Publié le 25 Mai 2020

Bonjour à tous

"Donne moi ton nom, ton prénom et ta date de naissance et je te dirai qui tu es et ce que tu peux accomplir".

Les nombres : 

La numérologie se fonde sur le principe que les chiffres possèdent une énergie vibratoire mais aussi sur le fait qu'ils n'expriment pas seulement une quantité mais également une qualité. Les nombres sont partout, ils font partie de notre vie qu'ils façonnent depuis toujours aux gré de leurs rythmes et de leurs vibrations. Des livres tel que "Les nombres des anges" permet de connaître la signification de la séquence numérique que vous voyez régulièrement ou tout simplement fourni les clés pour comprendre la signification vibratoire de chaque nombre. Il s'agit d'un livre de référence permettant de comprendre les nombres que vous voyez et vous indique ce que vous devez faire de cette information en vous montrant par exemple, un nombre encourageant comme le 7 afin qu'il vous guide vers une prochaine étape.

A l'inverse, si vous désirez plus d'abondance dans votre vie, vous pouvez méditer sur le nombre 8 ou n'importe qu'elle autre séquence numérique, afin d'amener ses propriétés vibratoires dans votre vie.

Ses origines :

Numérologie signifie "le langage des nombres" et arithmologie "la divination par les nombres". Selon Pythagore, le mathématicien et mystique grec, "les nombres sont l'origine et le principe de toute chose". Il a été l'un des premiers numérologues connus et pour lui les nombres étaient sacrés. Les égyptiens ont construits les pyramides en utilisant la numérologie. Les chinois l'ont fait vivre à travers le Yi-King et le feng-shui, les hébreux avec la kabbale, sans oublier également le tarot et l'astrologie.

L'année universelle :

Sachez tout d'abord que, dans ce monde, tout fonctionne par cycle. L'année universelle se situe au sein d'un cycle allant de 1 à 9. Sa vibration est universelle et touche toutes les valeurs qui se situent dans le monde. En effet, chacun est soumis aux lois universelles. Chacune des années de ce cycle porte en elle une énergie particulière qui se déclenche plus spécifiquement à partir de la date d'anniversaire de chacun. C'est pourquoi, on parle d'année 4 pour l'année 2020. Quel que puisse être le chemin de vie ou l'année personnelle d'un individu, il faudra tenir compte de cette vibration "4" durant l'année entière.

Les effets de l'année 4 pour 2020 en numérologie classique : 

La double présence du 2 qui représente la conquête (ou la dualité dans l'aspect plus "négatif") associé au 0 qui lui, représente le potentiel (ou le "rien", le manque d'action dans l'aspect négatif), représentent l'opportunité de voir ses ambitions s'amplifier et l'assurance de s'accomplir (attention aux excès).

Si l'année 1 (2017) et peu importe le projet concerné, a servi à semer, l'année 2 à récolter (2018), l'année 3 à confirmer (2019), en année 4 (2020) il est temps de conquérir et de s'accomplir. 

Comment ?

Le 4 enracine et pose les fondations. Il est temps d'apprendre de ses erreurs afin de ne plus tomber dans des schémas répétitifs de destruction si vous voulez voir vos projets se réaliser. Les énergies du 4 vous élèvent et vous encouragent à poursuivre votre rêve ou votre idéal de vie. C'est le moment idéal pour continuer ou commencer un travail sur soi en profondeur afin de laisser derrière, vos croyances-limitantes qui jusqu'ici ne vous ont rien apportées. Éviter de reproduire les erreurs du passé, cela vous permettra une nouvelle avancée et une ouverture dans bien des domaines.

Le profil ou le thème numérologique :

On parle de thème (comme en astrologie) lorsqu'il s'agit d'étudier le profil d'une personne dans son ensemble. Les 2 domaines les plus importants sont le chemin de vie et l'année personnelle. Les autres viennent affiner un profil.

Connaître le chiffre de son chemin de vie:

La méthode consiste à additionner tous les chiffres de la date de naissance puis réduire le chiffre obtenu afin qu'il soit compris entre 1 et 9. Exemple : une personne née le 26 décembre 1990 = 2+6+1+2+1+9+9=30=3

Le chemin de vie de cette personne est le 3.

Connaître son chemin de vie nous renseigne sur notre destinée, notre volonté à nous réaliser, les épreuves rencontrées et les moyens à disposition pour les surmonter. Il s'obtient donc en additionnant la date de naissance complète de la personne.

Un aparté sur les maîtres nombres : La méthode de base consiste à réduire les sommes obtenues jusqu'à arriver à un chiffre compris entre 1 et 9. Cependant, lorsque vous arrivez en réduction à un 11, 22, 33, 44, 55 ou 66, ces chiffres ne se réduisent plus car ils sont considérés comme "des maîtres nombres". Ils témoigneraient de l'évolution planétaire de l'être humain et de ses connexions subtiles ayant un potentiel de base à développer (ou pas). Le 11 a un chemin de vie 2 ; le 22 un chemin de vie 4 ; le 33 un chemin de vie 6 ; le 44 un chemin de vie 8 ; le 55 un chemin de vie 1 ; le 66 un chemin de vie 3. Les significations du chemin de vie concernant les maître nombres sont alors amplifiés aussi bien dans les influences négatives que positives. En d'autres termes, le maître nombre 11 ayant un chemin de vie 2 correspondant à la fois à l'équilibre des opposés par ses qualités de calme, d'union et de communion dans le côté positif mais aussi signe de dualité et de discorde dans le côté négatif du 2, verra ces effets multiplier d'un côté ou de l'autre s'il n'arrive pas à équilibrer l'ensemble.

Le maître nombre 11 correspond à la vérité ou la puissance, bien intégré, c'est le nombre de la force intérieure et de la maîtrise ; le 22 correspond à la sagesse ou la solidarité et sa soif de liberté est sans limite ; le 33 correspond à l'universel ou l'intuition, c'est le nombre des mystiques et celui des guérisseurs et clairvoyants.

Le nombre de l'année personnelle :

Si la plupart de vos nombres (comme celui du chemin de vie) restent avec vous pour la vie, celui de l'année personnelle évolue selon un processus dynamique régi par un cycle de 9 ans : il va donc de 1 à 9. Il se calcule en additionnant le jour et le mois de naissance d'une personne avec l'année en cours.

Exemple : 26 décembre 2020 = 2+6+1+2+2+2= 15 = 6

Cette personne est donc en année personnelle 6.

Les autres calculs qui viennent affiner le profil : 

- Le nombre de la personnalité (ou nombre de réalisation) nombre par lequel nous allons manifester notre personnalité et notre potentiel. 

- Le nombre d'expression (ou nombre du destin) qui exprime notre caractère ou notre tempérament. Notre façon de nous présenter aux autres ou comment nous leur apparaissons. Nos convictions, nos croyances, nos talents, notre vie relationnelle ou sociale.

- Le nombre de l'âme (ou nombre intime) qui exprime ce que l'on tait, nos idéaux, nos rêves cachés ou nos capacités sous-jacentes. Notre domaine émotionnel sous toutes ses formes et notre façon de le manifester. Nos désirs, nos affections, notre sensibilité ou encore notre intimité mais aussi nos frustrations et nos désirs refoulés.

- Le nombre de famille (ou nombre d'hérédité) qui se rapporte à l'hérédité.

L'astrologie dite "classique" est celle que l'on a utilisé au cours de l'ère du poisson et qui nous a été fort utile durant toute cette période et qui l'est encore. Aujourd'hui cependant, dans la continuité de l'entrée dans l'ère du verseau, une nouvelle astrologie est née. Son créateur, Angelo Lauria, l'a nommée : le système des harmoniques.

Le système des harmoniques : 

Il témoigne d'un nouveau système, qui est une synthèse entre la numérologie, l'astrologie et la cartomancie. Il est donc possible d'obtenir votre thème harmonique de naissance, qui reste un outil de connaissance de soi tout comme le thème astrologique, votre thème annuel ou même votre thème relationnel (amoureux), calculés en fonction du jour, du mois et de votre année de naissance.

Tout comme l'astrologie classique, vous pouvez avoir des informations sur votre chemin de vie qu'il nomme "l'harmonique source" ainsi que votre année personnelle qu'il nomme "harmonique annuelle", (qui se calculent de la même façon) en vous référant au livre écrit par Angelo Lauria intitulé le livre des harmoniques. Vous aurez en plus grâce au livre des informations sur votre ascendant et ce qu'il nomme la quête de vie.

Hormis le thème de naissance - et c'est ce qui fait sa particularité - le système des harmoniques se présentent sous un jeu de carte divinatoire (oracle) composé de 9 arcanes majeurs, que l'on nomment les 9 principes auxquelles correspondent 27 arcanes mineurs établis dans un ordre bien défini. Il est donc tout à fait possible et même conseillé de s'en servir comme un jeu d'oracle qui permet d'apporter une orientation, une information sur le domaine souhaité (travail, amour, relation) afin de mettre en lumière des choses que l'on avaient oubliées et/ou de connaître la prochaine étape à travailler.

En résumé :

La numérologie est un ensemble de pratiques fondées sur la propriété des nombres qui possèdent une énergie vibratoire. Les chiffres miroirs encore appelés "heures miroirs" en sont un bon exemple. Elles sont un moyen pour notre subconscient qui est en recherche de réponses, de recevoir des messages. 

En numérologie classique, tout comme en astrologie, on parle de thème lorsqu'il s'agit d'étudier le profil d'une personne dans son ensemble. Même si le chemin de vie et l'année personnelle sont les plus étudier, les autres profils permettent d'affiner et sont utiles pour corriger un chemin de vie ou le renforcer. Le nombre du destin sera ainsi trouvé en additionnant toutes les valeurs numériques correspondant aux lettres du nom complet. En effet, chaque lettre est représentée par une valeur numérique, indiquant ce que les numérologues appellent sa fréquence vibratoire.

Le système des harmoniques quand à lui, représente une astrologie qui en fait un système novateur et un outil incontournable pour faciliter notre entrée dans l'ère du verseau étant à la fois un jeu de 36 cartes dont on peut se servir comme un oracle, et à la fois obtenir son thème de naissance, son thème relationnel (amoureux) ou encore son thème annuel. 

Bienvenus sur votre chemin de vie ! Si vous désirez des infos, contactez moi.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 20 Mai 2020

Bonjour à tous,

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie (usage des plantes) qui utilise les propriétés des bourgeons, jeunes pousses d'arbres et d'arbustes. Ne pas confondre avec les gemmes, les pierres précieuses que l'on nomme la gemmologie. Pour les minéraux, le terme approprié sera lithothérapie.

La gemmothérapie :

Dans l’Égypte Antique, les bourgeons étaient perçus comme "essence de la vie". Ils étaient utilisés comme source de jouvence pour réparer l'organisme ou améliorer ses fonctions normales. Au moyen âge, ils étaient également utilisés pour la réalisation d'onguents (genre de pâte à appliquer sur la peau). A cette époque, les moyens étaient limités et les résultats variables. Leur utilisation fut abandonnée jusqu'aux années 50 où le Dr Pol Henry (1918-1988), un homéopathe belge, a mis au point une méthode d'extraction des bourgeons. La gemmothérapie tire son nom du mot latin "gemmae" qui signifie "bourgeon". Son approche repose sur l'observation des modifications biochimiques du sang des patients et sur l'amélioration physiologique des différents organes. Il va crée en 1959, la phytembryothérapie basée sur l'utilisation des tissus embryonnaires (bourgeons, jeunes pousses et radicelles) des arbres ou des plantes. 

Pourquoi les bourgeons ?

Les bourgeons sont uniques de par leur composition en principes actifs. Attendant le moment favorable pour démarrer son éclosion, le bourgeon contient des molécules de base qui serviront au développement ultérieur de la plante adulte : des acides aminés, des sucres (réserve d'énergie pour la plante), des vitamines, des oligo éléments, des polyphénols (anti-oxydants qui protègent les tissus humains), des dérivés terpéniques (comme dans les huiles essentielles pour les bourgeons les plus odorants), des phyto-hormones (qui ralentissent le vieillissement des tissus végétaux), la sève apportée par l'arbre. 

Les bourgeons représentent un véritable concentré de la plante. Les tissus embryonnaires qui composent le bourgeon contiennent tout le patrimoine génétique de la future plante. Ces tissus végétaux sont riches en acides nucléiques, acides aminés, phyto-hormones, vitamines, oligo-éléments, minéraux et sèves. De nombreux principes actifs contenus dans le bourgeon ne seront plus présent dans la plante adulte. Ils sont récoltés juste avant leur éclosion. Les couches externent du bourgeon le protègent des éléments extérieurs. Alors que la phytothérapie utilise l'une des parties de la plante adulte, la gemmothérapie utilise les tissus embryonnaires en plein développement. Ses remèdes renferment à la fois les propriétés des fleurs, des feuilles, des fruits, et des racines. Par exemple, le bourgeon d'Aubépine possède l'action régulatrice de sa fleur sur le système nerveux et l'action de son fruit sur le système cardiaque. Les jeunes pousses de romarin sont plus actives que les préparations de plante adulte pour la protection du foie.

La gemmothérapie concentrée utilise des extraits de bourgeons appelés "macérats-mères concentrés" obtenus par la macération des bourgeons (fraîchement cueillis), dans un mélange eau/ alcool/ glycérine. Ce mélange permet une extraction optimale des molécules et donne après filtration un extrait concentré en principes actifs.

Quelques macérats de bourgeons par système :

- Système immunitaire et inflammatoire : Cassis (fatigue, allergie, arthrose); Églantier (sphère ORL, immunité).

- Système nerveux : Figuier (stress, dépression); Tilleul (anxiété, insomnie); Olivier (névrose); Pommier (addictions, concentration, libido).

- Système circulatoire et cardio-vasculaire : Aubépine (hyper ou hypo tension, arythmie); Ginkgo Biloba (circulation); Aulne glutineux (infection); Châtaignier (varices, œdèmes); Marronnier (hémorroïdes); Charme (hémorragie); citronnier (phlébite); Peuplier (artérites).

- Système digestif : Bouleau pubescent (détox), Romarin (hépatite, thyroïde); Érable (diabète, cholestérol).

- Système uro-génital : Airelle (ménopause, bouffées de chaleur, cystite); Framboisier (règles difficiles et douloureuses); Genévrier (dépuratif des reins).

- Système endocrinien : Chêne (tonifiant général); Séquoia (fatigue sexuelle).

- Système Ostéo-articulaire : Bouleau verruqueux (rachitisme, rhumatisme); Pin sylvestre (arthrite, ostéoporose); Sapin blanc (croissance, fractures); Vigne (rhumatismes, maladie des articulations).

- Système respiratoire : Noisetier (troubles respiratoires); Ronce (problèmes respiratoires chroniques); Viorne (allergies, asthme).

- Système tégumentaire : Cèdre du Liban (eczéma sec, psoriasis, sécheresse cutanée); Orme (acné, dermatose).

Les associations de bourgeons :

La gemmothérapie est souvent utilisée sous forme unitaire mais pour obtenir un effet renforcé ou plus global, une association de deux à trois extraits différents peut être envisagée. Il est conseillé de les prendre à distance les uns des autres pour une meilleure efficacité. On les trouve aussi sous forme de complexes - qui rassemblent en un seul produit - des bourgeons de plantes différentes ayant une action ciblée.

Les macérats-mères concentrés sont utilisables pour les enfants à partir de trois ans, les femmes enceintes, en limitant le dosage à cause de l'alcool, et nos animaux de compagnie à des doses adaptées suivant le poids de l'animal en question. Généralement en cure de trois semaines en dehors de tout autre traitement et des repas.

Dans quel cas utiliser la gemmothérapie ?

- La prévention des maladies infectieuses.

- Détoxifie l'organisme.

- Contribue au traitement des maladies cardiovasculaires.

- Améliore le sommeil, lutte contre la fatigue.

- La prévention du vieillissement de l'organisme : arthrose, ralentissement des fonctions cérébrales.

- La régulation des troubles du métabolisme au niveau de la nutrition, de la digestion, de la circulation, de l'élimination...

Les contre-indications :

- Les cas de maladies hormono-dépendantes : les bourgeons à action hormonale directe ou indirecte seront à éviter ainsi que ceux qui ont une action au niveau des surrénales, ou des macérats possédants des hormones végétales à base d'oestrogènes.

- Déconseiller aux personnes ayant un problème avec l'alcool puisque les macérats en contiennent plus de 30%.

- Contre-indiquée avec un traitement anti-coagulant.

En résumé :

On comprend pourquoi le bourgeon possède tant de richesses, il contient tous les trésors de la fleur, des feuilles ainsi que du fruit et de la tige : le tout dans un seul bourgeon. Contenant de l'alcool, elles peuvent être déconseillées dans certains cas, cependant, mélangées dans un verre d'eau, l'alcool ne se sent pas vraiment. Chaque extrait de macérat de bourgeons va agir en profondeur afin de rééquilibrer un terrain fragile ou déséquilibrer. Ils sont donc un allié de choix pour toutes sortes de problèmes physiques.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Lire la suite

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 15 Mai 2020

Bonjour à tous,

EFT est l'acronyme de Emotional Freedom Techniques qui signifie techniques de libérations émotionnelles. Cet outil thérapeutique fait parti de la psychologique énergétique. Courant relativement récent de la psychologie qui regroupe l'ensemble des techniques qui vont traiter le "bio-champs" des personnes : aussi bien avec les méridiens, qu'avec les chakras, ainsi qu'une trentaine de techniques qui en font parti. Cette technique permet d'atténuer les douleurs physiques et émotionnelles de manière rapide sans médicaments ni aiguilles d'acupuncture et peut agir ou les autres techniques échoues.

L'EFT c'est quoi ?

L'EFT découle d'une première technique nommée la thérapie du champ mental (technique très efficace et rapide pour traiter les souffrances psychologiques) associée à la pratique des meridiens, au test musculaire (kinésiologie) et à la PNL.

Mise au point dans les années 90 par Gary Graig, un ingénieur Américain, c'est une méthode de stimulation énergétique des méridiens répertoriés par la médecine traditionnelle chinoise (M.T.C). Elle s'apparente à de l'acupuncture sans aiguilles. Elle est étudiée pour traiter les Vétérans souffrant de stress post-traumatique.

C'est une pratique "psycho-corporelle" qui permet de connecter l'esprit et le corps afin d'éliminer les emotions négatives et mettre en évidence les points de blocage.

Comment fait-on ?

Le but est de stimuler les méridiens via des points d'acupuncture en les tapotant du bout des doigts, grâce à des "rondes" - petite ou grande - tout en répétant des pensées positives. Cela génère une nouvelle énergie pour dépasser ses douleurs présentes ou passées, physiques ou émotionnelles. Pour pratiquer les bases, deux rondes sont à connaître : la ronde courte et la grande ronde qui sont en réalité une suite de tapotement des méridiens dans un ordre bien particulier. 

Les points d'acupuncture : la grande ronde.

Le point Karaté : en lien avec le méridien de l'intestin grêle et le cœur, situé au centre du tranchant de la main. Dissipe les oppositions de l'inconscient à la réalisation de nos objectifs, pensées noires et négatives, la crainte de l’échec, le manque de confiance en soi, la tristesse, le trac, les compulsions et les obsessions. Renforce les capacités et les performances quel que soit le domaine : professionnel, intellectuel, sportif, sexuel, et facilite le lâcher-prise.

Le point au-dessus de la tête : associée à l'émotion : la confiance-en-soi. Point de croisement des six méridiens. Ouvre le système énergétique et redistribue l'énergie dans le corps. Va dissiper toutes les tensions du corps physique : le manque de concentration, la difficulté de passage à l'action et du corps psychique : la peur d'aller de l'avant. Permet aussi de renforcer la connexion spirituelle, la sagesse, l-intuition, la volonté et la force. 

Le point sous les sourcil : associé à l'émotion d'insécurité. En lien direct avec le méridien de la vessie. En cas de peurs viscérales, de stagnation, de manque d'action et d'ambition. Favorise la paix intérieure et le courage. Il va aussi renforcer la force intérieure, l'intuition afin de faire de nouveaux changements dans sa vie.

Le point au coin des yeux : associé à l'émotion : la frustration. En lien avec le méridien de la vésicule biliaire, va dissiper toute la rancune, la haine, le besoin de vengeance, la colère, les comportements excessifs, la fureur et les blocages. Il vient renforcer la vue d'ensemble sur les choses, les idées plus claires, plus justes, la clarté, la compassion.

Le point sous les yeux : associé à l'émotion : la rumination. En lien avec le méridien de l'estomac, il va dissiper les soucis obsessionnels, les idées fixes, les ruminations, le besoin d'attachements excessifs à quelqu'un ou quelque chose, les privations, l'amertume, l'avidité. Renforce la bonne assimilation des expériences et la capacité de donner et de recevoir d'une manière équilibrée. Renforce la sensation de sécurité, la plénitude et le calme.

Le point sous le nez : associé à l'émotion : le-stress. En lien avec le vaisseau gouverneur 26 (méridien), dissipe la timidité, la maladresse, la honte, la crainte de s'affirmer, de pouvoir dire non, de parler en public, passer un examen et tout ce qui donne de l'embarras. Permet de renforcer son originalité, son aisance, sa confiance en soi en société et dans la vie de tous les jours afin de trouver le sentiment de légitimité.

Le point du menton : associé à l'émotion : échec et culpabilité. En lien avec le méridien du vaisseau conception 24. Dissipe les sentiments d'échec et de culpabilité, les remords, les regrets, l’auto-sabotage, les tourments, la honte, le besoin de se condamner. Renforce la capacité de pardonner et d'accepter les choses telles qu'elles sont en allant de l'avant. Les facultés d'oubli et de pardon favorisent les capacités d'avancer.

Le point sous clavicule : associé à l'émotion : la peur. Il est appelé également le point d'urgence. En lien avec le méridien des reins. Dissipe les inquiétudes excessives, peurs, les terreurs, les attaques de panique, toutes les phobies, l'affolement, l’agitation, la détresse émotionnelle, le manque de libido. Renforce la sensation de sécurité, l'apaisement, le retour au calme, la sensation de sécurité intérieure mais aussi dans un lieu.

Le point sous les bras (aisselles) : associé à l'émotion : estime de soi. En lien avec le méridien de la rate/pancréas. Dissipe le pessimisme, le manque de joie, l'amertume, la nostalgie, la mélancolie, ce qui empêche de profiter pleinement de la vie, les interdits intérieurs, l'ennui et le renoncement par rapport à quelque chose, l'anxiété pour l'avenir, les addictions et les dépendances. Améliore l'affirmation et l'estime de soi et de ses capacités personnelles, renforce les envies de connaissances, d'entreprendre de nouvelles choses et le passage à l'action. Régule les hauts et les bas.

Les points sous la poitrine : associé à l'émotion : le doute. En lien avec le méridien du foie. Dissipe la frustration, la peur de manquer, la confusion intérieure, le stress, les tensions, la perte de foi, la procrastination, la colère. Renforce le dynamisme, la confiance en soi et en son propre jugement, l'envie d'exprimer ses talents et ses compétences. Favorise une vie émotionnelle harmonieuse.

Le point du pouce : associé à la tristesse. En lien avec le méridien du poumon, dissipe la tristesse et le chagrin.

Le point index : associé au besoin de contrôle. En lien avec le méridien du Gros Intestin, dissipe le besoin de contrôle, la culpabilité et le besoin de s'accrocher au passé. Favorise le détachement, vivre le moment présent, la liberté intérieure, et le pardon à soi et aux autres. C'est le point du lâcher-prise.

Le point majeur : associé à la sexualité. En lien avec le méridien du maître du cœur, dissipe la négligence de ses besoins affectifs, la jalousie, le sentiment d'infériorité, le manque de libido, les problèmes relationnels. Favorise la puissance personnelle, la joie et le plaisir dans tous les domaines.

Le point de l'auriculaire : associé au pardon. En lien avec le méridien du cœur, dissipe les peines de cœur, l'agitation mentale et les colères spécifiques. Favorise la compassion, l'amour et la sécurité émotionnelle.

Le point de l'annulaire : associé au désespoir. appelé le point de gamme. En lien avec le méridien du triple réchauffeur. Dissipe les sentiments d'insécurité, de désespoir, de sentiments d'abandon, les douleurs physiques et la dépression. Favorise l'ouverture du coeur, la joie. Équilibre les deux hémisphères du cerveau, permettant de faire disparaître plus facilement les blocages en cas de résistance inconsciente.

Pour quoi ?

- Pour développer la confiance en soi et stimuler les performances (avec le point Karaté).

- Libérer la peur, les traumas, la frustration, l’impatience, l'agitation et activer la force intérieure (début du sourcil).

- Calmer la rage ou la colère, dissiper les rancunes obsessionnelles, développer une vue plus juste de la vie (le coin de l’œil).

- Diminuer l'anxiété, calmer la faim, augmenter la sensation de contentement et de plénitude (sous l’œil).

- Se libérer de la timidité et améliorer l'aisance en société (sous le nez).

- Lacher la honte, le besoin de se punir et développer la volonté d'avancer (sous la bouche).

- Dissiper les peurs, les phobies et activer le calme intérieur (sous la clavicule).

- Développer une assurance personnelle, se libérer des addictions et des dépendances (sous le bras).

- Se libérer du chagrin et de l’intolérance, développer la capacité respiratoire (pouce).

- Dissiper la culpabilité, le besoin de contrôle et activer le lâcher prise (index).

- Calmer la jalousie, les regrets et développer l'enthousiasme (majeur).

- Se libérer des peines de cœur, développer la capacité de s'aimer et d'aimer les autres (auriculaire).

- Se libérer des inversions psychologiques et développer la confiance en soi et les performances dans tous les domaines (prolongement de l'auriculaire).

- Travailler sur les douleurs physiques et sentiments dépressifs tout en aidant le cœur à s'ouvrir (le point de gamme : dos de la main).

En résumé :

L'EFT est une technique très simple qu'on peut reproduire chez soi, en tapotant sur des meridiens qui sont en lien avec les organes du corps. On peut se libérer de ses croyances-limitantes, se libérer de ses douleurs chroniques ou somatiques, améliorer l'image de soi et la confiance en soi, gérer ses émotions, ses peurs, ses angoisses, phobies, en finir avec le stress, les blocages, soulager le passé, retrouver le sommeil, etc. Vous pouvez même l'utiliser pour arrêter de fumer et faire du développement personnel. 

C'est un des outils les plus puissants qui existe. Ceci dit, comme toute technique ou méthode, il faut du temps pour la comprendre, l'intégrer et la mettre en pratique. Dans le livre de Sylvie Liger (L'EFT un outil pour la vie) est répertorié pas moins de 60 exercices pour - écrit-elle - vous aider à nettoyer votre grenier émotionnel. Plus de 200 affirmations positives pour amplifier votre bonheur. Vous y trouverez des protocoles pour les peurs, les phobies, les addictions, le manque de confiance, la colère, les douleurs physiques, le stress, l'argent, l'abondance, l'amour, et même sur les-5-blessures de naissance.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils, #livre

Repost0

Publié le 10 Mai 2020

Bonjour à tous, 

Les termes tels que HP, HPI, HPE, ou encore HPIH sont régulièrement employés sans savoir exactement de quoi il retourne. L'abréviation de "HP" signifie "haut potentiel", que certains appellent "la surdouance de l'adulte". Mais que veut dire : avoir un haut potentiel et à qui s'adresse-t-il ?

C'est quoi au juste ?

Le terme HP, ce haut potentiel, est décliné de plusieurs manières. En effet, il existe plusieurs "types" de HP : le HPI : le haut potentiel intellectuel, le HPE : le haut potentiel émotionnel, le HPIH : le haut potentiel intellectuel hypersensible. 

Les HPI :

Etre HPI ou "surdoué" n'est ni une supériorité intellectuelle ni une pathologie physique, mais une particularité neurologique, cognitive et émotionnelle importante. On parlait de "enfant-precoce" pour les enfants ayant des prédispositions particulières pour certaines choses. Le terme de HPI correspondrait plus à l'adulte qu'à l'enfant. Bien que encore sujet à discussions et controverses, c'est le nouveau terme donné aux adultes dits "surdoués". 

Les HPE :

L'hypersensibilité est l'une des caractéristiques des enfants et adultes possédant un haut potentiel. Elle peut se définir comme une réactivité accrue aux stimuli émotionnels, qu'il s'agisse de ses propres émotions ou de celles des autres. Ce n'est pas une maladie mais un trait de caractère qui apparaît dès l’enfance. Une personne sur cinq serait concernée. Elles se sentent souvent en décalage avec les autres jusqu'à se croire anormale. Leurs émotions sont souvent exacerbées, parfois hors de contrôle et les sensations qu'elles perçoivent peuvent perturber leur équilibre. De part l'anxiété que cela génère, elles sont sujet aux excès en tout genre et sont très sensibles au regard des autres.

Les HPIH :

A ce stade, on aura compris que ce cas de figure cumule à la fois le haut potentiel intellectuel (HPI) associé à une hypersensibilité accrue.

Hypersensibilité et Hyperémotivité : 

La nuance peut échapper à la majorité d'entre nous. Ceci dit, il existe une différence notable entre les deux. La première chose à souligner est que l'hypersensibilité n'est pas lié systématiquement au féminin. Un certain pourcentage d'hommes sont non seulement sensibles mais également dans une hypersensibilité qui peut amener une hyperémotivité et vice-versa. En effet, l'hyperémotivité correspond à un trop plein d'émotions et la personne hypersensible a tellement d'émotions - refoulées - qu'elle ne sait comment retrouver un équilibre. 

L'hyperémotivité correspond à des émotions intenses qui ont été refoulées durant l'enfance. Lorsqu'un enfant hypersensible n'a pas été reconnu ni accueilli comme tel, et qu'il a été rejeté, il a grandi et s'est construit en se jugeant sévèrement et en refoulant toutes ses émotions ne sachant comment les gérer. Celles-ci l'ont fait entrer dans un état de confusions émotionnelles en devenant un adulte hyperémotif. La plupart des adultes actuels n'ont pas été élevés dans des familles qui savaient accueillir ses émotions, ce qui a pour conséquence une majorité d'adultes hyperémotifs ou hyper-rationnels. Et tant qu'ils restent dans leur émotivité, l'hypersensibilité ne peut se révéler, puisqu'elle n'a pas - encore - été "ajustée".

L'hypersensibilité est la capacité à ressentir les choses de façon juste, sans ces émotions du passé qui viennent perturber cette sensibilité. L'hypersensible possède de nombreux côtés positifs comme par exemple l-intuition qui est souvent très développée. Ce qui permet à la personne intuitive de détectée lors d'une rencontre si l'autre ment, s'il essai de manipuler, s'il est hypocrite ou si ce n'est pas la bonne direction à prendre s'il offre un projet quelconque. L'hypersensible possède également d'autres dons tels que celui de clair-voyance, clair-audience, clair-ressenti ou clair-connaissance. Une personne sur cinq serait hypersensible.

L'hypersensible doit donc équilibrer ses émotions avec le monde de la matière en travaillant l'ancrage par exemple. Il doit non seulement accueillir ses émotions, les transcender mais également s'occuper de son corps physique. L'équilibre entre le corps et l'émotionnel se crée alors et les peurs sont effacées pour enfin rentrer dans l'espace du coeur.

Le Haut Potentiel des flammes jumelles :

Les Haut potentiels (HPI et HPE) seraient liés à la relation de couple des flammes jumelles : les FJ. Ces couples que l'on nomment couples "sacrés" ou "couples divins" qui s'incarneraient, en premier lieu et avant tout autre chose, pour effectuer un travail spirituel personnel. Spirituellement parlant, les FJ seraient le fruit de la séparation d'une seule et même âme, incarnée dans deux corps différents. L'un possédant l'essence masculine et l'autre l'essence féminine, comme dans le symbole du Tao (yin-et-yang). Les deux étant opposés mais complémentaires avec la même vibration énergétique, qui s'attirent comme deux aimants.

Comme le spécifie Josée Brissette, une des spécialistes des FJ dans la relation d'aide, lorsqu'il y a reconnexion entre les flammes jumelles, la féminine se retrouve dans une hyperémotivité exacerbée et ce même si elle semble maîtriser ses émotions. Cela lui permet d'entrer au coeur de ses blessures afin de les transmuter et d'enclencher le processus de guérison. De ce fait, son hyperémotivité se transforme progressivement en hypersensibilité, dans cette "justesse" qui permet l'apaisement des émotions, du mental et du corps. Par effet miroir, le masculin se verra transformé également puisqu'ils ne forment qu'une seule et même énergie.

Même si tout le monde n'a pas sa Fj dans cette vie ci (ou ne l'a pas encore rencontrée), le travail individuel et personnel reste à faire au niveau émotionnel pour chacun d'entre nous que l'on soit un haut potentiel ou non, flammes jumelles ou pas. L'équilibre entre l'émotionnel et le corps physique est capital afin d'être plus dans son coeur que dans son mental.

En résumé :

La définition d'un HPI la plus répandue est celle fondée sur le QI : un individu est surdoué si son QI dépasse 130. Cependant, le QI n'est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s'il n'est pas accompagné d'un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent.

Avoir un haut potentiel peut être un avantage sur bien des points mais aussi une difficulté en soi. Il faut avant tout comprendre et reconnaître que l'on est hypersensible. Ensuite il faut apprendre à gérer ses emotions et ne pas les refouler : elles restent un indicateur que quelque chose ne va pas. Certains s'occupent de leurs émotions mais négligent leur corps physique. L'équilibre ne peut se faire l'un sans l'autre. Même s'il y a des bons côtés à l'hypersensibilité, tant que l'on reste dans l'hyperémotivité, on reste dans le doute, dans le manque de confiance-en-soi et dans beaucoup de peurs également. Il reste à faire un travail en soi qui demande une certaine exigence.

Utiliser les outils qui favorisent la gestion des émotions comme les-fleurs-de-bach, la méditation, l'expression artistique, etc.

Enfin, il est important d'apprendre à se protéger des situations ou des personnes qui ne vous conviennent pas.

 

 Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 5 Mai 2020

Bonjour à tous,

La naturopathie préconise de stimuler nos émonctoires pour un "nettoyage en profondeur". La santé dépend de l'aspect physique (avec entre autre l'alimentation), du psychisme, de l'état émotionnel ainsi que du développement spirituel. Les émonctoires sont des véritables portes de sortie du corps physique.

Que sont les émonctoires ? 

Ce sont des organes qui évacuent naturellement les toxines de notre corps afin de maintenir l'équilibre interne : l'intestin, la peau, les reins, les poumons et le foie avec son rôle de filtre sanguin. Ils assurent une élimination permanente des toxines car l'organisme n'a de cesse d'évacuer ce qui est indésirable pour lui, si sa vitalité est suffisante.

Comment fait-on? 

Sortez vous aérer ! Une activité extérieure pour avoir des poumons sains. Ce sont des filtres qui peuvent s'encrasser en cas d'inactivité. De plus, la transpiration est un excellent moyen d'éliminer les toxines grâce à la peau qui est le plus grand des émonctoires, de par sa surface importante qui lui permet aussi de prendre le relais des intestins et des reins s'ils sont défaillants. La peau rejette des déchets cristalloïdaux par les glandes sudoripares (sueur) et des déchets colloïdaux par les glandes sébacées (sébum).

Buvez de l'eau peu minéralisée afin que les reins filtrent et évacuent les déchets puisque telle est leur fonction. Réduisez les protéines animales, les produits laitiers, les sucres raffinés, le café et le thé noir pour que les intestins ne soient pas perturbés et que la flore intestinale ne soit déficiente à cause des putréfactions, protéines en excès, fermentations et glucides en excès. Leur rôle est très important dans la digestion et l'élimination et la stagnation intestinale constitue une grande source d'auto-intoxication (les-maladies-debutent-elles-dans-l-intestin).

Enfin, le foie est l'émonctoire le plus important étant le plus sollicité. Il filtre et élimine les déchets certes mais neutralise de nombreuses substances toxiques et cancérigènes. Il filtre l'ensemble des produits de la digestion au travers du sang. C'est lui qui reçoit les produits de putréfactions chargés en substances ammoniaquées toxiques ainsi que toutes les substances toxiques comme les pesticides, conservateurs, additifs, stabilisants, médicaments...

Les outils ? 

Détox aux huiles-essentielles : synergie pour le foie et les reins.

Dans un flacon de 10 ml : 40 gttes HE de Citron, 40 gttes de menthe poivrée, 40 gttes de romarin à verbénone et 20 gttes de genévrier. Prenez 2 gttes sur un comprimé neutre matin et soir avant le repas pendant 21 Jours.

Le citron possède une action préventive qui protège le foie et empêche les lipides de s'accumuler et une action curative en favorisant la production de bile et son évacuation vers les intestins. La menthe poivrée pour son action tonique digestive générale et au fait qu'elle participe à la reconstitution des cellules du foie et à sa tonicité. Le romarin permet de détruire les lipides, de drainer le foie et de régénérer ses cellules. Le genévrier permet de booster l'action des reins : propriétés diurétiques, antioxydante et décongestionnant veineux et lymphatique afin de favoriser la bonne circulation des déchets vers les reins.

A utiliser avec certaines précautions pour les adultes asthmatiques et épileptiques. Enfant de plus de six ans. Interdit aux femmes enceintes et allaitantes.

Les bienfaits de la gemmotherapie : même s'ils sont moins puissants que les huiles essentielles étant moins concentrés en molécules actives, les macérats de bourgeons comme le Bouleau Pubescent restent très efficaces ayant une action de drainage général de l'organisme (plus particulièrement hépatique) et de régénération des organes. Il a une action sur le système Ostéo-articulaire (anti-inflammatoire et stimule la régénération osseuse). Il sera donc adapté aux troubles osseux et à une cure de détox. Il agit sur les systèmes respiratoire et urinaire : allergies et insuffisance rénale.

Idéal en cure intersaison pour préparer l'organisme aux changements externes. Par son action de draineur général, il stimule le foie, les reins, la rate, le pancréas, dissolvant ce qui bloque et participant à l'élimination des déchets du corps.

En général : 15 gttes par jour dans un verre d'eau, 15 mn avant les repas, pendant 21 jours. Commencer par 5 gttes et augmenter au fur et à mesure (adolescents-adultes). Enfant de plus de 3 ans : 1 gtte par jour pour 10 kg. C'est un complément à base de plantes et donc autorisé à toute la famille sauf les bébés de moins de 3 ans et pour les femmes enceintes. Déconseillé sous traitement anticoagulant.

L'argile : elle nettoie, régénère et reminéralise avec ses vertus absorbantes (fixation et pénétration de certaines molécules car elles disposent d'espaces libres) et adsorbantes (peuvent se fixer et pénétrer d'autres molécules) ce qui leur permet d'attirer un tas de bactéries et de toxines donc idéale en cas de détox. L'argile verte est la plus connue et la plus utilisée. Celle de type Illite Montmorillonite permet de capter bon nombres d'impuretés, bactéries et autres parasites. Riche en minéraux, surtout silicium, ce qui lui confère un fort pouvoir reminéralisant et anti-inflammatoire. Elle peut être utilisée en cataplasme, sur la peau, en masque, sur les cheveux mais également en interne : lire la thèse de Jade Allègre.

L'équivalent d'une cuillère à café dans un verre d'eau à laisser reposer toute la nuit. Boire l'eau le lendemain matin. A faire sur selon les besoins et les envies de chacun. Pas de métal afin de préserver toute son efficacité et ses propriétés. Attention en cas de constipation. Contre indiquée en cas de hernie digestive, d'hypertension et d’antécédent d'occlusion intestinale. A prendre en dehors de tout autre traitement pour ne pas contrecarrer les effets du médicaments.

La chlorella : une star parmi les algues. C'est une micro-algue unicellulaire de forme sphérique, d'eau douce composée de chlorophylle (ce qui lui confère sa couleur verte) ainsi que 50 à 60% de protéines avec les huit acides aminés essentiels. Elle est digestive, antioxydante et détoxifiante. C'est un concentré de micro nutriments bénéfiques pour la santé. Son pouvoir chélateur fixe les polluants tels que les métaux lourds, les dioxines ou les PCB, de manière irréversible ce qui lui donne sa propriété détoxifiante. De plus, elle forme une couche protectrice sur la muqueuse intestinale de manière à empêcher les mauvaises bactéries de s'y installer. Elle est intéressante contre la constipation grâce à la présence de fibres non assimilables.

La dose journalière est d'une moyenne de 3 g/jour pour les adolescents et adultes. Enfants : 1 g par tranche de 20 kg. Elle se présente sous forme de poudre ou de comprimés à avaler.

En résumé :

Une alimentation trop riche ou déséquilibrée associée au stress peuvent surcharger nos émonctoires qui ne seront plus capables d'éliminer toutes les toxines. Tout l'organisme finit par s'encrasser, prélude à de nombreuses maladies. Le corps a besoin d'un petit coup de pouce de temps en temps.

Soulager ses émonctoires revient à faire une détox. Cela peut paraître pour certains contraignant voire impossible ne sachant pas comment faire ou par où commencer. En fait, c'est plutôt simple. En limitant sur un temps donné son alimentation riche en graisses et en sucres, en ayant une activité extérieure et en prenant un des quatre outils cités plus haut, la détox est déjà commencée...

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 1 Mai 2020

Bonjour à tous,

Nous sommes nombreux à savoir que s'il existe deux termes différents pour nommer les émotions et les sentiments, c'est qu'une nuance existe entre les deux et malgré les similitudes, ces mots désignent des concepts un peu différents.

Émotion : 

Une émotion est une réaction physiologique qui ne dure que 3 ou 4 minutes. Elle permet au corps de répondre de façon adaptée à un stimulus de l'environnement : le corps se mobilise énergétiquement pour agir ou fuir. Elle est donc une réaction passagère, une énergie qui vibre très vite et qui s'accompagne de divers maux visibles tels que tremblements, transpiration, contractions, rougeur, pâleur, évanouissement. Une émotion est une pure réaction du corps. C'est une réponse adaptée et justifiée face à un événement extérieur : la peur en cas de danger, la colère face à l'irrespect, la joie face à un événement heureux, etc., même si notre environnement ne nous permet pas toujours de l'exprimer librement ! Inhiber une émotion revient donc à censurer une réponse qui était pourtant adéquate. Cela peut devenir problématique si on les garde en soi et se transformer en poison. Elle reste un message important qui nous informe que nous devons agir ici et maintenant. Une émotion ne se vit que dans le moment présent bien qu'elle trouve écho dans nos expériences passées. Il existe 7 émotions de base : la joie, la tristesse, la colère, la peur, la surprise, le dégoût et la honte.

Sentiment :

Si les émotions sont une pure réaction physiologique, les sentiments eux, sont une construction mentale. Il s'agit d'un état affectif d'ordre psychologique, même si un sentiment peut être le prolongement d'une émotion : l'angoisse par rapport à la peur, la déception par rapport à la tristesse... Un sentiment peut donc être la combinaison de diverses émotions refoulées. Les émotions de colère et de peur qui n'ont pu - pour diverses raisons - être exprimées, risquent de se retourner contre leur auteur sous forme d'un sentiment de culpabilité. Le sentiment se renforce quand il est ressassé. Ils peuvent donc perdurer des années lorsqu'ils sont entretenus et provoquer des maux et des malaises. Le sentiment est silencieux car il est bien souvent ancré depuis notre enfance. Il est lié au passé et est très subjectif. Quand il est chargé en vibrations négatives, le sentiment nous fait souffrir durablement.

"Tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime. Tout ce qui est imprimé cherche à s'exprimer".

En d'autres termes, trois différences entre émotions et sentiments :

Leur origine : les émotions trouvent leur origine dans le système limbique (partie primitive du cerveau), les sentiments appartiennent au lobe frontal (la pensée abstraite). Les émotions proviennent du système nerveux des réponses rapides sympathique et parasympathique. Les sentiments viennent de l'interprétation cérébrale que nous faisons des événements et des sensations.

La rapidité avec laquelle elles apparaissent et changent : les émotions sont immédiates et sont le système d'alarme et de survie de l'organisme. Pour avoir un sentiment, il est nécessaire de penser à ce qu'il s'est passé (évaluer l'émotion) et de réfléchir à la façon dont nous nous sommes comportés. C'est ainsi que nous commençons à élaborer sur le plan psychologique. La différence principale est que le sentiment se développe petit à petit car il est ce qu'il "reste" de l'émotion. Il peut se modifier et être présent pendant des jours, des semaines, des mois et même des années.

L'intensité : les émotions sont très puissantes tandis que les sentiments sont plus "doux". Les émotions sont si intenses qu'elles nous poussent toujours à agir ou à cesser de le faire. Par exemple, la tristesse nous pousse à nous éloigner des autres, à nous isoler et à se connecter à la souffrance que l'on ressent. Les sentiments sont plus variés et lents. Ils nous invitent à réfléchir à la meilleure chose que nous puissions faire pour cesser de nous sentir mal.

Dans les deux cas, l'émotion ou le sentiment ressenti devra être accueilli, reconnu et traiter afin d'avoir une meilleure santé psychologique.

La peur dysfonctionnelle :

La peur est normalement tournée vers le futur immédiat, pour nous prévenir d'un danger. Lorsqu'elle est rattachée à un événement passé, c'est une peur dysfonctionnelle qui devient alors anxiété, angoisse, dépression, phobie, etc. 

L'anxiété est toujours fondée sur la peur de ne pas être aimé. A l'origine, il y avait la peur de ne pas être aimé de ses parents, de perdre leur affection. Pour ne pas perdre cet amour, l'enfant essai d'être ce qu'ils veulent, ce qu'ils attendent de lui. Il se construit ainsi une personnalité, un faux moi, qui masque sa vraie identité. Par la suite, tout ce qui semblera remettre en cause ce faux moi, et qui signifierait qu'il risquerait de perdre l'amour de ses proches, provoquera de l'anxiété. Elle représente la peur de ne pas être ce que mes parents attendaient de moi et ce que mon entourage attend de moi.

L'anxiété est donc la peur que l'on ressent mais qu'on ne sait pas bien identifiée. Elle semble porter sur un objet présent, mais celui-ci n'est que le ré-activateur d'une peur passée qui n'est pas consciente. La réaction face au vide en montagne, face à un danger réel est bien de la peur tandis que la peur permanente de la possibilité de perdre son emploi n'est que de l'anxiété.

La colère dysfonctionnelle

La colère est une émotion vitale, mais seulement quand elle est réellement rattachée à un événement présent. Lorsqu'elle est de fait, rattachée à un événement ancien, lorsqu'il s'agit d'une ancienne colère refoulée qui ressurgit sur une cible présente, c'est une colère dysfonctionnelle. Quelqu'un qui est coléreux en permanence est quelqu'un qui n'a pas reçu l'amour inconditionnel lorsqu'il était enfant dont il avait tant besoin. Quelqu'un qui a subit la violence, physique ou morale (silence, absence de regards, absence de geste d'affection, dévalorisation), quelqu'un dont les émotions ont été réprimées. Celui qui a des accès de colères quotidiens, irraisonnés, disproportionnés est très probablement victime d'un passé qui se rejoue dans le présent.

S'il arrive fréquemment de confondre une émotion avec un sentiment, il est cependant important de connaître les différences car la façon de les gérer diffère et les besoins qu'ils génèrent ne sont pas les mêmes. L'objectif étant de savoir les différencier pour atteindre une plus grande intelligence émotionnelle, être plus réflexif et éviter d'avoir des remords ainsi il nous sera plus facile de les modifier.

Les fleurs de Bach :

Voici un excellent outil. Les fleurs-de-bach aident à gérer les émotions au quotidien et à se sentir en harmonie avec soi-même. A chaque émotion sa fleur de Bach. Et pour connaître celle qu'il convient d'adopter, il est important d'identifier l'état émotionnel que l'on souhaite améliorer. Elles sont censées apaiser, rééquilibrer les émotions et nous permettent d'accueillir plus sereinement les événements stressants de la vie quotidienne. Les propriétés des fleurs agissent sur les diverses émotions en douceur et sans effets secondaires . Voir aussi comment-gerer-les-emotions.

En résumé : 

Les émotions sont des réactions spontanées à une situation qui peuvent entraîner des manifestations physiques mais qui durent peu de temps. Les sentiments pour leur part représentent un état affectif plus durable qui évolue avec le temps. Tout en étant différents, ils sont étroitement liés. Les sentiments font vivre toutes sortes d'émotions et les émotions génèrent des sentiments.

La façon naturelle de se libérer d'une émotion est de l'exprimer pleinement en l'accueillant et en se laissant traverser par cette décharge d'énergie sans se crisper sur elle. Si la décharge ne peut avoir lieu pour une raison quelconque, l'émotion est refoulée dans le corps qui reste en tension. 

L'émotion demande à être canalisée afin d'être utilisée à bon escient. Etant une énergie, nous pouvons l'utiliser pour developper notre creativite, en alimentant notre corps en émotions positives par exemple.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 28 Avril 2020

Bonjour à tous,

"Que ton aliment soit ton seul médicament " disait Hippocrate, il y a plus de deux millénaires. Il affirmait aussi que toutes les maladies débutent dans l'intestin et ce - 400 ans avant JC ...

Où est passé ce bon sens alimentaire ?

C'est quoi les intestins ?

Le bol alimentaire appelé chyme entre dans l'intestin grêle et commence un long voyage puisque cet intestin mesure environ 7 m de long. Pendant que la digestion chimique s'effectue, les contractions de l'intestins grêle font avancer les aliments. Ce trajet donne le temps nécessaire aux nutriments pour traverser la paroi et se diffuser dans tous l'organisme. C'est à ce niveau que l'absorption des nutriments est faite et que les entérocytes (cellules de l'intestin) trient et récupèrent les acides aminés, les sucres simples et les acides gras avant de les envoyés vers les vaisseaux lymphatiques et sanguins. Les cellules intestinales sont collées les unes aux autres en "jonctions serrées" et forment ainsi une barrière où seules les macromolécules nécessaires à l'organisme peuvent passées (aliments issus de la digestion, l'eau en grande quantité, et les mineraux) et empêchent la diffusion des bactéries ou des molécules étrangères.

L'intestin grêle ayant absorbé 90% des substances, seuls l'eau restant et les matières indigestes telles que les fibres, se retrouvent à l'entrée du gros intestin dont le rôle consiste à récupérer cette eau et à compacter ces matières. Le chyme, solide ou semi-solide se transforme en selles. 

L'intestin poreux ?

Si les cellules de l'intestin (les jonctions serrées) sont altérées, celui-ci n'est plus imperméable et devient poreux. De grosses molécules alimentaires se frayent donc un passage et déclenchent des allergies, des inflammations de l'intestin, des maladies auto-immunes comme par exemple la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. 

Le syndrome de l'intestin irritable ou côlon irritable se manifeste simplement par des accès de diarrhées ou de constipation accompagnés de douleurs au ventre. Les causes de ce syndrome ne sont pas encore toutes connues mais la médecine pointe tout de même le rôle du stress dans son apparition. 

Les intestins face au stress :

Le stress vient perturber le système nerveux autonome qui contrôle notamment les muscles de l'intestin. Des chercheurs ont observé chez le rat que les entérocytes se trouvaient plus espacées en situation de stress qu'en situation normale, ce qui a pour conséquence de laisser passer dans l'organisme des molécules qui auraient dû être digérées. Ces mêmes molécules ont à leur tour activé les neurones qui envoient des messages au cerveau (le-cerveau-enterique). C'est ainsi que l'emotion du stress se traduit par des maux de ventre. Le stress peut donc amoindrir le rôle de barrière de l'intestin grêle. Plus précisément chez les humains, le stress entretient des rapports étroits avec certains troubles intestinaux tels que les maladies inflammatoires, le syndrome du côlon irritable, l'ulcère gastro-duodénal et les affections digestives.

Si le stress affecte sans grande surprise le bien-être de nos intestins, il ne saurait être tenu pour seul responsable de tous les maux qu'ils subissent, comme le précise Thomas Uhl dans son livre "Et si je mettais mes intestins au repos ? ". Le stress va de pair avec la mauvaise alimentation qui soumet nos intestins à un travail harassant qui épuise tout l'organisme. Le corps se fatigue, il ne sait plus comment répondre aux nombreuses sollicitations et aux nombreux excès. Il devient alors une proie pour les maladies de civilisation tels que le surpoids et l'obésité mais pas que...

Comment les cellules de l'intestin peuvent être altérées ?

L'intestin grêle est conçu comme une barrière qui permet le passage des petites molécules nécessaires à l'organisme et bloque l'entrée aux molécules indésirables. Entre deux entérocytes se trouve un espace que l'on nomme les jonctions serrées dont le rôle est primordial. Cet espace est un véritable centre de contrôle de la perméabilité de l'intestin. Il est censé être trop étroit pour être franchi par des molécules trop grosses et nocives. Chez les personnes en bonne santé, les cellules intactes jouent bien leur rôle de barrière (quoi que même chez les personnes en bonne santé, l'étanchéité de l'intestin est imparfaite). En revanche, lorsqu'elles sont endommagées, des molécules franchissent la barrière via les jonctions serrées altérées. Celles-ci en se répandant, provoquent alors l'apparition d'allergies ou de maladies auto-immunes ou d'autres maladies.

Cependant, l'hyperméabilité n'est reconnu par la médecine que lorsqu'il y a passage de molécules telles que les protéines alimentaires en quantité excessive et de manière pathologique. Dans son livre Thomas Uhl écrit " Les médecins constatent une augmentation de ce phénomène chez la plupart de leurs patients atteints d'une maladie inflammatoire chronique. Ils observent aussi une hausse des manifestations d'intolérance au lait de vache et au gluten, et remarquent que les migraines dues au lait, au blé, et aux œufs peuvent guérir par la suppression de ces aliments."

 Le lait est-il bon pour la santé de nos intestins ?

Le lait est-il bon pour l'être humain ? Le professeur joyeux en parle très bien sur les réseaux sociaux. Les facteurs de croissances contenus dans le lait de vache ont leur place dans ce breuvage qui est naturellement dédié au veau qui doit grandir en un an tandis que l'homme grandit en une vingtaine d'années. Ces facteurs de croissances sont donc essentiels pour le veau qui pèsera 200 ou 300 kg mais est-ce le cas pour les êtres humains ?

Attention au lait sous toutes ses formes, yaourts, lait, portion de fromage etc. car même s'il est doux au goût et donc paraît alcalin (ou basique) il devient acide lorsqu'il est dans l'estomac. Et la plupart des gens ont très souvent un Ph acide dans leur organisme, surtout les occidentaux. Le corps va alors puiser le calcium du squelette ainsi que celui des dents afin d'équilibrer la surcharge d'acidité.

Plus l'animal est petit (chèvre -brebis) mieux c'est ! Oui, mais ils restent acidifiants quand même. Cependant et afin de modifier ses habitudes lentement, l'achat de fromage de chèvre ou de brebis feront l'objet d'une bonne transition jusqu'à l'arrêt - éventuel - des laitages.

La candidose :

En quantité équilibrée, le Candida albican, ce minuscule champignon présent dans l'intestin, participe à la tâche de l'équilibre de la flore : entretient le bon état de la paroi intestinale, retire le meilleur des aliments lors de la digestion et entretien les défenses naturelles. Dans un microbiote équilibré, levures et bactéries s'autorégulent et chacune a besoin des autres pour se développer harmonieusement. C'est ce qu'on appelle la "symbiose" qui vient du grec et signifie "vivre ensemble". Mais cette harmonie est fragile. Différents facteurs comme une mauvaise alimentation (industrielle) ou certains médicaments, peuvent la détruire. Si vous consommez trop de sucre, vous multipliez les levures qui en raffolent. Les antibiotiques, quand à eux, détruisent les bactéries. Résultat : l'équilibre est rompu et les troublent apparaissent. C'est la dysbiose, le contraire de la symbiose. Quand le Candida albican (levure) domine, il se développe en abondance et colonise l'intestin : les mycoses apparaissent.

Qu'en est-il du gluten ?

L'intolérance au gluten passe pour un phénomène de mode, pourtant la protéine n'est pas nouvelle et l'intolérance connue sous le nom de maladie cœliaque non plus : souvent mal diagnostiquée et sous-estimée. C'est une maladie auto-immune qui se développe quand le gluten colmate - comme de la colle - les villosités des parois intestinales, et limite la bonne absorption des nutriments tels que le calcium et le fer. Le résultat : diarrhée, céphalée mais également des troubles plus graves tels que déminéralisation des os, dysfonctionnement de la thyroïde, déclenchements de maladies auto-immunes, etc. Le seul traitement consiste à suivre un régime sans gluten à vie.

La médecine décrit deux autres types de victime du gluten : les allergiques et les hypersensible. Ces derniers ne sont pas diagnostiqués positif à la maladie de cœliaque, mais souffrent de maux de ventre, d'eczéma ou d'une fatigue générale après avoir mangé du gluten. Les allergiques, eux, le sont, comme ils pourraient l'être aux cacahuètes.

Et notre mode de vie en général ?

Tous les maux dus à l'alimentation, associée à une mauvaise hygiène de vie et à la sédentarité devraient faire réfléchir au fait de mettre régulièrement les intestins au repos afin de préserver l'organisme. Alimentation saine, activité physique, monodiète, jeune, méditation, etc. permettent de retrouver un nouvel équilibre de vie.

En résumé : 

Prendre soin de ses intestins et donc de son alimentation ne reflète pas forcément un état hypocondriaque ou une mode passagère mais plutôt une forme de sagesse. La sagesse fait appel au discernement, à l'ouverture d'esprit (soudain-l-eveil), au fait de sortir de l'éducation que l'on a reçue, de nos habitudes bien ancrées et de nos croyances-limitantes. Pourtant le sage est lucide car il ne renonce pas pour autant aux écarts des fêtes familiales, des fêtes de Noël, ou d'une invitation chez des amis. Cette sagesse permet de prendre soin de soi et de ses proches par de nouvelles habitudes alimentaires en prenant conscience de certaines possibilités car les mauvaises habitudes alimentaires et le mode de vie actuel nous tuent à petit feu.

La Naturopathie reste un outil de prévention et le naturopathe un éducateur de santé. A lui de montrer l'exemple.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam Neauport

Publié dans #Infos, #livre

Repost0

Publié le 24 Avril 2020

Bonjour à tous,

L'observation des éléments terrestres a amené la M.T.C (Médecine Traditionnelle Chinoise) à constater que cinq principes de base géraient, structuraient et représentaient tout ce qui existe dans l'univers. Ces cinq principes, plus communément appelés la loi des cinq éléments sont le feu, le bois, la terre, le métal et l'eau.

Cette loi s'est forgée petit à petit sur une observation de tous les cycles de la nature, qu'ils soient climatiques, saisonniers, énergétiques, botaniques ou autres. Elle considère l'Univers comme étant soumis à un cycle systématique de fonctionnement qui se déroule en permanence selon deux cycles simultanés : le cycle d'engendrement et le cycle de contrôle. 

- On qualifie la loi d'engendrement également de "loi Mère-Fils". Elle définie la première forme de rapport entre les cinq principes. Le bois engendre le Feu (en se consumant). Le feu engendre la Terre (en produisant des cendres), on obtient plus de terre grâce au feu qui brûle. La Terre engendre le Métal (qui est dans son sein). Le Métal engendre L'Eau (en se liquéfiant dans la fonte). L'Eau engendre le Bois (en le nourrissant).

- La loi de contrôle ou domination définie la seconde forme de rapport. Le Bois domine la Terre (en la couvrant). La Terre domine l'Eau (en l'endiguant). L'Eau domine le Feu (en l'éteignant). Le Feu domine le métal (en le faisant fondre). Le métal domine le Bois (en le coupant).

Nous retrouvons dans cette loi, tous les éléments déjà connus du Tao. Chaque principe possédant une forme plus ou moins Yin ou Yang. A chaque principe se trouve associé toute une symbolique qui correspond à une planète, un point cardinal, une saison, un climat, une couleur, une saveur, une odeur, un type d'aliment, un organe, un viscère, un méridien Yin et un Yang, un moment de la journée, un type de psychologie, un type de morphologie, etc.

La théorie des cinq éléments décrit symboliquement cinq mouvements :

Le mouvement Feu représente la force de transformation et d'animation maximale du Yang à son apogée. Le Feu monte, s'élève.

La mouvement Terre, dans le sens de terreau, représente le support, le milieu fécond qui reçoit la chaleur et la pluie : le Feu et l'Eau. C'est le plan de référence duquel émerge le Bois et dont s'échappe le Feu, où s'enfonce le métal et à l'intérieur duquel coule l'eau. La Terre est à la fois le Yin et le Yang puisqu'elle reçoit et qu'elle produit. La terre permet de faire pousser, de semer et de récolter.

Le mouvement Métal représente la condensation, la prise d'une forme durable par refroidissement, assèchement et durcissement, qui est présente quand le Yang décroit vers la fin de son cycle. Le Métal est malléable, mais il conserve la forme qu'on lui donne.

Le mouvement Eau représente la passivité, l'état latent de ce qui attend un nouveau cycle, la gestation, l'apogée du Yin, alors que le Yang se cache et prépare le retour du cycle suivant. L'eau descend et humidifie.

Le mouvement Bois représente la force d'activation et de croissance qui s'affirme au départ d'un cycle. Il correspond à la naissance du Yang. Le Bois est une force active et volontaire comme la force puissante et primitive de la vie végétale qui germe, croît, émerge du sol et s'élève vers la lumière. Le bois se courbe et de redresse.

Appliquée à la physiologie, cette théorie des cinq éléments est associée :

A chaque organe :

Le Foie est Bois ; Le cœur est feu ; La rate/pancréas est Terre ; Le poumon est Métal ; Les reins sont Eau. 

A chaque organe un son : on les nomme les six sons de guérison. C'est une pratique corporelle, qui combine le pouvoir vibratoire de certains sons à des postures et des visualisations. Chaque son renforce un organe particulier. Il y a un son, un mouvement, une saison, une visualisation, une émotion et une couleur pour chaque organe. Les couleurs ont une grande importance sur la santé. Elles nous affectent et influencent notre humeur.

Dans la sphère émotionnelle :

Le Foie est lié à la colère (Bois) ; Le cœur est lié à la joie (feu) ; La rate/pancréas aux soucis (Terre) ; Le poumon à la tristesse (métal) ; Les reins à la peur (Eau).

Les Tissus :

Le foie (Bois) est lié au muscles ; Le cœur (Feu) est lié aux vaisseaux ; La rate/pancréas (Terre) aux chairs ; Le poumon (Métal) à la peau et aux poils ; Les reins (Eau) aux os.

Les systèmes : 

Le système moteur pour la fonction du Foie est associé à la Vésicule Biliaire (Bois).

Le système circulatoire, système nerveux central et végétatif est relié à la fonction du cœur, à l'Intestin Grêle, au Maître cœur, au triple réchauffeur (Feu).

Le système digestion pour la fonction rate/pancréas est associé à l'estomac (Terre).

Le système respiratoire et cutané pour la fonction du poumon est associé au Gros Intestin (Métal).

Le système Génito-urinaire et Osseux pour la fonction du rein est associé à la vessie (Eau).

La théorie des cinq éléments propose de traiter les déséquilibres en rétablissant les cycles normaux d'engendrement et de contrôle en stimulant l'action régulatrice des points d'acupuncture répartis le long des meridiens. Les cinq éléments doivent être présents ensemble et à égales proportions. Les éléments privilégiés ne doivent pas se manifester de manière trop forte pour ne pas rompre l'équilibre et risquer de nuire à la bonne circulation de l'énergie vitale.

Il faudra aussi prendre en considération le temperament de la personne. On évitera le rouge pour une personne à dominante Feu, de même que trop d'élément Eau, car l'eau éteint le Feu. Inversement, chez quelqu'un de peu expressif ou triste, où le Feu est en présence insuffisante, on optera pour du rouge (objets, couleur, éclairage...). De même, on ajoutera de la couleur - vêtements par ex - associée aux organes faibles afin de les rééquilibrer.

Le cycle d'engendrement et de contrôle nous donne les clés pour maintenir cette harmonie, en renforçant un élément trop faible par celui qui le nourrit et en compensant un excès d'un élément par celui qui le contrôle.

Bien que assez complexe, on peut définir les excès ou les manques en établissant un calcul du thème énergétique avec comme éléments la date, le lieu et l'heure de naissance. On obtient ainsi un nombre sur chaque élément, afin de voir celui qui est en excès (si excès il y a) et celui (ou ceux) qui font défaut. Cela permet de conduire au parfait équilibre et à l'harmonie.

La philosophie Taoïste :

L'astrologie chinoise est très scientifique et calcule - via votre carte de naissance - comment l'univers affecte votre corps, vos organes, votre destinée, vos émotions, vos enfants, vos parents et comment tout ceci vous affecte. On y voit alors des éléments positifs et des éléments négatifs, très simple à analyser. Le Tao est l'une des psychologies les plus interne : vous comprenez vos organes, vos emotions, tout ce qui est à l'intérieur. Dans le Tao, il est dit que lorsque vous changez de l'intérieur, vous changez ceux qui sont proches de vous, même si cela prend du temps.  

Le sourire intérieur : la méditation du sourire intérieur est une composante majeure de la pratique Taoïste. Le sourire dissout immédiatement les muscles du visage et de tout le corps. Le souffle est calme et stable, et nous nous sentons beaucoup mieux. Le sourire intérieur commence par un sourire en conscience qui émerge d'une intention lors d'une méditation en pleine-conscience. Par cette pratique, un état de relaxation profond est créé délibérément afin de trouver une harmonie intérieure. Les tensions s'évanouissent, le systeme-immunitaire est renforcé, les émotions positives se propagent. Lorsque nous sourions intérieurement, une nouvelle énergie est apportée dans les organes, qui a pour effet la guérison et le rajeunissement.

En résumé : 

A l'instar du yin-et-du-yang, la théorie des cinq éléments est née de l'enseignement Taoïste. C'est une philosophie ancestrale qui repose sur l'observation de la nature, de son fonctionnement et de ses changements perpétuels. Ils correspondent à des cycles naturels de croissance et de décroissance qui reposent sur le Yin et le Yang. En effet, rien n'est statique dans la nature, tout est en évolution et en transformation permanente. La graine (Yin) devient une plante (Yang) qui meurt et retourne à la Terre (Yin).

Chacun des éléments est interdépendant, créateur ou destructeur. Cette relation est illustrée sous forme de cycles où chaque élément nourrit celui qui suit. Dans ce cas, on parle de cycle de création ou d'engendrement, s'ils se gênent mutuellement, on parle de cycle de contrôle.

Concrètement, les cinq éléments nous renseignent sur la circulation vitale (le Chi). Ces éléments doivent être présents ensemble et dans des proportions harmonieuses en recherchant l'équilibre. Le calcul du thème énergétique permet de connaître les disproportions afin de retrouver le parfait équilibre des cinq éléments et par conséquent une parfaite santé.

 

Bien à vous ...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0

Publié le 20 Avril 2020

Bonjour à tous,

Ils sont partout sous la peau et entourent nos muscles et nos organes. Longtemps considérés comme de simples enveloppes et négligés par la médecine, les fascias sont de nos jours devenus un phénomène de mode. Mais que sont exactement les fascias et en quoi sont-ils si fascinants ?

C'est quoi les fascias ?

Les fascias appelés aussi tissus conjonctifs, se présentent comme une membrane fibro-élastique qui enveloppe toutes les structures du corps de la tête aux pieds (muscles, nerfs, os, vaisseaux sanguins). Les fascias sont en fait la partie molle du tissus conjonctif qui parcours le corps entier tel un réseau blanc et fibreux. Ils sont composés principalement d'eau (à 60%) et de protéines (collagène et élastine). Leur texture ressemble à du gel, humide, moelleuse, glissante et retenant l'eau comme une éponge. Si le corps a suffisamment d'eau, les fascias sont en bonne santé. Des fascias homogènes, souples et sans adhérences donnent un coup de jeune à l'enveloppe corporelle.

A quoi servent-ils ?

Leur rôle sert à faire tenir le corps en position debout. Ils séparent et maintiennent les organes et veillent à ce que les muscles et organes glissent les uns contre les autres. Il a été démontré en 2015 que le fascia était plus sensible à la douleur que le muscle ou la peau et qu'il était la seule structure à solliciter la part émotionnelle de la douleur. On peut considérer les fascias comme l'organe sensoriel le plus complexe et le plus important pour la perception du corps, en particulier ce qu'on appelle la proprioception.

La proprioception se traduit par la capacité inconsciente à percevoir la position exacte de notre corps grâce à l'ensemble des informations nerveuses transmises au cerveau qui proviennent des récepteurs sensoriels (muscles, tendons, articulations, peau et des tissus de maintient).

Fascias et proprioception :

La proprioception est pour certain notre sixième sens car elle vient en complément de la vue, de l’ouïe, de l'odorat, du goût et du toucher. Pour la travailler, il suffit de mettre la personne en situation de déséquilibre et de réduire les surfaces d'appuis pour stimuler les récepteurs sensoriels.

Pour qui ?

Les exercices de proprioception s'adresse aux sportifs qui souhaitent améliorer leurs performances, aux personnes qui portent des chargent lourdes dans leur travail ou qui répètent des gestes récurrents, aux personnes vieillissantes qui cherchent à maintenir leur équilibre ainsi qu'à toutes personnes qui cherchent à bien vieillir ou à améliorer leur posture.

Comment travailler ses fascias ?

- Techniques de gym douce, yoga, Qi gong, salle de sport, stretching, pilates, etc.

- Le massage permet d'entretenir les fascias. Leur connaissance permet de guider la main du masseur. Il permet de favoriser l'élasticité générale, de rétablir ou améliorer le drainage tissulaire, de travailler sur l"harmonisation du corps, rechercher les zones de douleurs et de travailler sur le drainage lymphatique.

- Technique d'auto-massage des fascias : cette solution est pratique à mettre en place et efficace pour dénouer les tissus conjonctifs. Pour le faire, des accessoires sont utilisés comme une balle de massage, balle de tennis, ou un rouleau de massage. Le geste d'auto-massage, grâce à la pression exercée par l'accessoire, aide à détendre les tissus fasciaux stressés et fatigués. 

-  La fasciathérapie et la fasciapulsologie : c'est une approche manuelle, une thérapie douce et bienfaisante pour tous (des nourrissons aux personnes âgées en passant par les sportifs). Lors de traumatismes, stress, malpositions, les fascias se rétractent entraînant des douleurs et une perte de mobilité. C'est ainsi que l'on parle d'adhérence, due à la diminution de glissement pouvant entraîner des douleurs aiguës ou chroniques, de crampes musculaires, des troubles digestifs, etc. Le rôle du fasciathérapeute est de redonner souplesse de part son toucher lent, précis et bienveillant. Cette pratique permet de toucher un public très large et se révèle un atout majeur dans tous les troubles respiratoires, la sphère céphalique (névralgie, migraine), les traumatismes (entorse), la sénescence (perte de mobilité), nourrissons (accouchement) et enfants (croissance)...

Les fascias et le Yoga :

Les fascias représentent l'organe le plus important pour le perception du corps (la proprioception), il est donc facile d'envisager le lien entre eux et une discipline telle que le yoga. Ce dernier permet par ses postures de faire travailler en profondeur la perception que l'on a de notre propre corps, de ses différents organes, et même des corps subtils tels que les-chakras, nadis et meridiens.

Le yin yoga : par opposition au "yang" yoga, plus actif, où l'accent est donné sur le travail musculaire, le yin yoga s'attarde sur le tissus conjonctif. C'est donc un yoga doux mais profond qui utilise des postures classiques du yoga mais avec une approche différente : le lâcher-prise profond.

Les bienfaits du yin yoga sur les fascias

 - Gagne en flexibilité et mobilité.

- Apaise le stress, clarifie les pensées.

- Une meilleure circulation des énergies.

- Une profonde relaxation du corps et du mental au travers d'une grande décharge émotionnelle.

- Libère les tensions musculaires.

- Détoxifie l'organisme.

Les bienfaits du "yang" yoga sur les fascias

- Contrôle et amélioration de la posture (position statique) et des mouvements.

- Améliore les positions (mouvements dynamiques) du corps en général.

- Permet de retrouver son équilibre plus facilement en cas de glissade car travaille sur le réflexe myotatique (provoque une réaction musculaire réflexe pour rattraper une personne en déséquilibre).

- Permet d'éviter les blessures.

- Améliore les connexions neuro-musculaires.

- Renforce l'équilibre intérieur et la confiance en soi.

Que ce soit pour le sportif ou celui qui pratique le yoga (ou autre discipline), la proprioception due aux fascias permet d'éviter les blessures par l'apprentissage et la répétition des postures notamment celles de l'équilibre.

En résumé : 

Le fascia est l'organe qui relie le corps humain. Il est omniprésent et forme une matrice qui sert de support à tout l'organisme. Plus les fascias sont travaillés, plus ils réagissent à la sollicitation et plus ils gagnent en élasticité. Cet avantage permet au pratiquant de gagner en souplesse et mobilité. Cela permet également à l'être tout entier de se relier entre les différentes parties de ses corps physique et psychique. Les salles de sport ou le sport en général encourage le travail des fascias. Pensez à la pratique du Yoga ou du Qi-gong qui sont des méthodes douces et efficaces. Enfin, vous pouvez également consulter un fasciathérapeute ou fasciapulsologue pour améliorer - sinon mettre fin - à vos maux divers.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #boîte à outils

Repost0

Publié le 16 Avril 2020

Bonjour à tous,

Lorsque vous rencontrez une personne, il arrive fréquemment qu'elle vous raconte ses problèmes. Pour autant, elle n'attend pas forcément un conseil de votre part mais simplement une écoute. Certes, il est tentant d'intervenir et de vouloir donner son opinion ou son avis, voire de lui apporter la solution sur un plateau d'argent, en d'autres termes, d'y mettre son grain de sel. On croit souvent qu'il nous faut apporter quelque chose, notre expérience ou comment personnellement on vivrait les choses dans la même situation. C'est là toute la différence entre écouter et entendre.

Mais savons-nous vraiment écouter ?

Il est beaucoup plus utile pour une personne d'être pleinement écoutée plutôt que lui donner sa propre expérience. La première étape consiste à être vraiment présent dans l'échange et être complètement disponible pour la personne qui se trouve en face. 

Il faut pour cela se placer en face de la personne ou du consultant :

- Savoir se taire pour être en mesure de l'écouter pleinement.

- Faire taire ses préjugés (ses propres croyances) afin de ne pas déformer son intention.

- Etre dans le moment présent (l-art-du-calme-interieur) en faisant taire son mental ou son ego suivant la situation.

- Ne pas préparer sa réponse à l'avance, le risque étant de passer à coté d'un élément important. 

La deuxième étape sera de mettre en place cet outil vraiment intéressant que Carl Rogers a nommé : l'écoute active.

L'approche centrée sur la personne :

L'écoute active ou l'approche centrée sur la personne est l'un des outils abordé en Naturopathie. Cette méthode est une approche d'écoute initié par le psychologue Carl Rogers qui a défini ce qui était pour lui une écoute efficace. Il a utilisé l'écoute comme moyen thérapeutique afin d'obtenir un changement et faire évoluer le consultant. C'est en fait la qualité de la relation qui est thérapeutique.

Il a mis en évidence six conditions dont trois essentielles sur la base de l'écoute active.

- Le regard positif inconditionnel ou la considération : la bienveillance, la confiance, le non-jugement, la non-stigmatisation, etc. C'est être convaincu que chaque personne porte en elle des potentialités (son noyau) pour se développer de manière positive.

- L'empathie : d'une façon générale, elle représente la faculté de s'identifier à autrui en partant du point de vue de la personne et non de son propre point de vue. 

- L'authenticité : la bienveillance et l'empathie ne serviront que si l'écoute est sincère et honnête. C'est la congruence. Etre congruent c'est être en cohérence profonde avec qui l'on est vraiment. 

Cette écoute au sens large - et lorsque toutes ses conditions sont réunies - permet d'établir une relation aidante, qui progressivement permet à la personne/consultant de se défaire de ses masques, de sa carapace, de la structure qu'elle s'est façonnée tout au long de son existence afin de se protéger. Cela lui permettra également d'être plus ouverte aux expériences de la vie avec une plus grande fluidité dans l'acceptation de ses différentes facettes. Les expériences de vie constituent une forme de savoir pour chaque être humain que l'on nomme  "banque de données" ou "ressources". A chaque nouvelle situation vécue, la personne ira puiser dans ses ressources, dans son savoir afin de faire face à la situation qui l'interroge.

Les quatre étapes selon Carl Rogers : 

Premièrement, le non-jugement permet le développement des potentialités de la personne. Deuxièmement, elle comprend qu'elle possède ce "noyau" en elle, avec ses petites graines et qu'elles ont de la valeur. Puis ensuite renaît la confiance-en-soi puis que l'on se sent digne de valeur. Elle va développer ce que l'on nomme le locus d'évaluation interne : ce qu'elle a vraiment envie de faire (se faire confiance) et non ce qu'elle fait par rapport aux autres ou ce que les autres attendent d'elle. Enfin, la personne comprend qu'elle entre dans un processus continuel d'enrichissement et de développement personnel sur un long terme.

En pratique :

Ecouter sans interrompre : écoutez attentivement ce que l'autre dit, en lui indiquant régulièrement que vous comprenez à la fois les faits et les émotions, soit d'un hochement de tête, soit d'un "oui je comprends".

Le questionnement : s'assurer d'avoir bien compris ce que votre interlocuteur vous dit en lui demandant de clarifier les choses avec la phrase du type : " Que voulez-vous dire par..." ou encore " A votre avis, comment pourriez-vous faire pour...", etc. Il faut donc rester neutre et faire preuve d'empathie pour ne pas trouver des solutions à la place du consultant.

La reformulation : elle prouve à votre interlocuteur que vous avez bien écouté et compris ce qu'il a voulu vous dire. Elle sert à apaiser la relation, à mieux comprendre la situation en faisant une synthèse de ce qui a été dit. "'Si je comprends bien, vous...". Ceci ne veut pas dire que vous êtes d'accord avec ce qui est dit, mais que vous comprenez ce qui est dit. La nuance est capitale.

Essayez également de poser une émotion sur le type de ressenti de la personne sera d'une grande importance dans toutes les situations et tous les échanges. La qualité d'un entretien et par extension d'une relation va dépendre d'un élément principal et essentiel : l'emotion

La reformulation du contenu et/ou des émotions consiste à redire avec d'autres mots ce qui vient d'être énoncé afin d'en vérifier le sens précis. Certaines émotions ont besoin d'être reformulées pour aider la personne à se comprendre elle-même.

En résumé :

Il est possible à travers une relation - quelle qu'elle soit - de créer des conditions favorables (la sécurité et la liberté) permettant le développement de la personne. En effet, chaque individu possède en lui "un noyau" qui ne demande qu'à croître, renfermant des potentialités qui peuvent se développer d'une manière positive. L'approche centrée sur la personne est un outil permettant l'accès aux conditions favorables de développement des petites graines du noyau.

Plutôt que de s’intéresser au problème, Carl Rogers préconise de s'intéresser à la personne et aux émotions liées à son problème, en essayant de se mettre à sa place : en faisant preuve d'empathie.

L'écoute active est très proche de la communication non violente. Elle permet de s'assurer une compréhension mutuelle, de connaître l'impact de notre façon d'être auprès des autres, de dépasser sa réalité afin de comprendre celle de l'autre. Elle fonctionne entre le thérapeute et le consultant mais également avec les collègues dans le cadre du travail et bien sûr dans la relation de couple ou encore la relation que l'on peut avoir avec ses enfants.

 

Bien à vous...

 

https://www.unenouvelleterre.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Myriam

Publié dans #Infos

Repost0