que j'aimerai faire mais où le courage me manque ? 

 Clé n°2 : Tout s'apprend ! On peut se trouver nul dans bons nombres de domaines. Ceci dit, tout s'apprend, absolument TOUT ! Avec un peu de courage, on peut donc tout apprendre. Outre le fait qu'il ait développé une méthode qui se nomme le "Frame work" = entraîner pour réussir, qui est un ensemble d'outils, de théories et d'exercices, tout ce qu'on a besoin pour réussir, s'apprend. C'est ce qu'il nomme : l'entraînement délibéré. Il suffirait donc selon lui de passer de l'entraînement classique à l'entraînement délibéré.  La question est : quelle est la vie sur mesure que l'on souhaite afin d'être en paix avec soi-même ? 

Clé n°3 : Lâcher le besoin d'être accepter dans le regard des autres. Un des facteurs qui fait que l'on échoue dans nos projets est le fait de vouloir sans arrêt être validé par les autres. Il y aura toujours des gens pour être en désaccord avec ce que l'on fait. Ce besoin de validation des autres ne nous sert pas. Le "Frame work", c'est prendre du temps pour soi, se reconnaître, s'entraîner, s'aimer, s'estimer… La réussite est proportionnelle au fait de se comprendre et de se valoriser, peu importe ce que les gens pensent.

Clé n°4 : Qu'est-ce qui m'inspire?  Passer de la motivation à l'inspiration. Travailler la motivation pour les gens signifie augmenter leur énergie alors que travailler l'inspiration fait travailler la cause. Quand vous travaillez un projet qui vous inspire vraiment, la motivation est une conséquence. Pour être plus clair, on ne fait pas grand chose avec de la motivation (et on peut même vite procrastiner), mais tout peut se faire avec de l'inspiration puisque l'on reste motiver. La question est simple : trouver ce qui vous inspire tellement, que vous êtes prêt à dépasser les quatre tests de la vie :

- Le test des erreurs (beaucoup s'arrêtent après une ou deux erreurs)

- Le test des critiques, humiliation, rejet, des gens qui se moquent de vous parce que vous démarrez tel ou tel projet. Souvent, les gens s'arrêtent au deuxième test de la vie et leur motivation tombe.

- Le test des échecs : le projet finit en déficit, des salles vides en conférence, votre livre ne se vend pas, etc.

- Le test du temps qui s'écoule : c'est un mixte des trois, dans la durée ! Vous vivez des erreurs, des personnes vous critique ou critiquent votre projet et vous vivez des échecs qui sont (souvent) publics : tout ça sur une durée qui peut être plus ou moins longue. Quand vous êtes inspiré : ni les erreurs, ni le regard des autres, ni les échecs, ni le temps qui passe ne vous arrête.

Clé n°5 : remettre en question ses croyances limitantes. On vis le plus souvent les choses en conscience alors que notre vie est dictée par notre inconscient la majeure partie du temps sans même s'en rendre compte. On a appris nos schémas limitants en regardant nos parents, en les écoutants, etc. C'est ce qu'il appelle "l'impuissance apprise". Si, étant enfant, vous avez été valorisé quand vous ne preniez pas de risque (sachant que naturellement, le système limbique prend du plaisir quand on ne prend aucun risque) et que vos parents eux-mêmes ont échoués en prenant des risques : l'inconscient a imprimé risque = danger. Il s'est donc crée ainsi une trentaine de schémas internes limitants qui reviennent le plus souvent. La cinquième clé est donc de remettre en question ses propres croyances.

Clé n°6 : Apprendre à maîtriser son énergie. Apprendre à se connecter à la gratitude, à la détermination, à la confiance ou au courage, est difficile. Pourtant, s'entraîner à être capable d'accéder à ses énergies est indispensable. C'est généralement une énergie "pauvre" qu'il faut apprendre à maîtriser et à transformer en énergie créatrice.

La volonté, l'envie et le courage : 

Parmi les clés cités par David Laroche figure le courage, qui selon lui, est la première clé. Le courage oui, et non la confiance qui génère des peurs qui peuvent nous bloquer. On entend souvent dire "avec de la volonté, on peut tout faire" ou "Il faut être courageux dans la vie" ou encore "Si t'as envie, fais-le !" mais au fond, qu'elle est la différence entre la volonté, le courage et l'envie ? Car il y a forcément une différence à noter et une subtilité qui nous échappe tous. Je vous livre donc ce très beau texte qu'a écrit Cyril (mon cher et tendre) sur le sujet.

La volonté n'est qu'un voile de l'ego pour nous laisser penser que nous avons le pouvoir de faire des choix - bon ou mauvais - pour avancer. Mais ce n'est - encore là - qu'une illusion de l'Ego. Car toutes les volontés finissent toujours par retomber devant la réalité et la moindre difficulté qui viennent percuter cette volonté pour l'affaiblir et la mettre à mal, jusqu'à l'anéantir. Pour preuves, toutes ces bonnes résolutions que l'on prend - qui sont consolidées par une volonté à toute épreuve - et qui au 31 Janvier n'existe plus… Et là, l'Ego nous trouve toutes les excuses possible pour expliquer cet abandon, car dans la structure même de l'Ego, l'échec ne peut exister de son propre fait.

L'envie peut être la réponse à la volonté "Ego". L'envie est faite avec le cœur, avec courage (mais pas un courage démonstratif) et bien sûr, un peu de volonté : une volonté mise au service de l'envie, qui ne prend pas le pas, qui reste en retrait, qui soutient l'envie.

Le courage est nécessaire pour soutenir l'envie. Ce petit courage intérieur qui permet d'aller un peu plus loin, un pas de plus à l'extérieur de ses limites. Ses petites victoires personnelles qui font avancer l'envie vers son but et qui emplissent de joie. C'est de ces courages là que l'âme a besoin pour reprendre la main face à l'Ego, pour que le courage et la volonté servent l'envie.

En résumé :

David Laroche a un discours et une approche différente, c'est vraiment ce qui rend son point de vue intéressant. Selon lui, ceux qui utilisent la pensée positive et la loi de l'attraction ne réussissent pas plus que les autres, voire moins ! Après avoir lu des dizaines de livres, fais des stages, assisté à des séminaires, etc. certains stagnent dans leur vie, tournent en rond et finalement, ont une vie ordinaire malgré un potentiel développé : les résultats ne correspondent pas à qui il sont. Ils n'ont pas (forcément) le boulot qu'ils veulent, l'argent, même leurs amis ne leur correspondent pas ou plus. Cela se résume, selon ses dires à "une pratique ordinaire" en laissant le temps s'écouler. Il cite même l'interview de Lise Bourbeau (les-5-blessures) qu'il décrit comme une "machine à action", "une machine à s'entraîner" avec un système bien en place. C'est seulement ensuite qu'est venue la pensée positive, avec les résultats que l'on connait de son excellent travail.

Même si rien ne nous oblige à investir dans son "Frame work" pour réussir, car en effet, tout s'apprend, ses idées n'en sont pas moins bonnes et sont à prendre en compte si l'on veut modifier certaines choses dans sa vie actuelle et savoir par où commencer. En bref, il est à écouter au moins une fois, ne serait-ce pour son dynamisme et sa propre réussite malgré son jeune âge. Et au vu des événements actuels de notre société et du manque de personnels dans divers métiers dû à ce pass devenu obligatoire - mais où cependant certains résistent - tous les conseils sont bon pour prendre notre vie en main et se réaliser pleinement.

Agissez comme si tout était possible !

 

Bien à vous 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 9 Septembre 2021

Bonjour à tous,

Le naturopathe est un éducateur de santé qui agit en donnant des outils afin de retrouver une pleine santé aussi bien physique, que mental, psychologique et évidemment spirituelle. Il cherche la cause première du trouble plutôt que de combattre les symptômes apparents. Il cherche à potentialiser les capacités de l'individu pour relancer le processus d'auto-guérison. Tout se fait en douceur en complément de la médecine allopathique.

En naturopathie, on prend la personne dans sa globalité en prenant en compte quatre aspects que sont l'aspect physique (le corps), le mental (psychologique), l'émotionnel (les peurs et les émotions) et le spirituel (le coté énergétique). Ces quatre aspects sont intimement liés et interdépendants les uns des autres.

J'ai crée une méthode d'accompagnement et de développement personnel, qui permet un recentrage et un rééquilibrage via divers outils ainsi qu'une augmentation de la conscience.

L'aspect physique :

- Les douleurs et les-maladies-chroniques 

- L'alimentation (vivante)

- Gestion du stress

- Gestion de la-respiration

Le corps est la priorité dans cet aspect physique. Tout ce que l'on ingère notamment via l'alimentation reste une base essentielle. Si les aliments ont un impact sur la santé, les médicaments, le tabac, les drogues, les boissons tels que coca, alcool, café, thé, etc. ont une incidence majeur également.

L'aspect mental :

- Les vecus-traumatiques et le deuil 

- Conscients et inconscient (blocages)

- Psychosomatique (corps/esprit)

- Schémas répétitifs

Etant donné que 90% des choses se passent dans l'inconscient, le but du travail sera de faire passer les infos du conscient au non-conscient et vice-versa. Mais aussi rétablir la connexion entre le corps et l'esprit. Et enfin, travailler sur le deconditionnement, comprendre les schémas répétitifs et ce qu'est l-ego. Le blog "ateliernaturo89" servira de support avec les nombreux articles écrits. Le but ultime est une ouverture de-conscience pour une évolution personnelle. 

 L'aspect émotionnel :

- Les peurs et les emotions refoulées

- La peur de la mort, peur de manquer, phobies

- Les 5-blessures de naissance

- Les croyances-limitantes

Le côté émotionnel est souvent mis à l'écart par la médecine, par certains naturopathes et enfin par le consultant lui-même qui ne veut surtout pas se laisser déborder émotionnellement. Il est pourtant d'une importance capitale de savoir reconnaitre les émotions qui arrivent, savoir les identifier afin de les libérer, et ce, peu importe la méthode employée. Les fleurs-de-bach sont un outil extraordinaire pour traiter toutes les émotions qu'elles soient récentes ou anciennes. Il en sera de même pour les 5 blessures de naissances. 

L'aspect spirituel :

- Énergétique et guidance

-  soins-energetiques

- Le taux vibratoire

- Les niveaux de conscience

- Lâcher-prise

Plusieurs outils pourront être proposés suivant votre ouverture d'esprit : les méditations ciblées, les-cartes-oracles, le blog qui traite plusieurs sujets différents comme l'intuition, la-loi-d-attraction, les thérapies vibratoires, les-trois-vagues-de-volontairesles-harmoniques, etc.

Le but :

Guider, donner des informations en transmettant l'expérience acquise afin que celui qui le souhaite démarre le plus grand travail de toute sa vie et pas des moindre : le travail sur soi. Ce travail qui permettra dans un premier temps :

- De retrouver l'harmonie entre le corps et l'esprit

- De comprendre son état émotionnel et de se libérer des émotions refoulées qui entraîne des blocages

- De retrouver la-confiance-en-soi

Puis ensuite :

- D'augmenter le niveau-de-conscience et les niveaux-de-spiritualite

- D'élever son taux-vibratoire

- De comprendre son chemin-de-vie via la numérologie 

Pour enfin :

- Connaître et clarifié sa mission de vie 

- Passer de la 3d-a-la-5d (de l'ère du poisson à l'ère du verseau) 

Voici les grandes étapes de mon accompagnement via la Naturopathie.

La naturopathie fait partie des médecines douces. Elle se veut être dans l'observation, l'écoute et autant que possible dans la prévention. Les informations recueillies lors de l'échange permettent d'apporter des réponses adéquates à la problématique de base à condition que l'échange soit authentique, fait dans la transparence et dans la confiance. Ceci permettra un changement progressif dans les habitudes du consultant. Je ne fait que guider et accompagner car vous seuls, êtes et rester acteur de votre bien être et de votre santé.

Vous l'avez compris : je fais de la Naturopathie avec un grand N en développant les quatre aspects qui selon moi, sont indissociables, jusqu'à la spiritualité de l'être incarné et sa mission de vie.

La séance :

Basée sur une écoute active et un échange afin de mieux cerner la problématique rencontrée. Je vous donne différentes pistes à explorer - sous forme de schémas pour une compréhension plus simple - suivant là où vous en êtes de votre évolution personnelle, de vos croyances et de votre niveau de conscience. Vous ne gardez que ce qui vous parle et qui vous semble juste avec qui vous êtes au moment de l'échange.

Possibilité de bénéficier d'un soin énergétique si vous le souhaitez ainsi qu'un soin en sonothérapie (soins aux bols tibétains).

Au vu de la situation du Covid 19 de ces derniers mois, la façon de guider les personnes concernées a dû être modifiée et réinventée. C'est la raison pour laquelle, les séances se font en priorité via internet (Messenger, skype ou autre application). Cela permet de maintenir les RDV, même lors d'un confinement par exemple, de toucher une population beaucoup plus large géographiquement et permet un gain de temps et un coût de déplacement pour tout le monde. D'où le prix réduit de la séance par rapport à un cabinet.

Les soins énergétiques se font également à distance donc aucun soucis à ce niveau là. 

Au plaisir de vous accompagner pour vous réconcilier avec l'amour et vaincre la peur, très présente en ces moments de troubles liés au covid. 

 

Bien à vous

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 1 Août 2020

Bonjour à tous,

A l'origine, il s'agit d'un terme utilisé en physique pour désigner la résistance aux chocs d'un métal. Par extension, le terme a été utilisé dans divers domaines, pour désigner l'aptitude à rebondir ou à subir des chocs sans être détruit. 

La résilience est un phénomène qui consiste, pour un individu atteint par un traumatisme, à avoir connaissance du traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole (encadrement médical, thérapie...). Elle représente donc la capacité à réussir à vivre, à se développer en dépit de l'adversité.

En psychologie, elle est le fait d'accepter ce qui ne peut être changer. La reconnaissance de sa fragilité et de la souffrance occasionnée. Elle n'est pas un état d'être mais un processus à mettre en place afin de comprendre sa souffrance. Chaque être a son propre ressenti ; un trauma vécu n'engendre pas forcément un traumatisé. 

La résilience prend des définitions différentes selon la perception et l'interprétation de chacun. Pour certain, elle est synonyme de courage, pour d'autres elle est une grande adaptation aux changements et un accueil de qui l'on est vraiment et surtout de ce que l'on veut. Un accueil du déclic de la prise de conscience où chaque situation différente permet de revenir à l'intérieur de soi afin de mettre fin à des choses qui font mal, tout en y mettant de l'amour. Elle permet d'aller au-delà de la souffrance et de pouvoir parler - sans tristesse - de son histoire. Elle représente également les "ressources" dont l'être humain dispose suivant les situations de souffrance vécues. Pour Bernard Werber "chaque hêtre humain peut se considérer comme résilient avec des handicaps à dépasser". Selon lui, les problèmes, les épreuves peuvent être transformés à travers l'écriture, la peinture, etc. Pour Jacques Ferber "c'est revenir à l'état antérieur, et souvent bien meilleur que l'état antérieur, en montant d'un niveau de conscience, en se trouvant dans une trajectoire pour devenir des êtres conscients et reliés". Pour Jean-Luc de Wachter "La réponse à la résilience est l'amour dans un acte de foi, de courage, en faisant des choix d'amour et de paix et non de peurs". Pour Yannick Vérité, il y a un sens spirituel pour chaque épreuve. En passant par le détachement, en libérant ses émotions, en travaillant sur ses blessures de naissances et avec un peu de recul, on trouve le véritable sens de ses épreuves. Enfin pour Thierry Vissac "Toute la vie est un chemin de résilience avec un chemin spirituel et une ouverture de compréhension de ce que l'on a vécu afin de vivre une sorte de renaissance, c'est un processus de guérison global".

Les facteurs de la résilience :

L'accueil : le premier élément nécessaire est une attitude d'accueil bienveillant. L'attitude bienveillante a pour effet de réveiller les manques et la souffrance accumulée. Cet accueil est difficile pour la personne qui se retrouve souvent face à un déni massif et à tous les mécanismes de clivages mis en place pour sa survie.

L'expression : la personne a besoin de raconter son histoire. C'est un moyen de transformer les événements vécus en un récit. Celui-ci est essentiel dans la démarche de reconstruction afin de se réapproprier l'expérience et de l'intégrer à son identité. Sinon, le non-dit reste bloqué, plutôt que de continuer à évoluer avec la personne (évitez donc les secrets de famille). L'expression est nécessaire parce qu'elle permet de devenir actif et de reprendre sa place au centre de sa vie, y compris dans l'expérience traumatique elle-même. La constellation-familiale est un outil idéal pour ça.

La reconstruction : c'est la personne elle-même qui fournit l'essentiel de la motivation et l'énergie nécessaire. Pour y arriver, il faut regagner l'estime de soi-même et sa liberté, ce qui n'est pas toujours une tâche facile. 

Chez plusieurs, l'expression artistique sert de véhicule pour y parvenir. En permettant de réinvestir son expérience pour la transformer avec la peinture, l'écriture, le chant, la musique qui facilite une sublimation bénéfique permettant de transcender en grande partie la négativité de l'expérience initiale. L'aigle noir de Barbara est un bon exemple...

Il serait donc souhaitable de fournir un espace de créativité aux personnes traumatisées. Des occasions de relever des défis à leur mesure afin de regagner leur fierté en reconstruisant leur confiance.

En résumé : 

La résilience est la notion de supporter le stress et à surmonter rapidement les changements de la vie, les méfaits et les épreuves. Cela implique également de faire face aux épreuves de la vie avec courage et patience de manière à en sortir indemne, meilleur et plus fort. Il faut de la compassion, de la détermination et de la force pour ne pas se sentir abattu. Grâce à la résilience et à l'amour, les épreuves peuvent être surmontées afin de tourner la page, accepter sa réalité de manière positive et la rendre agréable.

La perception de l'épreuve  : la réalité de chaque épreuve est perçue différemment pour chaque personne à travers ses filtres. Certaines personnes vont voir l'épreuve comme un défi et un challenge pour créer autre chose alors que d'autres verront cette épreuve comme une difficulté insurmontable. I faut alors un recul nécessaire pour s'orienter au mieux.

Il s'agit de faire d'une difficulté, d'un malheur, une occasion d'éveil et de grandir.

Mantra : "Je possède la force nécessaire pour surmonter rapidement mes problèmes."

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #partage

Repost0

Publié le 20 Juin 2020

Bonjour à tous,

Le toucher par le son ou massage sonore telle que la sonotherapie, est basé sur la bio-résonance corporelle et sur son ressenti vibratoire. Elle concerne la dimension auditive comme par exemple la sonothérapie et inclut la perception cutanée et énergétique des vibrations. Il s'agit d'une discipline visant à utiliser les sons à des fins thérapeutiques pour soulager, harmoniser et augmenter le potentiel d'auto-guérison. Sont stimulés : la structure osseuse, les plexus neuro-glandulaires (chakras), les organes, les muscles, les tendons, les nerfs, les cellules, les molécules et les atomes dont nous sommes tous constitués.

Il existe de nombreux diapasons incluant les gammes, ceux pour les chakras, pour les méridiens ou pour les ondes cérébrales. Il existe également des diapasons de la kabbale au nombre de 12 qui représente les lois de l'univers, des anges et archanges (12 également), les diapasons des 5 bouddhas, du solfège sacré (9), diapasons des minéraux (12), sur la fréquence de Schumann, fréquence du OM et bien d'autres encore ! Chaque diapason a sa spécificité et sa fréquence. Ils peuvent être utilisés en solo, en duo ou encore en combinant plusieurs diapasons. Les cristaux et les-huiles-essentielles les accompagnent harmonieusement. 

Les diapasons ostéophoniques :

Les trois diapasons "Otto Tuner" sont des diapasons pythagoriciens. Leurs frequences sont 32 Hz, 64 Hz et 128 Hz. Ils sont destinés à être utilisés directement sur le corps pour aider à aligner la structure physique. Le son de ces diapasons émet une vibration pour détendre et restaurer la santé des os, des nerfs, des tissus du corps et des liquides. Ce qui facilite les libérations des tensions en procurant une relaxation profonde du corps.

Le 4096 Hz "le Crystal tuner" : 

C'est le diapason des cristaux qui nettoie les énergies négatives. Il est utilisé avec un bâton de soin en cristal de roche. Il amplifie l'énergie de guérison de toutes les pierres plus particulièrement les cristaux de quartz par sa vibration sonore. Il est utilisé avec un bâton de massage en quartz, en tapant sur la partie ronde afin de diriger l'énergie vers la pointe de la pierre. Il suffit ensuite de diriger la pointe du cristal vers les parties à traiter.

Son utilisation est multiple :  les chakras, l'Aura, les divers zones réflexes (pieds, mains, visage, points d'acupunctures, méridiens). Il est donc utilisé pour purifier, dynamiser et programmer un cristal mais peut aussi agir sur tous les objets ou encore nettoyer les énergies négatives d'une pièce.

Les diapasons des ondes cérébrales ou les "brain tuners" :

C'est un ensemble de cinq diapasons lestés ou non - Alpha, Bêta, Delta, Gamma et Thêta - avec des fréquences exactes conçues pour accorder le cerveau gauche et le cerveau droit sur la même longueur d'onde. On peut ainsi rééduquer le cerveau, soulager l'insomnie, aider à surmonter la dépression, les toxicomanies, et bien d'autres maux ou pathologie.

Les diapasons des chakras :

Au nombre de 7, ils peuvent être utilisés sur chaque chakra individuellement et posés directement sur le corps. Ils sont non lestés et destinés à l'utilisation énergétique. On les reconnaît facilement selon leur couleur correspondant à la couleur de chaque chakra.

Les bienfaits des diapasons que vous pourrez tester au cabinet de sonothérapie : 

Les Otto tuners : 

Le 32 Hz : utile sur les articulations (épaules, cou, genoux, chevilles). Vibre directement dans les os, les nerfs, les muscles et les liquides du corps (le sang et la lymphe) pour aligner, détendre, harmoniser et améliorer la synergie énergétique. Deux diapasons utilisés à proximité des oreilles permettent une profonde relaxation. Lorsqu'ils sont placés sur les coudes, l'os pubien, les iliaques, les genoux, les clavicules, les malléoles, le coccyx, ils provoquent un profond bien-être et des effets surprenant sur le corps et l'Aura.

Libération des épaules : la douleur aux épaules est souvent liée aux émotions, aux responsabilités, aux peines, le fait de ne pas pouvoir dire non aux autres et la capacité de porter un poids. C'est pour cette raison que les tendons, les nerfs, les muscles et les ligaments peuvent faire souffrir. Le 32 Hz permet de détendre, libérer et refaire circuler l'énergie, le sang et la lymphe surtout qu'il s'agit d'une zone très difficile à étirer.

Le 64 Hz : il est destiné à être utilisé directement sur le corps ainsi que pour lisser les couches de l'Aura. Idéal pour détendre et harmoniser les lombaires, le sacrum le coccyx, les gonades (organes sexuels). Stimule le système nerveux sympathique et parasympathique : utile dans un traumatisme émotionnel.

La sciatique : le 64 Hz sera placé sur les lombaires 4 et 5, sur les côtés de ces vertèbres, sur le milieu de la fesse et sur les points douloureux. Le 128 Hz sera placé sur les douleurs jambes/pieds s'il y a lieu.

Le 128 Hz : utile dans la gestion de la douleur, des spasmes musculaires, circulation du sang et de la lymphe, favorise la détente, améliore la mémoire, la fonction sexuelle en stimulant le système nerveux. Soulage l'arthrite, les maux de dos, du poignet, des cervicales, dorsales, lombaires... Remplace efficacement les aiguilles de l'acupuncteur. Très efficace contre les acouphènes et les oppressions thoraciques.

Très utilisé sur les zones réflexes telles que les oreilles, les points d'acupuncture, les pieds, les mains et le visage.

Développer sa créativité : ce diapason fait des miracles au niveau de la zone droite frontale (centre de la créativité) ainsi que la zone frontale gauche (centre du plaisir) et la zone frontale au dessus du nez, au centre (3e œil) et permet ainsi de développer son côté créatif et son intuition.

En résumé :

Les diapasons thérapeutiques peuvent s'utiliser de trois manières différentes. Déposés sur des points du corps, en balayage dans l'Aura et autour du corps et en écoute au niveau des oreilles. On trouve des lestés (ou pondérés) et des non lestés. Les non lestés vibrent moins fort et plus longtemps. Les lestés vibrent plus fort et moins longtemps. Ceux qui s'appliquent sur des points précis du corps permettent des vibrations profondes au niveau cellulaire en se répandant dans la partie du corps souhaité, trouvant leur chemin automatiquement.

Même si les diapasons Otto Tuner sont complémentaires les uns avec les autres, le 32 Hz sera plutôt pour les grandes articulations comme les épaules, les iliaques et les genoux. Le 64 Hz sera plutôt destiné pour les petits os (vertèbres et coccyx) et le 128 Hz est "le diapason" car il représente le généraliste : c'est le diapason universel que l'on peut mettre sur toutes les parties du corps.

Leur utilisation est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Le 32 Hz pourra être utilisé sur un problème circulatoire ainsi que le 128 Hz car l'un a un son plus grave que l'autre ce qui modifie la vibration et l'oscillation. Le son grave pénètre plus profondément dans les tissus. Un 64 Hz et un 128 Hz placés au niveau des oreilles en alternance entraînera une profonde relaxation et un lâcher-prise rapide, à faire en début de séance, minimum trois fois.

Ces diapasons remplacent efficacement les aiguilles d'acupuncteur et le pouce du réflexologue.

Vous pouvez venir tester leurs bienfaits au cabinet de sonothérapie.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils, #partage

Repost0

Publié le 15 Juin 2020

Bonjour à tous,

Chaque chose, chaque être possède sa propre vibration, l'Univers produisant, selon Einstein, une "musique" qui enchante les galaxies.

C'est quoi une fréquence ? 

Tout est fréquence dans l'univers, tout est vibration de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Chaque fréquence émise met en vibration, en mouvement, la même fréquence réceptrice. Si l'on écoute la fréquence 528 Hz ou si l'on chante cette fréquence, les fréquences de 528 Hz du corps physique vont se mettre à vibrer et seront dynamisées.

Fréquences, vibrations ou fréquences vibratoires sont des synonymes. La musique, les sons et les différentes fréquences ont toujours fait partie de la vie. Elles ont la capacité de guérir et d'harmoniser. Ces fréquences entrent en résonnance avec les molécules d'eau de l'organisme étant composé de plus de 70% d'eau, ce qui leur confèrent des propriétés spécifiques de guérison. A l'écoute de certaines fréquences, le corps physique, mental, émotionnel et spirituel s'alignent et permettent ainsi d'augmenter le taux vibratoire.

Guérir par la musique ?

La musique est faite de vibrations. Les vibrations se mesurent en fréquences, dont l'unité de mesure est le Hertz (Hz). Il est aujourd'hui prouvé que la musicothérapie (soigner avec de la musique) permet de guérir de certains problèmes psychiques, calme l'anxiété, l'insomnie, la dépression, l'autisme, la schizophrénie, améliore l'humeur, etc. Et permet aussi de guérir de certains problèmes physiques. Certaines musiques peuvent accroître la qualité de vie des personnes souffrant de maladies, allant de la simple douleur aux maladies telle que la maladie de Parkinson. En outre, elles peuvent augmenter les performances sportives, réduire les nausées et vomissements postopératoires, etc. Des chercheurs ont même constaté, en 1993, que des enfants qui passaient un test de QI (hp-haut-potentiel) après avoir écouter une sonate de Mozart avaient un meilleur score. 

Comment agit-elle ?

La musique pénétrant directement dans les circuits neuronaux les plus complexes et les plus inconscients du cerveau, influe sur l'état d'esprit et peut aussi réguler la respiration, le rythme cardiaque, les fonctions motrices, la digestion, l'immunité, etc.

Les égyptiens connaissaient l'harmonie des corps et les soignaient par la musique. La maladie était comprise comme un déséquilibre vibratoire que seule la musique pouvait corriger. Chez les grecs, elle était enseignée en même temps que la médecine. Le philosophe Pythagore a crée par les sons une méthode qu'il nommait "purification" pour soigner les maladies. Il composait des musiques destinées à corriger les états de l'âme.

Les ondes cérébrales :

Ce sont des fluctuations du potentiel électrique entre les différentes parties du cerveau. L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes et sont calculées en Hertz. Un Hz égalant une ondulation par seconde. La fréquence des ondes cérébrales varient suivant le type d'activité dans lequel on se trouve. Ainsi, si l'on désire dormir alors que l'on est en état de stress dû à la journée passée et que les ondes Bêta sont au maximum, le sommeil aura du mal à venir. Nous ne sommes pas entraînés à accéder et encore moins à contrôler nos ondes cérébrales. Ce qui pourrait être un plus pour la créativité si nous pouvions facilement entrer en communication avec le sondes Gamma de notre cerveau. Pour faciliter ces "états", des programmes d'entraînement cérébral ont été mis au point.

Le cinq types d'ondes :

Les ondes Alpha : permettent de retrouver son calme et de le garder. C'est l'état dans lequel on se trouve lorsque l'on regarde la télé : un état de relaxation légère. Ces ondes permettent l'état de méditation, de détente, d'avoir des pensées calmes et positives. L'écoute des ondes Alpha soulage la douleur chronique ou passagère en augmentant la sérotonine (antidépresseur naturel). Utile pour les addictions et le lâcher-prise.

Les ondes Bêta : permettent d'optimiser la capacité d'apprentissage et de mémorisation lors des activités courantes pour la concentration et l'apprentissage, et l'action. Cet état correspond à l'état de veille classique. Ecouter les ondes Bêta sera donc utile pour la préparation d'un examen, une présentation ou un entretien d'embauche. Elles aident à soulager la douleur et réduire l'état de fatigue.

Les ondes Thêta : permettent un intense moment de relaxation et de détente. Elles sont souvent associées à la méditation profonde, aux rêves, à l'hypnose, aux états de trans. C'est l'état correspondant entre la veille et le sommeil. Ecouter les ondes Thêta stimule la mémoire et maîtrise les peurs (emotions associées à des expériences du passé). Elles diminuent le stress et l'anxiété.

Les ondes Delta : permettent un sommeil profond et de qualité. C'est le niveau le plus élevé de la méditation utilisé dans les cessions d'hypnoses. Les ondes Delta sont observées quand l'esprit est inconscient. C'est l'état dans lequel on se trouve lors des sorties astrales (terre-d-emeraude), des rêves lucides. L'écoute de ces ondes permet de retrouver un équilibre mental et émotionnel, de réduire le stress et l'anxiété, elles sont très utiles lors de migraines.

Les ondes Gamma : permettent de se consacrer à 100% aux travaux de réflexion. elles développent la capacité d'attention et de réaction face à certaines situations. L'écoute de ces ondes permet de développer ses capacités avec une impression que le cerveau va plus vite, défaits des blocages éventuels et permet la résolution de problèmes. C'est l'état dans lequel on développe sa creativite

L'écoute des ondes cérébrales sera à choisir en fonction de ses besoins : détente, concentration, méditation profonde, sommeil, tonus, etc.

Les Fréquences Sacrées de guérison :

Toute la musique qui nous est familière est composée de notes qui ont leurs limites vibratoires. Cependant, il existe une ancienne gamme de Fréquences appelées "Fréquences sacrées de guérison" ou Fréquences originelles. Cette gamme, perdue pendant des siècles a été retrouvée par accident par le Dr Joseph Puleo. Elle détient un potentiel illimité pour aider la guérison et pour la transformation personnelle. Ces anciennes fréquences étaient notamment utilisées lors de bénédictions spirituelles, de cérémonies, de chants grégoriens et de musiques chamaniques.

Ces fréquences ont la capacité de guérir et d'harmoniser le corps et l'esprit dans leur ensemble. Elles sont également utilisées par les biochimistes génétiques pour réparer l'ADN.

La fréquence 528 Hz nettoie et répare l'ADN, renforce le capital cellulaire, active l'imagination, la créativité, l'intention et active le système immunitaire. Cette fréquence est un puissant nettoyant de l'ADN, il existe d'autres fréquences qui peuvent améliorer l'état de santé, ainsi que les fréquences de Schumann (fréquences de la terre).

La 174 Hz qui soulage et supprime la douleur. La 285 Hz qui diminue le vieillissement cellulaire. La 396 Hz qui libère de la culpabilité et de la peur. La 417 Hz qui dénoue les situations difficiles et facilite le changement. La 639 Hz qui permet une reconnexion émotionnelle, la communication et la compréhension. La 741 Hz qui réveille l'intuition, permet l'éveil et l'expression de soi. La 852 Hz permet de restaurer la sensibilité, l'amour et donne accès à la spiritualité. La 963 Hz permet la connexion au cosmos, la force, l'élévation, la pleine conscience.

Les fréquences 396 Hz à 852 Hz correspondent respectivement aux chakras allant du racine au 3e œil. Elles sont également liées à une partie ou fonction du corps ainsi qu'à des troubles relatifs constatés qui seront grandement améliorés lors de leur écoute. Les bols chantants tibétains sont eux aussi reliés aux chakras via leur fréquence et donc aux troubles physiques constatés. Par conséquent, on comprend mieux l'action bénéfique qu'ils peuvent avoir lors d'un soin spécifique.

La fréquence de Schumann : elle représente la fréquence propre de la terre. Les ondes cérébrales sont en résonnance avec cette fréquence et il a été démontré dans les études scientifiques que ces fréquences sont essentielles pour une bonne santé physique et psychologique. Elles suppriment les états de stress et d'agitation, développe une énergie réparatrice, rééquilibre le lien corps-esprit.

En résumé :

Pour profiter au maximum des programmes d'entraînement des ondes cérébrales, il suffit de les écouter, installé confortablement sans que l'on vienne vous déranger. Vous pouvez ainsi développer votre personnalité, atteindre un état de relaxation ou de méditation profonde, participer à votre guérison en gérant le stress, les insomnies, développer votre mémoire ou votre concentration, etc.

L'utilisation des fréquences sacrées n'est pas une nouveauté. Depuis la nuit des temps, leur écoute est utilisée pour la guérison, trouver un équilibre intérieur et renforcer ses capacités. Le son est une vibration, et lorsqu'il est en raccord avec la bonne fréquence, il peut avoir des effets instantanés et magiques ! Pour rompre certains mécanismes de défenses, le changement de fréquence doit être ressenti de l'intérieur. C'est à ce niveau que peut intervenir la sonotherapie.

La vie est une vibration dans toute une gamme de fréquences. Plus la vibration est rapide, plus la proximité de l'esprit est grande et plus nous comprenons d'où nous venons. L'être humain possède un taux vibratoire définissant la fréquence d'énergie correspondante à son degré d'évolution spirituelle, c'est la nature et son degré d'énergie qui caractérise son taux-vibratoire.

Vous trouverez tous ces outils au cabinet de sonothérapie et de naturopathie.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils, #partage

Repost0

Publié le 10 Juin 2020

Bonjour à tous,

"Si vous voulez trouver les secrets de l'univers, pensez en terme d'énergie, de fréquence, d'information et de vibration". Nikola Tesla.

C'est quoi la sonothérapie ? 

C'est une méthode de soin qui utilise les vibrations sonores nommées frequences, pour activer les capacités d'auto-guérisons présentent dans chacun de nous. Elle agit sur le corps physique et sur les différents corps-energetiques, créant une harmonisation, un recentrage et une ouverture et un retour à soi. Lorsque nos pensées portent une intention, les vibrations se propagent et une manifestation se fait dans la matière. C'est ainsi que le son, en tant que vibration permet de lier le visible à l'invisible.

La thérapie par le son repose sur la théorie de la création vibratoire selon laquelle "tout est vibration". Dans de nombreuses traditions, le son est la création du monde : pour l'Inde, la Terre aurait été crée par le son OM. Pour les aborigènes d'Australie, elle est née du son du didgeridoo.

C'est Pythagore, philosophe et mathématicien grec qui découvre la loi des harmoniques, 500 ans av. JC et les propriétés du son sur le corps. D'autres scientifiques plus récemment ont rendu le son visible : Masaru Emoto, Ernst Chladni célèbre pour ses figures dites de Chladni. Il expérimentait les vibrations des plaques de métal, en les saupoudrant de sable fin qu'il frottait avec un archet de violon, obtenant ainsi les figures géométriques qui portent son nom.

Nous entendons des sons (des vibrations) qui se propagent dans l'air ou dans l'eau qui stimulent l'oreille. Tout ce qui vibre génère un son : des feuilles dans le vent, l'eau qui coule, les cordes vocales, etc. Ces vibrations sont recueillies par notre oreille et envoyées au cerveau par impulsion électrique via le nerf auditif.

Les bols tibétains :

Les bols tibétains sont apparus environ au Ve siècle av. JC. Ils ont été introduits au Tibet par des nomades Mongols qui pratiquaient le chamanisme. Ils étaient aussi utilisés comme ustensiles de cuisine. Ils ornaient la table de la pièce centrale des maisons, ils purifiaient et équilibraient les énergies.

Ce sont les moines des lamaseries qui ont introduits les bols dans leurs cérémonies et leurs méditations. Les lamas médecins faisaient résonner les bols sur les parties douloureuses du corps de leur patient. Actuellement, bon nombres d'énergéticiens utilisent les mêmes techniques pour soulager sur le plan physique et émotionnel, ce qui est le cas au cabinet de sonothérapie de l'oust.

Il existe différents types de bols : les bols thérapeutiques, les full moon qui sont fabriqués pendant la pleine lune et sont chargés d'énergies très puissantes, les bengals issus d'un pavé de 7 métaux différents.

Les plus anciens sont fait de 7 métaux qui correspondent aux 7 chakras principaux et aux 7 planètes du système solaire.

L'or : chakra couronne, Soleil

L'argent : chakra du 3e œil, la Lune

Le mercure : chakra gorge, Mercure

Le cuivre : chakra cœur, Vénus

Le fer : chakra plexus solaire, Mars

L'étain : chakra sacré, Jupiter

Le plomb : chakra racine, Saturne

Pour faire chanter un bol, on peut le frotter ou le frapper à l'aide d'une mailloche. Plus le bol est grand, plus le son est grave, plus il est petit, plus le son est aigu.

Pourquoi un soin aux bols ?

Selon des recherches récentes, la médecine, la métaphysique et la science sont d'accord pour dire que les vibrations et les fréquences ont un impact sur les maladies. Un soin aux bols tibétains, cristal ou diapasons thérapeutiques ainsi que les soins énergétiques permettent de rééquilibrer le corps dans sa globalité :

- Le corps physique ainsi que les corps subtils (énergétiques)

- Les systèmes : plusieurs organes forment un système

- La cellule qui elle-même possède sa propre vibration

Le corps physique est intimement lié au corps énergétique. Lors d'une séance de soins énergétiques, il y a un effet positif sut tout le corps, de la cellule à l'organisme tout entier mais également sur les corps subtils et par conséquent sur les chakras qui sont liés à certaines parties du corps physique.

La séance de soin aux diapasons sera plus ciblée sur une partie du corps à traiter spécifiquement (migraines, problèmes articulaires ou osseux, tendinite, etc.). Il y a un diapason spécifique adapté à la fréquence de chaque chakra.

Les effets positifs de la sonothérapie :

- Le stress et l'anxiété

- Les émotions "négatives": frustration, peurs, colère, tristesse...

- Libère les blocages et les émotions refoulées

- Le sommeil

- Les articulations (fractures, entorses...), toutes les douleurs musculaires

- En neurologie (céphalées, migraines...)

Mais également sur bien d'autres symptômes ou pathologies, comme par exemple sur l-embonpoint.

L'amincissement via la sonothérapie :

L'influence majeure des émotions dites négatives sur la prise de poids n'est plus à démontrer. Cette approche 100% naturelle ne requiert aucune inscription à la salle de sport - même si l'activité physique reste un bienfait incontournable - ni une privation alimentaire - même si l'alimentation reste "la base". Le constat étant le suivant : nous mangeons de manière excessive par rapports aux besoins du corps, en se jetant sur des aliments gras et sucrés, souvent de manière incontrôlée pour atténuer un sentiment de mal-être ou combler un manque, ce qui engendre un surpoids qui peut induire sur un court ou moyen terme des problèmes de santé physique.

Est-ce pour autant un manque de volonté ?

La volonté n'y serait pour rien, si l'on part du principe que ce sont nos émotions qui gèrent les problèmes de poids et/ou de santé. Cinq émotions et sentiments négatifs seraient responsables de la prise de poids : L'angoisse (anxiété), la colère, la culpabilité, la solitude (ennui) et la tristesse.

Le mental cherche à atténuer ces états émotionnels en compensant par de la nourriture, ce qui va lui procurer un sentiment de bien-être sur l'instant. C'est ainsi que le cercle-vicieux s'installe.

Sortir du cercle vicieux

Le "manger moins et bouger plus" serait inefficace tant qu'on ne saurait pas gérer ces émotions là. C'est seulement en ayant la capacité de les reconnaître, les accueillir et les orienter d'une certaine manière que nous pourrions reprendre le contrôle de notre alimentation.

Les fleurs-de-bach sont une réponse simple, rapide et efficace à la question, puisqu'elles peuvent gérer à elles seules toutes les émotions. Associées à un soin aux bols tibétains pour une libération des blocages émotionnels et une alimentation en pleine conscience, le cercle-vicieux disparaîtra.

En résumé :

Les vibrations émisent par les bols font vibrer l'eau de notre corps (composé de 70 à 80%) et stimulent grâce à leurs fréquences harmonisantes, diminuent les tensions et les nœuds et peuvent aussi mettre à nu des conflits émotionnels cristallisés dans le corps. Ces vibrations apportent un traitement complémentaire efficace en cas de problèmes physiques. Les cellules reçoivent un message en profondeur et permet également d'atteindre un état de relaxation et de méditation profonde : c'est dans cet état que le système d'auto-guérison est actif. Nous rentrons en contact avec notre moi profond. 

L'idéal serait de faire un soin régulièrement - en prévention - en évitant d'attendre qu'une pathologie quelconque ne se déclare afin de libérer les blocages et les emotions-et-sentiments refoulés et augmenter son taux-vibratoire.

Prévention vs pathologie :

"La prévention ne peut pas prendre le dessus sur la pathologie. L’ego se sert de la pathologie pour le contrôle. Le contrôle permet à l'ego de vivre, il a besoin qu'on lui prête attention et qui mieux qu'une pathologie lourde ou chronique peut satisfaire l'ego dans cette attention ? La prévention casse ce système et permet au "soi" d'être..." Cyril Neauport (écriture inspirée).

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos, #boîte à outils, #partage

Repost0

Publié le 28 Mars 2020

Bonjour à tous,

Qu'est-ce que l'amour et quels sont les différents visages de l'amour ? L'amour est-il condamné à vivre quelques mois ou quelques années, pour ensuite devenir quelque chose de plat ? Un couple devrait-il toujours être comme au premier jour avec cette intensité fulgurante pour se rendre compte que finalement : pas toujours ! Ou alors avec beaucoup de problèmes. Aimeriez-vous vivre un amour vrai, profond, durable, pendant plusieurs années ? Si oui, Jacques Ferber vous donne quelques pistes sur le sujet et des informations sur les quatre visages de l'amour et du désir, de la rencontre amoureuse et de tout ce qui nous constitue dans l'amour et la rencontre entre un homme et une femme, ou deux hommes ou deux femmes puisque cela fonctionne exactement de la même manière.

Pourquoi existe-t-il quatre visages de l'amour ?

Dans la langue française, il n'existe qu'un seul mot pour exprimer cet amour. On aime les pâtes, ses parents, ses enfants et tout ça avec un seul mot : amour. Mais l'amour est multiple et il s'exprime de mille et une manières. C'est pourquoi Jacques Ferber nous parle des quatre formes amoureuses qui sont extrêmement importantes pour un couple. Il explique qu'il est possible pour un couple de s'aimer très longtemps lorsque l'on a connaissance de ces quatre paliers amoureux en y associant (comme toujours) un travail sur soi.

Quelles sont ces quatre formes amoureuses ?

Éros : la passion amoureuse. Élément Feu. Il est le symbole du "je te veux". C'est la phase de l'amour charnel, passionnel, pulsionnel, puissant qui relie deux êtres, qui leur permet de se retrouver lorsqu'ils sont éloignés et de pouvoir traverser toutes les épreuves. Roméo et Juliette représentent très bien cette phase de passion amoureuse. Éros est la forme de l'amour qui relie le coeur et le sexe et qui met de la passion. L'amour rencontre le désir. C'est l'amour dans ce qu'il a de plus puissant : lorsque l'on tombe amoureux. Dans cette passion amoureuse, l'autre est tout. Tout le monde "aime" être amoureux par Éros, c'est ce qui rend la vie plus belle ou plus rien n'a vraiment d'importance. Le dicton : "vivre d'amour et d'eau fraîche" prend tout son sens. Au niveau du cerveau, dans cette phase amoureuse, certaines hormones sont secrétées comme la dopamine, la PEA, ainsi que d'autres hormones dont le cocktail ressemble à une drogue douce avec une modification des perceptions où l'on voit l'autre avec les yeux de l'amour et non tel qu'il est : l'amour rend aveugle. C'est un cocktail hormonal qui - malheureusement - ne dure pas toute la vie. Au bout de quelques mois (l'amour dure trois ans), la dopamine baisse, la PEA également, l'amour Éros diminue puisqu'il est conçu pour créer un élan : le temps de faire un enfant par exemple. C'est là qu'une autre forme d'amour entre en jeu : Philia.

Philia : l'amour tendresse. Élément Eau. Il est le symbole du "je veux le meilleur pour toi". C'est l'amour que l'on connait tous avec ses parents, ses enfants, ses amis et les gens que l'on aiment. C'est l'amour qui va créer le compagnonnage dans un couple. Après le feu d'éros (l'élan) vient l'élément Eau qui adoucit le feu. Le coeur est là mais le désir charnel s'est apaisé. C'est la phase de reliance et d'attachement où le manque peut se faire sentir lorsque l'autre est absent. C'est la phase du partage et de faire des choses ensemble. L'être aimé est vraiment aimé. On aime l'autre pour ce qu'il est, dans son unicité. Quand un couple dure, c'est qu'il a mis de son Philia dans son Éros (de l'eau sur le feu). Il reste bien sur, de l'amour Éros mais Philia va se mettre en place. Avec Éros on fait l'amour, avec Philia ce sont des moments qui sont partagés. On peut créer quelque chose dans la phase Philia : un enfant bien sur, mais également travailler ensemble, collaborer ou s'aider mutuellement. Avec le temps, Éros descend, Philia est bien installée et l'on passe de amant-amante à compagnon-compagne. Dailleurs le terme compagnon signifie "partager le pain". Lorsqu'il n'y a plus que Philia et cet amour plein de tendresse, parfois, l'envie de remettre un peu d'énergie (de feu) se fait ressentir. Mais cette énergie n'est pas facile à retrouver car elle dépend justement du fait que c'était le début. Éros ne fonctionne qu'avec du renouveau. Pour relancer cette énergie, il existe tout un ensemble de technique et d'outils qui consistent à mettre du 'jeu' et du ludique. C'est là qu'entre en jeu Aphrodisia.

Aphrodisia : les jeux du plaisir. Élément Terre. C'est le fait de vouloir jouer ensemble afin de redonner non pas du Feu (car il n'est là qu'au début de la relation) mais du piment à l'intérieur et à l'intimité du couple. Tous les jeux érotiques seront de mises dans cette phase Aphrodisia : créer des instants plus romantiques, pratiquer l'échangisme, les jeux de rôle, etc. Cette phase a pour but de relancer l'énergie et de créer un renouveau. Partir en weekend, aller au restaurant et se rencontrer comme si c'était la première fois, faire des voyages ensemble, etc. Le seul problème est d'entretenir Aphrodisia (remettre de la dopamine), il en faut de plus en plus car on s'habitue au jeu et la lassitude peut arriver. A ce stade, est-ce que le couple peut s'en sortir ? Apparemment oui, avec la quatrième phase de l'amour : Agapé.

Agapé : L'amour Divin. Élément Air. C'est un sentiment complètement différent de Éros et Philia, c'est l'amour inconditionnel vis à vis de n'importe qui. C'est un sentiment de connexion profonde, de reconnaissance, qui peut être symbolisé par la gestuelle "Namasté" qui représente le salut d'âme à âme. Agapé représente la reconnaissance de l'autre. C'est quelque chose de beaucoup plus profond que Philia : on parle ici, d'union sacrée. C'est une rencontre d'âme à âme qui touche à l'être profond et à l'essence divine. On est alors connecté avec l'autre. Ce n'est plus l'élan amoureux de l'éros, ni la tendresse de la Philia, ni les jeux sexuels de l'Aphrodisia mais la rencontre de l'essence des deux partenaires où le contact est doux et sacré. Cela représente Shakti (la partie divine féminine) et Shiva (la partie divine masculine) dans le Tantra.

Comment arrive-t-on à Agapé ?

C'est en fait une attitude dans laquelle on va connecter Aphrodisia et Agapé. C'est ce que l'on nomme la spiritualité sacrée. C'est faire l'amour de manière sacrée. La connexion est à la fois charnelle et spirituelle. Philia, Aphrodisia et Agapé vont nourrir et raviver la flamme de l'Éros qui va revenir. C'est donner une intensité subtile. C'est réussir à assembler les quatre éléments (Feu, Eau, Terre et Air) qui vont se rejoindre au centre et se connecter l'un à l'autre. Pour se faire, il faut se donner l'autorisation de vivre le charnel avec le spirituel. C'est ce que propose la sexualité sacrée, la sexualité tantrique, d'essayer de toucher et de rencontrer cette grâce divine.

D'après Jacques Ferber, lorsque l'on arrive à Agapé, l'accoutumance n'existe plus puisque l'on parle de grâce divine. C'est une paix profonde associée à de l'extase dont on ne rassasie jamais.

Synthèse : 

Dans une relation amoureuse, il faut être deux. Un homme et une femme, deux femmes, deux hommes, peu importe puisque cela fonctionne de la même manière. Bon nombre de couples ne dépassent pas la phase Éros par la peur de l'engagement souvent omniprésente chez l'un des deux partenaires. De plus, l'état dans lequel on se sent lorsque l'on tombe amoureux est un état euphorisant (cocktail d'hormones) que certains sont tentés de garder ou de retrouver en permanence. Enfin, à ce stade là, aucunement besoin de commencer un travail sur soi puisque tout est beau, tout est rose et le monde est merveilleux. Cette phase dure moins de trois ans.

Ceci dit, pour celui qui ne dépasse pas la phase Éros où se crée le compagnonnage et l'amour tendresse, le manque de construire durablement avec l'autre, de faire des enfants, de les élevés, de faire des sorties à deux, va se faire sentir. C'est pourquoi Philia correspond à cette phase où les enfants naissent et grandissent entourés de leur deux parents, du moins un certains temps. Le temps nécessaire pour que Philia prenne le dessus sur Éros et finisse parfois par l'étouffer. Cette phase peut durer une bonne dizaine d'années mais si Aphrodisia n'entre pas en "jeux" afin de relancer l'intimité du couple, là encore des séparations sont à prévoir.

Pour rentrer dans la phase suivante (Aphrodisia), il faut déjà souhaiter relancer l'intimité du couple, vouloir remettre du piment dans son Éros (sa sexualité) et que les deux soient en parfaite harmonie sur comment faire cela car chacun des deux partenaires aura son rôle à jouer. Cette phase sera variable en fonction des couples et du travail personnel que chacun aura commencé. Jusque là, tout est faisable, et beaucoup de couples arrivent à ce stade, mais quand la lassitude de cette phase arrive, et que Agapé nous tend les bras, est-ce si simple de passer à cette spiritualité sacrée ?

C'est là où les choses se compliquent un peu. Primo, pour rentrer dans la phase Agapé, déjà faut-il être parvenu jusque là avec le même partenaire. Secondo, étant la phase correspondant à la spiritualité sacrée, à l'amour inconditionnel, à la sexualité sacrée, à la reconnexion à soi et à l'autre, à la reliance d'âme à âme, à l'autorisation de vivre le charnel avec le spirituel et à l'amour Divin, la question suivante se pose : êtes-vous rendu à ce stade de développement personnel et de ce fait spirituel ? Tertio, en d'autres termes, avez-vous dans la phase Aphrodisia travaillé et transcendé vos blessures de naissances, toutes vos peurs et vos croyances-limitantes ? Si ce n'est pas le cas, comment peut-on comprendre et mettre en pratique cet amour Divin ?

PS : Le temps des phases peut être raccourci suivant le travail effectué sur soi dans une relation précédente.

En résumé : 

Jacques Ferber nous donne une piste de réflexion vraiment intéressante sur le couple et les différentes formes d'amour. S'il est relativement facile pour l'ensemble des couples d'évoluer et de s'adapter au fur et à mesure des phases avec un amour véritable et grandissant, il semble un peu plus complexe de rentrer dans cette phase Agapé. La phase d'amour inconditionnel, où règne une paix profonde, où l'essence de deux êtres entre en connexion pour s'unir dans la chair tout en étant des êtres spirituels qui auraient transcendés leur dualité. Cette phase, à mon sens, ne semble accessible qu'aux couples sacrés d'une part, et d'autre part, à ceux qui auront commencé un travail de développement personnel dans la phase précédente. Pour rappel, les couples sacrés sont les âmes-sœurs, les âmes jumelles et les flammes-jumelles. Ceci dit, les énergies actuelles œuvrent en faveur de la reconnexion des couples sacrés. Ils sont de plus en plus à se reconnaître, à travailler sur leurs blessures (ils n'ont pas vraiment le choix), à se réunir dans le but de fusionner afin d'apporter leur aide aux autres.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 8 Mars 2020

Bonjour à tous,

C'est quoi les chakras de la Terre ?

Ce sont des endroits chargés d'une certaine énergie qui permettent à la planète d'équilibrer la vie de toutes choses. Ils sont situés à la surface de la Terre, en dessous, au fond de l'Océan, au sommet des montagnes ou dans des vallées. Les tourbillons énergétiques sont positifs, négatifs et fournissent une énergie masculine, féminine ou neutre. Plus de 150 chakras de la Terre sont reconnus. Ce qui interpelle cependant est non seulement le lien entre les sept principaux chakras de la Terre avec les sept chakras principaux du corps humain mais également celui entre les lignes telluriques de la Terre et les-meridiens de chaque être humain.

Comment cela fonctionne ?

Les êtres humains ont leur propre centres énergétiques appelés chakras. Mais la Terre possède aussi les siens. Les êtres humains sont connectés entre eux ainsi qu'à la planète Terre grâce au courant électrique subtil connus le nom de lignes telluriques (les Ley-lines) qui parcourent la planète entière tel un système sanguin. Ces voies sont analogues aux systèmes circulatoires, nerveux, ou l'acupuncture des méridiens humains. 

La planète possède donc des lignes telluriques, des lignes d'énergie qui serpentent autour de la Terre et qui, libérées à certains endroits sont très puissantes. 

Les intersections où les lignes se croisent représentent des points d'énergie importants qui possèdent de fortes concentrations d'énergie électro-magnétique. Comme le hasard n'existe pas, ces points d'intersection sont des lieux où sont situés des temples, des monuments sacrés, etc.

Autre perspective intéressante à constater est que les points où les lignes se croisent sont parfaitement alignés avec les constellations astrologiques. Si l'on considère ces lignes comme des courants énergétiques de notre planète, on peut facilement comprendre que la Terre ait aussi ses propres centres énergétiques que l'on nomment les chakras de la Terre.

La majorité des cultures anciennes semblent avoir une certaine compréhension de ces lignes d'énergies : en Chine, on les connaît sous le nom de "Dragon Lines" (ligne du Dragon). Les chamanes en Amérique du sud les appellent  les "Spirit Lines" (lignes de l'esprit), En Australie pour les anciens Autochtones, ce sont des "Dream lines" (lignes des rêves), et à l'ouest, elles sont appelées les "Ley lines".

Où se situent ces chakras sur la Terre ?

Le mont Shatsa en Californie aux Etats-Unis correspond au premier chakra humain : le racine.

Le mont Shatsa est un ancien volcan qui fait parti de la chaîne des montagnes des Cascades et est considéré comme l'une des montagnes ayant le plus haut taux vibratoire. Le mot Shatsa est un mot sanskrit qui signifie "celui qui vit selon la loi divine". Cet endroit est vu comme la source primaire de la force universelle qui régule la circulation de l'énergie de la Terre aux formes de vie, y compris les êtres humains. Il est donc considéré comme la base du système énergétique de notre planète.

Le lac Titicaca entre la Bolivie et le Pérou (Amérique du sud) correspond au deuxième chakra humain : le sacré.

Vous trouverez juste à côté le Machu-picchu également considéré comme ayant une très haute énergie. Deux lignes telluriques se croisent : la ligne tellurique du Grand Dragon masculin qui relie le mont Shatsa au lac Titicaca et la ligne tellurique du Grand Dragon Féminin. Souvent représenté par un serpent, il est situé au milieu de nombreuses lignes, où l'énergie primaire prend forme et mûrit.

Uluru et Kata Tjuta en Australie correspond au troisième chakra humain : le Plexus solaire.

Il représente le plexus solaire émotionnel et est décrit comme le cordon ombilical qui fournit de l'énergie à toutes les choses vivantes. La ligne tellurique du Grand Dragon Féminin relie le lac Titicaca à Uluru.

Stonehenge, Shaftesbury, Dorset et Glastonbury en Angleterre correspondent au quatrième chakra humain : le coeur.

Tous ces endroits se partagent le centre du coeur de la Terre et sont connus pour leur production intense énergétique. L'endroit où Stonehenge est construit est le point qui possède l'énergie la plus élevée. Glastonbury situé sur l'ancienne île d'Avalon est lieux de pèlerinage. C'est un lieu de légende, de mythe et de croyance. C'est encore une fois la ligne tellurique du Grand Dragon Féminin qui relie Uluru à Stonehenge.

Les grandes pyramides au Moyen-Orient correspondent au cinquième chakra humain : la gorge.

Le chakra de la gorge de la Terre comprend la zone de la grande pyramide, placé entre le mont Sinaï et le mont des Oliviers, qui se trouve à Jérusalem et représente la voix de la Terre. C'est le seul centre d'énergie qui n'est pas relié à la ligne du Grand Dragon.

L'activation des éons situés à Sotnehenge en Angleterre correspondent au sixième chakra humain : le troisième œil.

C'est un site transitoire qui ouvre les portes énergétiques et facilite la circulation de l'énergie. Pareil à la fonction de la glande pinéale humaine. Ce chakra de la Terre reste dans un seul emplacement et se déplace tous les 150 à 200 ans ainsi qu'au moment des changements d'ères astrologiques tous les 2000 ans environ. C'est le seul qui est mobile à cause du mouvement de l'axe de la Terre. Le chakra du troisième œil de la Terre est actuellement situé à Stonehenge au même endroit que le chakra du coeur. Ce qui s'explique parfaitement lorsque l'on connait le rôle des chakras. Celui du coeur se réfère à la compassion et à l'amour, tandis que celui du troisième œil est en rapport avec la prise de conscience et le fait de voir au-delà de nos croyances. Nous sommes justement dans une période où l'humanité se réveille et commence à percevoir les autres dimensions (de-la-3d-a-la-5d).

Le mont Kailas au Tibet correspond au septième chakra humain : le coronal.

Situé dans l'Himalaya, cette montagne sacrée est au centre du chakra de la tête de la Terre et permet aux individus de se retrouver dans leur cheminement spirituel et de se connecter au divin. Elle est considérée comme la montagne la plus sacrée de l’Himalaya. Ce chakra serait connecté à la pleine lune du scorpion qui aura lieu le 7 mai 2020. A ce moment, de nombreux habitants célèbrent la pleine lune sur le mont Kailas car elle marque le début d'une nouvelle évolution de conscience.

En résumé : 

Ces sept chakras possèdent une énergie très élevée, d'autres endroits sont également situés à l'intersection de lignes telluriques et possèdent donc un fort taux-vibratoire. C'est le cas du triangle des Bermudes, du triangle de la mer du diable et du mont Fuji au Japon, Maui à Hawaï, Calgary au Canada, de Bali, de l'île de pâques, et bien d'autres endroits encore.

Notre planète possède un système electro-magnétique qui rentre en résonnance avec celui de notre corps physique. Notre taux vibratoire est donc influencé (entre autres) par les différents endroits que nous visitons.

La fonction des chakras de la Terre correspond à la transmission d'énergie et à la bonne conservation de la vie au même titre que les chakras du corps humain permettent de garder un équilibre physique, psychologique, émotionnel et spirituel.

La Terre, que l'on nomme également la "Terre-mère" représente celle qui donne la vie. Par conséquent, il est tout à fait logique que les sept principaux chakras de la Terre correspondent aux sept principaux chakras du corps humain, tout comme ce qui représentent le lien entre la mère et son enfant.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0

Publié le 3 Janvier 2020

Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aie confiance en ce qui sera.

Bouddha

Bonjour à tous,

Ce blog a vu le jour le 22 Novembre 2018 avec l'envie de transmettre des informations via l'écriture sur des sujets divers et variés mais cependant tous dans le domaine de la Naturopathie puisque telle est ma nouvelle fonction. La plupart des gens pensent que cette discipline se résume à donner des conseils sur la prise de telle plante pour tel symptôme - et dans ce cas ce n'est plus de la Naturopathie mais de la Naturothérapie - domaine qui ne m’intéresse guère. 

Les écoles de Naturopathie proposent d'aborder une dizaine d'outils différents tels que la phytothérapie, l'aromathérapie, les-fleurs-de-bach, la morphopsychologie, la géobiologie (la-memoire-des-murs), et bien d'autres, suivant l'école que l'on aura choisie. Certaines seront un peu plus "scientifique" et d'autres auront un accès sur l'aspect énergétique.

Cette médecine complémentaire naturelle est pourtant un système bien plus complet qui met l'accent sur les mécanismes naturels d'autoguérison du corps d'une part et sur l'aspect - très important - du développement personnel de chaque être humain, car à mon sens, les deux sont intimement et étroitement liés.

J'ai souhaité, dans ma pratique, mettre en avant et travailler sur les quatre aspects suivants :

- Le physique : en redevenant acteur de sa santé et prendre soin de soi par des moyens naturels.

_ Le mental/psychologique : afin de trouver la cause première de la problématique, qu'elle soit consciente ou inconsciente.

- L'émotionnel : car il joue un rôle primordial dans chaque situation/problématique, qu'on le veuille ou non.

- Le spirituel : étant tous des êtres spirituels venus expérimenter sur terre et non l'inverse.

Ce blog a pour vocation de répondre aux quatre aspects cités plus haut via des outils différents. L'ouverture d'esprit - qui je le rappelle, n'est pas une fracture du crâne - et la compréhension des choses peuvent opérer en lisant un livre ou en regardant un film (cloud-atlas). Il est aussi notamment accès sur l'augmentation de la conscience, le travail sur soi, le-chemin-de-vie et tout ce qui relève du domaine energetique et de la spiritualite, qui est non mesurable, non palpable.

En un an, plus de cent-cinquante articles ont été écrits. Certains seront repris cette année, afin d'y apporter des informations supplémentaires pour une meilleure compréhension. J'écris ces articles en faisant une synthèse d'informations collectées par d'autres personnes. Je n'ai pas la prétention d'inventer quoi que ce soit. Certaines personnes ont quelque fois passé toute une vie de recherche et sont devenus des maitres en la matière dans leur discipline. Je ne fais que transmettre l'information en faisant du mieux que je peux (un des accords toltèques).

Le changement est en marche depuis quelque temps déjà et il va se manifester dans de nombreux domaines de la vie, ce qui sera difficile pour ceux qui résistent ou qui craignent le changement. De plus en plus d'individus s'éveillent et la conscience s'étend. Ce n'est pas à craindre car après tout vous avez choisi d'être ici en cette période puissante de changement physique, mental, émotionnel et spirituel.

Le nouvel an est une période pendant laquelle beaucoup prennent des résolutions pour faire des changements dans leur vie. Elles sont généralement basées intellectuellement sur la façon d'être une bonne personne ou de vivre plus sainement. Même si ces concepts restent importants, le changement devra venir de l'intérieur en suivant sa guidance et son intuition.

Je souhaite que pour cette année 2020, année miroir, une prise de conscience globale se fasse afin que chacun puisse prendre ou reprendre sa vie en main. Je vous souhaite de travailler sur vos peurs qui paralysent et empêchent d'avancer que ce soit dans le domaine du travail ou en amour, travailler la-confiance-en-soi, d'augmentez-votre-conscience afin de vivre une vie enrichissante et épanouissante.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #partage

Repost0